Accueil / ACTUALITE / Embuscade meurtrière au Niger: un chef de village arrêté pour « complicité »

Embuscade meurtrière au Niger: un chef de village arrêté pour « complicité »

Le chef d’un village du sud-ouest du Niger, où huit soldats nigériens et américains ont été tués dans une embuscade au début du mois, a été arrêté pour « complicité » avec les assaillants, a-t-on annoncé samedi de source sécuritaire. 

« Le chef de Tongo Tongo a été effectivement arrêté après l’attaque du 4 octobre pour +complicité+ avec les assaillants », a déclaré à l’AFP la source sécuritaire nigérienne. Le chef du village a « retardé de quelques minutes une réunion » entre des chefs locaux et une partie des soldats américains, « ce qui a permis l’arrivée des assaillants » et « favorisé l’embuscade », selon la même source

« Notre chef de Tongo Tongo est arrêté. On lui demande de +dire où sont passés les assaillants », a déclaré pour sa part Karimou Soumana, un député de la région de Tillabéri. Cet élu s’est exprimé vendredi devant le Parlement, qui a avalisé la reconduction de l’état d’urgence dans l’ouest du Niger, théâtres d’attaques meurtrières de groupes jihadistes venus du Mali.

Le guet-apens meurtrier a coûté la vie à quatre soldats américains et quatre militaires nigériens.

Niamey et Washington ont évoqué des « complicités » locales avec les « terroristes » venus à bord d’une dizaine de véhicules et d’une vingtaine de motos à Tongo Tongo, situé à une centaine de kilomètres de Niamey, selon l’armée du Niger.

« Certains des soldats qui ont assisté à la réunion avec les dirigeants locaux ont déclaré qu’ils soupçonnaient les villageois de retarder leur départ » et donc « auraient été complices de l’embuscade », avait déclaré un responsable de la défense américaine à la chaîne américaine CNN.

« C’est une zone où ils (les jihadistes) ont été en mesure d’être plus présents que nous, inspirer la peur et certainement disposer d’éléments à même de leur donner des renseignements très précis », a déclaré Mohamed Bazoum, le ministre nigérien de l’Intérieur à Radio France Internationale (RFI).

La région de Tillabéri est devenue très instable en raison de nombreuses attaques meurtrières attribuées à des groupes jihadistes, visant régulièrement des positions de l’armée et des camps de réfugiés.

Douze gendarmes ont été tués samedi lors d’une nouvelle attaque dans cette région frontalière du Mali

bh/de/jh

À propos de l'Auteur

Source: AFP

À propos Administrateur

28 plusieurs commentaires

  1. Et cette fois ….Embuscade meurtrière au Mali……

    C’EST QUOI CE BORDEL DANS LE SAHELISTAN ???

    Forces de defense tués par ci …. Fatalité en vie humaine d’innoncents par la…..
    Quand MINUSMA….. BARKHANE se revelent inutiles ….. L’Afrique continue a pleurer ses fils au grand bonheur des dits amis qui continuent a vendre leurs armes….
    A quoi riment toutes ces forces dites amies avec des attaques plus osées a gauche et a droite ….avec avec le decompte macabre et desolant de morts africains …..par ci …..et par la …..et a la ligne:……😑
    SOUMPI est un village situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Niafunké, dans la région de Tombouctou.

    Ce mercredi matin, aux environs de zéro heure, les terroristes y ont attaqué une position de l’armée malienne.

    Selon des sources sécuritaires, l’attaque a fait deux morts dans les rangs de l’armée ; un autre a été blessé alors que trois véhicules ont été endommagés.
    Pour le moment, on ignore les pertes au niveau de l’ennemi. Des renforts ont été dépêchés sur les lieux, et la zone a été sécurisée.

    Les attaques contre les Forces armées maliennes (FAMa) font légion actuellement. Le lundi 24 octobre 2017, vers 9 heures du matin, un véhicule transportant un convoi des FAMa a sauté sur un Engin explosif improvisé (EEI), près de la forêt de Kéré. Le véhicule a été endommagé. Les FAMa déplorent deux blessés.

    Aussi, dans la nuit du lundi au mardi 24 octobre 2017, le poste de gendarmerie de Ouan (Tominian) a été aussi attaqué avec un bilan d’un personnel mort et deux blessés. Au même moment, le poste de gendarmerie de Dioro (Markala) faisait également l’objet d’attaque sans faire de victime.
    Décidemment les terroristes tiennent toujours le Nord du Mali en haleine….

    WAYOOOOOOO AFRIQUE avec tes amis charognards.!!
    OÙ SONT DONC PASSÉS LES HÉLICOS……..OÙ SONT PASSÉS LES DRONES..?

