Ne ratez pas
Accueil / ACTUALITE / Démocratie et anarchie ne font pas bon ménage…

Démocratie et anarchie ne font pas bon ménage…

Dans le débat démocratique, il y’a des moments où il est utile de rafraîchir la mémoire à certaines personnes, surtout aux antidémocrates et aux « anarcho-démocrates». D’ailleurs, le rappel de certaines situations, aussi tristes soient-elles, peut être pédagogique.

 Il est loisible de savoir que dans un passé récent, pour beaucoup de nos concitoyens, jouir un jour de la liberté d’expression au Niger était de l’utopie. Les Nigériens vivaient dans la peur d’exprimer une opinion même sur une chose banale. Un simple lapsus pouvait conduire au cachot. Par crainte d’être mouchardés, même seuls dans leurs propres concessions, certains se disaient que « les murs ont des oreilles. » Les conversations étaient empreintes de beaucoup de méfiance et de prudence de sorte qu’on craint même de se confier à son proche. 

Il importe pour la postérité de savoir que nos  dirigeants d’hier ne comprenaient pas que les droits et libertés publiques sont des aspirations légitimes que nul ne peut indéfiniment dénier aux citoyens dans n’importe quelle société.  Pour preuve, à des époques différentes, dans des conditions différentes, des peuples de différentes parties du monde ont lutté pour les acquérir. A un moment donné, nombreux étaient les Nigériens  qui enviaient tout naturellement les autres peuples qui  jouissaient de leurs droits et de leurs libertés fondamentales. 

Certains compatriotes défaitistes et fatalistes ont parlé de l’incapacité de notre peuple à sortir du joug oppresseur et répressif dans lequel il était, en allant jusqu’à louer d’autres peuples et blâmer le nôtre. D’autres qui étaient au centre ou à la périphérie du système, pour le pérenniser, utilisaient mystification, intimidation, menace et violence pour maintenir les Nigériens dans l’immobilisme. Aujourd’hui, Ils se sont majoritairement retrouvés dans le même cadre. Ce sont les  indécrottables, qui refusent de s’adapter. Ils constituent la frange subversive de l’opposition  et l’épicentre des pourfendeurs de notre processus démocratique. Leur passé et leur présent prouvent à suffisance qu’ils ne veulent pas de la démocratie  au Niger. Ils sont devenus des démocrates de façade. 

Malgré les affres de la dictature, à l’époque, il y avait quand même des hommes et des femmes qui croyaient qu’aucune condition n’est permanente, elle est donc sujette au changement. Ils se sont engagés à combattre la dictature.  Les luttes démocratiques des années 90 ont prouvé que comme d’autres peuples, les Nigériens  n’ont pas ramé à contre-courant de l’histoire.  Ils ont héroïquement et douloureusement  lutté pour passer de la dictature à la démocratie. Nombreux sont ces hommes et ces femmes qui sont au pouvoir aujourd’hui. Ils sont en train de conduire correctement le parachèvement de notre processus démocratique et de poser les jalons du développement économique et social d’un Niger renaissant. Notre démocratie est aussi louée et enviée par d’autres peuples et les Nigériens en sont fiers. 

Seuls font exception les éternels factieux et anarchistes qui refusent de grandir pour suivre le rythme du monde. Ils sont tellement à l’aise dans la démocratie qu’ils croient que tout leur est permis. Sinon, comment expliquer que sous prétexte de liberté d’expression que des opposants ou des activistes de la société civile glissent dans la promotion des antivaleurs? Dans leur manœuvre, Ils ne respectent ni l’interdit ni le sacré. Ils s’attaquent à nos normes sociales et aux valeurs républicaines. Nos institutions, les hommes et les femmes qui les dirigent sont les cibles de leur irrespect.

Dans leur travestissement de la liberté, leur communication est conçue soit  pour insulter, ternir et vilipender, soit pour intoxiquer et inciter à tout ce qui peut détruire la stabilité, la paix, le bien vivre ensemble et toutes les valeurs qui font la fierté de notre pays. Tant qu’on ne les laisse pas exagérer et saborder tout ce qui a été construit, pour eux le régime est dictatorial. A la moindre interpellation, ils jouent aux victimes. 

