Accueil / ACTUALITE / Elections au Nigeria: Buhari réunit ses troupes et durcit le ton…

Elections au Nigeria: Buhari réunit ses troupes et durcit le ton…

Ce lundi 18 février les partis politiques ont repris leurs meetings et la Commission électorale nationale indépendante (INEC) a approuvé la reprise de la campagne électorale jusqu’à jeudi soir. Suite au report du scrutin, le parti au pouvoir All Progessives Congress (APC) tenait une réunion extraordinaire ce lundi. L’occasion pour le chef de l’Etat sortant, Muhammadu Buhari, candidat à sa propre succession, de faire le point. Il a condamné ce report in extremis de la Commission électorale et menacé ceux qui voudraient tricher lors des élections samedi.

Tous les ténors du parti étaient présents pour le meeting du All Progessives Congress, l’APC, ce lundi 18 février. Devant les caméras, le chef de l’Etat sortant a pris la parole. En quelques minutes à peine, comme à son habitude, Muhammadu Buhari est allé droit au but et s’en est pris à la Commission électorale, l’INEC, après le report in extremis des élections générales de samedi.

« La Commission nationale a eu tout le temps qu’elle voulait et toutes les ressources nécessaires. Pourquoi attendre 6h avant le début du scrutin pour annoncer ne pas être en mesure de l’organiser ? Manifestement, il va falloir expliquer un tel niveau d’incompétence à la Nation. A l’issue du scrutin, nous devrons savoir exactement ce qui s’est passé et qui est responsable », a lancé Buhari.

Au cours de cette allocution, le président sortant a revêtu son uniforme de général. La voix ferme, Muhammadu Buhari a mis en garde ceux qui envisageraient de tricher où de perturber le scrutin.

« J’ai déjà ordonné à la police et a l’armée d’être sans pitié. Nous n’allons pas être tenus pour responsables de vouloir truquer ces élections (…) Quiconque pense avoir assez d’influence dans sa localité pour commander des voyous à voler des urnes ou perturber le scrutin, le fera aux dépens de sa vie ». 

Depuis l’annonce du report du scrutin d’une semaine, les deux principaux partis, l’APC au pouvoir et le PDP d’opposition s’accusent mutuellement de « sabotage », se livrant à une guerre des mots de plus en plus virulente.

Par RFI

À propos Administrateur

Un commentaire

  1. LES COMPAGNES DES SOLDATS DE LA LIBERTÉ & SOLDATS LIBRES

    N’est-il pas dit de l’adage Haoussa:

    « MAÏ DAKI SHI YA SAN IN DA ROUWA K ETE ZOUBA CIKI / L’OCCUPANT DE LA CASE (chambre) EST MIEUX PLACÉ POUR SAVOIR D’OÙ ÇA GOUTTE PENDANT LA PLUIE? ».

    Pour une fois, j’apprécie le comportement de nos lecteurs en ligne qui s’appliquent le Hadith du Saint Prophète Mohamed (rsaws) Messager Envoyé pour prévenir, avertir et guider l’humanité sur le droit chemin qui a laissé comprendre de:

    « SE TAIRE EST MIEUX (aux hommes raisonnables) SI L’ON A RIEN DE BON À DIRE ».

    À Apprendre que les élections sénatoriales et présidentielles, ont été repoussées de sept jours; nous compagnes des Soldats Libres et Soldats de la Liberté au service de la Démocratie citoyenne, avions eu un tic chaud jusqu’à ce que le Maitre Zakskab qui connait bien les nigérians dans leur globalité (toutes ethnies confondues) nous rassura de ce qu’il sait en la grandeur d’esprit du Général Président Muhamadu Buhari chef de l’État sortant de la République Fédérale sœur du Nigeria, ne peut jamais être LE MÉDECIN QUI FUME – voulons dire – le cardiologue qui dit que la cigarette tue et se voit fumeur – n’a jamais et ne pourra en aucune manière cautionner de telle situation qu’il avait vigoureusement combattue lorsqu’il était dans l’opposition.

    En tout cas, il est clair à n’en point douter que dans un groupe de sages qui ont flairé une odeur nauséabonde sous l’arbre à palabre, n’exposent pas pas l’envie de savoir l’origine du pet.

    D’un coup fourré, une malveillance ou tout autre acte suicidaire qui eut entrainer de troubles regrettables dans certains bureaux de votes, ce sage ancien militaire tout comme la Commission chargée d’organiser ces élections dans ce pays meurtri par tant d’abominations de la part de Boko Haram et autres marionnettes séparatistes dans leurs nuisances attentatoires; pour SEM le Président Muhamadu Buhari Candidat à sa propre succession, repousser ces élections afin d’assurer la sécurité de près de 80 millions de citoyens nigérians à sortir massivement magnifier leur civisme pour élire l’efficient entre leurs meilleurs candidats à la présidentielle et les bons sénateurs qui puissent leur garantir ce que prônait les Nations Unies en la Journée du 20 Février de chaque année: ÉQUITÉ/ADALTCHI dans la gestion du pouvoir que le peuple conféra à ceux qui les gouvernent. Qu’Allah (swt) par sa Toute-Puissance et son Omniprésence assiste ce vaillant peuple à connaitre de bonnes, saines et transparentes très prochaines élections et que le Meilleur gagne pour la Paix, l’Harmonie et la Compréhension de tous pour un équitablement stable Nigeria. Que chacun et nous tous soyons fidèles, sincères et équitables car, il nous suffit de méditer sur le surpassement d’Allah (swt) à garder et maintenir son EQUITE sur l’humanité des mécréants et des croyants à qui Il s’était engagé sans faillir et sans faiblir à nous assurer la fermeté de la terre sur laquelle nous marchons, cultivons, dormons sans qu’elle ne nous avale, l’air (oxygène) que nous respirons, l’eau que nous buvons, les aliments que nous mangeons; tous les bienfaits dont Il nous gratifiait sans tenir compte de nos comportements vis-à-vis de ses Ordonnances et ses Lois. Qu’Allah (swt) nous soit le guide tutélaire dans ce monde tumultueux. Amen!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.