Accueil / ACTUALITE / Discours « ethnique » chez les hommes politiques : Le retour des manipulateurs de conscience !

Discours « ethnique » chez les hommes politiques : Le retour des manipulateurs de conscience !

© 2010 by Tahirou MAYAKI dit Atto FR: Scène de l'expression de la parenté à plaisanterie entre un jeune peulh et une fille kanouri

Le cousinage et la parenté à plaisanterie.

La dernière « sortie ratée » de Hama Amadou sur Vox Africa le vendredi 2 février passé et celle plutôt pathétique et burlesque du « vieux » Sanoussi Jakou sur Anfani Niamey quelques temps après, ont propulsé le curseur du « repli identitaire » à un niveau qui a mis les nigériens dans un profond embarras.

De ces deux « communications », les commentateurs ont retenu une chose : Les marchands d’illusion sont de retour !
C’est pourtant connu de tous, de nature comme de culture, le NIGERIEN n’à rien avoir avec l’ethnocentrisme.

Point besoin de rappeler que l’Histoire récente et ancienne de notre pays, ne relève aucun « contentieux historique » qui puisse alimenter une quelconque division entre les communautés composant « le Peuple nigérien ». Cette même Histoire, et la Géographie en renfort, nous enseignent que le Niger est un pays « charnière », « un carrefour », un pays ouvert et hospitalier où la culture de la paix est une vertu cardinale.

Depuis la nuit des temps en effet, les communautés nigériennes entretiennent des commerces étroits, se sont métissées et mélangées et continuent de contracter des liens de mariage, sans aucune discrimination. Indépendamment de l’Islam premier ciment de leur unité, pour consolider et renforcer cette armature solidariste de manière durable, elles ont inventé quelque chose de culturellement sophistiqué et unique au monde :

Le cousinage et la parenté à plaisanterie. Toutes ces ingénieries ont contribué à la paix et au « mieux vivre ensemble » dans le pays.
Mais voila que la politique est entrain de mettre tout ça, sens dessus dessous, avec la résurgence de discours « haineux et identitaires », notamment sur les réseaux sociaux où l’on assiste à des invectives entre ressortissants de régions différentes.

Rappelons avec insistance, qu’il est proprement scandaleux de la part d’un homme politique nigérien qui aspire à diriger son pays, qui connait son histoire et dont les partisans se recrutent dans toutes les communautés, de tenir des « propos ethno régionalistes », ou même d’en faire une quelconque allusion.

C’est en principe un registre qui leur est totalement interdit.

Et pourtant, des hommes politiques de premier plan ne se gênent plus pour proférer sur les ondes, des propos désapprouvés par l’écrasante majorité des nigériens. C’est pourquoi aujourd’hui, Hama Amadou, Bazoum Mohamed et Sanoussi Jakou, sont perçus par l’opinion nationale comme étant le trio de tête de cette dérive régionaliste.

Derrière eux malheureusement, des bataillons de militants, généralement de leur région, distillent et répandent dans les fadas et sur les réseaux sociaux, leurs diatribes radicales.

Les conséquences de cette poussée régionaliste ? Il n’ya pas plus que Sanoussi Jakou pour en apprécier la quintessence, lui qui a été pris à partie par des militants survoltés du FOI (Front de l’Opposition indépendante) lors de leur sit-in contre la LF2018.

Auparavant sur Facebook et Wathsapp notamment, « le vieux » avait fait l’objet d’insultes grossières de la part d’un certain Ali Téra et d’une dame, sans qu’on ne cerne exactement les contours du contentieux qui les opposait…

En réalité, tous ces appels au « repli identitaire » n’ont d’autres buts que d’amplifier les oppositions Est-Ouest, en mettant les communautés haoussaphone et zarmaphone dans un face à face qui impacterait directement leur « vivre ensemble », pour à la fin récolter quelques « dividendes politiques ».

Rien que de la pure manipulation de conscience !

La dangerosité de tous ces manipulateurs qui cherchent à « mélanger » les Haoussas et les Zarmas et qui ne se privent pas du plaisir d’indexer ou stigmatiser des « minorités », est une certitude. Leur stratégie de positionnement, de conquête ou de conservation du pouvoir est basée sur une communication visant à les présenter comme les « seuls représentants » de l’est, de l’ouest ou du nord, alors qu’il n’en est strictement rien.

