Accueil / ACTUALITE / Démissionnez camarades !

Démissionnez camarades !

La date 10 avril 2017 restera dans l’histoire de la 7ème République comme un grand jour de la honte; en tout cas, pour toute une génération de personnalités politiques issues du mouvement étudiant. Cette date mérite d’être inscrite en caractères spéciaux dans l’horoscope de la génération militante des années 1990; car, elle fut à deux reprises l’occasion pour le mouvement étudiant nigérien de saisir la profondeur d’un des grands enseignements du philosophe Spinoza qui écrivait « Seul le pouvoir révèle l’homme ».

La 1ère fois, c’était en 1994, à l’occasion de l’assassinat de l’étudiant Tahirou Harouna, sous le régime de l’Alliance des Forces du Changement (AFC); une alliance politique composée essentiellement de partis issus de ce qu’on appelait à l’époque les forces démocratiques. La plupart des responsables de cette alliance, à l’exception notoire du défunt colonel Moumouni Djermakoye, Président fondateur de l’ANDP-Zaman Lahiya, étaient des anciens militants de l’Union des Scolaires Nigériens; c’est à dire des hommes et des femmes que rien ne prédestinait à lancer une horde policière contre des militants de l’organisation dont ils étaient pourtant tous si fiers de se réclamer devant les 1200 délégués à la conférence nationale souveraine.

A l’époque, l’actuel Président de la République, M. Issoufou Mahamadou, était Premier ministre, chef du gouvernement, au sein d’un exécutif dirigé alors par M. Mahamane Ousmane, aujourd’hui opposant. L’opposition politique de cette époque avait pour chef de file un certain M. Mamadou Tandja, et pour porte-parole, un certain Hama Amadou, tous deux figures emblématiques du régime militaro-civil du général Ali Saibou sous l’empire duquel, pour la 1ere fois dans l’histoire du Niger indépendant, les forces de l’ordre avaient ouvert le feu sur des scolaires manifestant pacifiquement.

La mort de l’étudiant Tahirou Harouna, à l’occasion d’une intervention des forces de l’ordre sur le campus universitaire, avait permis à cette opposition de donner de la voix et de dénoncer à son tour un assassinat inacceptable. C’était de bonne guerre, car, même si les circonstances de cette mort n’étaient pas celles des événements tragiques du 9 février 1990, elle montrait au moins que l’arrivée au pouvoir d’une nouvelle génération de dirigeants issus des forces démocratiques n’avait pas mis un terme à la logique répressive du régime précédent.

Aujourd’hui, avec les événements tragiques du 10 avril 2017, qui interviennent vingt sept (27) ans après la tuerie du 9 février 1990, ceux qui avaient été décriés et fustigés comme des criminels, tiennent doublement leur revanche. D’abord, parce que, même s’ils étaient les premiers à avoir inauguré le bal macabre de la répression mortelle des manifestations non armées, le record en la matière est détenue par ceux qui les ont remplacé ; et ensuite, parce que, depuis deux jours, ce sont deux figures emblématiques du mouvement étudiant des années 1990, Mohamed Ben Omar et Moutari Kalla, qui tiennent le sale rôle de justifier l’injustifiable face au peuple nigérien.

De son exil parisien, le chef de file de l’opposition nigérienne, M. Hama Amadou, ancien Premier ministre, n’a pas manqué d’ironiser légitimement sur cette situation paradoxale à travers un message posté sur les réseaux sociaux. Ce message a été diversement accueilli par ses followers sur facebook, certains saluant une prise de position normale de la part d’un homme qui prétend diriger un jour le pays, et d’autres fustigeant un message teinté d’hypocrisie de la part d’un dirigeant qui n’a jamais été tendre avec le mouvement étudiant; mais, on retiendra que le message de l’opposant en exil, malgré la vague de réactions légitimement indignées qu’il a suscitées dans les rangs de ceux qui soutiennent le régime en place, a le mérite de montrer à nos anciens camarades qu’un jour viendra où ils seront même disqualifiés de s’indigner face à des crimes évidents que d’autres viendraient à commettre.

En tout cas, en lisant les réactions des internautes au message de condoléances du chef de file de l’opposition, tout esprit avisé ne peut manquer de s’interroger sur ce que seraient celles d’autres citoyens lorsque, dans quelques années, ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui viendraient à prendre position sur une situation pareille. Chers camarades Ben et Kalla, démissionnez, démissionnez sans attendre que la clameur publique vienne vous y contraindre, démissionnez et demandez pardon pour tout ce que vous avez raconté face à l’opinion nationale et internationale, démissionnez pour ne pas avoir à sentir ce que Hama Amadou a dû sentir en lisant les commentaires d’internautes lui rappelant des faits et des discours liés à sa gestion passée des crises et convulsions du secteur de l’éducation.

