Home ACTUALITE Des enquêtes de moralité avant toute nomination à l’inspection générale d’Etat

Des enquêtes de moralité avant toute nomination à l’inspection générale d’Etat

La lutte contre l’impunité et surtout contre la corruption est l’une des priorités du Président de la République, Issoufou Mahamadou au cours de ce second mandat. Le Chef de l’Etat l’a dit et répété, cette lutte sera âpre et elle n’épargnera personne. Il avait lancé on s’en souvient, l’opération Mai Boulala, pour traquer et traduire en justice tous les malfrats et autres frères  Dalton, la Halcia a été renforcée et réorganiser   et ses moyens de lutte ont été accrus.


Il est de même au niveau de l’inspection générale d’Etat, une structure sur laquelle compte le Président Issoufou Mahamadou pour
moraliser la vie publique nationale. En effet, l’inspection générale d’Etat,   est une structure administrative  rattachée directement au Président de la République.

C’est une structure de contrôle qui permet au Président de la République d’avoir une vue d’ensemble dans la  gestion de l’Etat.

Les inspecteurs généraux d’Etat prêtent  serment devant la cour d’appel, ce sont généralement des fonctionnaires de l’Etat qui ont une expérience de moins de dix ans dans l’administration, et qui jouissent d’une bonne moralité.

Cette structure doit être exemplaire et les inspecteurs généraux devraient être des personnalités jouissant d’une très bonne moralité
et d’un sens inné de l’honneur et de la dignité.

Or, que constatons-nous aujourd’hui ?

La première chose curieuse qu’un novice comme votre serviteur a remarquée est le fait que le nouvel inspecteur général d’Etat  en chef et son assistant qu’il a fait nommer refusent pour le moment de prêter serment.

Pourquoi ce refus ?

Je ne saurai répondre à moins que le Chef de l’Etat ne les y contraigne.

Car ce refus apparent de respecter la loi a créé des doutes  sur la vraie intention de ses nouveaux venus.

Mieux, le doute s’est encore renforcé avec la venue de deux autres nouveaux inspecteurs d’Etat proches de l’inspection générale de l’Etat en chef.

En effet, la femme qu’il se gargarise d’avoir fait venir, est déjà connue aux services de l’inspection générale de l’Etat, en 2010, elle a été limogée pour incompétence.

L’autre jeune homme  est plus connu pour ses exploits peu orthodoxes.

La dame en question serait connue pour son manque de compétence. Selon certaines informations,  elle aurait été limogée de la direction générale du budget, puis s’est retrouvée  à RAE Niger  de l’aéroport international  Diori Hamani de  Niamey, elle a été également limogée pour incompétence.

Aujourd’hui elle se retrouve à l’inspection générale d’Etat grâce à ses relations.

Il ressort de notre enquête  qu’elle aurait choisie, elle même les services qu’elle veut inspecter, et serait sur le point de retourner
inspecter ses  anciens  services pour régler des comptes à ses anciens patrons.

Gondwana city kenan !!!

Pour préserver les intérêts de l’Etat et protéger les citoyens contre des règlements des comptes inutiles et des procès d’intention, il serait judicieux que la Présidence de la République  mène au préalable des enquêtes administratives et policières  sur la moralité d’un inspecteur général d’Etat avant sa nomination.

Car, nommés des Rapetous à des postes sensibles va inévitablement décridibiliser l’action salvatrice de l’opération Mai Boulala.

[author ]Garba Mairigia (Web Contributeur) Tamtam Info News[/author]

77 Comments

  1. « La dame en question serait connue pour son manque de compétence. Selon certaines informations, elle aurait été limogée de la direction générale du budget, puis s’est retrouvée à RAE Niger de l’aéroport international Diori Hamani de Niamey, elle a été également limogée pour incompétence.

    Aujourd’hui elle se retrouve à l’inspection générale d’Etat grâce à ses relations. »

    Le PR a juré de mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut », Le PM aussi l’a tjrs rappelé dans ses discours. Alors pourquoi cette dame s’entête à être nommée à un poste de responsabilité de surcroit.
    Même à partir de ce moment, l’on pourrait la qualifier « de trafic d’influence » et perd du coup sa qualité morale. Je pense que le PR étant un homme de rigueur, n’aurait pas besoin des hommes et des femmes avec de tel comportement. Elle n’apporterais aucun résultats, AUCUN.