Car la réalité elle, est plus surprenante voire même loufoque : Toutes ces personnes qui cherchent à opposer les haoussas et les zarmas n’appartiennent ni à l’une, ni à l’autre de ces communautés comme l’ont relevé tous les scrutateurs nigériens. Hama Amadou est un peul qui flatte l’orgueil des zarmas de l’ouest, tandis que Sanoussi Jakou le touareg et Bazoum Mohamed l’arabe font la même chose avec les haoussas de l’est.

N’allez pas croire qu’ils ne savent pas à quel jeu dangereux ils sont en train de jouer. Ne disposant pas de base électorale réelle dans leur propre communauté et persuadés que pour maintenir leur leadership et même gouverner ce pays, il leur faut une large assise, ils n’hésitent pas alors à reprendre et agiter les éléments d’une rivalité créée de toute pièce par les Français à la veille des indépendances qui consistait à dire que « les autres ne nous aiment pas ». Ce faisant, ils passent en douce pour les véritables « avocats » de ces communautés dont ils convoitent le leadership.

Ce retour de « la propagande ethno régionaliste » augure des arguments qui seront mis en avant lors des prochaines élections de 2021. En l’absence de vision patriotique et de projet de société nouveau, selon toute vraisemblance, les challengers comptent mettre le feu sous la marmite identitaire.

Tant mieux si le Procureur, au nom de l’unité nationale, a décidé de s’autosaisir pour barrer la route de ces prestidigitateurs !

À propos de l'Auteur

EL Kaougé Mahamane Lawaly Le Souffle Maradi

À propos Administrateur

25 plusieurs commentaires

  1. Tout ce probleme d’etnocemtrisme a ete cree par Sanoussi Jacksou Tambari
    Il est le principal acteur et le seul responsable. Un vieux de plus de 70 ans qui ne se respecte pas
    il a cree la haine ethnique et il entrain de l’entretenir comme un arbre qu’on plante et apres il
    a besoin d’etre entretenir. Voila c’est le role du CONSEILLE avec rang de Ministre . et c’est ca qu’il conseille a ce president. Ce monsieur, ce monstre Sanoussi n’a plus sa place a la presidence mais son parti doit etre dissous et interdit d’exercice .

    • C’est une veirte et maintenant la balle est dans le camp du PRESIDENT de la Republique
      il n’a qu’a prendre ses responsabilite

    • Sur cette question tout se passe comme s’il y a des gens qui peuvent faire du régionalisme et de l’ethnocentrisme.
      Il faut que l’Etat sévisse contre Jackou et tous ses répondants. Et il y a des gens plus dangereux que Jackou.

  2. 1. Pauvre Niger,
    2. Pauvres nigériens.
    3. On tourne toujours en rond
    4. Incapables de construire un pays connu pour ses grandes potentialités ils passent tout leur temps à faire de la zizanie, à s’insulter, à se haïr au grand bonheur de tous les charognards qui attendent que notre pays s’effondre pour venir partager la dépouille.
    5. C’est donc vrai que nous sommes incapables de construire quelque chose de grand.
    6. Sinon comment expliquer toute ces haines au quotidien?
    7. Comment expliquer toutes ces divisions, y compris au sein de la mouvance au pouvoir?
    8. Comment expliquer cette fatalité qui nous fait pencher, chaque jour un peu plus, sur notre propre abime?
    9. Comment expliquer tous ces bruits de mésentente, y compris au sein du plus grand parti de la mouvance à savoir le PNDS ?
    10. Ces bruits sont-ils fondés ?
    11. Si oui pourquoi un parti connu pour sa discipline et sa cohésion qui lui ont permis de surmonter tant d’obstacles peut-il tomber aussi bas ?
    12. Si oui est-ce vraiment le moment ?
    13. Si oui a-t-on perdu la capacité de distinguer les contradictions principales (ici externes) et les contradictions secondaires (ici internes) ?
    14. A-t-on donc décidé d’être tous perdants ?
    15. Pauvre Niger, pauvre pays où les pouvoirs, contre toute attente, créent eux-mêmes, les entraves qui les conduisent à leur propre échec.
    16. Comme pour dire au monde entier « nous restons fermement attachés à notre place de dernier du monde en termes d’IDH »
    17. Vous avez dit pauvre Niger ?