Démissionnez camarades, parce que les gens seront certainement encore plus durs envers vous qu’envers Hama Amadou, vous qui êtes issus du mouvement étudiant, vous qui avez pris une part active à la lutte pour le respect des franchises universitaires. Démissionnez et on vous pardonnera, nous savons que comme vous que « ce n’est pas la conscience qui détermine l’être social, c’est l’être social qui détermine la conscience « . Il y a aussi une vie hors des ministères.

À propos de l'Auteur

Moussa Tchangari (Contribution FB)

À propos Administrateur

51 plusieurs commentaires

  1. on a coutume de dire que ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit. La génération des tchangari a l’usn a trouvé un terrain facile. C’est dommage que les Ali Sékou Mains, Boulama Agi Gana, Abdou Ibo (paix a son âme). Kaka Doka, Malam Issa, Sani Issa (paix a son ame) etc. n’interviennent pas dans les débats. Eux qui souffert, qui ont connu la prison, la torture de la coordination du célèbre Abdallah Wafi, l’exil devraient dire a Tchangari c’est quoi l’usn. Informée ces pseudo militants, bourgeois, qui ne connaissent même pas le prix du ticket de restaurant se faisant passer pour des cadres de l’usn. Les vrais dirigeants syndicaux n’ont jamais beneficie d’une quelconque faveur, Ils menaient une vie austere presque toujours en clandestinite,

  2. Tu te trompe, Mohamed Ben Omar et Moutari Kalla n’étaient pas à l’université en 1990, ils ont luté l’un contre l’autre pendant le régime de Baré! Ben la réaction et Kala la contre réaction!

  3. ce suite a ce qui est convenu ce 11 avril ce un actes condamnable a travers les forces des désordres et les voleurs des étudiants.vous savez ça fait longtemps que au Niger le recrutement au sein de la police nationale ya que des gang et des voleurs des imbéciles des quartier qui sont recruter au sein de la police nationale ils n’ont aucun bon formation .ce ne que des voyou je vous donne un exemple moi dans mon quartier tous les enfants voyou et voleurs du quartier sont devenu des policiers auj.
    sinon vous qui est la pour défendre la population non ce vous qui crie pour dire que vous avez gagner en soit disant que vous étés des hommes surtout que n’oublie pas que vous avez surpris les étudiants qui n’ont pas dit que ils vont marché sinon avec la police minable et non intellectuelle que ont na auj vous êtes très petite pour vous battre avec les étudiants qui sont des intellectuel et qui seront bientôt après la fin de leurs études des commissaires et inspecteurs des polices non des gardien des chèvres(paix) ok ce pour cela je félicite l’armée Nigérienne qui sont :les militaires,les gardes,les gendarmes ,les douaniers ,les eau des foret et non les minables policiers .
    Abas la police abas les voleurs des quartiers (les policiers).

    • GARDIENS DE CHEVRE 😀😁😀😂

      TOTO A DIT a aimé cette expression… …..pour aussi demander à ces gardiens de chèvres :

      Où avez mis les portables…. Ordinateurs …porte-money et autres objets de valeurs des étudiants lors de votre descente de vol….. Sinon ou SONT LEURS EFFETS….. APRES LES AVOIR DÉLOGÉS DE FORCE ???

      HEIN ????

      Vérifiez vos poches si elles n’ont pas augmenté de volume….. Même par accident 💃💃🍍

      • Listen guy…………are u behind that sheeeeeeeeeeet
        u are always pushing people instead of praying to brothers those already dead…
        we got the news recently here in massachusetts………..becse i left Niger last month with my mom………….
        okay bro pray for the victim …………..and close yr dirty mouth……………
        its very unfortunate for that Niger …………………
        Corruption, stealing of public money…
        villagers……..poverty with colonial money CFA or what else
        capital Niamey or what else……….i love because its my mom country………..but frankly……………………
        so close yr mouth bro
        KKKK

        • And why should TOTO A DIT listen to you?? Do you know him????

          😷😷Did you eat a skunk today or your mouth is always kicking… Wow! What a stincking mouth….. Got get some life saver 😱🙆🐐

          Did you said being with your mommy, since you still Under your mom skirt… TOTO A DIT doesn’t interact with kids on certain topic with your mommy consent… 🙋
          By the you meant SHIT instead of sheet.. Take you sheet and go to bed.

