Accueil / ACTUALITE / POLITIQUE / DÉFECTIONS POLITIQUES L’ANDP Zaman Lahiya saigne dans son fief

DÉFECTIONS POLITIQUES L’ANDP Zaman Lahiya saigne dans son fief

L’Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lahiya) traverse en ce moment une mauvaise passe.

 

 

Selon des sources concordantes confirmées par plusieurs témoignages, des centaines de militants de cette formation politique ont décidé de s’en aller vers d’autres cieux. Et tenez vous bien! Cette fois c’est le coeur même de Zaman Lahiya qui est touché puisque le malaise est en train de toucher son fief de Dosso. Au nombre des partants, des militants et non des moindres pour ne pas dire des grands ténors du parti. A qui profite ces défections? Officiellement, il n’y a pour le moment aucune déclaration des démissionnaires en faveur de telle ou telle autre formation politique. Mais, leurs démissions auraient déjà atterri au bureau politique national du parti.

Toutefois, d’après des témoignages que nous avons recueillis auprès de certains des concernés et de leurs proches, les « déçus » de l’ANDP s’apprêteraient à enfourcher le « le cheval ailé » de Hama Amadou, à savoir le Mouvement Démocratique Nigérien (MODEN Lumana). Un méga meeting et une grande déclaration sont attendus les jours à venir, probablement après la fête de ramadan, pour célébrer la « lumanisation » de l’ANDP à Dosso. Ce n’est pas la première fois que le parti de feu Moumouni Djermakoye Adamou vit ce genre de déconfiture.

De sa création à aujourd’hui, l’ANDP a enregistré beaucoup de défections mais celle de l’ampleur qui se profile à l’horizon, ce serait du jamais vu, du moins, après le fameux comité de redressement de l’ANDP qui avait eu pour figure de proue Moumouni Yacouba considéré à l’époque comme le bras droit du Père Fondateur (PF). Au regard de la déconfiture de l’ANDP qui se profile à l’horizon, tout laisse présager de la fin de son hégémonie dans la région de Dosso. A moins d’un cataclysme politique, cette information va se confirmer.

Et l’histoire retiendra que c’est sous l’ère de l’ancien colonel à la retraite, Moussa Moumouni Djermakoye, successeur de son défunt frère que l’ANDP va connaitre la plus grande saignée de son existence. La déconfiture du Parti, faut-il le rappeler, avait commencé après la disparition de Père Fondateur de la Zaman Lahiya, feu Moumouni Djermakoye Adamou tombé sur le champ d’honneur lors d’une manifestation du Front de Défense de la Démocratie (FDD) en lutte contre le tazartché. C’était le 14 juin 2009. Pour sa succession va s’engager un véritable bras de fer entre quelques grands ténors du parti. Il y avait même eu une tentative de « tazartchisation » de l’ANDP. Mais, l’unité du parti, la justesse de son idéal et la sagesse de son option politique fondée sur le  » concensus  » ont fini par l’emporter sur les passions.

Aujourd’hui, l’histoire est en passe de donner raison à tous ceux qui avaient pris l’option de partir pour ne pas être comptable devant l’histoire de la déconfiture du Parti, toute chose qui pourrait remuer l’homme du consensus dans sa tombe, lui qui avait pourtant laissé un bon héritage à ses successeurs : celui d’avant-gardiste de la restauration de la démocratie. De toutes les formations politiques membres de la Coordination des Forces pour la Démocratie et la République (CFDR), l’ANDP Zaman Lahiya est celle qui a payé le plus lourd tribut de la lutte pour la restauration de la démocratie.

On se souvient de l’exclusion des ministres Zaman Lahiya du gouvernement tazartchiste de Seini Oumarou et aussi de la disparition du père du consensus, Père Fondateur du Parti, Moumouni Djermakoye Adamou. Des gros sacrifices pour rien. Dommage!

À propos Super User

14 plusieurs commentaires

  1. Un grand plaisir passez a lire ce billet, je vous remercie vraiment !!!

  2. Et ça change quoi pour la situation très critique du pays exportateur du pétrole?!!!

  3. S’il vous plait chers compatriotes, un peu de retenu dans vos propos. Nous sommes là pour échanger nos idées de manière de responsable pour un Niger uni et prospère.Nous sommes tous des Nigériens donc nous formons une même famille.