    • Entièrement d’accord avec votre analyse sur le Niger. Mais en ce qui concerne le PNDS (que je connais seulement en tant que citoyen nigérien lambda), il me semble que dans tous les pays du monde et tous les partis politiques, il y a des tendances, des courants, des guerres de positionnement bien sûr au sens figuré, il y a des stratèges, des tueurs toujours au sens figuré. C’est cela la démocratie. A l’approche du départ probable du président du Niger à la fin de son mandat, les appétits s’aiguisent et chacun fourbe ses armes. Dans une moindre mesure, c’est la même chose à Lumana etc…

      • Je suis parfaitement d’accord avec vous.
        Mais le moment reste extrêmement sensible et pour le PNDS et pour la stabilité de notre pays.
        C’est dire le moment est très mal choisi et pour le Niger qui a besoin de stabilité et pour le PNDS qui est attendu au tournant.
        Les bagarres existent dans toutes les familles. Si ces bagarres peuvent menacer l’existence de la famille il y a problème.
        A coup sûr aucun membre du PNDS ne sortira gagnant de cette guéguerre. Et il y a des risques qu’ils soient tous perdant.
        A bon entendeur…
        NB Vous nous dites que c’est la démocratie. Mais seulement voilà: j’ai beaucoup de problème avec notre démocratie qui nous fait tourner en rond.
        « 4. Incapables de construire un pays connu pour ses grandes potentialités ils passent tout leur temps à faire de la zizanie, à s’insulter, à se haïr au grand bonheur de tous les charognards qui attendent que notre pays s’effondre pour venir partager la dépouille.
        5. C’est donc vrai que nous sommes incapables de construire quelque chose de grand. »
        Nous devons mettre en avant la stabilité dans notre pays et pourquoi pas dans nos partis.

  3. Bonjour,

    La prompte réaction des nigériens est une preuve évidente que les ennemis de notre unité nationale ne peuvent qu’échouer. Et mieux, ils seront toujours malheureux car nous sommes tous ensemble pour protéger et consolider ladite unité nationale. Vive notre peuple et chacun doit apporter son concours pour UN NIGER UNI ET FRATERNEL. ALLAH protège nous.

  4. L’ethno régionalisme est une « corne » de Satan et avec elle, il a emporté beaucoup de peuples dépourvus de foi et très peu instruits. Le Rwanda, la RCI, le Burundi, la Libye, la Syrie, pour ne citer que ceux-là parmi nos contemporains. La dangerosité de cette tare, c’est que « en parler » c’est déjà sa botte secrète. Un million de morts innocents au Rwanda ; le Colon ne s’est même pas sali les mains, il a laissé les « négros » faire le sale boulot ! Nos politiciens sont les plus instruits de nos peuples mais la foi a déserté leurs cœurs car pour arriver à leurs fins, tous les moyens sont bons ! Evidemment, quand on est à court d’idées et d’innovations pour aider le peuple, on tombe dans les tares ancestrales qui ont favorisé l’action du Colon sur l’Afrique, tares qui continuent, malheureusement, à le servir. Il ne nous reste plus qu’à prier pour que notre peuple puisse transcender et se mettre au-dessus de ses divergences, ridiculisant ainsi Satan et ses serviteurs ! Chacun est invité à un examen de conscience et de l’état de ses rapports avec Allah qu’il prétend servir ! Car comment prier quotidiennement 5 fois par jour, jeûner tout Ramadan, payer sa Zakat, effectuer le Pèlerinage et laisser tout cela partir à zéro et revenir servir Iblis ? Aïkin banza ; Goy yamo !

  5. Bonjour à tous,

    Il existe très peu de familles au Niger ou il n y a pas de brassage ethnique, donc ces politiciens n’ont pas pour longtemps, de toutes les façons ils ne peuvent rien faire contre l’unité nationale…..

  6. SI LE PROCUREUR EST DETERMINE IL DOIT D’ABORD ARRETER JACKOU SANOUSSI LE GRIOT DE TOUS LES REGIMES. GRIOT DE ALI CHAIBOU, TANJA, SALOU, CHARLIE ET MEME EN 2021, IL FERA LA COUR DES GRIOTS A HAMA AMADOU
    JACKOU MINISTRE, FILLE MINISTRE, FILLE COORDINATRICE PRINCIPALE D’UN GRAND PROJET DE L’ETAT, FEMME PCA A VIE DE LA NOGELEC etc.

