Accueil / ACTUALITE / Déclaration du CEN du PNDS – Tarayya: exclusion de Ibrahim Yacouba du PNDS

Déclaration du CEN du PNDS – Tarayya: exclusion de Ibrahim Yacouba du PNDS

images_MembreInfluentPNDSLe Comité Exécutif National du PNDS réuni en session extraordinaire le mardi 25 août 2015 a décidé d’exclure de ses rangs Ibrahim Yacouba, actuellement Directeur de Cabinet adjoint du Président de la République.

Comme un couperet, la nouvelle est tombée ce matin, alors que le parti et les partisans du Président Issoufou se préparent à livrer bataille pour le second mandat du Chef de l’Etat.

Ibrahim Yacouba très sonné certainement par les tournures des évènements, a pris  acte de son exclusion, avant d’indiquer, « tout comme le syndicalisme, je fais la politique par conviction et par engagement pour certaines valeurs et principes ».

Cette exclusion est l’épilogue d’un feuilleton long de plusieurs années. En effet, selon les apparatchiks du PNDS, « depuis sa création en 1990, notre parti n’a jamais été confronté  à une telle épreuve, jamais sa direction n’a vu son autorité défiée à ce point, jamais nos règles n’ont été bafouées de cette façon et jamais, un camarade, n’a eu si peu d’égards pour les impératifs d’unité et de discipline, dont seule l’observance stricte nous a permis de tenir face aux nombreuses vicissitudes par lesquelles nous sommes passés. »

Le CEN du PNDS reproche entre autres au sieur Yacouba sa boulimie et sa propension à s’accaparer des instances du parti pour assouvir ses ambitions personnelles. « Depuis qu’il s’est piqué l’idée de faire la politique dans notre parti, tout en restant paradoxalement dans le cadre des douanes, M. Ibrahim Yacouba n’a eu en vue que sa promotion personnelle. Ses nombreux moyens financiers, pour le moins étonnant quand on sait qu’il s’agit d’un agent de la fonction publique, qu’il investit soi disant dans le parti, il ne les investit que pour assurer son prestige personnel et conforter son image, telle qu’il la cultive d’un homme riche, le seul capable, distribuant de façon cupidement intéressée, motos, mosquées, ambulances et autres boubous ».

Le Comité Exécutif National ajoute que « dans sa déclaration du 23 août 2015, Ibrahim Yacouba a exprimé tout son mépris pour Foumakoye Gado et les camarades dirigeants les structures de Doutchi, les traitant d’impopulaires et d’incapables, oubliant que quand lui faisait, grâce à la Douane, cet argent dont il se prévaut aujourd’hui et sur lequel il compte tant, eux étaient au parti dans le dénuement total faisant passer nos suffrages de 9000 voix en 1993 à 71.000 voix en 2011. Contrairement aux idées qu’il développe, en atterrissant par effraction dans les structures de notre parti à Doutchi, après ses déboires à Maradi à l’issue d’une précédente tentative similaire, il n’a pas découvert un désert mais un parti en pleine expansion… »

Toujours dans son réquisitoire, le Comité Exécutif National du PNDS indique que «  ce qu’il a depuis lors entrepris, ce n’est pas de renforcer le parti mais de mobiliser certains de nos propres camarades parallèlement à nos structures et en utilisant ces camarades dans son projet fractionniste dont l’objectif ultime est de faire main basse sur nos structures à travers une véritable OPA, basée sur l’usage de l’argent et l’instrumentalisation d’arguments indécents totalement méconnus dans notre parti.

Dans son obsession morbide d’assurer son autopromotion, M. Ibrahim Yacouba a poussé le ridicule au point de promouvoir le port d’un bonnet particulier utilisé par ses partisans comme un véritable signe de ralliement, symbole d’une dissidence rampante. C’est apparemment sa conviction du caractère messianique de son entreprise qui explique son arrogance et la facilité avec laquelle il use des méthodes de rébellion les plus surprenantes, comme cela a été le cas le 23 août 2015. Mais, Ibrahim Yacouba veut jouer les messies, il s’est trompé de cadre en pensant  pouvoir le faire au PNDS ».

Aujourd’hui Ibrahim Yacouba est exclu à qui le tour pourrais-t-on se demander ? En effet, après avoir trop joué avec le feu, Ibrahim Yacouba s’est finalement brûler les ailes. I comme Icare.

