Home ACTUALITE Droit de réponse de la société Orange Niger

Droit de réponse de la société Orange Niger

Dans  un article paru sur votre site en ligne le 16 janvier 2016, l’auteur porte de graves accusations sur notre société, présentant un plan de départ volontaire récemment mis en œuvre au sein d’Orange Niger, comme un plan de licenciement. Constatez avec nous qu’un de  vos journalistes prétend ainsi faire un article sur notre société, sans jamais prendre contact avec le service communication d’Orange Niger pour recouper les informations, ce qui est contraire à la déontologie de votre profession.

Le plan de départ volontaire auquel il est fait référence a été discuté avec les représentants du personnel, et a rempli toutes les conditions de forme et de fond, avec la validation des autorités de l’Inspection du travail. Tous les salariés qui ont souscrit à ce plan ont été reçus individuellement et ont expressément confirmé leur souhait de profiter de cette opportunité pour envisager une nouvelle étape dans leur carrière professionnelle.

Les amalgames faits entre le licenciement et l’arrêt de contrat à durée déterminée dénotent chez l’auteur de cet article, une méconnaissance manifeste du droit du travail. Il serait nécessaire de vous rappeler qu’au terme d’un contrat à durée déterminée (CDD) l’employeur et le salarié sont libres de reconduire ou non leur collaboration, tout comme ils sont libres à tout moment de manière consensuelle de mettre un terme au contrat les liant.

Outre ces accusations l’auteur fait d’autres insinuations mettant en doute la crédibilité de notre société.

Face à ces constats, on s’interroge de manière légitime sur les motivations de ce rédacteur, et Orange Niger se réserve le droit d’envisager toutes les options offertes par la loi pour obtenir réparation pour cette atteinte infondée  à notre image.

Nous vous prions de bien vouloir publier ce droit de réponse à l’attention de vos lecteurs.

[author ]La direction de Orange Niger[/author]

 

26 Comments

  1. Orange Niger doit imperativement plier bagages, eux qui sont sur ce territoire a l’aide de blanchiment de capitaux issue de trafic de drogues des ses certains actionaires. Nous devons tous utiliser notre reseau Niger telecom, consomons Nigerien….

  2. En fait Orange confirme tout simplement ce qu’avait écrit l’auteur de l’article incriminé. Et pourquoi cette menace à peine voilée ? Boof ! ce sont les gros mots de ….. !

  3. Vous voyez nul part Orange parle de la partie ou l’auteur de l’article à amener le sujet du secrétaire General du gouvernement qui dirige le contentieux de l’état et qui a donner cadeau les impôts que orange Niger devait a l’état. Pourquoi Orange Niger n’ouvre pas le débat sur ce sujet ? à partir d’une somme de dizaine de milliards d’impôts sur les appels entrant et sortant, le fameux défenseur d’orange Niger à négocier un moment forfaitaire pour Orange Niger. Nous voulons savoir plus la dessue.

    1. Politique et partout. Ce qui est triste c’est notre manque de nationalisme. Il aurait fallu travailler au niveau de nos opérateurs nationaux pour être compétitif. Pour acheter nigérien et que l’argent reste au Niger.
      Mais pour quelle qualité des produits nationaux???

      1. En plus le comble c’est que même le DRH, le directeur Marketing qui sont tous des Nigériens, n’ont levés le petit doigt pour défendre leur frères et sœurs Nigériens. Comment est-ce qu’un peuple peut être uni de cette façon ? comment est-ce qu’on puisse préserver l’unité nationale ? le DG BB est sénégalais, vous pensez un seul instant qu’il va lâcher un de ces compatriotes ? vraiment tellement inquiet par rapport à comment notre pays avance. Ici-là, nous demandons et souhaitons que Orange avance plus loin dans sa recherche de réparation, afin que la justice, le CSC, ou le régulateur ARTP ou même le Haut-commissaire aux nouvelles technologie puisse voir ce qui se passe réellement.

  4. La faute vient des nigériens qui ont toujours préféré ce qui vient de l’étranger. Aujourd’hui, si quelqu’un vous demande votre N°, il commencera lui même par 96 ou 90 mais jamais penser à nos opérateurs nationaux. S’il arrive que vous lui dites 93 ou 21 il vous demandera « c’est quel genre de n°? ». Donc ils peuvent faire ce qu’ils veulent.

    1. Honte nationale. Qu’avez-vous fait pour que le 93 et le 21 soient compétitifs? Rien. Les gens ne font rien car ils ont leur salaire garanti.
      Et l’Etat continue à s’endetter pour un résultat nul.

      1. Très bien dit. Mieux est-ce que le service 93 ou 21 existe même au Niger. Alors de grâce laissez nous avec votre fameux nationalisme. Les gens veulent le service à prix compétitif et de qualité

  5. A qui la faute ?
    1. Vous savez quoi? Chaque médaille a son revers.
    2. Si nous nous conduisons en inconscients c’est normal que certaines choses nous arrivent.
    3. C’est normal que ceux qui viennent chez nous pour s’enrichir se conduisent en maîtres et nous menacent.
    4. C’est normal qu’ils fassent la loi dans un pays où tout un chacun est capable de prendre des miettes pour oublier  » les intérêts supérieurs de la nation » tout peut arriver.