    1. Ta remarque vaut aussi pour le patron de l’IGE, Zourkaleyni, qui est d’une vacuité intellectuelle sans bornes. Et n’oublie pas la dame que tu épingles ne prend pas son pied toute seule (elle ne se donne pas des plaisirs solitaires, je veux dire). C’est bien son patron qui l’envoie au 7ème ciel. Et ce, depuis deux décennies, il paraît.

    2. C’est justement parceque le PR a echoue a mettre l’homme qu’il faut a la place qu’il faut qu’on a un PM inutile et tous ces scandales.

  2. Souleymane Zourkaleini est pressenti comme futur Ministre des finances dans le très prochain gouvernement, il a été proposé par Massaoudou lui même. Massaoudou Hassoumi est le futur PM. Bazoum président candidat du PNDS.
    Voilà pourquoi toutes ces attaques contre ces dignes fils du Niger ces derniers temps. Vive le PNDS Tarraya….

    1. C’est vrai qu’on dit qu’il est permis de rêver. Mais sache que ce rêve là est interdit à Zourlaleyni. Toi, tu peux rêver cela pour lui, mais même dans ses rêves les plus fous il ne se verrait pas occuper une telle fonction, et ce même par le biais de la politique qui, au Niger, a la regrettable réputation d’ouvrir facilement des portes. Et puis quand tu vas jusqu’à prédire qu’il sera proposé par Massoudou, c’est que tu veux juste lui attirer les sarcasmes de l’opinion. Car, pour proposer quelqu’un à sa propre succession, il faut d’abord le tenir en haute estime. Or, c’est tout le contraire ici. Hassoumi sait que Zourkaleyni a saboté, six ans durant, les réformes du Trésor initiées par son prédécesseur Beïdou. Et puis étant resté 1er flic de ce pays, Hassoumi a le dossier complet des scandales sexuels et mafieux du personnage. Du reste, si cela n’avait tenu qu’à Hassoumi, je suis sûr que Zourkaleyni, au vu de son sombre palmarès, serait aujourd’hui quelque part dans un « garage ». Alors, si nonobstant ces paramètres tu continues de l’imaginer Ministre des finances, tu peux continuer de rêver pour lui.

  3. Malgré la prédiction alarmante de Zourkaleini Souleymane et sa bande de voyous sur les recettes publiques , les salaires sont payés régulièrement et celui de juillet 2018 est en train d’être payé. Incha Allah leur complot sera un échec cuisant.
    Au lieu de s’occuper de ce qui se passe au trésor, il n’a qu’à s’occuper de sa mission qu’il peine à accomplir.

    1. Bien vu! Tout ce que ces apatrides attendent (et même espèrent), c’est que l’actuelle Direction du Trésor ne puisse pas payer un salaire pour qu’ils se mettent à jubiler. Et avec ça, ça se prétend militant PNDS. Mon oeil! Bandes d’hypocrites! Dieu vous voit.

  4. Les ibrahim Boubé, Habibou Ahmed, Général Halidou Amadou, ont été des inspecteurs généraux d’état en chefs, très rigoureux et intrangigeants , mais personne ne parle d’eux.
    Car ils incarnaient la rigueur, le sérieux dans le travail. Mais lui Zourkaleini Souleymane depuis qu’il est arrivé, c’est la zizanie, qu’il répand dans le service. Il cherche à opposer les uns contre les autres au lieu de s’atteler à sa mission de coordination du service. C’est vraiment lamentable son cas !

    1. Il a instauré le même clivage quand il était au Trésor. D’un côté une poignée de voleurs et d’hypocrites qui le caressaient dans le sens du poil tout en lui rapportant des ragots et autres potins, et de l’autre l’écrasante majorité de laissés pour compte à qui il ne daignait même pas un regard, et a fortiori un bonjour. Les thuriféraires de Zourkaleyni ont donc incommensurablement « prospéré » au Trésor, au vu et au su de tous (puisqu’ils ne s’en cachait même pas, bien au contraire), à côté des autres agents de seconde zone, qui passaient pour des pestiférés.

  5. Toujours les mêmes vous disant tout et n’importe quoi sans que ça ne les fasses interroger sur eux-mêmes. Tjrs à faire des commérages mais incapables de travailler et faire mieux.