Tout comme les Issa Bagalam, Me Souley, Sabo Saïdou, Adji Kirgam, etc, les 13 « décideurs » du PNDS ont décidé et la sentence est sans pitié.

Pour rappel, Ibrahim Yacouba a eu des démêlées similaires avec Kalla Ankourao à Maradi . Il a même créé et entretenu des structures parallèles à Maradi, selon plusieurs sources. Aujourd’hui dans la capitale économique, il ya au moins cinq tendances qui se réclament toutes de Tarayya (Tarayya officiel, piloté par Kalla Ankourao, Tarayya Ibrahim Yacouba, qui comprend les Elh Gumbi, un des bras droits de Mangal, Elh Sani Atiya, etc ; Tarayya Baba Ahmed, Tarayya Elh Gago, etc.

A Doutchi, il a voulu refaire la même démarche avec l’organisation avortée de son meeting, pourtant interdit par les instances du parti, mais qu’il a maintenu en dépit de l’interdiction par les autorités municipales. Pour le PNDS, « le plus choquant et le moins acceptable, c’est de voir le Directeur de Cabinet adjoint du Président de la République, défier les autorités publiques en maintenant une manifestation interdite avec tous les risques de troubles que cela comporte. Nous comprenons d’autant moins son comportement, que nous avons fait de lui ministre d’abord et Directeur de cabinet adjoint du Président de la République ensuite alors qu’il était acteur de la société civile, qu’il ne réclamait pas de notre part et que nous ne nous attendions même pas à ce qu’il le fasse un jour. »

Que va –t-il advenir de Ibrahim Yacouba ? Réussira-t-il à conserver son prestigieux poste de Directeur de Cabinet adjoint du Président de la République ? ou bien  sera-t-il achever définitivement ?

L’homme trop pressé et trop ambitieux qui n’a pas hésité à déclarer sur les antennes nationales, que  « nous avons fait en 4 ans, ce qu’aucun régime n’a fait depuis 1960 » est actuellement dans des sales draps.

A quelques mois des élections générales, le Président Issoufou qui lutte pour un second mandat a du pain sur la planche.

Il doit remettre de  l’ordre dans sa maison.

 

À propos de l'Auteur

Ibrahim Aghali (Web Contributeur) Tamtam Info News

 

Ci-dessous:  Déclaration du CEN du PNDS – Tarayya

Depuis un certain temps les structures de notre parti du département de Dogon-Doutchi sont en proie à une situation de tension très grave. Cette tension est née suite à l’arrivée de Monsieur Ibrahim Yacouba en leur sein et de la promotion par celui-ci de pratiques totalement étrangères aux mœurs de notre parti.
Lorsque nous nous sommes rendu compte de l’ampleur que prenait cette crise nous avons convoqué une réunion présidée par le Président du parti en personne regroupant un certain nombre de camarades du département et tenté de trouver une solution qui sauvegarde les intérêts du parti en restaurant la confiance, l’unité et la cohésion  entre les camarades. A l’issue de cette rencontre un comité spécial a été mis en place pour réfléchir sur la question. Celui-ci a soumis ses conclusions au Président du parti, lequel est sur le point à son tour de les soumettre aux instances appropriées pour leur mise en œuvre éventuelle.
Par ailleurs le samedi 15 août  le coordonnateur régional de Dosso a convoqué une réunion régionale sur un ordre du jour précis qui n’a rien à voir avec la situation prévalant à Doutchi. Cette réunion, en effet, concerne 6 responsables statutaires précis de chaque commune ainsi que les députés de la région. Ignorant royalement cet état de fait M Ibrahim Yacouba envoya à cette rencontre une nombreuse escouade de ses partisans à partir de Niamey , laquelle exigera que l’on traite de la question du renouvellement des structures de Doutchi. Les responsables de la Fédération leur ont expliqué qu’un tel point n’est pas à l’ordre du jour.