La démocratie est un tout, elle a beaucoup d’avantages, mais elle a aussi des contraintes. On ne peut pas abuser de ses avantages et se plaindre de ses contraintes.  Rien ne peut justifier l’apologie de l’anarchie dans la démocratie. Nos concitoyens sont excédés par l’exagération inacceptable et interminable des mêmes individus. Nul ne doit transgresser impunément les lois et règlements de la République. C’est bien connu, dans un Etat de droit nul ne doit se prévaloir de sa propre turpitude. Autrement, il sera en conflit avec la loi. Et force doit rester à la loi, dit-on.  

Par Zakaria Abdourahaman

À propos Administrateur

18 plusieurs commentaires

  1. Cher Abdourahamane,

    c’est démocratie et impunité ou sanction à géométrie variable qui font bon ménage ou plutôt démocratie et irresponsabilité qui font bon ménage. Un directeur de société avoue en direct à la télé son incapacité à résoudre ponctuellement le problème de fourniture d’énergie, aucune sanction. Des dizaines de soldats meurent par inconséquence, aucune sanction, Africard..aucune sanction, pas de responsable, la débâcle du Mena national, aucune sanction, pas de responsable, la crise universitaire..etc

  2. Continuez, sans gêne, votre discours. Ce que l’on sait, la roue tourne et elle continuera à tourner. Ainsi, pour vous Zakaria, ne pas être d’accord avec la gouvernance actuelle c’est être anarchiste. Vous n’êtes pas plus courageux que d’autres qui ont lutté en 1990 mais qui ne trouvent pas maintenant avec le pouvoir. Donc laissez votre verbiage, vous ne convainquez personne à part ceux qui ne vous connaissent pas. Si votre discours est vérité, tous ceux qui ont combattu le régime d’avant conférence nationale allaient être avec vous.

  3. Hama is coming

    Le compte à rebours a commencé
    J – 26

  4. QUAND L’:AFRIQUE continue a compter et pleurer ses morts…….

    Quand les dits partenaires militaires continuent a faire leur business lucratif as usual ….. a engrangé leur tirelire au détriment des victimes collatérales africaines innocentes qui n’ont que leur ZOEIL pour pleurer ……sur une guerre asymétrique imposée sur eux ……

    Que dire ?????

    Et aller a la ligne pour un sharing n’est ce pas un choix délibéré ?

    LES DJIHADISTES ONT TROUVÉ UN NOUVEAU TERRAIN DE CHASSE

    Les mouvements jihadistes s’étendent progressivement sur toute la région sahélienne et visent surtout le Burkina Faso – Le Sahel serait-il en passe de devenir le sanctuaire du terrorisme international ?

    Face au péril islamiste, les autorités du Burkina Faso avouent leur impuissance. Le terrorisme jihadiste auquel fait face le pays depuis 2015 « tisse sa toile dans tout le pays », s’inquiète le Premier ministre, Christophe Dabiré. Il dénonce « un terrorisme brutal et cruel » qui frappe désormais tout le pays, y compris les espaces qui donnaient l’illusion d’être en sécurité. Le Burkina demande au Conseil de sécurité de l’ONU de réagir sans tarder par la mise en place d’une coalition internationale antiterroriste.

    « Ces fléaux doivent être traités avec la même détermination que celle qui a prévalu en Irak et en Afghanistan », estime le chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry. Son appel est resté lettre morte même si l’ONU se dit préoccupée par la détérioration de la situation sécuritaire dans la région.

    Partout, la menace gagne du terrain

    Au Sahel, les groupes terroristes se propagent à très grande vitesse. Partout, la menace gagne du terrain. Du Mali au Burkina, en passant par le Niger et le Nigéria, les attaques visent aussi bien les civils que les militaires. La peur gagne tout le monde. Le risque est de voir cette région devenir le nouveau sanctuaire du terrorisme international.

    Comment arrêter les dégâts ? Faut-il envisager la création d’une nouvelle coalition internationale comme celle qui a combattu en Irak et en Afghanistan? On sait que plusieurs dispositifs militaires sont déjà en place au Mali. En plus de la mission des Nations Unies (Minusma), la France y a déployé l’opération anti-jihadiste Barkhane, venue appuyer les armées nationales. A cela s’ajoute le G5 Sahel qui regroupe des troupes fournies par les pays de la région. En tout, pas moins de 12 à 13 000 soldats sont déployés au Sahel. Pourquoi cette présence n’arrive-t-elle pas à éradiquer l’insécurité ?