          • Read instead…

            Without your mom Consent ..

            By the way.

          • listen bro…stop telling me bulshit,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,pissssssa shittttttttttt. okay
            u know all what i mean….
            stop pushing people against ISSOUF PRESIDENT..
            Yes i want to vacation in Niamey with my mom recently…
            but that did mean im a children ( 27 Ebony pretty face and nice Ass ) ask in massachusetts…and area every body appreciate me
            okay Bro
            take it easy

            • Just because i dont know mather country thats why my mom help me to go there together.
              im not children
              i dont give a fuck……………okay

              • 😱😱 watch your fool language, you speak and curse like an toothless who’re😁😁😁 TOTO A DIT don’t have your time…. Did you get the consent from your mom to speak with stranger??
                Why don’t you stay away from TOTO A DIT :

                GEEEZZ!!😄🙋🙌🙆

  4. Quelqu’un m’a rappelé les événements de 1983. Mais il a oublié de dire qu’en dehors de Amadou Boubacar qui a perdu la vie d’autres ont séjourné a la coordination du tristement célèbre commissaire Abdallah. avant d’être déporté a la prison de Daotimi où ils rencontrèrent un certain Sanoussi Jackou. Ils sont là vivants même si certains ont perdu la vie peu après leur mise en liberté. D’autres s’étaient exilés au Burkina Faso où Sankara leur a donné le statut de réfugiés. Personne n’a dit mot face a cette répression barbare. Il n’y avait pas toutes ces structures dites de la société civile, Les seules structures (samaria, AFN, Association islamique ) étaient inféodées au pouvoir, Donc Vive la démocratie et l’État de droit.

  5. Tchangari; on te connait les étudiants doivent faire attention pour ne pas tombé dans le piège des aigris

  6. Soyez sages et ne vous laissez pas guider par les émotions. Il s’agit de l’avenir de nos enfants, qui est entrain d’être compromis par une certaine classe dirigeante insouciante, hypocrite et méprisante à l’égard de ceux-là supposés protéger et assurer leur bien être physique, mental et social. SVP respectez vous et respectez les familles des victimes de cette lâche action.

  7. ambakala andillo

    A l’ attention des étudiants:aucun individu ne peut être au dessus de l’ ordre public ou disons de la loi parce que les forces de police doivent répondre à la violence des manifestants de manière graduée et proportionnée.Cet usage proportionné s’échelonne selon les différentes situations. Le maintien de l’ordre est donc complexe, le but étant de ne pas causer de blessés graves ou de décès parmi la foule mais aussi que les forces de l’ordre puissent se protéger elles-mêmes en cas de violence des manifestants. l’emploi de la force doit être obligatoirement précédé de sommations (« Obéissance à la loi, dispersez-vous »), excepté si des « violences ou voies de fait » sont exercées contre les forces de l’ordre.Les forces de police peuvent faire recours à la force physique telle que la charge ou la formation de barrages. cette force physique peut être accompagnée de l’usage d’armes telles que les matraques, les boucliers, les bombes à poivre ou encore les lanceurs d’eau. Si cela ne suffit pas, après une nouvelle sommation, les grenades lacrymogènes instantanées peuvent être projetées. Enfin, seulement en cas de violences sur les représentants de la force publique, les policiers , gardes et gendarmes peuvent riposter au fusil de précision Donc chers frères étudiants évitez de vous montrer plus forts que la police! Jouez plutôt au chat et la souri , troublez légalement l’ ordre public en brulant des pneus, en vous regroupant, en criants vos slogans et en vous dispersant après avoir aspiré le gaz lacrymogène. Vous auriez été entendu par les gouvernants. Et c’est le Niger qui gagne!

    • Est ce une façon de légitimer les bavures du 10 avril? Vous devriez plutôt écrire à l’endroit des tueurs.

    • Alors chers étudiants cherchez à vous armer comme eux et nous verrons s’ils seront aussi sauvages qu’ils l’ont été.

  8. Mort c’est toujours mort. La mort des étudiants de 1990 est seulement comparable à celle de Amadou Boubacar en 1983. C’était un 3 mai 1983 vers 12 h, le restau était fermé, après un débat en plein air on a suspendu pour permettre aux étudiants d’aller chercher à manger quand brusquement les fds ont fait leur entrée sur le campus avec l’aval du recteur de l’époque un certain Abdou Hamani appelé affectueusement « le banal linguiste ». Plus de 300 étudiants et étudiantes furent arretés et déportés à Tondibia. Là bas on nous fit ramper sous un soleil de plomb, avec des coups de branches de Balanites (adoua ou garbeye). Les soldats marchaient sur nous. Mon ami peuhl Amadou Boubacar avec sa corpulence « d’enfant gâté » à la différence de nous autres enfants de paysan n’a pas supporté les manœuvres. Il était bloqué. Couché à plat ventre les soldats ont tenté de l’enterrer vivant devant nous pensant qu’il faisait le malin. Voyant qu’il était réellement bloqué, ils l’ont tiré par terre pour l’amener à l’infirmerie où il rendit l’âme quelques instants seulement. Voilà un cas de quelqu’un qui est réellement tué à volonté.

