Home ACTUALITE DU FORUM NATONAL SUR L’IMPREGNATION DES HOMMES ET FEMMES DE MEDIAS EN DROIT DE LA SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 25 mars 2021

DU FORUM NATONAL SUR L’IMPREGNATION DES HOMMES ET FEMMES DE MEDIAS EN DROIT DE LA SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

mprégner les participants sur la Problématique de l’avortement sur la santé de la reproduction

Le Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN), section du Niger a organisé le mardi 23 mars 2021, un forum à Niamey. Placé sous le thème : « Problématique de l’avortement sur la santé de la reproduction », ce forum a regroupé des journalistes, des acteurs de la société civile, des représentants des ministères et institutions engagés sur les thématiques du Droits en Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR), des leaders religieux, etc. L’objectif de ce forum est de créer une interaction entre les parties prenantes, afin de permettre aux journalistes d’appréhender les questions liées aux Droits en Santé Sexuelle et Reproductive.  Au cours de ce forum, trois communications ont été faites pour édifier les participants sur le thème de la rencontre.

En procédant à l’ouverture du forum, le représentant du Ministère de la communication a salué et encouragé les initiateurs de cette rencontre. En effet, il a précisé que ce forum intervient dans un contexte nigérien où le taux de prévalence contraceptif est de 20,1% en 2020 et les avortements clandestins responsables de 10% des mortalités maternelles. « Ces donnés qui interpellent à plus d’un titre sur des mesures à prendre pour protéger les droits reproductifs des femmes et des hommes en agissant dans le sens de la réduction de la mortalité maternelle et la morbidité, notamment celle liée aux avortements pratiqués dans des conditions dangereuses » a expliqué le représentant du ministre de la communication.  

Pour sa part, la coordinatrice du Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN), section du Niger, FatoumaIdé a saisi l’occasion pour remercier IPAS qui a apporté tout son appuiau Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN) dans l’organisation du forum. Elle a par ailleurs, remercié les communicateurs pour leur disponibilité. 

Selon Fatouma Idé ce forum est très important au Niger, où il n’est pas très aisé de parler d’avortement. « En effet, au Niger comme dans d’autres pays africains, l’avortement non sécurisé représente un défi qui entraine chaque année des séquelles graves ou des décès chez les femmes. Cela, malgré les efforts déployés au niveau du ministère de la santé publiqueen matière de DSSR,» a déclaré la coordinatrice du Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN), section du Niger. 

Des participants témoignent qu’ils ont beaucoup appris des échanges avec les experts au cours de cette journée. « Nous sommes très édifiés sur la Problématique de l’avortement ainsi que sur la santé de la reproduction. Avec les communications faites aux participants, les journalistes  ayant pris part aux travaux peuvent aborder plusieurs sujets en lien avec la thématique de ce forum, lors de leurs émissions, reportages, etc. Nous remercions vraiment les initiateurs de cette rencontre »a affirmé Razak Ibrahim, journaliste à la Radio Alternative du Niger.

Notons que ce forum, financé par IPAS, s’est déroulé dans plusieurs pays d’Afrique sous l’égide la Coordination Régionale du REPAPSEN. Ce dernier est une organisation des médias africains représentée dans 22 pays d’Afrique de l’ouest, du Centre et de Madagascar.

Par Abdoul-Aziz Ibrahim

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Assemblée Générale constitutive de la Fondation NOOR de la Première Dame: Une initiative pour accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre du Programme de Renaissance acte III 

La Fondation NOOR de la Première Dame, Mme Bazoum Hadiza a tenu le vendredi 30 juillet 202…