Il faut, ici, rappeler que les structures de notre parti ont été renouvelées à la fin de l’année 2013( à une époque où Ibrahim Yacouba ne se réclamait peut-être même pas du PNDS ) pour un mandat de 4 ans  et il ne peut aujourd’hui tout au plus être question, le cas échéant, que d’élargissement des bureaux conformément à la Résolution du Comité central du parti des 10 et 11 Août 2014. De toute façon , à l’ordre du jour de la réunion de Dosso du 15 août il n’était question ni d’ouverture ni encore moins de renouvellement des bureaux, pas plus à Doutchi qu’ailleurs.
Considérant que ses partisans n’ont pas été autorisés à s’exprimer à Dosso, M Ibrahim Yacouba a présidé  le jeudi 20 août une réunion de tous ses partisans au siège du SNAD à Niamey et a décidé de convoquer pour le dimanche 23 août  un meeting populaire à Doutchi afin que ceux-ci selon ses propres mots expriment chez eux, où personne ne peut les en empêcher, ce qui leur a été interdit à Dosso.
Face au caractère extrêmement grave de cette décision qui est l’expression achevée d’une transgression des règles élémentaires d’unité et de discipline du parti, le président du parti a formellement conjuré M Ibrahim Yacouba de renoncer à ce projet.  Peine perdue, celui-ci s’est obstiné à vouloir tenir son meeting fractionniste allant jusqu’à organiser le transport de ses partisans de Niamey et même de Maradi. Il faut souligner qu’il  n’a même pas cru devoir informer les autorités municipales, lesquelles n’ont eu d’autre choix que de déployer la force publique pour faire échec à son projet. Cela ne l’a toutefois pas empêché de tenir sa réunion dans sa résidence privée et de faire lire une déclaration à travers laquelle il a dit tout le mépris qu’il a pour les dirigeants du parti, en particulier pour le Vice-Président du parti, le camarade Foumakoye Gado.
Depuis sa création en 1990 notre parti n’a jamais été confronté à une telle épreuve, jamais sa direction n’a vu son autorité défiée à ce point, jamais nos règles n’ont été bafouées de cette façon et jamais un camarade n’a eu si peu d’égard pour les impératifs d’unité et de discipline dont seule l’observance stricte nous a permis de tenir face aux nombreuses vicissitudes par lesquelles nous sommes passés.
Mais la plus choquant et le moins acceptable, c’est de voir le Directeur de cabinet du Président de la République défier les autorités publiques en maintenant une manifestation interdite avec tous les risques de troubles que cela comporte.
Nous comprenons d’autant moins son comportement que nous avons fait de lui ministre d’abord et Directeur de cabinet adjoint du Président de la République ensuite alors qu’il était acteur de la société civile, qu’il ne se réclamait pas de notre parti et que nous ne nous attendions même pas à ce qu’il le fasse un jour.
En effet, depuis qu’il s’est piqué de l’idée de faire la politique dans notre parti tout en restant paradoxalement dans le cadre des douanes M Ibrahim Yacouba n’a eu en vue que sa promotion personnelle .

Ses nombreux moyens financiers , pour le moins étonnants quand on sait qu’il s’agit d’un agent de la Fonction publique, qu’il investit soi- disant dans le parti, il ne les investit que pour assurer son prestige personnel et conforter son imagine telle qu’il la cultive d’un homme riche, le seul capable, distribuant de façon cupidement intéressée motos, mosquées, ambulances et autres boubous. Dans sa Déclaration du 23 août il a exprimé tout son mépris pour Foumakoye Gado et les camarades dirigeant les structures de Doutchi les traitant d’impopulaires et d’incapables oubliant que quand lui faisait, grâce à la Douane, cet argent dont il se prévaut aujourd’hui et sur lequel il compte tant, eux étaient au parti dans le dénuement total, faisant passer nos suffrages de 9000 en 1993 à 71000 voix en 2011.
Contrairement aux idées qu’il développe, en atterrissant par effraction dans les structures de notre parti à Doutchi après ses déboires à Maradi à l’issue d’une précédente tentative similaire, il n’a pas découvert un désert mais un parti en pleine expansion, tel que cela est attesté par ses résultats ayant fait de lui le premier parti du département au cours des élections de l’année 2011.
Ce qu’il a depuis lors entrepris ce n’est pas de renforcer le parti mais de mobiliser certains de nos propres camarades parallèlement à  nos structures et en utilisant ces camarades dans son projet fractionniste dont l’objectif ultime est de faire main basse sur nos structures à travers une véritable OPA basée sur l’usage de l’argent et l’instrumentalisation d’arguments indécents totalement méconnus dans notre parti.
Dans son obsession morbide d’assurer son auto- promotion M Ibrahim Yacouba a poussé le ridicule au point de promouvoir le port d’un bonnet particulier utilisé par ses partisans comme un véritable signe de ralliement, symbole d’une dissidence rampante. C’est apparemment sa conviction du caractère messianique de son entreprise qui explique son arrogance et la facilité avec laquelle il use des méthodes de rébellion les plus surprenantes, comme cela a été le cas le 23 août. Mais si Ibrahim Yacouba veut jouer les messies, il s’est trompé de cadre en pensant pouvoir le faire au PNDS.