    • ça fait longtemps que le pouvoir nigérien tue, assassine, brutalise et j’en passe

      • INVITER LES ÉTUDIANTS A PRENDRE LES ARMES? TU ES UN APATRIDE ET BAKA DA HANKALI. ON NE PEUT PAS ALLER A L’ENCONTRE D’UN ETAT. L’ETAT EST PLUS FORT QUE TOUS. EN PRENANT SES ARMES ILS PEUVENT TUER PAR COINCIDENCE UN MEMEBRE DE TA FAMILLE OU TOI MEME. MEME DES TERRORISTES FUIENT FACE A LA PUISSANCE DE FEU D’UN ETAT A PLUS FORTE RAISON DES PAISIBLES CITOYENS. CES ETUDIANTS ASPIRENT DIRIGER UN JOUR CE PAYS. DONC ILS VONT PRENDRE LES ARMES CONTRE QUI? TU FAIS HONTE. TU FAIS PARTI DE CES GENS LA QUI N’ONT PAS LE POUVOIR ET VEULENT VOIR LE PAYS EN SANG ET AU FEU.

  9. Tchangari, le moment est venu pour chercher le pouvoir! Comme tu l’a une fois dit lors d’une manifestation de la société « civilo-opposition » de descendre sur le palais présidentiel, l’occasion est venue, cherche ton lieutenant Siradji pour voir les possibilité d’y accéder! Dieu vous voit!!!!

    • Tchangari est nigerien, il n’y a aucun mal qu’il cherche le pouvoir. Ce meme pouvoir pour lequel mahamdou issoufou a commis toutes les bassesses et qu’il exerce aujourd’hui avec une mediocrite morbide. Soyons serieux. N’individualisons pas ces debats serieux. Votre devoir est avant tout envers le Niger et non envers un systeme politique criminel.

  10. Bonsoir,

    Ces gens la ne vont jamais demissionner…..Il y a eu combien de morts manifestants durant les 6 années du Guri ? des Scolaires, desmilitaires et des civils ? Juste parcequ’ils ont voulu manifester……

    Le comble des malheurs ce sont les anciens camarades étudiants d’antan, transformés en politicards qui sont aux commandes de nos jours, qui matent et tuent leurs camarades étudiants…..

  11. Allah aide ceux qui croit en lui a tout moment.
    il aide ceux qui se lève tôt et travail.
    il aide ceux qui font de leur mieux pour nourrir leur famille.
    le nigérien est a la base de ce qui lui arrive .
    on est si hypocrites.
    et on ne pense a Dieu que quand sa va pas
    tchuuussss
    paix a l’âme du disparu.

    • et tu as dit vrai VERITE LA MÊME….

      Ces dits musulmans à 99% Leur Allah à la bouche sont faux comme pas possible….

      Malgré leur Yayayaya sont menteurs comme pas possible

      Malgre leurs longues citations de hadiths sont escrocs comme pas possible

      Malgré leur Hiyahiya… Observes bien tes poches… Ils vont t’escroquer comme pas possible……

      Ne te laisses tromper par ces barbes de certains comme des balais… Ils sont faux…. Menteurs …..hypocrites et opportunistes….

      Un peuple n’a que les dirigeants qu’il mérite..

  12. Ali Dodo Ben Mahadi, tu es la preuve vivante de l´affirmation d´Albert Einstein que seule la betise humaine n´a pas de limite.

    • Excellent!!!! la phrase exacte d’Einstein est : »Il y a deux chose qui sont sans limite: l’univers et la bêtise humaine. Mais pour l’univers, j’hésite encore…. »

    • Parlant justement de bêtise qui disait la même :
      La bêtise a deux manières d’être:
      elle se tait ou
      elle parle. La bêtise muette est supportable.

      Quand à Ali Ben Mahadi zinzin … Il est l’incarnation vivante de cette bêtise… Pas muette ou parlée

  13. Et si celui qui est mort était payé pour se suicider!!!???
    Affaire à suivre!
    Qui l’a tué ?
    Il est mort comment?
    Il a sauté d’où ?
    Qui l’a poussé ?
    Qui était avec lui?
    Il était poursuivi par qui?

