Home ACTUALITE Déclaration n°01/2018 de la Coordination du MODEN/FA LUMANA AFRICA France

Déclaration n°01/2018 de la Coordination du MODEN/FA LUMANA AFRICA France

Par un arrêt en date du 19 juin 2018, la Cour constitutionnelle a prononcé la déchéance du président du Moden FA Lumana Hama Amadou de sa qualité de membre de l’Assemblée nationale. Cette décision, pour les tenants du pouvoir nigérien, constitue le « parachèvement », d’un assassinat politique ourdi depuis bientôt 5 ans dans le but de disqualifier un adversaire politique, qu’ils se savent incapables de battre loyalement et dignement. Cette décision, conjuguée à l’arrestation des leaders de la société civile, est avant tout un ballon d’essai à l’adresse des nigériens et préfigurant l’instauration d’une dictature.

Nous ne sommes guère surpris et étonnés, car, la sentence était connue et annoncée dès le départ ; Au Niger, quand il s’agit de Hama Amadou et/ou de ses proches, le système politique innove, se contredit et se ridiculise chaque jour un peu plus.  Cependant, nous restons sereins, parce que le clan au pouvoir, et ce depuis le Tazarché, n’a jamais rien réussi dans ses tentatives d’écarter Hama Amadou du jeu politique. Et aujourd’hui, encore plus qu’hier, les Nigériens et même la communauté internationale, malgré sa bienveillance coupable à l’égard du régime en place, savent toute la supercherie mise en place pour nuire et essayer de mettre sous coupe réglée toutes les institutions sensées garantir les libertés publiques.

En effet, la seule limite de ce pouvoir qui n’a d’ailleurs que le pouvoir de la force publique reste et demeure son manque de limites dans la démolition de la démocratie nigérienne. Le pouvoir nigérien, illégitime, ne supporte ni contestation, ni adversité ; seule la célébration
doit être de mise et aucune contradiction n’est tolérée. Avec la gouvernance du PNDS les mœurs politiques et sociales ont changé, car, le débat d’idées a laissé place à l’inimitié et à l’animosité.  La société civile est harcelée et ses dirigeants emprisonnés. Quant aux partis politiques pourtant reconnus comme le socle essentiel à toute démocratie, aux yeux du PNDS, ne sont plus que, soit des « alliés » politiques ou alors des « ennemis » politiques à abattre sans concession ni délicatesse.  Fort malheureusement l’arrogance du pouvoir n’est possible que par la passivité, sinon la complicité d’institutions devant être des remparts.

D’ores et déjà comme aux élections de 2016, un hold-up électoral est en cours par la mise en place d’une commission électorale non indépendante. Aujourd’hui, la quasi-totalité de la classe politique nigérienne est unanime sur les dérives autoritaires, les violations flagrantes et incessantes de la constitution ;

Au regard de tout ce qui précède, la coordination Lumana France :

– Apporte un soutien ferme au Président du parti, Hama Amadou qui reste son seul et unique candidat aux prochaines élections présidentielles;
– Apporte son soutien à la société civile et les partis politiques qui luttent pour la restauration de la démocratie nigérienne;
– Apporte son soutien à tous les prisonniers politiques du PNDS et au-delà, aux populations nigériennes dont le quotidien est aggravé par la rigueur de la loi des finances 2018.

Pour un Niger résolument démocratique, paisible et prospère.

Paris le 26/06/2018

[author ]Coordination du MODEN/FA LUMANA AFRICA France [/author]

9 Comments

  1. Foutaise quand tu nous tiens, restez en France pour dire des conneries, depuis quand votre mentor siege au dessus de la loi? Plus nigerien que Abdou labo on ne peut pas et pourtant! ! La justice a fini son travail et que l’avenir politique de sir hama est scelle’a jamais.

  2. comparons des choses comparables. Issoufou et Hamma+ sont radicalement différents en termes de courage et de détermination. Le pyromane mais lâche n’est pas garçon.

  3. J’ai pour principe que c’est ce pays qui nous intéresse et non des individus:
    Que les auteurs de cette déclaration nous expliquent pour quelles les autres nigériens accepteront de lutter pour quelqu’un qui se la coule douce à l’étranger dans les hôtels de luxe.
    Pourquoi?
    Qu’est ce que HAMA a fait de bon pour ce pays pour qu’il mérite un tel sacrifice.?
    Qu’est ce que Hama peut faire de bon pour notre pays pour qu’on lutte pour le mettre au pouvoir?

  4. Mr hama ne deplacé pas le debat, tous le monde sait les raisons pour lesquelles vous avez été disqualifié politiquement par nos institutions senseés rendre la Justice pour le PEUPLE dont vous etes un dans Plus de 17 millions de nigeriens.

  5. ADVIENNE QUE LA DECISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE SONT ET DEMEURE SANS RECOUR. LA FIN DU VAGABONDAGE POLITIQUE EST TERMINER SIR HAMA. GERER VOS BEBES IBO, LE NIGER ET SON PEUPLE N’OUBLIERONS JAMAIS L’ACHAT DES PERSONNES HUMAINE POUR ETRE VOS PROGENITURES ET AU DETRIMENT DE NOS REGLES SOCIALES.

  6. HA HA HA Sacré pyromane et lâche.
    A quand la fin de la politique par procuration?
    Au temps de Tandja, Zaki (pourtant menacé d’emprisonnement) a courageusement débarqué au Niger pour prendre la tête de ses troupes pour chercher le pouvoir.
    Voilà les valeurs de notre société: un chef doit être devant. Sinon il renonce au pouvoir pour donner sa culotte aux femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Hama Amadou à Niamey…

L’ancien président de Lumana Monsieur Hama Amadou est arrivé cet après-midi à Niamey en co…