Accueil / ACTUALITE / Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva et dans un conflit d’intérêt

Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva et dans un conflit d’intérêt

L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination au poste de premier ministre de M. Edouard Philippe qui n’est en rien le personnage « modéré » que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.

En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva. Son activité principale est alors de s’assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l’atome. Il est ainsi en contact rapprochés avec Marc Vampa, député de l’Eure et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée Nationale (*).
.
C’est précisément pendant cette période, le 13 janvier 2008, qu’un accord est signé entre Areva et le pouvoir du Niger concernant l’exploitation de l’uranium, accord immédiatement contesté par le Mouvement des Nigériens pour la justice, mouvement touareg en rébellion contre le pouvoir central de Niamey (**).
.
En effet, les maigres revenus de l’uranium, largement sous payé depuis des décennies par Areva, ne bénéficient en rien à la population, et encore moins aux Touaregs, alors que les mines d’uranium sont situées dans leurs zones traditionnelles de vie.
.
Il est donc logique de considérer que les manoeuvres en coulisse de M Philippe ne sont pas étrangères aux graves troubles qui ont eu lieu par la suite dans la zone sahélienne (Niger/Mali) et dans le fait que, poussés par la misère, des groupes Touaregs aient fini par s’allier à des mouvements djihadistes.
.
Mais, surtout, il est légitime de se demander pour qui agit M Philippe lorsqu’il est en charge des affaires publiques, que ce soit auparavant comme maire du Havre et désormais comme premier ministre.
.
Une première réponse est apportée par le fait que, à peine assis dans le fauteuil de maire du Havre (aimablement offert par son prédécesseur qui a démissionné en cours de mandat !), Edouard Philippe a offert un pont d’or… à son ancien employeur Areva, pour qu’il installe deux usines d’éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d’enquêter pour voir ce que la sympathie d’Edouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens-contribuables…
.
On notera d’ailleurs que, de 2007 à 2010, M. Philippe a cumulé sans état d’âme son poste chez Areva et son mandat d’adjoint au maire du Havre mais, aussi, que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lui a infligé un blâme pour avoir refusé de fournir des informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.

(*) cf Charlie Hebdo, 29 avril 2009
(**) cf AFP, 17 janvier 2008

À propos de l'Auteur

Source: observatoire-du-nucleaire.org/

À propos Administrateur

15 plusieurs commentaires

  1. Merci de supprimer cet article issu de Charlie Hebdo. C’est indigne de tam/tam info.
    Nous ne sommes pas Charlie comme en France!!!!

  2. Visiblement, personne n’a remarqué le petit (*) qu’on trouve à la fin du deuxième paragraphe et qui est en fait l’indication de la source sur laquelle s’appuie l’article et qui est précisée à la fin de celui-ci.
    Il s’agit en fait en fait de « Charlie hebdo », le journal qui a publié les caricatures de notre Prophète (PSL).
    Pour moi, publier un article qui s’appuie sur Charlie Hebdo, c’est au mieux du vide, au pire des mensonges les plus vils.
    Merci de supprimer cet article qui est issu de « Charlie hebdo ».

  3. On ne peut rien faire tant que les jeunes s’alignent derrière des hommes aux barbes blanches comme Hama+, Falké Bacharou, Max Chefou Amadou, Hamid Algabit, Bazoum…etc (qui a moins de 70 ans parmi eux) et croire qu’ils sont les seuls qui peuvent diriger le pays malgré leurs idées dépassées et qui ne consistent qu’à remplir leurs poches et servir leurs familles respectives. La jeunesse nigérienne ne prend jamais conscience, donc nous resterons toujours derrière. Que Dieu nous garde!!!

  4. peu importe de ses mains sales ou radioactives , il est le premier ministre de macron et sa ne regarde que la francais et francais . l uranium et le niger appartiennent a la francais et aux francais .

  5. Qui lui a ouvert les portes pour piller ???

  6. c’est que l’élection de Macron m’apprend…est qu’aujourd’hui les Français ont choisi le moins mauvais de tous les candidats…Normalement nous aussi africains c’est le moins mauvais candidat qui nous intéresse.

    L’homme qui va respecter l’Afrique et ses intérêts, l’homme qui va donner un coup de pouce à l’Afrique…affaire à suivre…

  7. Trop d’accord avec toi Salissou….mais il ne faut pas accepter cette division parce que ce Niger appartient à la jeunesse …les politiciens veulent detruire notre pays mais ne soyez pas d’accord ..car eux ils ont echoué c’est pas l’echangeur qui va prouver le contraire ou bien les realisatioons du duo Tanja-Hama….tous ils sont pourris jusqu’a la moelle.. Ce Niger c’est pour la jeunesse ne laissez aucune pourriture de politicien semer la zizanie

  8. Apprenons seulement à défendre nos intérêts.

  9. Qu’il soit sale ou pas ce qui interesse c’est la debacle socialiste et désormais sa décomposition a jamais.

  10. La division nous guette partout en Afrique, car nous autres « nègres » ne comprenons rien à rien ! La stratégie est de réunir les ex-colonisés, au patrimoine linguistique et culturel différent, dans un même ensemble et se donner la latitude de les opposer en cas de réveil de leur chauvinisme. On l’a vu au Rwanda, au Burundi, en Côte d’Ivoire et un peu partout en Afrique. Pourvu que ces malheureux épisodes nous servent de leçon ! Amine.

  11. Sanda Issoufou MOUSSA

    A BON!!!…..

  12. Curieux comme article. Il n’y a aucun français qui ne soit impliqué dans ce pillage. Tous sont d’accord sur ça. A nous de savoir ce que NOUS VOULONS.
    En plus de piller nos ressources, ils veulent surtout nous diviser.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*