Au regard des faits graves ci- dessus évoqués et de la discorde générale que M Ibrahim Yacouba se propose d’installer dans un parti qui sans rien lui devoir  lui a fait l’honneur de lui confier les plus hautes responsabilités de la République, le Comité Exécutif National , réuni en session extraordinaire ce mardi 25 août 2015 a décidé d’exclure des rangs de notre parti M Ibrahim Yacouba.
Le CEN du parti lance un appel à tous les camarades sincères que ce personnage a pu abuser, en particulier dans le département de Doutchi à ne pas être dupes du jeu d’un homme qui a voulu se servir de notre parti comme il aurait pu le faire d’un autre parti pour assouvir des ambitions personnelles. En effet, M Ibrahim Yacouba ne serait jamais venu au PNDS si en 2011 nous étions encore restés dans l’opposition, les camarades se doivent de ne jamais perdre cela de vue.
Le CEN du PNDS met en garde M Ibrahim Yacouba contre toute tentative d’ingérence dans les affaires de notre parti.
Le CEN du PNDS demande à tous les camarades de resserrer les rangs, de combattre le fractionnisme et de cultiver plus que jamais les valeurs qui ont toujours fait la force de notre parti, à savoir l’estime et le respect mutuels ainsi que la solidarité et la discipline.
  Fait à Niamey le 26 août 2015

Vive la Democratie

Vive le PNDS-Tarayya

 

À propos Administrateur

37 plusieurs commentaires

  1. La déclaration dit que les voix du PNDS sont passées de 9000 à 71000 en 2011 dans le département de Doutchi, une preuve de la bonne capacité de mobilisation de ce parti sans un apport de Ibrahim Yacouba. Comparaison n’est pas raison a-t-on coutume de dire. D’abord, il aurait fallu préciser qu’il s’ agit des élections présidentielles. D’ailleurs, le chiffre de 2011 concerne le deuxième tour qui comporte les voix de tous les partis soutenant le PR, notamment le RDP, LUMANA, TABBAT etc…très présents dans le département. En 1993, il s’ agit des résultats du 1er tour car au second, PNDS a soutenu la CDS. En outre, à l’époque le département de Doutchi englobait celui de Tibiri dans lequel PNDS ne pèse pas même maintenant en raison de la prédominance du RDP, du MNSD et de la CDS Mahamane Ousmane. En plus, en 1993 le Niger comptait moins de 3 millions d’électeurs contre plus de 6 millions lors des élections de 2011. Donc, cette comparaison est sans objet. En a réalité, la personne de Ibrahim dérange gravement le Presidium au point de se pencher sur son Bonnet dans une déclaration solennelle. Quelles bassesse et légèreté. Sur un tout autre plan, dire que Ibrahim n’a fait que mobiliser leurs propres camarades à des fins partisanes, est proprement faux. Il n’ont qu’à se renseigner auprès des autres leaders des partis pour se rendre compte que ce garçon a débauché des militants un peu partout. Ça va se savoir quand il va réagir à tous ces reproches. Ce qui est une question de temps connaissant l’homme, en vrai Maouri de souche.