    On ne peut pas mener une guerre contre un ennemi invisible sans disposer d’une base politique solide, aussi large que possibleAhmedou Ould Abdallah, ancien secrétaire général adjoint de l’ONUà BBC Afrique

    Si l’on est en guerre, explique Ahmedou Ould Abdallah, il faut constituer des fronts internes solides et élargir la base pour faire face l’ennemi. Et il n’est pas le seul à estimer que le Sahel est surtout victime de la mal-gouvernance qui mine les pays de la région. Il faut faire extrêmement attention aux crises politiques. Ce sont des failles, souligne Alioune Tine, défenseur des droits de l’Homme.

    La mal-gouvernance et la corruption sont les alliés objectifs des groupes jihadistes qui profitent de la faiblesse des Etats pour opérerAlioune Tine, expert indépendant de l’ONU pour les droits de l’Homme au Malià Africa Radio

    Chaque fois que les sociétés sont divisées sur le plan politique, les jihadistes exploitent les divisions interethniques, constate Alioune Tine, convaincu que l’Afrique n’a jamais eu autant besoin d’unité que maintenant face à ces agressions.

    « Les jihadistes avancent avec audace »

     Alioune Tine a suivi, ces dernières années, le basculement des pays du Sahel dans la violence jihadiste. Pour lui, il faut une stratégie régionale face à la dégradation de la situation sécuritaire dans la région.

    « On est en train de tâtonner, alors que les terroristes avancent avec audace et des moyens surprenants. Il faut reconnaître que les réponses actuelles ont échoué. Il faut réunir un sommet de toute urgence pour définir une stratégie régionale. C’est ça qu’il faut aujourd’hui », soutient-il.

    Comment arrêter le financement des mouvements jihadistes au Sahel ? Comment assécher leur approvisionnement en armes ? Autant de questions qui devraient retenir l’attention des chefs d’Etat africains pour stopper le péril islamiste, estime Alioune Tine. Il faut, insiste-t-il, que l’Afrique renonce à la sous-traitance de sa politique sécuritaire et recouvre sa pleine souveraineté dans ce domaine.

    • Djibril Nahantchi

      Qui finance le terrorism? N’est ce pas ceux qui pretendent le combatre? Tu etais ou quant la France montait toute les histoires pour ocuper le Mali? Tu aime bien utiliser Islamism et Jihadism? Que veux tu nous apprendre? A t on besoins de tuer une mouche pour promouvoir l’Ordre Islamic (Islamism)? Et par devoir les musulmans doivent faire des efforts contres les difficultes (Jihadism).
      Veux tu, sous l’influence de qui ?, priver ton audience qui est a mojorite musulmane de se sentir humble et honoree par ces titres?

  5. Démocratie et Anarchie ne font pas bon ménage.

    C’est gabegie et silence du peuple qui font bon ménage.

    N’est-ce pas vrai Zakaria ?

  6. La crise que vit le Niger, est due a une situation globale planétaire ;migration; économie en baisse ;ce pour cela ;que j’invite ;chacun à la retenue.

  7. Votre conférence nationale a été un fiasco et un désastre total. Une conférence n’est pas différente des réunions ordinaires, qui demandent préparation/planification et consultations avec tous les acteurs concernés pour un agenda bien cadrer avant même de la commencé. Et après chaque réunion, un document doit être préparer avec les points et les décisions importantes à suivre au jour le jour jusqu’au résultat attendu. Une conférence bien planifier ne va pas englober 90 jours. Elle allait droit au but pour débattre des points les plus importants. Si elle avait été une réussite, le premier président démocratiquement élu n’allait pas être renverser. Un président n’allait pas être assassiné. Une autre rébellion n’allait pas surgir après les accords signés. Un sultan n’allait pas être emprisonner et destituer injustement. Aucun président ne sortira de son sommeil est décidé de changer la constitution pour rester après son mandant constitutionnel. Les trafiquants ne verront pas la porte du Niger pour s’installer et blanchir leurs argents. Le Niger allait avoir les meilleurs médecins, les meilleurs enseignants, les meilleurs planificateurs, les meilleurs ingénieurs et les meilleurs agronomes avec des meilleures écoles et des meilleurs centres de santé en Afrique de l’Ouest. L’Administration n’allait pas sombrée. La culture du travail allait faire place à la médiocrité. La bonne gouvernance allait prendre le dessus. En terme d’IDH, le Niger pourrait devancer au moins 10-15 pays africains à cette date. Toute votre conférence a été un règlement de compte. Vous aviez passé un trimestre à faire un show off et à hurler sans avoir attaquer les vrais maux de la République. C’est cela la liberté et la démocratie ? Non, depuis 1990, le Niger est toujours en conférence nationale. Peut-être que le Président Issoufou pourra en finir avec cette conférence avant la fin de son mandat.