    Il y a une longue liste de faits qui montrent que certains opérateurs installés chez nous ne respectent ni les citoyens nigériens, ni l’Etat du Niger.
    1. Mais que faire si certains opérateurs violent impunément les textes?
    2. Mais que faire si c’est parmi les membres de la société civile qu’on trouve les plus grands défenseurs des opérateurs?
    3. Mais que faire si certains opérateurs peuvent nous faire revenir sur des lois votées par notre assemblée nationale?
    4. Mais que faire si avec tout ce que l’Etat du Niger a investi dans les télécom les opérateurs nationaux ont été incapables de faire face à la concurrence (déloyale ?) ?
    5. Mais que faire si l’opérateur national ( SONITLE, maintenant Niger- télecom) a, à lui tout seul, plus de salariés que Aitel, Moov et Orange réunis?

    On récolte toujours ce qu’on a semé….

  6. Départ volontaire vous dites ? N’êtes vous pas entrain de les pousser à la porte plutot? Lorsqu’on notifie a un employé que son poste a été externalisé, quel choix lui restera t’il a part rejoindre le sous-traitant (si ce dernier veut bien de lui) ou quitter la boite ? Car je vois mal un informaticien a la comptabilité ou un ingénieur télécom au marketing.
    Orange Niger est tout simplement dans une logique de réduction d’effectif pour maximiser ses profits.
    De grâce n’insultez pas notre l’intelligence en nous parlant de départ volontaire

  7. On attend la suite des révélations. Ces opérateurs de téléphonie pensent être au dessus de la loi, car toujours de connivence avec ceux qui sont censés les contrôler. Vraiment des faits réels et vérifiables. merci

    1. Ils sont effectivement au dessus des lois et vous le savez.
      Pourquoi? Parce que vous accordez plus d’importance à la zizanie, aux insultes qu’à chercher à défendre collectivement et individuellement vos intérêts nationaux.

  8. Mon Dieu, orange Niger est fort quand même, pour oser menacer comme ça. En règle générale, on ne dit pas qu’on peut user de ce moyen, on porte plainte sur assume. Le problème ici, c’est que tout le peuple du Niger est concerné par ça, pas seulement les pauvres empkoyes. Combien de personne subissent ces humiliation? La société civile est complice, voilà les vrais problèmes du Niger.

    1. Vous parlez de force? Savez-vous qu’un opérateur nous a fait revenir sur une loi votée par l’AN?
      Savez-vous que certains opérateurs ont actuellement convoqué notre pays devant les instances sous-régionales?
      Savez-vous que ces opérateurs traînent les pieds pour payer des pénalités même sur des faits reconnus par eux?
      Savez -vous que notre pays a vendu une licence à une trentaine de milliards quand certains pays moins peuplés et moins porteurs la vendaient à plus de 100 milliards voire plus?
      Que faire si chacun d’entre-nous ne cherche qu’à manzer au détriment de son pays?

      1. Pauvre Afrique c’est leur droit de porter plainte partout où la loi le permet. Maman Ousmane n’a pas porté plainte devant toutes ces juridictions il n’y a pas de mal à ça. C’est le signe même de notre démocratie et de la liberté au Niger

  9. Le droit de réponse d’Orange Niger fait rire; vraiment le ridicule ne tue pas dans ce pays. Moi je trouve que l’auteur de l’article incriminé a même été trop tendre avec Orange Niger. est ce que ce n’est pas orange Niger en mal de publicité qui a payé un mercenaire pour la critiquer afin qu’elle réagisse et se présente en victime? Tout le monde connait au Niger les pratiques scandaleuses de Orange Niger, tout le monde en souffre en silence. les plus grandes victimes sont les employés d’Orange Niger eux mêmes. Nous avons des informations dignes de foi, des photos compromettantes des agissements de certains patrons qui usent et abusent de leur position dominante pour obtenir des faveurs des femmes d’Orange, on peut citer les hôtels, les lieux de passe; alors taisez vous; sinon nous allons tout déballer. Zai yamo

    1. Alors, là DJADI BAKI, il faut vraiment tout déballer , dans l’intérêt de notre Société nigérienne. Si Orange se permet tant d’abus aussi bien à l’égard des clients, de son personnel, et surtout à l’égard des Dames qui y travaillent, alors il faut dévoiler tout. Ce n’est pas un tort, mais un service à la Nation. Apparemment ils ont écrit cet article ici, juste pour se faire une publicité gratuite par ce site. En première ligne ils écrivent que l’article serait du 16 janvier 2016 !!!

    2. En publiant ou en déballant, vous rendriez énormément service à toute la Nation. Non seulement les frères abusivement licenciés, mais aussi les maris trompés par des épouses infidèles et les éventuels complices tapis au sein du pouvoir ou de l’Administration du travail.

    3. Ikon ALLAH, laissons au temps le temps, walay chacun récoltera ce qu’il a semé, la jouissance de ce petit bas monde n’est qu’une question de petit temps. ALLAH LE PATIENT, LE SAGE, LE JUSTE, LE CLÉMENT, LE MAITRE SUPRÊME.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Le Recteur de l’Université de Tahoua, le professeur Addo Mahamane et son personnel enseign…