    • @TOTO A DIT, tout ce bordel au sahel est le résultat de la mal gouvernance qui dure depuis les indépendances formelles de ces pays.Les Etats restent insensibles devant les calamités qui se sont répétées au fil des ans .Les sécheresses des années 1868-69 avaient décimé une partie importante du cheptel des nomades du sahel sans que des mesures fussent prises pour reconstituer ou du moins déclarer l’état d’urgence pour venir en aide aux populations démunies qui se sont éparpillées dans les autres pays à la recherche de la survie; Viennent les sécheresses de 1973 et 1985 qui avaient porté un coup dur à l’économie des nomades du Sahel sans autres réactions des autorités , qui pour les plus opportunistes , ont profité de leur malheur pour s’accaparer des dons en vivre reçus de la solidarité internationale.Aujourd’hui, les faux djihadistes , les trafiquants soudoient les jeunes rescapés de ces années des braises pour déstabiliser davantage nos pays connus pour leur fragilité

  2. C’est bon comme proposition mais difficilement à réaliser sans un courage politique, à mon avis il faut s’attendre à une trentaine de ministres

  3. BAZOUME. UNE HONTE
    Comment un ministre de l’intérieur peut il dire que des rebelles occupent plus le terrain qu’une armee d’un pays !!!!!!!
    Il faut craindre le jour où les militaires redoutent d’aller au front, ce jour là la fin des guristessera proche

    • Tous nos FDS sont des braves hommes. Ils ont optes pour le treillis pour l’amour de la patrie. Ils affrontent la chaleur, le froid, les tempêtes de sable, la faim et la soif, tout ceci pour que nous dormons tranquilles. Nous passons de belles nuits dans le confort de nos maisons et eux, sont debout arme à la main, ils ne posent pas de question, pourquoi, suis-je ici ? Ils sont silencieux, poussiéreux, ils écoutent et observent tout ce qui bouge. Ils combattent et meurent pour nous pendant qu’on tweet sur les réseaux sociaux. Au lieu de démoraliser nos vaillants combattants, faisons leur un geste. Et si on leur envoie du thé, du sucre, de l’eau, des serviettes avec un petit mot à chaque soldat « LOVE » BRAVE SOLDAT DE LA REPUBLIQUE !

  4. Chatima le garde tu gardes tes prétendues félicitations. Nous sommes en face d’une guerre asymétrique. Félicitations s’il y a lieu ce sont des agents de renseignements civils et militaires d’abord. Et puis l’ensemble des FDS parce que s’il n y a pas l’armée et les autres forces ta garde ne peut pas peser face aux fous djihadistes. En exemple l’attaque de prison civile de Niamey où ceux qui sont chargés de garder on servit de complices aux djihadiste qui s’est évadé et surtout le cas le plus choquant en tuant deux de vos collègues. Et d’ailleurs dans plusieurs attaques dés qu’on creuse certains de vos collègues sont complices. Quellle honte de trahir sa propre nation.

    • Pour aborder dans le même ordre d’idée, lors de l’attaque d’Abala c’est un des gendarmes qui avait froidement assassiné le chef gendarme permettant ainsi au djihadistes de prendre le dessus sur ses compagnons d’arme avant de prendre la fuite avec les assaillants

  5. Il ne faut pas exclure les complicités locales. Elles sont réelles. Ce n’est pas l’intdrpellation du chef de village qju doit semer le doute dans les esprits. L’ennemi utilisé le terrain avec des complicités locales.Dans toutes les attaques intervenues dans la région de Tillaberi, il y’a eu des complicrs locaux et vous devez condalner nos citoyens qui vendent leurs frères.

    • J’approuve Elmok.

      C’est malheureux que des personnes qui viennent vous aider perdent leurs vies en raison de la mesquinnerie et la sournoiserie de ces villageois.

      Aujourd’hui le Niger est connu pour des mauvaises raisons partout aux E-U. Cela ne nous sert guère !

      Des traitres comme le chef du village de Tongo-Tongo doivent être sévèrement punis. Je pensais que les traditions nigériennes suggèrent de protéger ton invité et de lui accorder l’hospitalité et non de comploter pour lui enlever la vie gratuitement.

      Je ne reconnais plus les nigériens: ce manque de sagesse et cette fourberie futile et meurtrière ne caractérisaient pas les nigériens.

  6. OUI C’EST LA MEME CHOSE BOUREIMA. SAUF QU’A DIFFA ,EN PLUS DE L’ETAT D’URGENCE, NOUS SERMENT CORANIQUE QUI N’EPARGNERA NI CIVILS, NI FDS. ALLAH EST LE PLUS GRAND! LUI SEUL EST DETENTEUR DE LA VERITE. L’ISLAM N’EST PAS LE BORI.

    • Boubacar Boureima

      La seule chose qui nous reste est de nous unir. Ensemble nous serons plus forts et combattrons toute adversité. Merci et que Dieu aide le Niger et son peuple ameen

    • LA TU AS RAISON
      BOUREIMA. LA SEULE ALTERNATIVE C’EST L’UNITE, L’UNITE DES NIGERIENS, LE REJET DE TOUTE STIGMATISATION DES MINORITES.

  7. Moi je pense que le gouvernement le sait très bien. Si on veux vivre en paix dans ce pays, les forces étrangères doivent rentrer chez elles. Nous n’avons pas besoin d’elles sur notre sol.

