Home ACTUALITE Dix soldats nigériens ont été tués et quatre portés disparus dans une attaque attribuée au groupe jihadiste Boko Haram, dans le sud-est du Niger.

Dix soldats nigériens ont été tués et quatre portés disparus dans une attaque attribuée au groupe jihadiste Boko Haram, dans le sud-est du Niger.

Des soldats nigériens en reconnaissance à la frontière avec le Nigeria.
RFI/ Nicolas Champeaux

Dix soldats nigériens ont été tués et quatre portés disparus dans une attaque attribuée au groupe jihadiste Boko Haram contre une position militaire dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, a indiqué dimanche soir le ministère de la Défense. « Nous avons un bilan provisoire de dix morts, quatre disparus et trois blessés », a déclaré à l’AFP le colonel Abdoul-Aziz Touré, porte-parole du ministère nigérien de la Défense.

L’attaque menée par « Boko Haram » a visé « des positions de l’armée » nigérienne à Bla Brin, un village situé non loin du bassin du lac Tchad, à 40 km de la ville de N’Guigmi, a-t-il précisé. L’attaque avait été rapportée dans un premier temps par un responsable de l’ONG Alternative espace citoyen, Kaka Touda Goni, sur sa page facebook, où il parlait de deux soldats tués dans la nuit de samedi à dimanche, ainsi que par une source sécuritaire.

La dernière attaque attribuée au groupe nigérian Boko Haram remontait à début juin. Trois kamikazes avaient fait exploser leur ceinture d’explosifs en différents endroits de la ville de Diffa, la capitale régionale, tuant 6 personnes.  La région de Diffa est le théâtre depuis février 2015 de nombreuses attaques de Boko Haram, groupe basé dans le nord-est du Nigeria voisin.

« Une menace réelle »

Fin avril, Niamey avait annoncé une opération militaire régionale d’envergure dans le bassin du lac Tchad (commun au Niger, au Tchad, au Nigeria et au Cameroun) pour débarrasser la zone des « résidus » de Boko Haram. Cette opération devait permettre « d’installer nos systèmes de sécurité » et de favoriser le retour de milliers de personnes ayant fui depuis 2015 les îles du lac Tchad, avait déclaré le ministre nigérien de la Défense, Kalla Moutari, en jugeant que, même « totalement affaibli », Boko Haram continuait de représenter « une menace réelle ».

En plus des attaques de Boko Haram dans le sud-est, le Niger doit faire face aux attaques récurrentes des islamistes de groupes sahéliens dans le nord et dans l’ouest.

[author ]Par Ouest-France[/author]

16 Comments

  1. LA PATRIE OU LA MORT…

    Maintenant changeons…
    Comprenons une fois que c’est de la survie du Niger qu’il s’agit et faisons bloc autour de notre armée.
    Et militaires ou civils soyons tous prêts à mourir pour notre patrie.

    Et faisons notre le slogan de SANKARA: la patrie ou la mort….

  2. Il n’y a aucun problème au sein de l’armée Nigérienne. C’est une famille, un rock solide qu’il faut bouger lentement et sûrement. Je pense plutôt que c’est cette fameuse conférence nationale qui avait affaiblit notre armée et démolit son système de sécurité qui était un des meilleurs en Afrique. Je revois encore l’image de ces officiers de l’armée, ces hommes qui portaient toute la sécurité du Niger sur leurs épaules et que la conférence nationale avait interpellée comme des bandits de grand chemin.

    Quand Kadhafi était « the MAD dog » qui terrorisait l’occident, harcelait l’Amérique de Reagan et menaçait d’envahir le Niger, nos FAN avec leurs collègues flics ont veillé et construit un rempart infranchissable sur ce vaste territoire dans lequel on se réveille tous les matins et qui s’appelle encore la République du Niger.

    Pendant que la conférence nationale battait son plein, la démocratie était en marche, nos oncles et nos grands frères soldats humilier par la conférence avaient baissé les bras et les trafiquants ont bien profité. Toutes les sales poubelles que ces patriotes avaient sorties hors du Niger ont été ramenées par la démocratie made in Niger avec des gros cafards dedans.

    Le passeport nigérien qui n’était qu’un carton vert mais crédible, honoré et sûr était vendu comme de la baguette a Tamanrasset. Les trafiquants étaient au centre de Niamey avec leur marchandise. Ils rentraient sans problème dans les pays européens parce que les nigériens n’avaient pas besoin de visa pour les 11 de l’Europe. Les migrants économiques se dispersaient entre les pays européens et les trafiquants continuaient jusqu’à New Delhi.

