Accueil / ACTUALITE / Fait divers: L’auteur présumé d’un « vol » estimé à 65 millions de FCFA en toute liberté à Niamey

Fait divers: L’auteur présumé d’un « vol » estimé à 65 millions de FCFA en toute liberté à Niamey

IMAGE D'ILLUSTRATION

IMAGE D’ILLUSTRATION

L’histoire qui va suivre est hors du commun et illustre un peu un pan de la réalité des affaires du Niger d’aujourd’hui. Pathétique, elle nous renseigne sur la mé- chanceté de certains de nos compatriotes. Bien évidemment, nous ne faisons ici que narrer la version de la victime mais au regard des preuves matérielles en notre possession, nous ne sommes sans doute pas loin de la vérité.

En 2007, Dean Crawford de nationalité américaine débarque à Niamey avec sa belle intention de se rendre utile et de découvrir le monde. En 2009, il s’établit au Niger et comme affaire prolifique, s’oriente vers le solaire. En 2011, il crée sa société dénommée IDC Solaire Afrique et cumulativement avec ses fonctions de Directeur Général exerce comme consultant pour SUN TOTAL, cet autre spécialiste du solaire au Niger. Laissons à Dean Crawford le soin de narrer sa rencontre avec Daouda.S.Mayaki, notre compatriote qui deviendra son calvaire :

« Daouda, je l’ai rencontré en 2010. En 2011, je lui donne un emploi tout en lui affectant pour le besoin du boulot une voiture RAV 4. En 2012, je le fais grimper dans la hiérarchie de ma société en lui confiant le poste de Manager d’Opérations d’IDC Solaire Afrique. Je précise même que je lui ai donné un logement entre 2012 et 2013 ». Dean Crawford ne s’est pas trouvé qu’un simple confident et homme de confiance sur notre territoire. Il a également trouvé l’âme sœur qu’il a prise pour épouse et qui lui a donné une jolie fillette, de son prénom Naima Sorraya.

En 2013, le monde tourne à l’envers pour Dean Crawford. Il tombe malade pendant plusieurs mois et dé- cide de rentrer au bercail pour se faire soigner laissant dans les mains de Daouda S Mayaki, son homme de confiance (du moins c’est ce qu’il croyait) sa société, sa belle maison, sa voiture RAV 4 et ses camions (deux gros camions qu’il aurait achetés par les soins de Daouda) sans oublier sa fille Naima qui se trouve avec sa maman qu’il a divorcée. Après donc son départ pour les Etats Unis d’Amérique, son pays, son « homme de confiance » va faire main basse sur son patrimoine.

Plus aucune trace de ses deux camions, sa voiture RAV 4 volatilisée vendue, sa voiture personnelle idem. Le comble, sa maison est vendue à la somme de 50 millions de FCFA (sa valeur sous estimée selon lui) et l’argent équitablement partagée entre son épouse qui a la garde de son enfant et le sieur Daouda S Mayaki qui s’est certainement autoproclamé son héritier légitime. Confondu devant les faits, « l’homme de confiance » de Mr Crawford, a même signé un engagement se donnant 6 mois pour rembourser les 25 millions de FCFA.

Pour l’américain, le cumul du « vol » commis sur ses biens atteint la bagatelle somme 65 millions de FCFA. Et pendant qu’il attend d’être remis dans ses droits, son présumé « dépouilleur » contre lequel il a pourtant porté plainte et dont certains aveux sont pourtant clairs continuent à se pavaner dans la ville de Niamey.

À propos de l'Auteur

Oumarou.K.Abou (LE HERISSON N°79 )

À propos Administrateur

17 plusieurs commentaires

  1. This is a good tip particularly to those new to the blogosphere.
    Simple but very precise information… Many thanks for sharing this
    one. A must read post!

  2. HUM TU AS DONC OUBLIES TOUTES LES SCABREUSES AFFAIRES DE DETORNEURS DE MILLIARDS? FAUSSES FACTURES? MONT GREBUN? EXIM BANK ETC???????

  3. laissez le avec la justice du tout puissant car il a abuse d une très grande confiance

  4. Le grand problème du Niger, c’est sa justice, il faut renvoyer tous les magistrats et en recruter des nouveaux. Ils sont corrompus et indignes de rendre la justice au nom du peuple nigérien.

  5. Rire histoire montée tamtam publie un autre autre sujet cette histoire n’est pas claire.
    Bravo pour le Niger cette somme c’est le fruit de nos ancêtres qui ont dit à dieu l’afrique au merci des hommes blanc. On ne va pas vous mettre des colliers aux cou ni aux chevilles mais vous serez ruiner jusqu’à l’enfer.
    Ton prochain pays c’est ou homme blanc?

    • Mais cette histoire est racontee par un sentimentaliste et c pas Claire! Coment on peut s’accaparer du bien d’autrui comsa! On est ou la?

  6. Jamais deux sans trois, jamais trois sans plusieurs. … a être mis au gnouf…..
    Comme toujours …. Le pays des hommes integres . BURKINA FASO …Ne cesse de montrer la voie …. après le délit d’apparence….. c’est la conduite des gros bonnets en prison,….. BON SÉJOUR! !!

    ET TOTO A DIT a voulu partager ….

    « Dans le cadre des mises en accusation des anciens dignitaires du régime Compaoré par le Conseil national de la transition (CNT),

    Jérôme Bougouma et Jean Bertin Ouédraogo, anciens ministres respectivement de l’Administration territoriale et de la sécurité (Mats) et des Infrastructures et du développement (Mid), ont été déférés à la Maison d’arrêt de correction de Ouagadougou (Maco) ce mardi 18 août 2015. 

