Home ACTUALITE Des figures de la société civile écrouées et inculpées.

Des figures de la société civile écrouées et inculpées.

Mr. Ali Idrissa
Représentant des OSC au CA de l’ITIE International durant la declaration.

La justice nigérienne a inculpé mardi plusieurs responsables de la société civile, écroués après une manifestation interdite qui avait dégénéré dimanche en violences avec la police, ont indiqué les médias locaux.

Dimanche, 23 personnes dont quatre figures de la société civile ont été arrêtées. Selon des responsables du Collectif d’ONG, à l’origine de la protestation, les personnes incarcérées sont poursuivies notamment pour « organisation et participation à une marche interdite » et « complicité de dégradations de biens publics et privés ».

Des télévisions locales ont précisé que les quatre figures de la contestation sont incarcérées dans différentes prisons: Nouhou Arzika est en détention à Say (sud de la capitale), Moussa Tchangari à Ouallam (nord de Niamey), Me Lirwana Abdourahamane à Dai-Kaina (ouest) et Ali Idrissa est écroué à Filingué, à environ 180 km au nord-est de Niamey.

Lundi, l’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International a demandé la libération des 23 personnes.

« Les autorités nigériennes doivent immédiatement libérer les activistes de la société civile et de l’opposition politique arrêtés hier (dimanche) au cours d’une manifestation publique », indique Amnesty International dans un communiqué sur son site.

D’après Amnesty, « la vague d’arrestations d’activistes et la réponse manifestement brutale des forces de sécurité bafouent non seulement le droit des manifestants à la liberté de réunion pacifique, mais risquent d’embraser une situation déjà tendue au Niger ».

La manifestation de dimanche « a été interdite pour des raisons de sécurité » et surtout « parce qu’elle était prévue la nuit », a précisé à l’AFP le ministre nigérien de l’Intérieur Bazoum Mohamed.

Mais ses organisateurs « ont passé outre », a expliqué le ministre. Les manifestants « ont incité et provoqué des troubles à l’ordre public (…), ils sont en rébellion pour avoir jugé l’arrêté d’interdiction des autorités illégal », a-t-il affirmé.

Dimanche soir, la police a ordonné la fermeture « jusqu’à nouvel ordre » du groupe privé de radio-télévision Labari, appartenant à Ali Idrissa.

Des heurts ont éclaté dimanche après-midi à Niamey entre les forces de l’ordre et des manifestants qui voulaient braver l’interdiction par les autorités d’une manifestation contre la loi de finances 2018 qu’ils jugent « antisociale ».

[author ]Source: AFP[/author]

19 Comments

  1. Moi j’aurai appris que la marche a été interdite parce qu’elle doit se dérouler la nuit de 16 h à 23h59. Si c’est le cas je soutient à 100% son interdiction et l’arrestation de ceux qui ne veulent pas respecter cette interdiction. Si ce n’est pas le cas, je condamne à 100% ces arrestations. Organiser une marche nocturne dans cette situation d’insécurité au Sahel et au Niger est simplement inenvisageable à moins que ces organisateurs aient un agenda caché.
    Que Dieu sauve le Niger des personnes mal intentionnées qu’elles soient de la société civile, de l’opposition politique ou de la majorité au pouvoir.

  2. Moi je voudrais savoir quelque chose, pourquoi notre Président El Mahamadou Issoufou, salut les gens toujours avec la main gauche.? Avez-vous remarqué cela ? Et pourquoi tout les lieutenants de PNDS sont inflexibles face à toute chose qui ne leur conviennent pas même si elle est bonne pour les autres?

  3. Bien dit le frustre, en fait il est temps de comprendre qu’au Niger il ya certains individus qui pensent ou qui croient que la présidence leur revient de droit..à mon avis Mr bazoum se fourre le doigt dans l’oeil en pensant qu’il va gérer ce pays…

    1. Seul notre Créateur sait celui qui va gérer le Niger.
      Prions simplement pour que celui viendra soit guidé par la lumière divine pour bien faire.

  4. 1. Demandez donc aux nigériens c’est quoi la démocratie.
    2. En majorité ils vous diront que la démocratie c’est dire ce qu’on pense.
    3. Donc tout le monde a le droit de dire ce qu’il pense
    • même si c’est pour dire des sottises,
    • même si c’est pour dire ce qui détruit l’unité nationale,
    • même si c’est pour verser de l’huile sur le feu,
    • même si c’est porter atteinte à la sécurité collective
    • même si c’est pour dire des choses qui vont à l’encontre des intérêts supérieurs de la nation
    4. Voilà donc notre perception de la démocratie.
    5. Voilà pourquoi nous tournons en rond depuis notre Conférence nationale
    6. Voilà pourquoi nous fermons la marche de l’humanité dans le classement en termes de développement humain
    7. Devons –nous continuer sur cette voie suicidaire ?
    8. Devons continuer à massacrer l’avenir de nos enfants malgré toutes nos potentialités ?
    9. Est-il compréhensible et acceptable que nous continuons à mendier ?

