Home ACTUALITE Dosso : Le Médiateur de la République lance une caravane de sensibilisation sur l’implication de la femme dans le processus électoral
ACTUALITE - POLITIQUE plus - 7 décembre 2020

Dosso : Le Médiateur de la République lance une caravane de sensibilisation sur l’implication de la femme dans le processus électoral

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Une caravane de sensibilisation sur l’implication de la femme dans le processus électoral a été lancée, le samedi 05 décembre 2020 à partir de Dosso par le Dr Hotto Abdoulaye Conseiller spécial du Médiateur de la République.

Organisée par l’institution du Médiateur de la République en partenariat avec le PNUD, cette  caravane sillonnera les régions de Dosso, Maradi et Zinder avec comme thème central de la 64ème session de la condition de la femme ‘’je suis de la génération égalité, levez-vous pour les droits des femmes’’ tenu en mars dernier à New-York aux Etats-Unis.

L’organisation de cette caravane de sensibilisation, rappelons-le, est une initiative propre au Médiateur de la République. Elle entre dans le cadre des élections apaisées et transparentes.

De par la loi, le Médiateur de la République est le défenseur des enfants et des personnes vulnérables dont les femmes en font partie.

Conduite par le conseiller spécial du Médiateur de la République, Dr Hotto Abdoulaye, cette caravane vise comme objectif global de sensibiliser l’opinion publique nationale en vue du respect des droits des femmes en période électorale pour assurer leur participation effective au processus électoral. Il s’agit aussi de sensibiliser les leaders communautaires et les organisations féminines sur les droits de la femme en matière électorale.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du premier vice-président du conseil régional, M. Boubacar Oumarou, du Médiateur régional de Dosso et de nombreux invités.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le conseiller spécial du Médiateur de la République, M. Hotto Abdoulaye a rappelé le rôle de la femme dans la société africaine, l’exemple des reines indépendantes dans de grands royaumes parmi lesquelles la Saraounia Mangou.

Cependant a fait remarquer Dr Hotto Abdoulaye, ‘’on constate à travers l’histoire, la femme a été victime d’une grande  injustice’’.

Pour le conseiller spécial du Médiateur de la République, ‘’les femmes font face à de nombreux obstacles quant à leur accession aux instances de pouvoir politique, parmi lesquels le quota qui n’est pas souvent respecté par les partis politiques’’.

‘’Il revient alors aux femmes, elles-mêmes, de savoir saisir les opportunités et les perspectives qui s’offrent à elles aujourd’hui afin de participer pleinement aux instances de prise de décision en tant que responsables élues mais aussi pour affirmer leur engagement citoyen’’ a-t-il préconisé.     

Dans la même lancée, a indiqué Dr Hotto Abdoulaye, on note une volonté exprimée du gouvernement d’accroître la participation de la femme nigérienne aux instances politiques de prise de décision.

Cette nouvelle loi, a-t-il précisé, revoit à la hausse le quota qui passe de 15% à 25% pour les fonctions électives et de 25% à 30% pour les nominations aux emplois supérieurs de l’Etat.

Avec les élections actuelles, le représentant du Médiateur de la République a invité les femmes à ‘’se positionner dans le milieu politique’’.

Les femmes avec 55% des inscrits sur le fichier électoral biométrique de 2020 et les jeunes avec plus de 45% inscrits peuvent contrôler le processus électoral en cours au Niger. 

Le conseiller spécial du Médiateur de la République a invité les femmes et les jeunes à participer à ‘’cette caravane de sensibilisation sur le droit de la femme dans le processus électoral’’.

 Dr Hotto Abdoulaye a adressé ses remerciements au PNUD qui a accompagné le Médiateur de la République dans cette caravane de sensibilisation.

Le premier vice-président du conseil régional M. Boubacar Oumarou a, pour sa part, souhaité la bienvenue à l’équipe du Médiateur de la République.

Notre pays, a-t-il dit, est engagé dans un mouvement d’ensemble par rapport aux élections.  

Il est donc opportun, a notifié le premier vice-président du conseil régional, de sensibiliser la population, plus particulièrement les femmes qui représentent la majorité de l’électorat du Niger et le plus fidèle.

M. Boubacar Oumarou a exhorté les femmes à faire ‘’un choix objectif en tenant compte du programme du candidat dans l’intérêt national’’.

Le Niger organise des élections locales et générales fin 2020 et début 2021, rappelle-t-on.

Par ANP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Nécrologie: l’honorable Elh Mabrouk Ben Adam n’est plus.

Inna lilahi wa inna ilaihi rajioune, inna lilahi wa inna ilaihi rajioune, inna lilahi wa i…