    Il est reproché au premier des malversations présumées, des surfacturations présumées de matériel du Mats, des malversations présumées dans les attributions de marchés publics, la réquisition de l’hôtel Azalaï pratiquement réduit en ruines lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

    Le second, conseiller politique du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP),  est quant à lui poursuivi pour surfacturations présumées et malversations présumées dans l’exécution des marchés de travaux publics. Ils avaient été interpellés une première fois par la gendarmerie en avril dernier, mais ne pouvant être jugés que par la Haute cour de justice, il a fallu la mise en place de cette juridiction.

    Bien que certains trouvent suspecte la précipitation avec laquelle cette institution a été installée, il est indéniable que ces incarcérations ont été faites dans le respect strict de la loi. Justice doit se faire en cas de manquement, car dura lex sed lex, comme le disent les Latins pour signifier que dure est la loi, mais c’est la loi.

    Toutefois, la mise en scène qui a accompagné la conduite en prison des deux nouveaux pensionnaires de la Maco a laissé pantois tous ceux qui ont croisé cette escorte digne de criminels de grands chemins. Même eux ont droit à leur dignité d’être humain. La détention c’est l’exception car c’est la liberté qui est le principe.

    Questions: les deux anciens ministres avaient-ils manifesté des velléités de fuite depuis leur première interpellation? Ont-ils refusé de se mettre à la disposition de la justice? Si oui, alors l’impressionnant dispositif qui a été mis en place se justifie pleinement. Sinon on pouvait s’en passer et ne chercher que la manifestation de la vérité sans verser dans le sensationnel humiliant.

    Surtout que de source proche de la même justice, convoqués, les deux hommes se sont rendus à la Haute cour de justice avec leurs propres véhicules et munis de documents pour se justifier. En tout cas, la machine de la justice est véritablement en marche et devrait n’épargner que ceux qui, avec l’aide de leurs conseils montreront patte blanche.

    On se trouve déjà dans un cas de figure qu’il convient de saluer, force étant donnée à la loi.
    Toute chose qui devrait empêcher la chasse aux sorcières. Et si elle est bien juste et impartiale, cette justice ne sera point celle des vainqueurs
    . La promesse a été faite par les autorités de la transition. »

    🙂 et qui peut dire la localisation ou aider à mettre derrière les barreaux
     Salif Kaboré… recherché par Interpol …ancien ministre de l’Energie et des Mines qui resterait introuvable depuis sa mise en accusation par la Haute cour de justice ? 

    Z’ouvrez vos ZOEIL!!!!!!

    ET SAVEZ VOUS qu’il soit reconnu à l’international qu’il y ait plus de 10 NOUVELLEMENT MILLIARDAIRES AU NIVEAU DE CES DITS SOCIALISTES DE NOM,…. ils se reconnaissent et le milieu des anti crimes économiques les connaît. ….

    Mouton a beau chier…. a beau bele.. TABASKI viendra …..

    Le délit d’apparence. ….. MONTRES L’ORIGINE DE TA RICHESSE…
    SINON ………

    ET QUI N’EST PAS CONTENT? ?????

    • Et de quelle humiliation …. tu parles toi la même? ???

      TOTO A DIT lui conseille avant de mettre ces SALAUDS de voleurs en prison ,… Les faire marcher quartier par quartier … pour que le bas peuple les voit de pres,… n’est ce pas aussi un peu d’exercice pour faire disparaître cette graisse HARAM???

      OU BIEN,???

      ET SURTOUT la Méthode JJ……., est plus appropriée et économique pour les pauvres ressources du NIGER,…

      POOWWW! POOWWW! ! Et ILS FURENT …. et que SATAN LES ACCUEILLE. …

  7. C’est vrai le « Nigérien ». Seuls quelques voleurs de baguette de pain ou de marmites sont sous les taules : les gros poissons sont devenus des intouchables ou carrément des associés. Mais un jour ou l’autre, Allah rattrapera, indubitablement,les injustes

  8. Monsieur le journaliste, on ne dit pas « la bagatelle somme 65 millions », on dit « la bagatelle de 65 millions ».

    • GASKIYA TA FI KOBO

      Et moi je pense même qu’on dit « la bagatelle somme DE 65 millions ». Qui de nous trois finalement a raison?

      • Guede a tout a fait raison. C’est une faute qu’on rencontre chez la plupart des journalistes nigeriens. Ainsi, quand je suis arrive a ce niveau, je ne me suis meme pas donne la peine de lire puisque je savais que le journaliste allait inevitablement commettre cette faute.

        Repetons-le pour qu’ils retiennent la correction une fois pour toutes: on dit « la bagatelle de 65 millions de francs CFA ».

        A copier 280 fois dans le cahier de grammaire:

        « la bagatelle de 65 millions de francs CFA ».

        « la bagatelle de 65 millions de francs CFA ».

        « la bagatelle de 65 millions de francs CFA ».

        « la bagatelle de 65 millions de de francs CFA ».

        Sorry. J’ai un clavier anglais sans accents francais.

        • C’est Gaskiya Tafi Kobo qui a raison: on dit la bagatelle somme de ….. c’est comme cela que ça s’écrit.

          • Zataw a raison. Vous autres devriez aussi repeter comme punition:

            « la bagatelle de 65 millions de francs CFA ».

            « la bagatelle de 65 millions de francs CFA ».

            « la bagatelle de 65 millions de francs CFA ».

            « la bagatelle de 65 millions de de francs CFA ».

            🙂

  9. Quand je dis souvent que ce ne sont pas des magistrats que nous avons mais des commerçants, certains me trouvent méchant. Et je suis certain que cette histoire n’en est qu’une entre des millions!

  10. Des Voleurs des milliards de l’État sont impunément en libertés à plus forte raison celui de quelques millions de sur quoi pour un simple individu. Seuls les voleurs de « 5F » ou d’une chèvre vont en prison

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*