    • Dans tous les cas ibrahim yacouba a été trop pressé. il doit attendre le bon moment au moins la fin du mandat du bureau actuel. il n’a aucun moyen légal d’agir dans le sens de raccourcir le mandat du bureau actuel. Moi, je pensai qu’il est un garçon intelligent mais sincèrement il m’a déçu. il ne peut pas se mesurer à Foumakoye. c’est de la folie. c’est les Foumakoye qui ont fait du PNDS abin chawa comme disent les haoussa au point que le parti l’intéresse. d’autre part Foumakoye, a été SG du parti au temps où le Président Issoufou était à sa tête. il n’y avait jamais eu de couac entre ses dirigeants. c’est la preuve que lui Foumakoye a beaucoup de valeurs plus que Ibrahim Yacouba. il est certainement patient, travailleur, altruiste, respectueux, intelligent et intègre. sinon ils n’auraient pas géré bien le parti dans des conditions extrêmement difficiles. Tout militant, sincère ne va pas même dans un rêve banaliser la personne de Foumakoye. ce serait ingrat. celui qui le fait n’est pas militant du pnds tout au moins n’en est pas un bon militant. il faut rendre à Cesar ce qui lui appartient. et évidemment ibrahim yacouba est dangereux pour notre pays pas seulement pour le PNDS à cause des vocables comme « personne ne peut nous empêcher de nous exprimer à Doutchi ». c’est très dangereux et illustre le niveau intellectuel de l’auteur. le PNDS ne saurait tolérer ce genre de personnes opportunistes dans ses rangs. et pire dans sa déclaration, il cherche à mettre Foumakoye dos à dos avec le Président Issoufou. C’est du mounaficantchi, c’est tendantieux. Mais lui le Président n’oublies pas les moments de bonheur et difficiles qu’ils ont partagé. lui n’est pas ingrat. encore qu’il défié les règles sociales qui régissent notre société. en d’autres termes, il aurait dû respecter la parole du Président du parti à cause du droit d’ainesse.

  2. A qui le tour ?
    Albade. . Wassalke , zakai, Labo

    Pour certains malheureusement c’est la prison qui les attends

    Le prochain gouvernement fera la rectification de toute cette épisode malheureuse du Niger depuis bientôt 5 ans. Il faut y ajouter l’arrivée accidentelle de salon dans les dossiers à traiter .

  3. Bande des incultes vous êtes la honte de Jean Jaures

  4. al kanemi mamadou

    C’est ainsi que cela se passe chez les fabricants des doctrines et des voies terrestres parmi les humains éphémères, qui veulent réaliser la chose en toute ignorance et aveuglément dans une seule génération et en piétinant la nature à la marche tranquille afin d’atteindre d’un bond une image brillante qu’ils croient voir sans se résigner à suivre la marche posée, confiante et lucide de la saine nature.Sur le chemin de l’erreur qu’ils suivent, éclatent les carnages, coulent les flots de sang, s’effondrent les valeurs morales, s’embrouillent les mesures et, partout, ils s’effondrent eux-mêmes sous les coups des marteaux de la saine nature auxquels ne résistent pas les appareils artificiels et aveugles. Quant à la voie islamique, elle marche d’un pas léger et doux, toujours selon la saine nature de l’homme, qu’elle dirige au nom de cette nature, qu’elle défend au nom de cette nature et
    qu’elle vient soutenir quand il flanche. Mais sans le briser et sans l’épuiser aussi. Elle le traite avec la patience du connaisseur éclairé, confiant dans le but lointain niais de réalisation certaine. Tout ce qui ne se réalise pas dans le premier round
    se réalise dans le second, tout ce qui ne réalise pas dans le second se réalise dans le troisième, ou le dixième ou le centième ou le millième ! S.Q ceci est la religion

  5. al kanemi mamadou

    C’est ainsi que cela se passe chez les fabricants des doctrines et des voies terrestres parmi les humains éphémères, qui veulent réaliser la chose en toute ignorance et aveuglément dans une seule génération et en piétinant la nature à la marche tranquille afin d’atteindre d’un bond une image brillante qu’ils croient voir sans se résigner à suivre la marche posée, confiante et lucide de la saine nature.Sur le chemin de l’erreur qu’ils suivent, éclatent les carnages, coulent les flots de sang, s’effondrent les valeurs morales, s’embrouillent les mesures et, partout, ils s’effondrent eux-mêmes sous les coups des marteaux de la saine nature auxquels ne résistent pas les appareils artificiels et aveugles. Quant à la voie islamique, elle marche d’un pas léger et doux, toujours selon la saine nature de l’homme, qu’elle dirige au nom de cette nature, qu’elle défend au nom de cette nature et
    qu’elle vient soutenir quand il flanche. Mais sans le briser et sans l’épuiser aussi. Elle le traite avec la patience du connaisseur éclairé, confiant dans le but lointain niais de réalisation certaine. Tout ce qui ne se réalise pas dans le premier round
    se réalise dans le second, tout ce qui ne réalise pas dans le second se réalise dans le troisième, ou le dixième ou le centième ou le millième !

