Accueil / ACTUALITE / Exclusivité: Comment Niamey avait obtenu l’arrestation de Ali Téra ?

Exclusivité: Comment Niamey avait obtenu l’arrestation de Ali Téra ?

MR. ALI MAROUNFA AKA ALI TERA

Le 16 Juin 2017, Ali Marounfa plus connu sous le nom de Ali Téra avait été arrêté à Winston-Salem (Caroline du Nord) non loin de Greensboro. Plus d’un an après, on en sait un peu plus sur cette rocambolesque arrestation. Contrairement à la version officielle, Ali Téra avait été cueilli tôt le matin à Greensboro dans son bureau qui lui servait aussi de domicile.

Il pleurait et cherchait désespérément de l’aide au moment des faits expliquant selon un élément audio dont nous avons eu accès que les agents des services de l’immigration qui étaient venus le chercher lui avaient d’emblée demandé sa carte consulaire pour l’identifier. Mais pourquoi donc la carte consulaire?

Une plainte du Niger  depuis 2014

Ce qui semblait être un simple contrôle de routine, était en réalité une opération savamment préparée par les services de l’immigration américaine. Selon une source qui a eu accès au dossier, Ali Téra avait été arrêté sur plainte du Procureur de la République du Niger via le département d’Etat (équivalent du Ministère des Affaires Étrangères), une plainte dit-on qui remonte à 2014. Pendant donc qu’il faisait ses shows médiatiques, Ali Marounfa était surveillé.

Selon toujours la même source qui a préféré garder l’anonymat, deux semaines avant son arrestation, Ali avait renouvelé sa carte consulaire dans le cadre des préparatifs du voyage de ses enfants au Niger. Ses proches croient savoir que c’est l’un des élément clé qui a conduit à son arrestation en ce sens qu’il avait permis de le localiser. “Les autorités américaines lui avait demandé de fournir une pièce d’identité pour obtenir les documents nécessaires (notamment le passeport) au voyage de ses enfants. Hors, il n’avait ni passeport, ni titre de séjour, ni document de voyage, ni carte de sécurité sociale ou même carte d’identité” explique notre source. Le seul document qu’il pouvait obtenir était la carte consulaire, et c’est donc cette carte qui lui a été fatale. Aux Etats-Unis faut-il le rappeler, c’est le Ministère des Affaires Étrangères  qui délivre le passeport. Pour les enfants de moins de 16 ans, il faut le consentement des deux (2) parents.

Pour certains observateurs l’implication de Niamey sur cette affaire ne fait pas l’ombre d’un doute d’autant plus les premières nouvelles de l’arrestation de Ali Téra étaient venues des sphères du pouvoir nigérien alors que Greensboro communément appelé « Petit Niamey » ignorait tout. « Les gens avaient très vite compris qu’il n’a pas les papiers (autrement dit qu’il est en situation iŕreguliere) et que malgré les apparences, l’homme était vulnérable » précise notre source.

Toutefois, Niamey ne veut pas se mêler de cette affaire y rejetant toute implication de près ou loin. C’est une affaire purement et simplement liée aux services d’immigration, l’intéressé étant en situation iŕreguliere depuis des années et à maille avec la justice sur plusieurs dossiers nous a confié une source diplomatique nigérienne sous couvert de l’anonymat.

Détenu depuis plus d’un an près d’Atlanta dans l’état de  la Georgie

Initialement, Ali Téra devait être expulsé vers le Niger et remis aux mains des autorités. Mais, comme l’affaire avait commencé à faire grand bruit,  il avait été transféré au « Steward Detention Center », l’une des plus redoutables prisons des services de l’immigration américaine. En effet, aussitôt arrêté, les proches d’Ali Tera avaient vite fait d’alerter l’opinion publique américaine et internationale sur le danger qu’il encourt une fois renvoyer au Niger. Ils avaient rappelle-t-on organiser une manifestation  à Winston Salem devant le bureau d’un parlementaire pour lui demander d’intercéder auprès de la Justice afin d’éviter l’expulsion de l’intéressé vers le Niger où selon eux il risque la mort pour ses opinions politiques.