  14. On ne peut jamais construire un pays dans l’injustice. C’est de la poudre aux yeux.

    • C’est vrai
      Ni dans le désordre
      Ni dans une campagne électorale permanente
      Ni avec un système éducatif qui ne permet aux enfants d’avoir une bonne formation

    • Besoindejustice

      En effet! Tout le problème est là. Au quotidien nous agissons mal et nous attendons que notre pays soit en paix et prospère. En particuliers les prétendus instruits. Presque chacun abuse des responsabilités que l’État lui a confiées. On ne peut exiger et obtenir que les autres soient correctes que dans la mesure où on est soit-même correcte.

  15. Vous avez dit mort? Le Niger n’ a pas besoin de ça. Notre pays a plutôt besoin de paix de stabilité. Notre pays a plutôt besoin d’une réforme adéquate de son système éducatif pour combler son retard par rapport aux autres pays.
    Malheureusement les idées positives sur notre pays ne sont partagées par tous les nigériens.
    Malheureusement….
    1. Destruction, affrontement entre nigériens et enfin mort d’homme…. C’est tout qu’attendaient les antinationaux pour sortir hurler.
    2. C’est tout ce qu’attendaient les partisans du pyromane et lâche pour verser de l ‘huile sur le feu.
    3. Mort d’homme ? Mais c’est leur vœu.
    4. Mort d’homme ? Mais c’est tout leur souhait.
    5. Mort d’homme ? Mais c’est justement tout ce que souhaitaient les antinationaux comme TOTO A DIT pour manifester leur joie.
    6. Et ils sont contents les antinationaux, eux qui ne souhaitent que des malheurs à notre pays.
    7. Le pyromane et lâche aussi doit être content, très content pour ces événements.
    8. Lui qui s’est courageusement caché dans les suites hôtelières de luxe n’attendait que ça.
    9. Que des nigériens meurent pour lui permettre de semer le chaos en allumant d’autres incendies.
    10. En effet Hama Amadou, le pyromane et lâche n’attendait que ça.
    11. Lui qui attendait que d’autres nigériens meurent à sa place dans sa lutte politique.
    12. Et le pyromane et lâche et ses partisans vont encore mettre du feu.
    13. Ça c’est sûr
    14. Ça c’est certain
    15. ALLAH protège notre cher pays le Niger. Ameeen
    16. Ya ALLAHOU
    17. Ya ALLAHOU
    18. Ya ALLAHOU

    • CE CON DE BAR….. de Bangani…..IL SORT d’où la même de quels bistrots la même…. Et iil n’a même pas honte de souiller le nom de JAH… avec ces yayayaya…….

      Dieu t’a t il dit qu’il a ton temps…..

      • TOTO A DIT n’a pas mon temps. Je le sais. Il est trop content de ce qui est arrivé à l’université.
        Il est content lui qui a toujours souhaité des malheur à notre pays.
        Je dis Ya ALLAHOU car je sais que le Créateur ne demande l’avis de personne pour agir. Surtout pas les ‘avis des antinationaux comme TOTO A DIT qui passent tout leur temps à souhaiter du mal à notre pays.
        Je termine par cette prière que les antinationaux n’aiment pas entendre:
        ALLAH protège notre pays.

      • TOTO A DIT, ignore ces dechets humains. Laisse les avec les autres dechets dans leur poubelle appellee Guri car ils sont exactement a leur place.

    • Amine ya Allahou… Digne fils du pays
      La réconciliation avec notre conscience
      La recherche d’une solution pour notre chers
      Niger .
      Non pas le souhait des « occasionnaires » qi sont
      Là cloîtrés à attendre des situations pareils.
      Jeunes nigeriens, prôner le dialogue avant tout …
      En tant que jeunes qi à besoin de vivre aussi longtemps ke possible pour réaliser pour soi et son pays… Faire brûler des pneus qi abîme nos voies bitumées,casser ,brûler des voitures de l’État ( l’argent du pays en fumée), bloqué des honnêtes citoyens Qi vaguent à leur occupations…
      Réfléchissons, encore et encore… Pour ne pas hériter d’une querelle politique qi nous fera jamais avancer, qi veut nous diviser…
      Faire des jours, des semaines, des mois entrain de chercher une solution pour notre école et notre pays sur une table vaux mieux k’un jour ,une semaine, un mois.. De grève. A ne rien faire, a cultiver la haine…
      Réfléchissons…encore et encore

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.