  6. La déclaration dit ceci « Ses nombreux moyens financiers, pour le moins étonnant quand on sait qu’il s’agit d’un agent de la fonction publique ». Ah Ah Ah, donc tous les moyens financiers dont disposent ceux qui ont lu la déclaration sont étonnants parce qu’ils sont tous des agents de la fonction publique. Aussi, avant que Ibrahim Yacouba ne devienne menaçant pour les caciques du guri sysème, personne ne s’est étonné de la provenance de ses moyens financiers qu’il a régulièrement mis à la disposition des structures et militants du parti. Bref, rien d’étonnant avec le PNDS, c’était la même chose avec ZAKAI. Maintenant tout le monde a compris que si on est du PNDS on est propre, clean, quand on est d’une autre formation politique, on est sale. SVP les caciques du PNDS, regardez vous bien dans le miroir

  7. A Mantaou

    J’affirme que je ne suis pas PNDS.
    J’affirme que le PNDS ne m’a rien donné.
    Si je réponds à tous les commentaires défavorables au PNDS c’est parce que j’ai des arguments pour le faire. Je la ferme au cas où je n’ai pas d’arguments.
    Et je n’hésite pas de les attaquer s’il le faut
    A toi donc de démanteler mes arguments SANS VOIR LA CORRUPTION PARTOUT.
    Sinon la question de savoir ce qu’on m’a donné est une manière d’éviter le débat.
    Et si je vous demande ce que vos amis politiques vous ont donné.
    On va tourner en rond dans ce cas.
    C’est le genre de question que je n’aborde jamais.
    Je suppose que vos défendez vos idées. Sans être payé par quelqu’un.
    Faites-moi le même honneur que je vous fais.
    Et ce n’est pas trop vous demander.

  8. ce maintenant IB est acteur de la société civil et aussi cadre de la douane alors même que militant de votre partie .sacret les gouriste respectueux de texte des lois dons vous vous réclamer.avertissent aux autres mouches de se tenir tranquille et discipliner

  9. Monsieur Yacouba a le droiit de porter plainte contre son exclusion j’espère?

  10. A HABA KOUMA,

    Monsieur, combien le PNDS t’a donné pour répondre à tous les commentaires qui lui sont défavorables. Tu ne peux pas défendre l’indéfendable. Le PNDS n’est pas un parti sérieux, mais une mafia organisée. Il est né et grandi dans le complot, il continue aujourd’hui à vivre de complot.

    • A Mantaou

      J’affirme que je ne suis pas PNDS.
      J’affirme que le PNDS ne m’a rien donné.
      Si je réponds à tous les commentaires défavorables au PNDS c’est parce que j’ai des arguments pour le faire. Je la ferme au cas où je n’ai pas d’arguments.
      Et je n’hésite pas de les attaquer s’il le faut
      A toi donc de démanteler mes arguments SANS VOIR LA CORRUPTION PARTOUT.
      Sinon la question de savoir ce qu’on m’a donné est une manière d’éviter le débat.
      Et si je vous demande ce que vos amis politiques vous ont donné.
      On va tourner en rond dans ce cas.
      C’est le genre de question que je n’aborde jamais.
      Je suppose que vos défendez vos idées. Sans être payé par quelqu’un.
      Faites-moi le même honneur que je vous fais.
      Et ce n’est pas trop vous demander.

    • Mantaou, je suis parfaitement d’avis avec toi ce type pue le gouri az cent km à la ronde. Seulement il n’a même pas le cran de le reconnaitre. Le drame de ce genre d’individus c’est que dans bien des cas ils savent qu’ils radotent des iinepties, mais étant en service commandé, ils sont obligés de maintenir le cap.Ils sont prêts à avaler toutes les couleuvres ; pourvu qu’ils soient rétribués en retour. Ils n’interviennent pas dans ce forum par conviction. Mais juste pour qu’ils rétribués en retour !

      • MallaM
        Merci à toi d’agir par conviction.
        Merci de prendre ce j’écris pour des inepties.
        Je sais comment te rendre content
        Je sais comment mériter tes félicitations: il suffit de soutenir Hama Amadou.
        Merci à toi mallM, toi qui incarne le courage et l’honnêteté. Comme ton leader bien aimé.