Aussi, pour permettre à sa famille de se payer les services d’un avocat et se tirer d’affaire, une collecte de fonds de plus de cinq milles (5000) dollars (environ 3 millions de F CFA)avait été organisée par ses camarades. Mais on ignore la destination prise par cet argent. Ce qu’on sait par contre, ce qu’un avocat de Greensboro avait réclamé 15 milles dollars (environs 8 millions de F CFA) pour faire libérer Ali Tera dans les 48 heures qui avaient suivi son arrestation. Mais les gens avaient laissé l’affaire pourrir. Certains de ses camarades de parti sont accusés de l’utiliser à des fins politiques pour se faire une popularité.

Ces derniers temps, des rumeurs ont circulé sur son éventuelle libération de faute dit-on de pouvoir le rapatrier au Niger. « Il n’en rien et rien absolument n’indique qu’il va être libéré. Il y a des immigrés détenus au Steward Detention Center depuis plus de 5 ans et qui attendent toujours de connaître leur sort » souligne notre source. Selon le site Internet de l’immigration américaine, Ali Téra est toujours détenu au Steward Detention Center non loin d’Atlanta  dans l’état de Georgie. Comme on le dit, son sort est donc entre les mains de Dieu.

Au total, Ali Tera était recherché depuis 2014 sur plainte du Niger. On a obtenu sa plus récente adresse et on a tapé un bon matin à sa porte. Preuves à l’appui et localisation exacte, Washington ne pouvait plus en effet ignorer la demande de Niamey au risque de mécontenter son principal allié dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. L’erreur de Ali Marounfa, c’était de penser qu’il pouvait se battre contre l’état du Niger et défier sa justice à partir d’un endroit tenu secret. C’est aussi d’avoir fait un mauvais usage des réseaux sociaux, confondant activisme politique et subversion et banditisme.

À propos de l'Auteur

Maaroupi Elhadji Sani (kakakiniger.net)

À propos Administrateur

16 plusieurs commentaires

  1. Il n’a meme pas 15 milles dollars pour son avocat, et il pretent donner 1 million de $ pour celui qui va faire un cout d’Etat ?

  2. Ali terra na ps bien fait. Mais IM est un prisonnier

  3. ya allah may kowa da komi , may dounia da lahira , kay kaday ka ichi kan , kay kaday ké yin wada kaga dama , kay ka tché bawan ka ya roké ka zaka biya michi boukata ballé in an zaloumtché chi .

    ya allah , ka zamna da niger lafia .

    Ya allah , ka hada kan kin niger .

    ya allah , wanda douka ya yi ma niger richin gaskiya a aykatché ko a tcharintché , ko koumbiya koumbiya , ya allah ka tona michi assiri , allah ka hanachi chakatte , allah ka hanachi kontchiyar hankali say dounia ta karé .

    ya allah wa’inda douka souké richin gaskiya ko tchikin gomnati , ko tchikin kin adawa , ko tchikin kin farar houla , ko sou ali tera , ko wanéné , allah ka yi mouna maganin sou , allah ka zaré moussou albarka , allah ka tona moussou assiri in bassou guérouwa .
    WANDA DOUKA Ké TCHIN KOUDIN NIGER BISSA RICHIN ADALCHI ALLAH KA SAKA MA KIN NIGER GABADAY , ALLAH KA SA SOU ZAN ABOUN TAWSAY TOUN NAN DOUNIA KAMIN LAHIRA DAN YA ZAN DARASSI GA WA’IN DA ZA SOU IKON NIGER GOBé . ALLAH KA BAYYANA GASKIA . IN FA AN YI RICHIN GASKIYA . ALLAH KA KWATCHé ABINDA DOUKA SOUNKA MALKA IN NA RICHIN GASKIYA Né , KOUMA SOU BIYAMOU LAHIRA .
    YA ALLAHOU GARé KA MOU Ké KAY KOUKAN MOU . KAY KA TCHé WA’IN DA DOUKA ANKA ZALOUMTA KANA AMSA ADOU’AR TAKé . ALLAH KA CHIRYA MAGATAN MOU IN SOUNA CHIR’YOUWA . AMEEN YA RABBI . ALLAH KA BAMOU WA’INDA Ké ADALTCHI , MASSOU KICHIN KASSA , MASSOU KICHIN ADDINI , MASSOU TAWSAYA MOUNA .