  5. Toutes ces organisations dites de démocratie ne visent qu’à nous distraire par rapport à nos vrais objectifs à savoir être au niveau des autres peuple en termes de développement économique.
    En clair on veut détruire nos pays sous prétexte de « liberté » « démocratie » droits humains » comme si on peut être un vrai citoyen en tendant la main aux autres
    Ces organisations ne vous parlent jamais du droit au développement, droit à la santé, droit à l’éducation .

  6. Si on perd la démocratie on peut la retrouver mais quand on perd son pays c’est fini.
    Que restera-t-il à un peuple qui a perdu la terre de ses pères?

  7. Tu me fais trop d’honneur en me collant tous les écrits qui visent à sauvegarder la stabilité de mon pays.
    Je suis heureux d’être compté parmi ceux qui se disent que nous n’avons qu’un seul pays le Niger, seul bien que nous allons léguer à nos enfants.
    Mercenaire pour mercenaire la plus grande honte est d’être le mercenaire au service du pyromane et lâche, un homme politique qui, après 40 ans dans l’appareil de l’Etat n’a jamais participé à une seule pose de la première pierre d’une réalisation d’intérêt nationale.
    Un homme politique qui n’est connu que pour sa violence.

  8. Quand l’état cesse d’être état ceci provoque la prolifération des voyous dans le pays. Etre dans la société civile ne veut pas dire être au dessus de la loi.La raison d’état doit être appliquée même et ceci quelque soit le prix. Les représentants du peuple plus légitimes que la clique des voyous de la société civile, ont voté la loi de finance, donc il revient au gouvernement de prendre toutes les dispositions pour la mettre en application.Les mêmes individus ont fait du chantage à Tanja pour quarantir leur quotidien.C’est vraiment dommage pour un pays qui n’arrive pas a contenir ses voyous.Pourtant des pistes existent pour les bouter hors de la nation.

    1. Aucun de nous n’a intérêt à ce que l’Etat du Niger continue dans sa dégradation.
      Si la démocratie va ensemble avec le renforcement de l’Etat et le développement alors vive la démocratie.
      Si par contre la démocratie fragilise l’Etat, bloque la mobilisation des ressources (humaines, matérielles et financière) pour jeter les base du développement, nous devons choisir l’existence de notre pays, son développement au dépens de la destructrice démocratie.

  9. Amnesty est une organisation qui ne défend que des causeurs de troubles. Une radio qui cultive la division entre les citoyens au risque de causer une guerre civile qui entrainera la mort de milliers de personnes ne peut qu’être fermer. Or, nous savons tous que Amnesty vit sur le dos des morts. Ils se servent des bilan macabre pour obtenir des contributions. Donc, toute situation de paix ou qui vise à conserver la paix n’arrange pas Amnesty. C’est dommages que certaines OSCs se basent sur les réactions de l’amnesty pour provoquer des troubles dans leur pays. A ce qur jr sache, ces gens arrêtées ne sont pas les seuls opposants ou dirigeants des OSCs au Niger.

    1. Bouba2 ou haba kouma car c´est le meme, pauvre mercenaire du web, tu es une honte pour tous ceux qui se sont sacrifies depuis la Conference nationale pour cette democratie qui a evite a un Bazoum de finir enseignant de lycee a bilma ou a tillabery. Si tu t´estimes fier de l´etat actuel du Niger, de sa democratie et les conditions de vie abjectes de ses populations, alors ignore mes propos.

      1. Tu me fais trop d’honneur en me collant tous les écrits qui visent à sauvegarder la stabilité de mon pays.
        Je suis heureux d’être compté parmi ceux qui se disent que nous n’avons qu’un seul pays le Niger, seul bien que nous allons léguer à nos enfants.
        Mercenaire pour mercenaire la plus grande honte est d’être le mercenaire au service du pyromane et lâche, un homme politique qui, après 40 ans dans l’appareil de l’Etat n’a jamais participé à une seule pose de la première pierre d’une réalisation d’intérêt nationale.
        Un homme politique qui n’est connu que pour sa violence.

      2. Un enseignant de lycée à bilma ou à tillabéry est un héros. quelle respect à l’égard de celui qui vous aidé à découvrir ces lettres que vous manipulez si aisément aujourd’hui? Mes hommages!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La place de l’éthique et de la morale dans la gestion d’un pays

Le respect de l’éthique et de la morale dans les rapports entre les citoyens d&rsquo…