    Dans les lycées et les écoles normales, déjà, plusieurs parmi vous étaient les adeptes de la Jamahiriya, ils se cachaient dans leur chambre d’étudiants pour lire le livre vert du prophète Kadhafi. Pendant que ce dernier cherchait par tous les moyens à envahir le Niger. Vos grèves qui ont commencés depuis les années 80 ont été spécialement orchestrés par les agents de Kadhafi. Je me rappelle bien. Vous aviez profité d’une annonce faite par le préfet Bangnou pour montrer votre visage que les soldats connaissaient deja. Vous aviez scandés à travers toute la ville de Zinder pendant des jours, vive Khadafi, et abat le CMS pendant que la Jamahiriya était en guerre juste à côté du Niger. Le diable avait remué sa queue, qu’il va marcher sur le Niger car on le réclame. C’était la tension dans toutes les casernes, les soldats étaient débordés même avec les renforts arrivés des autres régions. Vos parents avaient profité de cette tension pour infiltrer des cordes, des couteaux et plusieurs armes blanches dans la prison civile. Une nuit pendant qu’une grande tempête de sable s’abattait sur la ville, les prisonniers se sont soulevés et plusieurs se sont évadés, les soldats en permanence ne pouvaient pas contenir cette évasion et ils avaient refusés de tirer. Plusieurs prisonniers avaient été repris après des recherches dans toutes les régions par la garde nationale sauf 9 prisonniers qui n’ont jamais été retrouvés. Le patron du CMS avec son bras droit le Lieutenant-Colonel Tanja Mamadou avait signé une loi, que tout Soldat qui perd un prisonnier qui n’est pas retrouver, ce soldat doit être radier et aller en prison pour le remplacer le prisonnier. Ainsi les premiers soldats malheureux ont été radiés et envoyer en prison pour remplacer ces 9 prisonniers. Les autres ont séjournés une dizaine de jours seulement en prison avant de mourir. Si vous aviez aimés votre pays, et si le Niger est votre pays, comment pouvez inviter une armée ennemie à marcher sur votre nation ? Imaginer un seul instant si l’armée de Kadhafi avait marché sur le Niger, que seriez-vous aujourd’hui ?

    Pendant que vous étiez nourris, logés et éduqués au frais de l’uranium, ces soldats et leurs familles que vous aviez détruit vivaient dans des casernes sans eaux, sans électricité et sans latrines et dont certaines casernes étaient mêmes infestées par des serpents. L’armée Nigérienne avec ses problèmes, ses diables et ses saints, est une seule famille. Les filles et les garçons de tous les FDS sont tous des frères et sœurs, ceux d’hier et d’aujourd’hui. Et ça restera comme ça jusqu’à la fin des temps.

    Et vous avec votre intellect, qu’est-ce que votre conférence nationale a accouchée ? Une idéologie archaïque. « Tchanji dolé, ko da koulki ko da gatari ». Très bien, Dieu le Maître Suprême avait accepté toutes vos prières. Comme Il est très Patient. Il vous a fait goûter au pouvoir et à l’argent d’abord et maintenant, Il vous envoie ces misérables barbus juste devant vos portes. Alors prenez vos gataris et koulki et aller mater ces badauds. On attend ce bel épisode. Nos parents ont fait leur travail. A vous maintenant de faire le vôtre. Nous sommes avec tous ceux qu’ils veulent le bien du Niger et de son peuple et sans rancune.

  8. « Nul ne doit transgresser impunément les lois et règlements de la République », dites vous. C’est vrai? C’est valable pour qui? En tout cas, ce n’est pas valable pour ceux qui nous gouvernent parce que de 2011 à aujourd’hui, il n’y a pas eu de volonté politique pour éclairer sur les différents soupçons de scandales et de propos ethniques prononcés par certains dirigeants.

