Home ACTUALITE Education nationale Plus de 300 enseignants détenteurs de faux diplômes débusqués

Education nationale Plus de 300 enseignants détenteurs de faux diplômes débusqués

Plus de 300 enseignants détenteurs de faux diplômes ont été détectés lors de contrôles avant un test d’évaluation, a annoncé vendredi 10 mars dernier, le ministre de l’Enseignement primaire Daouda Mamadou Marthé. « Nous avons déjà détecté plus de 300 détenteurs de faux diplômes, dont ceux du baccalauréat et du brevet d’étude du premier cycle » (BEPC), a déclaré le ministre Marthé, lors d’une réunion du Comité interministériel.

Ces détenteurs de faux diplômes sont des enseignants contractuels, en poste dans les écoles primaires, les collèges, les lycées et les établissements professionnels, a souligné le ministre. Ces faux ont été détectés lors de contrôles des dossiers déposés par ces enseignants avant « un test » en vue « d’évaluer leur niveau », a-t-il expliqué.

« Au fur et à mesure que nous recevons les dossiers, nous procéderons à une authentification des diplômes joints », a assuré le ministre. Souvent recrutés sans aucune formation, les enseignants contractuels sont estimés à plus de 61.000 sur un total de 81.000 enseignants que compte le Niger.

Cette évaluation, contestée par certains syndicats, a été initiée en raison de la « baisse continue du niveau » des élèves, selon le ministre. Une étude, diligentée par les autorités nigériennes et publiée en février, a révélé que « 11,5% » des enseignants des écoles primaires ont « un niveau très mauvais » et « 50% des élèves » du cours préparatoire (CP) concernés par l’étude « lisent à peine une lettre de l’alphabet ».

[author ]M.D. (OPINIONS N° 370 )[/author]

3 Comments

  1. Assalamou aleykoum wa rahmatoullah,
    « Souvent recrutés sans aucune formation, les enseignants contractuels sont estimés à plus de 61.000 sur un total de 81.000 enseignants que compte le Niger » qui les a recruté?????????? Chaque enseignant recruté on connait son inspection de recrutement, on connait sa prise de service, et on connait qui et qui ont été recrutés?????? Le dicton dit « qui veut tuer son chien l’accuse de rage »
    N’a t on pas dit que le programme spécial de Tanja n’était pas réfléchit? quand est il du recrutement des enseignants et des jeunes diplômes à la fonction publique??????? Pour être équitable, le Gouvernement doit faire un contrôle de tous les recrutés depuis le 1ier mandat de MI en vue de faire la situation des faux diplômes, si on s’arrête aux enseignants c’est une injustice impardonnable, de la même manière que Mr Marthé l’a fait, tout Ministre doit le faire dans son domaine.
    Qu’Allah sauve le Niger!!!!

  2. LES PROBLEMES MAJEURS DE L’EDUCATION AU NIGER SONT:

    1) SURCHARGE DES CLASSES (DEMOGRAPHIE),
    2) SOUS EQUIPEMENTS DES CLASSES ET ECOLES (BUDGET),
    3) POLITISATION DES NOMINATIONS (GOUVERNANCE),
    4) INADEQUATION AVEC LES REALITES NATIONALES ET REGIONALES DU CONTENU ENSEIGNE (POLITIQUE),
    5) ENSEIGNANTS TOUT VENANT, DELAISSES, MAL ENCADRES, SOUS CULTIVES, SOUVENT PAUVRES,..(POLITIQUE, BUDGET),
    6) INADEQUATION DES CLASSES DANS UN ENVIRONNEMENT CHAUD/SEC/POUSSIEREUX (TECHNICITE),
    7) …

    FINALEMENT LES PROBLEMES DE L’EDUCATION CONCERNENT TOUT LE MONDE….
    ALORS ARRETONS DE PENSER QUE LE MEN/A/PLN SEUL ..SERAIT CAPABLE D’Y FAIRE FACE..

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Le tribunal de Diffa rejette la plainte sur la Nationalité du Président Bazoum…

Le juge de Diffa s’est déclaré incompétent par défaut de qualité sur la plainte cont…