Accueil / ACTUALITE / Des militants de l’opposition placés sous mandat de dépôt…

Des militants de l’opposition placés sous mandat de dépôt…

Au Niger, des militants de l’opposition ayant organisé un « sit-in », à Niamey, dimanche 4 février, ont été placés sous mandat de dépôt. Ils devraient être jugés, en début de semaine prochaine, pour trouble à l’ordre public.
Après quatre jours de garde à vue dans les locaux de la police judiciaire, sept des dix militants de l’opposition sont déférés à la prison civile de Niamey.

Parmi eux, figurent Alhassane Intinicar, président du parti Akal-kassa et Ibrahim Bana, un activiste et militant du parti Lumana FA.

Attroupement

Ils sont tous accusés d’avoir organisé un attroupement non armé qui trouble l’ordre public ainsi qu’une manifestation non déclarée, ce qui est passible, dit-on, d’un emprisonnement d’un an.

C’est à l’appel de la présidente du nouveau Front de l’opposition indépendante (FOI), Mme Bayard Mariama Gamatié, que les militants ont organisé un sit-in, sur la place Toumo de Niamey, pour exiger, notamment, le retrait de la loi de finances 2018 et le départ de toutes les forces étrangères du Niger.

À propos de l'Auteur

Par RFI

À propos Administrateur

4 plusieurs commentaires

  1. Du seul fait de leur manifestation non déclarée et non autorisée , ils sont passibles d’une poursuite pénale pour atteinte à l’ordre public. Dans ce cas , où est le problème ? ou bien ils sont au dessus de la loi ?

  2. L dicton dit  » qui veut tuer son chien l’accuse de rage »!!!!!

  3. Belle question, Idi…..

    Quelqu’un peut-il répondre?

  4. Attroupement non armé qui trouble l’ordre public !!!!!

    Ridicule , on dirait que vous ignorez que le monde vous regarde et vous écoute.
    Ont ils oui ou non une autorisation ?!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.