  7. Quand un regime est exclusivement fonde sur le cette situation ne peut etre que les resultats escomptes….dans le village de Bangui 22 personnes femmes et enfants avaient ete brulees et tuees d’une boucherie sans precedent pour avoir ete nees Peulhs du Niger…un mois apres ce drame ce President libera ces tueurs des peulhs parce que tout simplement ils sont de son ethnie de sa region et ses potentiels votants et cette meme puanteur de president vient ici nous parler de justice d’unite nationale et garant de merde de ceci

  8. Vraiment l’essentiel a été dit et le diagnostic bien posé alors Mr le président ga youka ga nanma; les auteurs; coauteurs et complices de la déstabilisation du tissu social nigérien sont là « Toutes ces personnes qui cherchent à opposer les haoussas et les zarmas n’appartiennent ni à l’une, ni à l’autre de ces communautés comme l’ont relevé tous les scrutateurs nigériens. Hama Amadou est un peul qui flatte l’orgueil des zarmas de l’ouest, tandis que Sanoussi Jakou le touareg et Bazoum Mohamed l’arabe font la même chose avec les haoussas de l’est. »

  9. A force de trop jouer au fusible de issoufou mahamdou, Bazoum s’est betement expose et decredibilise. Comme quoi, la politique est vraiment un art.

  10. Pourquoi « retour » alors que jackou et bazoum n’ont jamais quitte le pays.

  11. tout bon nigérien sait que notre pays est malade de sa classe politique.qu’ils soient à l’opposition ou au pouvoir; nos politiciens affichent la mème attitude en tirant sur la corde ethnique;et comme la loi n’ est pas appliquée, les choses continuent et vont en crescendo.Cette fois ci; trop ; c’ est trop.ill faut sévir quelque soenit les auteurs.nul n’ est au dessus de la loi.force doit rester à la loi.

  12. Le souffle vient de faire un bon travail. Vraiment félicitations! Hamma, Jackou et Bazoum constituent de véritables dangers publics. Ils doivent être systématiquement dénoncés et disqualifiés de la scène politique. L’unité nationale n’a pas de prix.
    L’ÉNERGIE de l’OUEST et MU KO SU sont les produits de ces deux ultra- ethnocentristes que sont hamma et jackou alors qu’ils ne sont pas des ethnies qu’ils chantent.

  13. Mr OTTAWA-GATINEAU…!!!

    C’EST BIEN DIT!!!

    MALHEUREUSEMENT , ILS ONT PRODUIT, ENTRETENU ET DIFFUSE CES DISCOURS DEPUIS 1990!!!!

    SOIT PRES DE TROIS DÉCENNIES!!!

    MAIS, CE N’EST PAS TARD …DE RATTRAPER ET DE RÉPARER LES DÉGÂTS DÉJÀ FAITS!!!!

    A LA CONDITION ÉCARTER MAINTENANT (PAS DEMAIN!!!) LES FAUTEURS!!!!

  14. Continuez, wallaî continuez.

    Quand vous allez faire éclater ce pays comme le Rwanda, la Syrie et ailleurs. Vous comprendrez que c’est arrivé en raison de la bêtise humaine. Ils sont aussi des enfants de Dieu, et pourtant leurs peuples ont connu des difficultés. Tant que vous n’arrêtez pas cette violence morale, cette indécence et ce manque de réserve et de retenu. Le Niger connaîtra le même sort que les autres pays. Je prêche dans le vide, c’est pas grave. Quelqu’un l’aura au moins.

    Bandaîzé koulkan na koîtaraî sambou man’ ga bissa borrakoullou. Wallaî tarri no. Zakaî-zé

    • Inna Lillahi wa Inna illayhi raji ouna. Vous parlez des enfants de Dieu! Quel polythéisme!

      • Va te laver les dents au lieu de chipoer sur du détail: vos mosquées sont pleines et vos coeurs sont vides et c’est pour cela vous sautez sur la moindre occasion pour juger les autres. Comme si vous detenez le monople de la réligion.
        Dans votre contracdition, vous êtes des érudits et en même temps des champions du dénigrement.

        Votre devise qui était : briser les familles est devenue briser le pays entier. Continuez et nous verrons le résultat final

  15. Pathetique. Tu stigmatises Hama pour banaliser les propos ignominieux du conseil special de mahamdou issoufou avec rang de ministre sans faire cas des propos du ministre d’etat du gouvernement de issoufou, bazoum. tous ces deux ont tenu leur propos ici au niger sur les ondes de nos medias. Si toi le journaliste n’etait pas ethnocentriste, ton article aurait ete autre.

    • SVP, calmez-vous et reprenez votre sang froid, relisez l’article à tète reposée, vous verez bien que l’article a bien cité les tous les noms que vous venez de citer et il a rappelé la chance que le Niger a, celle d’avoir une population brassée par les nobles valeurs de l’islam secondées par les mille occasions de rapprochement et de cohésions sociales dont les liens de parenté proches ou lointains communément appelés « cousinage et parenté à plaisanterie ».

    • En tout cas M natan relisez bien le texte.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.