  9. Le Subconscient Jikan Bagobira de Hankourawa

    LIRE:

    – Quand on n’a rien de bon à dire, se taire est meilleur;
    – Quand on a rien à faire de bon, ne pas déranger ceux qui travaillent est meilleur;
    – Quand on ne sait pas exécuter une tache, ne pas l’entamer est meilleur pour éviter le double travail de dégagement/correction de malfaçon et/ou de reconstruction (redressement du Niger au plan IDH;
    – Quand, à une quelconque fonction, on se sait incapable de tenir un poste, désister à la nomination est meilleur… pour dire que si l’on ne sait pas danser une musique, ne pas y exécuter le moindre pas est meilleur afin de ne pas subir l’ironie du public d’où, AUJOURD’HUI FACE AUX GIGANTESQUES TRAVAUX EXÉCUTÉS PAR LE POUVOIR DE LA 7ème RÉPUBLIQUE SOUS LA HOULETTE DE SEM LE PRÉSIDENT ISSOUFOU MAHAMADOU TOUT COMME CEUX EN COURS BALANCÉS AUX MOULT INFRASTRUCTURES DE DÉVELOPPEMENT GLOBAL EN FAVEUR DU PEUPLE ET DE LA NATION; il n’y a que le reniement de tout qui sied à ces indécrottables, qui refusent de s’adapter. Ils ont dansé en soulevant plus de poussière rendant les gens sales et toussoteux que de spectacle durant leur gestion (pendant qu’ils ont maintenu la nation dans les marécages aux sables mouvants qui avaient avalé le peuple dans sa misérable gueule à pauvreté) quand les autorités de la 7ème république cherchent à nous sortir de cette situation tout en cherchant à améliorer nos conditions d’existence. Laissons-les avec Allah (swt) qui leur appliquera « THE PUNISHMENT ». Que Dieu Allah (swt) nous accorde longue vie pour qu’ils assistent à notre avenir dans ce Niger du Mieux-Vivre-Ensemble où il est heureux de jardiner l’environnement sociopolitique et économique épanouissant et sécurisé.

  10. Le Subconscient Jikan Bagobira de Hankourawa

    Merci monsieur le Ministre, pour le rafraichissement de l’esprit maléfique de ceux-là que vous avez désignés le temps où les Nigériens vivaient dans la peur de s’exprimer quand un simple lapsus pouvait conduire au cachot quand la crainte d’être mouchardés, même seuls dans leurs propres concessions, certains se disaient que « les murs ont des oreilles car nos dirigeants d’hier ne comprenaient pas que les droits et libertés publiques sont des aspirations légitimes que nul ne peut indéfiniment dénier aux citoyens.

    L’homme sûr de son leadership, avance sans jeter e moindre coup d’œil dans le rétroviseurs de sa conscience afin de ne pas voir à plus forte raison accorder la moindre attention à ces rétrogrades défaitistes et fatalistes qui sont comme vous l’avez dit, des indécrottables, qui refusent de s’adapter en se constituant la frange subversive de l’opposition. En effet, NO CONDITION IS PERMANENT quand des exemples patents constituent les cicatrices indélébiles dans l’âme et la conscience de certains nigériens qui ont vécu les affres de comportement de ces incultes de l’autre temps. Tous ceux qui ont le sale comportement antipatriotiques, sont ceux-là qui hier comme aujourd’hui, n’attendent qu’on les servent sans rien faire de bon au peuple et à la nation. Ils ne sont que des tricheurs sur les bancs d’école comme dans la vie active où ils avaient tout fait pour reléguer les meilleurs au second plan afin de ne pas les gêner dans leur plan macabre ayant contraint nos dirigeants actuels à se battre en cherchant à relever le niveau d’IDH de l’ensemble des citoyens; ce, depuis les aurores de la démocratie dans notre pays. Ce qui regrettablement patent de la nuisance de ces apatrides, c’est quand on sait qu’existent des milliers de nigériens très capables qu’ils ont fait exclure de la galaxie citoyenne afin de faire retarder notre pays tel votre frère ou homonyme, un certain Zakaria Saïdou qui, à un concours d’Ingénieurs des Télécoms où leur a été posé la question de traiter le sujet de français/Culture Générale « COMMENT DÉVELOPPER L’AFRIQUE »? Cet excellent en électricité/Physique (actuellement avec certains certificats le spécialisnt en Énergies Renouvelables), ce pondeur d’œuf ayant couvé le Nouveau programme de Développement de l’Afrique (NEPAD) traita son devoir exactement comme il le fallait de façon sensibilisant les correcteurs à l’École Multinationale des télécommunications de Dakar/Sénégal, à étayer en affûtant cette idée qu’ils ont proposé à SEM le président Abdoulaye Wade. Ce sage parmi les sages dirigeants africains, l’accepta et consulta le défunt Président Sud-africain Nelson Mandela et l’égyptien M’Barrack afin d’appuyer l’admission de cette proposition au niveau de l’OUA quand cette organisation panafricaine réussit à le passer au Nations Unies où le NEPAD est entériné. Aujourd’hui, ce Zakaria Saïdou n’est pas différent des porteurs « kayakays » de katako à cause de ceux-là que Monsieur le Ministre Porte-Parole du Gouvernement rappelle de leur comportement malveillant et nuisible. Ils ne croient à aucune religion car leur fuyard demi-dieu ne leur a pas laissé un livre-guide quand ils ne savent à quel saint se vouer pour aboutir à leur utopie afin de ne pas sombrer dans la déchéance mentale. Ils ignorent qu’Allah (swt) a appris à notre Imam Prophète Mohamed (rasaws) de nous dire:

