Accueil / ACTUALITE / Événements tragiques du 10 avril : Alternative Espaces Citoyens prend position

Événements tragiques du 10 avril : Alternative Espaces Citoyens prend position

 

 

Après les manifestations des élèves et étudiants à Niamey, le lundi 10 avril 2017, l’association Alternative Espaces Citoyens a appris, avec consternation, la mort confirmée de deux jeunes étudiants, Mala Kelloumi Bagalé et Mali Agaly, et la fermeture du campus universitaire de Niamey sur décision du gouvernement.

L’association Alternative Espaces Citoyens, profondément attachée au respect des droits humains et à la sacralité de la vie humaine, condamne énergiquement la brutalité inouïe exercée par des éléments des forces de l’ordre contre les élèves et étudiants, et présente ses condoléances aux familles, aux camarades et aux proches des victimes.
L’association Alternative Espaces Citoyens saisit cette occasion pour rappeler que la liberté de manifestation est une liberté fondamentale consacrée au Niger par les instruments juridiques internationaux et par la Constitution du 25 novembre 2010. Les élèves et étudiants, ainsi que tous les citoyens et citoyennes, doivent pouvoir jouir de cette liberté, sans qu’il ne leur soit opposée une quelconque force.
L’association Alternative Espaces Citoyens demande l’ouverture d’une enquête pour identifier et traduire devant la justice les responsables des brutalités policières qui ont abouti à la mort des deux étudiants ; tout en soulignant que la responsabilité morale de cette situation tragique incombe clairement aux autorités politiques en place à Niamey.
L’association Alternative Espaces Citoyens profite de l’occasion pour rappeler qu’il est du devoir de tous les citoyens et de toutes les citoyennes de ce pays de se mobiliser pour la défense du droit à l’éducation au Niger, en ayant à l’esprit que la situation actuelle de l’école nigérienne constitue une véritable hypothèque pour l’avenir du pays et de sa jeunesse que l’État a le droit d’éduquer et de protéger.
L’association Alternative Espaces Citoyens apporte son soutien indéfectible aux légitimes revendications des élèves et étudiants, ainsi que des enseignants. Elle demande au gouvernement de rouvrir instamment le campus universitaire et d’engager un dialogue franc avec l’Union des Scolaires Nigériens et les syndicats du secteur de l’éducation pour une solution rapide à la crise scolaire en cours.
Enfin, l’association Alternative Espaces Citoyens condamne les violences exercées par des éléments de l’ordre contre des journalistes, et bien d’autres paisibles citoyens, à l’occasion de la manifestation des élèves et étudiants du 10 avril 2017.

Fait à Niamey, le Mardi 11 Avril 2017

À propos de l'Auteur

Le Secrétaire général A.T. Moussa Tchangari

 

À propos Administrateur

18 plusieurs commentaires

  1. Tchangari ne cherche que le malheur pour le niger
    1 Rappelez vous de son soutien aux manifestants de Diffa en 2012;
    2. Son soutien aux activistes de Boko Haram arretés et transférés à Niamey;
    3. Sa lutte contre le déplacement des populations riveraines du lac tchad;
    4. son acharnement contre le projet de mise en valeur des terres autour du lac tchad
    5. en fin son soutien aux étudiants casseurs.
    Mais que cherche tchangari dans ses positions toujours aux antipodes de la marche du monde?

  2. Yourizé Damana

    Attention vigilance !!!

    Dans un contexte d’insécurité dans la sous région ouest africaine, les manifestations de masse doivent être controlées pour éviter d’éventuelles infiltrations criminelles.

  3. Ce qui est vraiment déplorable de cet article c’est l’image illustrative de la gravité de cette marche. Rien qu’à travers cette image si nos Forces de l’Ordre n’ont pas intervenu pouvez vous imaginer la suite de cette bavure oui je qualifie ça de bavure. Ce qui s’est passé avec la perte de deux étudiants est à condamner car la vie humaine est sacrée mais il faut reconnaitre les étudiants ont dépassé les bornes. Le droit de revendiquer ne veut pas dire droit de tout casser. Un conseil à l’endroit de Tchangari il doit éviter de se trouver que dans le malheur des Nigériens. Rien que ce neuf avril nos FDS ont fait une prouesse en éliminant 57 éléments de Boko Haram pourquoi il n’a pas réagi. Par contre ce 10 avril un malheur s’abatte sur nous il sursaute pour écrire et raconter ses bobards.