    Apres avoir liquidé leurs marchandises à New Delhi, ces trafiquants par petit groupe transitaient par Addis Abba, atterrissaient à Niamey et prenaient la route jusqu’à Gaya et se disparaissaient vers d’autres destinations et ainsi de suite jusqu’au jour ou l’Ethiopie a dit ça suffit. En novembre 1993 j’étais passé a l’aéroport de Bruxelles ou j’ai trouvé d’autres nigériens, et l’information venait juste de tomber que tous les 11 de l’Europe vont mettre le visa pour le Niger parce qu’ils arrêtaient régulièrement des passagers munis de passeport nigérien avec des quantités de drogues et qui ne parlaient que l’anglais.

    Quand la démocratie a frappé à la porte de l’Afrique, aucun pays n’à humilier son armée sauf le Mali et le Niger. La preuve, les gros contrats de drogue se négocie au Mali, le Niger et le magasin de dépôt et le centre de transit ; les expatriés se retrouvent à Ouaga pour fumer de la drogue raffinée. Quand les Burkinabè frustrés font sauter les bars et les hôtels, ils disent que c’est des terroristes venus du Niger et du Mali. Quand les petits fous de Maiduguri se font explosés, nos cousines kanouri du Nigeria disent aux américains que c’est les almajiri venu du Niger. Quand la drogue est interceptée au Nord, nos voisins font chasser tous les pauvres almajiri jusqu’à Tamanrasset. Entre temps où se trouve, Iyad ag Ghali et sa bande ? Quelque part nourri et protéger.

    Cette conférence nationale souveraine que j’appelle conférence de la destruction n’a pas été soft avec nos armées. Elle n’a eu aucune vision à long terme pour la sécurité du Niger. Elle n’a proposé et mis en place aucune structure solide avant de démanteler ce que le pays avait de meilleur. La Sécurité.

    Puisque c’est la survie du Niger qui se dispute, ont dois tous prêtés mains fortes à nos soldats, êtres des combattants en treillis ou en jupette, on doit gagner cette bataille, sinon nous perdrons notre territoire a jamais et on va émigrer où ????? BABU MAFITTA. ALLAH YA KAMA MUNA !!!!!!!

    1. LA PATRIE OU LA MORT….

      Et une fois cette fameuse démocratie installée on s’est mis à nous insulter à longueur des journées à travers nos fameux débats.
      Et dans ces conditions de zizanie perpétuelle comment avoir une armée solide capable de défendre valablement notre pays?
      Comment avoir une armée solide quand certains d’entre-nous passent leur temps à souhaiter des malheurs à notre pays?
      Peut espérer avoir une armée solide sans unité nationale, sans cohésion nationale?
      Pour le nigérien la démocratie c’est dire ce qu’on pense, tout ce qu’on pense même si c’est pour nuire à l’unité nationale.
      Méchants de nature, nous avons utilisé cette démocratie pour nous auto-détruire mutuellement.
      Nous n’avons pas utilisé cette démocratie pour avancer mais pour reculer.
      Nous avons utiliser cette démocratie pour rester derniers du monde en IDH
      Maintenant changeons…
      Comprenons une fois que c’est de la survie du Niger qu’il s’agit et faisons bloc autour de notre armée.
      Et militaires ou civils soyons tous prêts à mourir pour notre patrie.

      Et faisons notre le slogan de SANKARA: la patrie ou la mort….

  3. moi je pense ce problème ci n’est pas politique c’est plutôt au sein de l’armée même les barons, les soldats expérimentés qui peuvent combattre préfèrent les missions à l’étranger (haiti, cote d’ivoire…) qui leur apporte bcp pour construire les villas de leur reves et a la frontiere surtout a Diffa ils se chargent d’envoyer des soldat fraichement sortit de leur formation se font massacrer

    1. Il dire que la mauvaise vision de la démocratie que nous avons nous crée des problèmes à tous les niveaux.
      Même l’armée fait objet des débats.
      Or la question militaire est trop sérieuse pour permettre à n’importe qui d’en parler n’importe où et n’importe quand.
      J’avoue que notre armée a un problème de formation de qualité. A ce niveau les choses sont à revoir.
      De plus on ne part pas dans l’armée pour échapper au chômage mais on part dans l’armée par patriotisme, on part dans l’armée par conviction, on part dans l’armée par l’amour de la patrie.
      Et de façon générale pour que le Niger avance il faudra que tout nigérien, quel que soit son secteur d’activité se conduise comme un soldat au front.

