Accueil / ACTUALITE / Entrepreneuriat : Ali Idrissa tente de donner la parole à tout le monde

Entrepreneuriat : Ali Idrissa tente de donner la parole à tout le monde

alilabaritv

ALI Idrissa coordonnateur de ROTAB, et PDG de radio et télévision Labari © Tagaza Djibo pour JA

Ali Idrissa a 45 ans, il est directeur général du groupe Radio Télévision Labari. Portrait.

Ali Idrissa sait qu’il a contribué au changement du Niger en donnant la parole à tout le monde, y compris aux opposants. Même si certains d’entre eux, passés dans la majorité, ne le lui rendent « pas forcément aujourd’hui », relève-t‑il. Et d’ajouter : « Je suis quelqu’un qui accompagne. Je ne prends pas le pouvoir, je tends mon micro. »

Cofondateur (en 1999) de Croisade Niger, l’une des plus importantes organisations de défense des droits de l’homme du pays, et coordinateur national du Réseau des organisations pour la transparence et l’analyse budgétaire (Rotab), Ali Idrissa est connu pour être un représentant de la société civile très actif, en particulier dans la lutte contre la corruption et pour une meilleure répartition des revenus issus des industries extractives.

Diffuser une vision réelle du Niger

En février 2010, après le coup d’État qui renversa le président Tandja, il participe au Parlement de transition en tant que représentant de la société civile. « On a tous soutenu Mahamadou Issoufou, qui promettait le changement », se souvient-il.

À l’époque, il est directeur général adjoint de la chaîne indépendante Radio et Télévision Dounia. En 2012, à la création du groupe Labari, Ali Idrissa décide de rejoindre le groupe Radio et Télévision Labari (RTL Niger), « plus proche des gens », dit-il. Aujourd’hui, avec une chaîne de télévision, une radio et 60 employés, RTL Niger affiche une assez bonne santé et un chiffre d’affaires d’environ 115 millions de F CFA (175 000 euros) pour 2015.

Très populaires, ses programmes ne sont diffusés qu’à Niamey et dans sa périphérie. Ali Idrissa espère émettre un jour sur tout le territoire et même créer au Niger une chaîne internationale « comme Africa 24 ». « À l’étranger, on confond encore le Nigeria et le Niger, ajoute-t‑il. Un jour, j’ai été arrêté à l’aéroport d’Amsterdam car les policiers pensaient que j’étais un Nigérian, c’est‑à-dire, pour eux, un terroriste. Alors je me suis dit qu’il fallait vraiment faire connaître mon pays. ».

À propos de l'Auteur

Par François-Xavier Freland – envoyé spécial (Jeune Afrique)

À propos Administrateur

12 plusieurs commentaires

  1. ALI IDRISSA oublie qui il est , très mal placé pour parler d’équité et de justice ( USN section des écoles professionnelles 1992-1993 -1994

  2. Pauvre Ali. Il se dit oublié par un pouvoir qu’il a contribué à placer.
    Mais:
    – on ne peut pas donner à tout le monde
    – Ali a choisi un mauvais cheval (hama)
    Quand on fait mal à son pays, quand on trahi son pays, (pour des miettes ) c’est toujours comme ça que ça fini.

  3. Ali est un mercenaire à la solde de Hama il fait partie des ethno-regionaliste du Niger malheureusement c’est peine perdue car c’est seulement son poulain qui est né pour diriger .ils se sont suffisament trompés que tous ce qu’ils vont entreprendre échouéra incha-Allah car ils ont oublié que c’est Dieu qui donne le pouvoir à qui il veut et le reprend au moment voulu.que Dieu vous guide sur son droit chemin.Amen. Les insultes ne peuvent pas denigrées au contraire elles consolident la destiné de Dieu.De toutes les façons nous t’avons à l’oeil; Ali le traitre, la racaille ,l’ingrat, Si tu as oublié le mal que tu nous fait à l’ Université, nous ne l’oublierons jamais.Ni ton Hama+; ni ton Salou avec votre Fonsad ne seront présidents au Niger Inch Allah.Contente toi de ton ROTAB, ton Labari et de tes enfants que tu embrigades dans tes complots.Aucune condition n’ est permanente.Attends toi à la déchéance.Dieu n’aide jamais les méchants et les hypocrites; tu en es un A LIT.

    • Que DIEU nous en garde. A entendre maigougna on a l’impression qu’il est aussi plus méchant que les méchants.

    • Hey fa, aji soron ALLAH, in ana sara a rika diba gatari. Tu ne connais même pas ton avenir à plus forte raison celui des autres. L’histoire est têtue, et mettons nous en tête que seul le pouvoir d’Allah est éternel. Oeuvrons pour un Niger uni et prospère, cela vaudra mieux pour nos générations futures.
      A lire vos propos, tu es à la solde de QUI??????????????????????????????????????
      La haoula wala qouwwata illa Billah!!!!

  4. Ali est un mercenaire à la solde de Hama il fait partie des ethno-regionaliste du Niger malheureusement c’est peine perdue car c’est seulement son poulain qui est né pour diriger .ils se sont suffisament trompés que tous ce qu’ils vont entreprendre échouéra incha-Allah car ils ont oublié que c’est Dieu qui donne le pouvoir à qui il veut et le reprend au moment voulu.que Dieu vous guide sur son droit chemin.Amen. Les insultes ne peuvent pas denigrées au contraire elles consolident la destiné de Dieu.
    Ali fait tout ce que Hama te dit ,tu ne pourras pas detruire la plante que Dieu tout puissant a planté et illuminé.Quand Dieu dit soit,elle le sera alors mefiez vous. »kounfa-yakoune »

  5. Bonjour Ali
    Je te renouvelle ma confiance.
    Continue d’offrir les opportunités d’expression surtout concernant ceux à qui les médias publiques sont fermés.

  6. Oui Ali, on voit maintenant que la seule solution qu’il reste est de changer de robe, comme les partis sont entrain de raller le pouvoir et que le peuple a compris que presque toutes les organisations de défense de droit ou serviteur de la societe civile ne sont la que pour avoir des dons et subventions, sans vraiment rien defendre. Vas-y maintenant faire connaitre ton pays. Il était temps.

  7. En tout cas sa télé doit revoir sa copie ! la revue de presse est tellement orienté que je ne la suis jamais. Labari doit faire comme Bonférey ou le journal des journaux est équilibré.

  8. « J’ai contribué à la création de la démocratie zizanie, j’ai contribué à déstabiliser le pouvoir de TANDJA, j’ai contribué à créer l’instabilité qui a conduit au coup d’Etat et avec tout ça je n’ai pas été récompensé »
    Pauvre Ali Idrissa..
    Et il continue encore la déstabilisation.. pour d’autres prétendants au pouvoir…
    Pauvre Ali, c’est toujours l’histoire à l’endroit

    • Monsieur kondo
      Si vous estimez que l’oeuvre de ce brave monsieur est mauvaise, je suis vraiment désolé pour vous.
      Il faut lui demander pardon!
      Vous ne reconnaissez son travail, mille autres nigériens le lui reconnaissent.
      Bien à toi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*