  4. Tout celui qui a ordonné, exécuté et est content de ces actes, que toute la honte de la terre se déverse sur eux ici-bas, que toute la honte se déverse sur eux dans l’au-delà! Les gens pensent parce qu’ils ont pouvoir que tous leur est permis N’ont pas vu le cas de Pharaon? Il n’est plus qu’un tas d’ordure exposé dans un musée. Allah le Très Haut dit : » » Et tout celui qui tue un croyant par exprès, sa destination sera le Géhenne pour qu’il y brûle éternellement Et quelle mauvaise destination «  » Il dit aussi: «  »Et craignez le jour où vous allez retourner vers votre Seigneur. Puis chaque âme sera rétribuée par ces actes, et personne de sera lésée » ». Hasnouna Lahou wa ni’imal wakil!!! Nous autres pauvres citoyens, oeuvrons pour accéder au Paradis, c’est mieux pour nous que tout ce bas monde et ce qu’il contient. A bon entendeur salut

  5. a Gasa, et hama va continuer a moisir dans son exil et defenir fou a force de vouloir le Malheur au Niger

  6. Alors Tchangari, le moment est venu de chercher à accéder au pouvoir? Condoléances aux familles des victimes.

  7. Yourizé Damana

    User de la violence pour manifester , ce n’ est pas responsable de la part des etudiants. La mort des 2 etudiants est à deplorer. Les politiciens caches sous la robe de la societe civile vont profiter pour remuer le couteau dans la plaie. Pauvre Niger, otage d’une classe politique depravée.

  8. C’en est deux mort de trop, deux jeunes étudiants assassinés lâchement par une bande de criminels sans scrupule au pouvoir depuis 2011. Le faux sage premier ministre, macijin kaikai, mai lafiyar gizago, c’est comme ça qu’on répond aux revendications légitimes et populaires? Il ns affirmé que le Niger avance oui, le Niger avance lamentablement et inexorablement vers la descente en enfer. Ils veulent ns maintenir dans la servitude en même temps que nos enfants pendant que les leurs fréquentent les écoles les plus cher du monde et de surcroit avec l’argent des pauvres dont ils sont entrain d’assassiner, d’enfermer les enfants, parce qu’ils ont tout simplement réclamé leurs droits. Qu’Allah vous maudisse et nous rende justice.

  9. C´est tres grave ce qui est arrive. Quelqu´un doit payer pour ces deux etudiants lachement assassines. Nous ne devrions plus continuer a nous boucher les nez et les yeux devant ces tristes realites que traverse le Niger du fait de cette bande de criminels tapis derriere des soit disantes institutions democratiquement elues. Trop c´est trop.

  10. On attend la démission ou le renvoi du Batard Ben Omar 😡😡😡

    • Omar n’est pas ton papa j’espère Mr ou Mme HUM

      • Je crois qu’il est entrain de courir ta mère c est pourquoi tu le défend après tout, mais je te garantis que les jours de ton papa coureur son comptés 😡😡😡😡

    • personne ne va demissioner car il ne s´est rien passe. Mahamdou Issoufou va continuer a s´enfermer dans son silence coupable, Brigi Rafini lui n´en a rien a foutre des problemes des nigeriens, Ben Omar ne pipera mot de ce qui s´est passe, le ministre de l´interieur (chef de la police) responsable du carnage cherche deja moyen de mettre tout sur le dos de hama amadou et de son lumana, quant a l´assemblee nationale si encore ce groupe de malfaiteurs merite ce nom, il n´y a rien a en attendre.
      Toutes mes condoleances aux proches des victimes et prompt retablissement aux blesses.

  11. C des bâtards ses gens là!!!aucune enquête n sera ouverte et le lâche assassinat de nos camarades restera impunie comme celui du 9 février 1990.

    • Celui qui ouvrira l’enquête et condamnera les coupables s’appelle Allah. Un jour viendra où ils seront humiliés et sans défense.
      Reposez en paix les martyrs

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*