    1. Ton patron ne peut jurer sur le livre saint de sa religion ou son gourou que ce qui lui est reproché est faux . Il suffit de revisiter les registres de la PJ ou ceux des renseignements généraux pour s’en convaincre que ce ne sont pas des commérages. Il est connu des dits services.

      1. Vous ignorez que les gens sont prêts à apporter leur éclairage et témoignages. Il indispensable dans ce pays qu’on mette fin à certaines dérives morale. Si on se tait que deviendra notre société ?

    2. Entre ton Zourkaleyni et le travail, c’est le jour et la nuit. Ton patron est l’antithèse même de la notion de travail. Va te renseigner au Trésor, tout le monde te le confirmera, plutôt que de rester là à faire l’avocat du diable. Et ce n’est pas qu’une façon de parler, puisque ton Zourki est le diable incarné.

  6. Au temps de Siddo El Hadji , il pleurait à chaude larmes devant un inspecteur des renseignements généraux qui l’a pris la main dans le sac. Il a pu s’en sortir grâce au feu Siddo El Hadji qu’il a finit par trahir .

    1. Ah oui, ça tu ne crois pas si bien dire, mon frère! Zourkaleyni est pour Boulama, ce qu’est un enfant pour sa maman: incapable de faire quoi que ce soit sans son assistance. Au Trésor, les gens avaient parié que Zoukaleyni ferait venir Boulama à l’IGE, et il n’a pas tardé à le faire. Et c’est compréhensible, vu que lui ne sait même pas mettre un PC en marche. Quand il étéit Trésorier Général, il n’avait qu’un simple écran sur son bureau, pour faire illusion et sauver la face, car en dessous du bureau il n’y avait pas d’unité centrale. C’est un tricheur né, ce Zourkaleyni!

  7. Un torchon pour faire du mal. Voila ce que coûte aujourd’hui la lutte contre la corruption, si on parle mal de lui c’est qu’il fait bien son boulot. On se connait ici au Niger SVP; Arrêter d’essayer de nous distraire.

    1. Habibou, Général Halidou, ont fait bien leur boulot en tant qu’ inspecteurs généraux d’état en chefs , et pourtant on ne parle pas d’eux !

    2. Toi, t’es un « MAGGI » de bien piètre goût, mon frère! A l’image de cette salade que tu écris. Dis, quel sens donnes-tu à l’expression « faire bien son boulot »?

    3. Soit! Mais déjà, tu ferais mieux d’aller conseiller à ton protégé de veiller dorénavant à fermer derrière lui la porte du bureau avant de commencer à s’encanailler avec sa dulcinée. Cela leur éviterait bien de déconvenue, à l’image de celle qui leur est arrivée récemment, en étant surpris en pleine action. Même si on peut mettre cela sur le compte de la frénésie des retrouvailles, et de la précipitation dans la commission du péché.

  8. L’honnêteté et le sens moral du sieur. Souleymane Zourkaleini est a l’épreuve de tout. Ceux qui disent ou pensent le contraire ne le connaisse pas en réalité, ou bien sont tout simplement des frustrés corrompu recalés par ses soins. On ne nomme pas hasardeusement quelqu’un a ces postes qu’il a eu a occupé pour rien. Il suffit d’un peu de bon sens pour le savoir.

    1. Là, on reconnaît les gars du SNAT (syndicat du Trésor), nervis de l’ancien Trésorier Zourkaleyni. Toujours prompts à prendre sa défense, parce que c’est leur modèle et leur référence en tout: racket et culbutage des femmes d’autrui. Duk Allah na jiranku!

    2. C’est vrai que ça sent la puanteur des « soldats » de l’ancien Trésorier Zoukalayni. Toujours disponibles quand il s’agit de voler à la rescousse de leur patron-acolyte. Bande de voleurs!!!

    3. Le bon sens, je crains fort que ce soit toi qui en manques, mon ami. Car il faut être soi-même foncièrement malhonnête pour parler d’honnêteté et de sens moral en rapport avec le sieur Zourki.

        1. Je ne suis aucunement frustré par les agissements de ton patron Zourkaleyni. Juste choqué par son manque de moralité et de crainte de son créateur. Et de ce point de vue, il s’assimile totalement à un animal, lui!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 10 JUILLET 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habi…