        • Aies un minimumde courage pour rreconnaître ton adhésion au gurisme. Personne ne t’en voudra pour cela.Mais franchement à force de défendre ce régime prédateur et incompétent ainsi que ses animateurs et toujours ponctuer tes introductions ou tes conclus

          • et tes conclusions par « je ne suis pas de taraya »,tu as fini par nous cconvaincreque c’est l’inverse qu’il faut ccomprendre.

  11. Moi je présentais depuis longtemps que Tarraya finira par vomir le trop plein de militants des autres partis qu’il croit avoir détourné. Maintenant il faut s’attendre que cela arrive aux autres régions du pays surtout à l’ouest où il s’obstine à détruire le Lumana et le Mnsd. Toutes ces personnes qui vont de parti en parti ne sont que des opportunistes qui ne croient en rien qu’à leurs propres intérêts et cela n’a pas été compris à Tarraya qui croit qu’il peut fédérer tous les nigériens autour d’un idéal auquel lui même ne croit pas tant.

  12. Mahamadou Issaka

    C’est ça la vie. Tarraya a donné beucoup de sous à Albadé pour aller faire la rebellion chez Seini à Tillabéry. Un adage dit que celui qui giffle son père au fond de la case, son fils va le giffler en plein marché. C’est le retour de la manivelle Tarayya. ça ne fait que commencer. Il faut simplement vous assumer.

    • A Mahamadou Issaka
      Comparaison n’est pas raison
      Ici aucun fils n’a giflé son père car:

      1. Le PNDS n’est pas aussi divisé que le MNSD
      2. Il n’y a aucun jugement entre les militants du PNDS
      3. Yacouba n’est pas parti à Dakoro au nom d’un camp.
      4. Les Albadé font partie des caciques du MNSD
      5. Albadé est SG du MNSD et Yacouba n’a pas autant de poids dans le bureau du PNDS
      Ajoutons que le sort que les Seyni veulent réserver aux Albadé n’est pas meilleur que celui que les caciques du PNDS ont réservé à Yacouba.

  13. C’est logique d’avoir des ambitions politiques. C’est logique aussi que les vieux s’inquiètent.

    • Ok mais il faut avoir une stratégie et ne pas avancer tête baissée
      Il faut éviter de faire comme si les autres n’existent pas.
      Je pense que Yacouba a manqué de modestie et de stratégie.
      Le PNDS n’est pas un parti qu’on peut affronter comme ça.

  14. C’est logique d’avoir des ambitions politiques. C’est logique aussi que les vieux s’inquiètent.

  15. A chien chien et demi

    Quand on vote pour quelqu’un, quand on aide ce quelqu’un pour accéder au pouvoir, quand on gère le pouvoir pendant un temps avec ce quelqu’un on ne peut pas traiter ce quelqu’un de chien.
    A mon sens celui qui aide un chien à prendre le pouvoir et qui gère avec ce chien est pire qu’un chien.
    Non il n’y a pas des chiens parmi nos hommes politiques mais seulement des hommes et des femmes plus ou moins honnêtes plus ou moins courageux, plus ou moins lâches.
    Et ceux qui traversent les frontières sont plus lâches que tous les autres

  16. A chien chien et demi

    Quand on vote pour quelqu’un, quand on aide ce quelqu’un pour accéder au pouvoir, quand on gère le pouvoir pendant un temps avec ce quelqu’un on ne peut pas traiter ce quelqu’un de chien.
    A mon sens celui qui aide un chien à prendre le pouvoir et qui gère avec ce chien est pire qu’un chien.
    Non il n’y a pas des chiens parmi nos hommes politiques mais seulement des hommes et des femmes plus ou moins honnêtes plus ou moins courageux, plus ou moins lâches.
    Et ceux qui traversent les frontières sont plus lâches que tous les autres

  17. Vous tous et vos familles respectives vont payer cher tout l’argent du Niger que vous avez volé. Vous allez regretter vos crimes économiques et politiques

    • Malheureusement il y a eu trop de pillage impunis dans ce pays. Bien avant l’arrivée du PNDS au pouvoir.
      Peux nous dire de quoi vit le pyromane et lâche pendant toute son errance?

    • Malheureusement il y a eu trop de pillage impuni dans ce pays. Bien avant l’arrivée du PNDS au pouvoir.
      Peux-tu nous dire de quoi vit le pyromane et lâche pendant toute son errance?