  8. BOUREIMA , J’ADMETS QUE TU CONNAISSE DIFFA,
    MAIS HELAS AVEC PEUT-ETRE AVEC DES PREJUGES.ET CE SONT CES PREJUGES QUI TUENT NOS JEUNES SOLDATS INEXPERIMENTES. L’ENNEMI POUR LE VAINCRE, IL FAUT LE CONNAITRE PROFONDEMENT.

  9. TRES BIEN DIT, PATRIOTE! CEPENDANT LA GARDE NATIONALE EST A FELICITER ET A ENCOURAGER. QUANT AUX AUTRES!…ILS NE SONT SOLDATS QUE FACE AUX GENS SANS ARMES. DESOLE, MAIS C’EST LA TRISTE REALITE.LES QUELQUES TEMERAIRES DOIVENT M’EXCUSER, HELAS.

    • AH BON LES GARDES SARKI SONT BRAVES? MAIS POURQUOI LORSQUE KARAMGA A ETE ATTAQUE ILS NE SONT PAS RESTES COMBATTRE? ET A BANIBANGOU RACONTE NOUS LEUR BRAVOURE? POURQUOI DONC APRES L’ATTAQUE DE BOSSO APRES LA DEBANDADE ILS N’ONT PAS ETE REMPLACE L’ARMEE? DITE NOUS A PROPOS DE TESSALIT EN SEPTEMBRE 2016? TU PENSE QUE C’EST PARCE QUE NOS SOLDATS NE SONT PAS BRAVE QU’ILS ONT ETE TUES AVEC LEURS COLLEGUES AMERICAINS A TANGO TANGO? OK NOUS ALLONS RETIRER LES FAN, LA GENDARMERIE,LA POLICE, DOUANES ET FORETS ET FAUNES ON VERRA SI TES LOCATAIRES VONT PESER. APPAREMMENT CHATIMA LA C’EST UN GARDE SARKI.

  10. Au lieu de résister et repousser l’ennemi en lui infligeant de lourdes pertes, pour le décourager à rééditer son acte, on se tourne pour la facilité en cherchant des complices imaginaires.C’est une habitude au Niger depuis les années de rébellion : on arrête des innocents à la place de faire l’effort de combattre sur le terrain les ennemis comme tout vrai soldat discipliné

  11. il a suffit que des américains soupçonnent des villageois de complicité et on s’empresse de larguer un des notres. j m’attendais bien a ça dès que j’ai lu l’article de CNN.

  12. Nous avons toujours des informations sur les attaques et leur bilan mais jamais des informations sur le résultat des poursuites engagées. C’est quoi cette manipulation de l’information. Dites toujours la vérité aux gens ! C’est cela la démocratie. Quelqu’un peut-il nous dire exactement ce que cherchent ces forces étrangères dans notre Sahel : Barkhane, Minusma, Américains et le G5 sous contrôle bien sûr de la France ? Tant que ces « loups » seront là ne parlez pas de paix et de sécurité ! Les arabes en savent quelque chose !

  13. juste parce que une réunion a été retardé de quelques minutes, et on conclu que les villageois sont complices en l’occurrence un chef de village……..c’est trop rapide et facile

    le plus important est de trouver ces assaillants mais pas d’accuser un chef du village et des villageois……..

    on reconnait qu’à Diffa certains résidents locaux étaient des complices de boko haram mais ces fait étaient prouvés par la présence des armes cachés dans certaines résidences de ces complices mais dans ce cas de figure, retarder une réunion de quelques minutes me semble arbitraire….

    c’est nos mauvaise habitudes de retarder les choses par defaut, fatiha mariages et baptemes, la plupart de cas, retardés…….

    • A DIFFA C’EST DES COMPLICES, AILLEURS ILS SONT INNOCENTS!
      ALLONS DANS CETTE LOGIQUE ET ON VERRA QUEL RESULTAT ÇA DONNER.

      • boubacar boureima

        It is not the same wallaye chetima. je connais parfaitement diffa ( de bosso a cheri) et tillaberi ( je servi dans les 6 departements).

      • il faut bien lire les commentaires, moi j’ai souligné le motif de cette arrestation, cette présumée complicité des villageois c’est tout………il faut tout de même reconnaître que c’est un motif de genre on ne plus quoi faire, trouvons un bouc émissaire…….

        « RETARDER UNE RÉUNION DE QUELQUES MINUTES », on voit ça dans des films d’action américains bien sur…….

        • En effet…… Est ce que le rien niger a la notion de l’heure….une reunion censee debutait a 9 heures et qui debute a 11:30 ou censee finir a 12 h et qui finit a 14:38 …..est ce meme un probleme…..

          C’est comme si le chef de village va dire ne vous soucier pas je vais les garder pour quelques minutes de plus : VENEZ NOUS TIRER DE DESSUS….MOI J’AI GRIS GRIS ANTI BALLE heritee de mon grand pere😄

    • J’ai été dans au moins 300 villages du Niger et j’ai pratiquement vu le même reflexe des chefs du village lorsque la préparation du repas destiné pour les étrangers n’est pas fini ; le chef fait attendre les gens après la rencontre. (pour rappel le plat préparé par un chef est un budget énorme pour eux parfois même c’est la population qui cotise ).
      Les chefs insistent pour parfois justifier cette dépense.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*