    – Quand on n’a rien de bon à dire, se taire est meilleur;
    – Quand on a rien à faire de bon, ne pas déranger ceux qui travaille est meilleur;
    – Quand on ne sait pas exécuter une tache, le mieux c’est de ne pas l’entamer car ça risque d’être un double travail de dégagement de malfaçon et de reconstruction;
    – Quand, à une quelconque fonction, on se sait incapable de tenir un poste, ne pas désister à la nomination est meilleur…pour dire que si l’on ne sait pas danser une musique, ne pas y faire des pas est meilleur afin de ne pas subir l’ironie du public d’où, AUJOURD’HUI FACE AUX GIGANTESQUES TRAVAUX EXÉCUTÉS PAR LE POUVOIR DE LA 7ème RÉPUBLIQUE SOUS LA HOULETTE DE SEM LE PRÉSIDENT ISSOUFOU MAHAMADOU TOUT COMME CEUX EN COUR BALANCÉS AUX MOULT INFRASTRUCTURES DE DÉVELOPPEMENT GLOBAL EN FAVEUR DU PEUPLE ET DE LA NATION; il n’y a que le reniement de tout qui sied à ces indécrottables, qui refusent de s’adapter. Laissons-les avec Allah (swt) qui leur appliquera « THE PUNISHMENT » Qu’Allah nous accorde longue pour qu’ils assistent à notre avenir dans un Niger du Mieux-Vivre-Ensemble dans un environnement sociopolitique épanouissant et sécurisé.

  11. ALCOOLISME ET RESPONSABILITE NE FONT PAS BON MENAGE.

  12. la plupart des jeunes nigériens n’ont pas vécu la dictature que vous venez de rappeler et c’est eux qui sont utilisés par les anarchistes. la liberté d’expression et d’opinion dont nous jouissons est un plat servi aux jeunes nigériens et les anciens agents de la dictature.il est bon de rappeler que des Nigériens ont été sacrifiés pour arriver là.
    Imaginez qu’aujourd’hui I.Mahammadou refuse qu’on réalise un film sur un héros national ,alors le film Sarraunia de Med Hondo a été réalisé au Burkina Faso en Bambara car le Niger a refusé que ça se passe chez nous à cette époque de dictature et personne n’a bronché.

  13. Ah Mr zakaria, on verra si tes declarations vont continuer quand le pnds ne sera plus au pouvoir…c’est sur que tu te transformeras en société civile nespa ….sale hypocrite.. Si il ya un anarchiste dans ce bled c toi

  14. Le masque de fer

    Justement se therme d’anarchie et clairement créé par le capitalisme car l’anarchie et le créateur du socialisme du comunisme des mutuelles de lonss des syndicats …ce n’est pas synonyme de Chao Proudon l’un de penseur de l’anarchie eu dit « bien que très ami de l’ordre je suis dans toutes les force du therme anarchiste  » mais plus d’informations sur le reportage youtube ni dieu ni maître chroniqué par arthe

  15. Le masque de fer

    Justement se therme d’anarchie et clairement créé par le capitalisme car l’anarchie et le créateur du socialisme du comunisme des mutuelles de lonss des syndicats …ce n’est pas synonyme de Chao Proudon l’un de penseur de l’anarchie eu dit « bien que très ami de l’ordre je suis dans toutes les force anarchiste  » mais plus d’informations sur le reportage youtube ni dieu ni maître chroniqué par arthe

  16. Vu l’anarchie qui reigne dans la gestion de l’etat depuis 2011, les nigeriens sont plus que jamais edifies sur qui etaient les democrates et qui prechait pour le desordre au Niger.

Répondre à TOTO A DIT Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.