  18. Et Ibrahim et les Foumakoy et Bazoum sont tous des chiens. Ils sont 0 . Leur présence même à Niamey nous dérange. Ils doivent tous foutre le camps. Bandes de CHIENS-Taraya!

    • Quand on vote pour quelqu’un, quand on aide ce quelqu’un pour accéder au pouvoir, quand on gère le pouvoir pendant un temps avec ce quelqu’un on ne peut pas traiter ce quelqu’un de chien.
      A mon sens celui qui aide un chien à prendre le pouvoir et qui gère avec ce chien est pire qu’un chien.
      Non il n’y a pas des chiens parmi nos hommes politiques mais seulement des hommes et des femmes plus ou moins honnêtes plus ou moins courageux, plus ou moins lâches.
      Et ceux qui traversent les frontières sont plus lâches que tous les autres.

  19. Evitons de dire des saletés. Donnons des arguments nous permettant de comprendre pour avancer
    Parmi les intervenants sur ce site que ceux qui ont des informations nous éclairent au lieu de nous mettre à condamner X ou Y.
    Ce n’est pas parce que c’est au PNDS que nous devons condamner sans comprendre
    Que les gens évitent développer des insanités.
    Quant à moi, je pense que Yacouba a commis des erreurs si ce qui se dit est vrai.
    Il parait qu’il est d’abord parti à Dakoro fief de Kala pour faire un meeting.
    Et au cours de ce meeting Yacouba se serait attaqué violemment à Kala.
    Pourquoi une telle agressivité de la part de Yacouba contre Kala et à Dakoro ?
    Quel homme politique nigérien peut permettre à quelqu’un qui vient d’arriver dans (son) un parti d’aller chez lui, devant la porte de ses parents pour l’insulter?
    Nous sommes tous nigériens mais chacun doit avoir un chez soi politiquement parlant.
    Et si vous n’avez pas un chez-vous, c’est considéré comme une honte nationale. C’est bien ou c’est mauvais, c’est comme ça que nous voyons notre démocratie.
    Quand tu es battu là où tu es né on te le reproche à tout bout de chemin.
    Quel rapport Yacouba a avec Dakoro jusqu’à aller poser l’acte politique qu’il a posé contre Kala ?
    Après Dakoro Yacouba est revenu à Doutchi pour s’attaquer à Foumakoye.
    Dans tous les cas, se sentant menacés et humiliés les caciques du parti ont violemment réagi.
    L’un dans l’autre je pense que Yacouba s’est montré politiquement imprudent et trop pressé.
    Moi je ne souhaite pas être dans un parti pendant plus de 30 ans et voir quelqu’un qui vient de prendre la carte de ce parti venir chez moi m’insulter.
    Soit il quitte le parti ou c’est à moi de quitter.
    Et c’est Yacouba qui a quitté.
    Voilà et la vie continue en attendant d’autres péripéties…
    NB je ne suis pas PNDS

    • Mahamadou Issaka

      Et pourtant vous avez donné beucoup de sous à Albadé pour aller le faire à Seini à Tillabéry. Un adage dit que celui qui giffle son père au fond de la case, son fils va le giffler en plein marché. C’est le retour de la manivelle Tarayya. ça ne fait que commencer. Il faut simplement vous assumer.

      • Et ça a donné quoi?
        De plus:
        Le PNDS n’est pas aussi divisé que le MNSD
        Yacouba n’est pas parti à Dakoro au nom d’un camp.
        NB: sachez que je ne suis pas PNDS et je n’ai rien donné à Albadé.
        Mais je dis ceci: « Moi je ne souhaite pas être dans un parti pendant plus de 30 ans et voir quelqu’un qui vient de prendre la carte de ce parti venir chez moi m’insulter »
        Les Albadé viennent-ils tout juste de prendre leur carte du MNSD?
        Albadé n’est-il pas SG du MNSD?
        Quelle est donc la place de Yacouba dans le bureau du PNDS?

    • Mahamadou Issaka

      Et pourtant vous avez donné beucoup de sous à Albadé pour aller le faire à Seini à Tillabéry. Un adage dit que celui qui giffle son père au fond de la case, son fils va le giffler en plein marché. C’est le retour de la manivelle Tarayya. ça ne fait que commencer. Il faut simplement vous assumer.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.