  4. MAÏGARI TU OUBLIE L’IMENSITE DU NIGER (COMBIEN DE FOIS LA FRANCE?), MALGRE TOUT CA, TOI TU DORTS ET TU TE REVEILLES SANS PROBEME AUCUN.MERCI DE REMERCIER ISSOUFOU POUR SA CLAIRVOYANCE D’ASSURER LE CALME LA TRANQUILLITE DES PLUSIEURS NIGERIENS DONT TOI. LE NIGER N’ASSURE PASLA BONNE GOUVERNANCE DU NIGERIA, DU MALI ET DE LA LIBYE TOUS EN INSECURITE AUX FRONTIERES DU NIGER.
    ENSEMBLE PRIONS ALLAH LE TOUT PUISSANT POUR QU’IL PACIFIE CES DIFFERENTES CONTREES ET PARTICULIEREMENT LE NIGER.
    LECTURE DROITE DU SUJET.
    BIEN VOUS!

  5. « Insécurité, migration, la pauvreté voilà les problèmes que notre pays est appelé à gérer » ceci est une lecture obtue des problemes de ce pays qui ne resument qu´a la mauvaise gouvernance du regime de issoufou mahamdou. Tous les problemes evoques ne se limitent pas qu´au Niger et ils trouvent leur remede dans la bonne gouvernance politique, economique et sociale.

  6. Insécurité, migration, la pauvreté voilà les problèmes que notre pays est appelé à gérer. Pour sortir par le haut de ces 3 crises nous avons besoin de toute notre cohésion, de toute notre unité, de toutes nos prières.
    Qu’ALLAH nous vienne en aide. Ameen!

      1. Les divisions politiques existent dans tous les pays du monde. Toutefois les Grands peuples savent taire leurs querelles intestines pour affronter les préoccupations vitales existentielles.
        Pour faire de la politique, pour chercher le pouvoir, pour chercher à diriger un pays il faut faire en sorte que ce pays existe.
        Ne jamais se dire: « je me sacrifie pour l’existence du pays seulement quand je suis au pouvoir ».

    1. « Insécurité, migration, la pauvreté voilà les problèmes que notre pays est appelé à gérer » ceci est une lecture obtue des problemes de ce pays qui ne resument qu´a la mauvaise gouvernance du regime de issoufou mahamdou. Tous les problemes evoques ne se limitent pas qu´au Niger et ils trouvent leur remede dans la bonne gouvernance politique, economique et sociale.

  7. 1. Ina lilahi wa ina iléhin raji ouna.
    2. Qu’ALLAH les accueille dans son paradis.
    3. Toutes nos condoléances aux familles, aux amis des disparus et à la nation nigérienne qui paie une fois un lourd tribut au terrorisme.
    4. Qu’ALLAH protège le Niger.
    5. Malheureusement le terrorisme est là pour durer
    6. Nous devons nous préparer conséquemment pour lui faire face
    7. Nous n’avons pas d’autres choix que de nous organiser pour mieux nous défendre
    8. Nous devons revoir la formation de nos FDS

    9. Car depuis l’avènement cette maudite démocratie tout va de mal au pire.
    10. Même la formation de nos soldats a fait objet des débats.
    11. Et on a aussi parlé des droits de l’homme.
    12. Et on a aussi parlé de liberté
    13. Et on a aussi parlé des droits d’expression
    14. Ainsi la rigueur et la discipline qui font la force des armées ont été abandonnées
    15. Chez -nous la rigueur fout le camp.
    16. Chez-nous c’est l’indiscipline.
    17. Oubliant qu’aux USA (pays présenté comme le plus démocratie du monde) la formation dans l’armée est l’une des plus dures du monde.
    18. MORALITE
    19. Ne fait pas l’armée qui veut.
    20. On ne va pas dans l’armée pour simplement éviter le chômage.
    21. ALLAH protège notre pays. Ameeeeen !

  8. Il est maintenant evident k la hierarchie militaire a des lacunes, ou bien c est la formation meme de nos soldats ki est obsolete (en dephasage avec le contexte securitaire actuel), a mediter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

AFFAIRE AUDIT DU MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE : BLANCHIMENT MEDIATIQUE EN COURS DES FOURNISSEURS

Alors que l’affaire dite de l’audit du ministère de la justice est pendante devant la just…