  4. Mr Maaroupi il faut arrêter de mentir, le département d état américain ne livre pas des passeports mais plutôt Home land security, c est facile à vérifier que de se verser au délire.

    • M. Maaroupi a raison. Les demandes de passport sont addressee au State department et non au Homeland Security. « Hum » vas y te renseigner. Visite le site du State Depattememt et tu verras l’application.

      • State Department =Ministère des affaires étrangères.
        Home Land Security =Ministère de l intérieur.
        Il faut travailler vos méninges.

        • Tu es tout simplement dingue et crois tout savoir. Voici l’adresse du « National Passport Center », un demebrement du state Departement

          Mailing Address:
          U.S. Department of State
          National Passport Center
          CA/PPT/NPC
          44132 Mercure Cir.
          PO Box 1108
          Sterling, VA 20166-1108

    • Homeland Security ou State Depattememt, ce detail là n’a pas d’importance. Les different ministères collaborent et se completent. Ce qui important, ce que ce bandit a été pris, et tous ceux qui l’applaudissaient l’ont abandonné à son sort.

  5. MOUSTAHA ALHADI OUDA

    En réalité ALI TERA ne fait que dire sa vérité et son analyse des comportements et des actes posés par les uns et les autres mais surtout ceux qui nous gouvernent et le font d’ailleurs très mal.Écoutez ce qu’il a dit sur les élections que tout le monde connait truquée, Écoutez sur la participation de Issoufou à la marche de Paris ,pour Charlie hebdo ,Écoutez ce qu’il dit après l’ assassinat de Bagalé (paix à son âme) .Toutes des simples vérités, ce qu’il faut lui reprocher c’est peut être les insultes qui fusent, mais ISSOUFOU en posant tous ses actes décriés ne nous insulte t-il pas,alors lui retourner ça peut il être à reprouver ?

    • Et l’incitation à la révolte qu’il fait « brûlé le station à ny de brutalisé tout les militants de la mouvence, insulté à l’égard des honnêtes citoyens comme la famille germakoye, de traiter certaines personnes d’esclaves… » stp fait une analyse général au lieu de trié.

  6. les gens à envoyer à KOUTOUKALE sont les suivants:
    ceux impliqués dans l’affaire 200 milliards:
    affaire achat avion présidentiel;
    affaire concours fonction publique;
    affaire riz pakistanais;
    affaire passeports,
    affaire fils de khadafi au Niger;
    affaire soraz;
    toutes les violations de la constitutions;
    les pauvres d’avant 20011 devenus multi millionnaires doivent justifier leurs richessesses etc

    af

  7. c’est vraiment un grand bandit ce monsieur, aucun respect pour lui mème, il aurait du être expulsé vers le Niger vraiment…on lui fait un procès et on l’envoie tout simplement à koutoukalé, ça va peut être le rendre humble et poli….ce qu’il faisait sur les réseaux sociaux n’avaient rien à voir avec une lutte politique mais une plaisanterie et une insulte pour tout un peuple….ce que tu ne peux pas faire ou dire étant sur le sol du Niger, pourquoi le faire ou le dire à plusieurs milliers de kilometres du Niger pensant être à l’abri…c’est ce qu’on appelle lâcheté…et quand on est lâche, on ne peut pas lutter dignement….quelqu’un dont le discours à 95% sont des insultes pures et dures ne peut pas être pris au sérieux

    • Idiot. Ce que Mahamdou Issoufou et sa bande disait hier de Bare Mainassara, Tandja Mamadou sans s´en inquieter, aujourd´hui moins que ca te coute 6 mois ou plus a Koutoukale. Soyons honnete, Ali Tera a dit des insultes mais aussi des verites. Le Niger a l´ere des roseens ne veut pas entendre parler de verite sauf si elle vient de leur bouche.

      Personnellement, je n´accorde aucun credit au recit poste sur tamtaminfo devenu depuis peu la caisse de resonnance du guri. Trop de il semble, il parait, selon … bref juste un tissu de ragots fabriques a dessein.

      • on dit qui se ressemble s’assemble….vous m’insultez juste parce que j’ai un avis contraire au votre…..ça m’étonne guerre que vous soutenez ce monsieur……

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.