Home ACTUALITE Déclaration du Comité exécutif national du PNDS-Tarayya : Le PNDS s’insurge contre l’exploitation politicienne de la situation sécuritaire et sociale du pays

Déclaration du Comité exécutif national du PNDS-Tarayya : Le PNDS s’insurge contre l’exploitation politicienne de la situation sécuritaire et sociale du pays

A l’issue d’une réunion extraordinaire sur la situation sociopolitique du pays, le Comité exécutif national (CEN) du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya) a rendu publique, une déclaration hier matin à son siège à Niamey. Dans cette déclaration lue par M. Iro Sani, membre du Comité exécutif national, le parti rose est revenu sur la situation sécuritaire, politique et sociale du pays.

Le CEN/PNDS a en particulier, déploré « l’inconscience de certains acteurs politiques et syndicaux » qui tentent de tirer un gain politique de cette situation sécuritaire pourtant préoccupante dans laquelle évolue notre sous-région et « porter un coup à la démocratie ».

Sur le plan sécuritaire, le CEN/PNDS fait constater que la situation est préoccupante dans notre sous région. «Si dans l’Est du pays, l’amélioration est perceptible grâce à l’engagement de nos forces de défense et de sécurité et au concours des pays amis, la situation est particulièrement préoccupante dans l’ouest du pays ; elle nécessite une mobilisation de toutes les énergies » souligne la déclaration du PNDS-Tarayya.

Le Comité exécutif déplore ainsi l’inconscience de certains acteurs qui pensent à faire une utilisation politicienne de cette situation, en posant des actes et en tenant des propos visant à saper le moral de nos troupes. « Sous d’autres cieux, ces acteurs auraient eu le châtiment qu’ils méritent par l’application stricte de la loi, celle de la haute trahison et d’atteinte à l’unité nationale» estime le CEN-PNDS. Tout en encourageant les FDS à continuer leur mission de défense de l’intégrité territoriale et de sécurisation des populations, le CEN-PNDS demande au gouvernement de contribuer à assurer aux FDS tous les moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission et à intensifier la coopération avec tous les pays afin de juguler toutes les menaces sécuritaires.

Sur le plan politique, le CEN-PNDS a déploré «les dérives et la violence dans le langage, les insultes de bas niveau, les propos haineux» qui mettent en cause l’unité nationale, les institutions républicaines et la démocratie et qui, «sont devenus une pratique quotidienne de l’opposition». A cela s’ajoutent l’utilisation du mensonge, des insultes et du faux, avec pour objectif ultime, estime le CEN-PNDS, «de discréditer les institutions, pour enfin abattre le pouvoir et porter un coup fatal à la démocratie».

A ce propos, le PNDS déplore ce qu’il a qualifié de « collaboration active d’une certaine presse, spécialisée dans le faux, dans le mensonge et la propagation des rumeurs », profitant ainsi de la Déclaration de la Table de Montagne signée par le Président de la République. D’après le CEN-PNDS, la fameuse affaire des 200 milliards s’inscrit dans cette logique. «Chaque jour que Dieu fait une soi-disant « nouvelle affaire » est mise sur la place publique, participant au grand complot de Lumana de remise en cause de l’ordre démocratique », souligne le PNDS-Tarrayya, estimant que ce parti, a, dans sa dernière déclaration, «franchi toutes les limites à travers des propos particulièrement séditieux ».

Sur le plan social, le Comité exécutif du PNDS, fait constater la même agitation politico-médiatique, « à travers laquelle, les tenants de la même ligne tentent d’instrumentaliser les syndicats et veulent allumer le front social ». Selon la déclaration du PNDS, cette tentative s’est appuyée sur les contractuels dont certains avaient connu un retard dans le paiement de leurs pécules. «Mais cette brèche fermée, ce sont les mesures d’assainissement de l’école nigérienne qui leur servent désormais d’alibi» souligne le CEN-PNDS. C’est ainsi que ces acteurs qualifiés  »d’apprentis sorciers » refusent les mesures d’assainissement que le gouvernement a décidé notamment le contrôle des diplômes et du niveau des enseignants. C’est pourquoi, le PNDS-Tarayya encourage le gouvernement à tout mettre en œuvre pour bien identifier les lacunes qui entachent notre système éducatif afin de leur apporter les remèdes indispensables.