  4. [quote name= »Mai Zoro Wawa »]Oui du courage Hama Amadou tu es le seul espoir maintenant, comme Zaki est apparement est incapale.Faisez un tour à Tahoua car les mecontants du PNDS sont nombreux et surtout engendrer par le divisioniste Abdoura ouhou Dodo; maire central pour bien voler les peuples. Tahoua y’a deux camps PNDS une bonne information pour toi Hama le bon. Les nigériens sont impatients fait tout pour changer ce regime. Et dan Allah tu es capable. N’ayez pas peur/[/quote]

    on sai qui tu es mai zoro wawa.tu es lache en empruntant un pesudo haussa pour tromper les gens.on sait que tu es un tutsi de l ouest et du meme clans que ton mentor que tu defend,puisque meme dans la race zarma sonrai des dignes fils com seyni omar,vs ets considre comme une minorité divisioniste et parasites

  5. vous nous envoyer des information sans sourc e c’est pas important

  6. C’est vraiment domage pour ANDP mais je pense que cela est du au manque de maturité politique de son dirigeant.
    Surtout le manque d’equité aussi dans le partage du gateau

  7. hama est la gangrene de l’alliance au pouvoir,il a commencer la destruction des partis politiques,il fait semblant d’aimer issoufou mais c’est faux, il fera tout pour faire eclater cette alliance mais de maniere rusée

  8. Wolio Hamani Ali

    Les défections, le nomadisme dans la politique n’est pas nouveau et ils ont et certainement des beaux jours devant eux. Et certainement pas en Afrique ou au Niger, mais même dans les autres pays dits vitrines de la démocratie. Même dans ces pays, les intérêts ont toujours guidés les uns et les autres à y adhérer à une formation politique. Ces intérêts peuvent être politique, idéologique, économique, pécuniaires, prébendier, tout ce que vous voulez.
    Mais si l’information ou l’annonce faite par ce journal se confirme, ce n’est nullement une surprise, et on peut même dire que c’est un non événement.

  9. Wolio Hamani Ali

    La raison est toute simple. Il faut être réaliste, ce Monsieur Djermakoye (ancien Colonel) sans faire de la politique, n’était pas et n’est certainement pas l’homme qu’il fallait à la tête de cette formation politique. Les militants ont certes fait leur choix mais ils avaient vraisemblablement commis une erreur. Et c’est certainement cette erreur qui est entrain de se payer. Sans forcement faire de la politique ou être un politologue, on peut en simple observateur de la vie politique de son pays, essayer d’analyser et d’interpréter certaines situations. Je crois que dans pareille situation, il ne faut accuser telle ou telle personne de ses déboires, mais il faut d’abord chercher à son propre niveau ses propres erreurs. Les problèmes de ce parti ne sont pas ailleurs, ils sont certainement à l’interne…..

  10. ZUNGURU ABINSA LALLE

    Il a fallu l’apport des partis de l’opposition d’antan pour pouvoir l’éjecter du fauteuil de Premier Ministre suite à la troisième motion de censure. C’est en moins de deux ans de conduite de politique du Gouvernement par le digne fils de la Région du Fleuve en la personne de Son Excellence Monsieur Seini Omar, pour voir le Niger s’engager à diversifier largement ses partenaires afin de connaitre le démarrage de tous ses grands chantiers. L’homme + dédaignait l’arrivée massive des partis politiques dans l’alliance où il est contrôleur; et pire, c’est des désaffections massives qui se produisirent; alors là c’est sa débandade et toute ses inquiétudes se mettent en branle. Trop de têtes militantes autour du pouvoir, réduit la chance à l’homme + de pouvoir caser les siens aux postes décisionnels stratégiques d’escroquerie, d’arnaque, de passe-droit et tous les maux sociaux semblables. Il est genre d’hommes-femmes dits « Dagani say kay » et pas de troisième.

  11. ZUNGURU ABINSA LALLE

    Tout ce que le Monsieur + n’aime pas, ne gobe pas et ne supporte pas dans la gestion de pouvoir, c’est de voir les partis politiques nigériens venir mettre leur nez dans la gestion du pouvoir quand il veut rester seul à cote du Président de la République. Le saignant + ne se sentirait plus à l’aise tant qu’il n’est pas seul puissant près du commandeur de la nation du moment où il ne trouve pas toutes ses aises dans l’espace-temps afin de mieux manipuler son patron President en l’emmenant à le faire faire ce qui n’est pas de la logique des choses publiques. Rappelons-nous des ses presque huit années (8) aux cotés de Son Excellence le sage President Tandja Mamadou au point que celui-là, bombardée de fausses interprétations de textes juridiques et institutionnels, a été maintenu inactif dans les cloisons de la Présidence sans pouvoir réaliser le maximum de ses promesses électorales.

  12. ca c’est pas une information nonsense qui quitte le parti a dosso voila peut etre une information

  13. Oui du courage Hama Amadou tu es le seul espoir maintenant, comme Zaki est apparement est incapale.Faisez un tour à Tahoua car les mecontants du PNDS sont nombreux et surtout engendrer par le divisioniste Abdoura ouhou Dodo; maire central pour bien voler les peuples. Tahoua y’a deux camps PNDS une bonne information pour toi Hama le bon. Les nigériens sont impatients fait tout pour changer ce regime. Et dan Allah tu es capable. N’ayez pas peur/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.