«Notre conviction est que l’avenir de notre pays, comme celui de tous les autres pays, dépend de la qualité de son système éducatif. Notre devoir est de réhabiliter, en urgence, notre école » souligne la déclaration ajoutant que le PNDS-Tarayya œuvrera sans relâche pour la sauvegarde de l’unité et de la cohésion nationale ; la sauvegarde et la protection des institutions républicaines ; la sauvegarde et la défense de la démocratie dans notre pays et enfin pour la bonne gouvernance qui passe notamment par la lutte contre la corruption et l’assainissement de l’école.

[author ]Siradji Sanda et Abdoulaziz Ibrahim (ONEP)[/author]

34 Comments

  1. Allah sarki Tousa takaré ma boudari, on a l’impression que au Niger dés que tu réclame tes droits tu es considéré comme un opposant mais hélas c’est lamentable voir même triste.Que Dieu nous protège contre un gouvernement dictatorial là où la vérité n’a pas de place ameen

  2. personne n’a demandé votre indulgence quand à l’application stricte de la loi. Dans Allah, appliquez là dans toute sa rigueur, coupez nous le souffle. Qui vs pensez intimider? Vs n’avez même pas honte de tenir certains propos devant les nigériens. Allah ya isa.

  3. Bonjour camarades s’il vous plait ayez le devoir d’éviter des insultes lesquelles loin de nous grandir ne font que nous diviser.C’est votre droit le plus absolu d’analyser tel ou tel sujet pose ,mais la meilleure façon de cerner un sujet, est d’argumenter son analyse pour convaincre ou éclairer les lecteurs.Lorsque quelqu’un sait qu’il ne détient pas un faux diplôme pourquoi se déranger.

  4. Quelqu’un réclamait des débats d’idées
    Devant cette photo et les idioties qui sont écris, quelle idée il faut donner sachant qu’on se foute pas mal de l’auditoire !!!

  5. Hey les adeptes de Charlie,

    Portez plaintes contre les journaux pour vous dedouaner de toutes les accusations faites à votre encontre. C’est simple et limpide comme l’eau de roche. Il n’ y a pas à chercher midi à quatorze heures.

  6. A tous ceux qui veulent tromper, gruger, spolier le peuple nigérien, de quelque bord qu’ils soient: ALLAH YA ISSA. Que Dieu leur réserve un châtiment à la hauteur de leur forfaiture.

  7. La société Project Investor Group est en quette de personne responsable,dynamique,de bonne moralité pour nous représenter valablement en Afrique, dans le but de développer notre société dans les domaines d’activité a s’avoir: L’agriculture a grande échelle,la Construction des logements sociaux, l’élevage moderne ,le transport urbain, commerce import-export, la quincaille rie général, l’énergie renouvelable,l’extraction minière et autres.
    Si vous êtes alors intéressé par notre offre, veillez donc nous contacter via:
    Tel: 00 44 74 13 36 90 13

  8. Dans tous ca ou est le NIGER.On ne se soucie meme pas du rang occupee en 2017,pauvre Niger tu as tous donner a tes fils mais helas.Ils sont INGRAT.ALLAH YA SAKA MIKI

  9. Pour tout le mal qu’ils ont fait au peuple nigerien, puisse Dieu tout puissant maudir a jamais bazoum mohamed et mahamadou issoufou. Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Ligue 2 – France : 12 Africains champions ?

Alors que le Sénégalais Gana Gueye et que le Camerounais Éric-Maxim Choupo-Motin…