Home ACTUALITE Formation à l’intention des medias de Niamey : une vingtaine de journalistes formés en techniques journalistiques et la redevabilité du gouvernement …

Formation à l’intention des medias de Niamey : une vingtaine de journalistes formés en techniques journalistiques et la redevabilité du gouvernement …

Dans le cadre de son Programme d’Appui à la Gouvernance Participative et Réceptive-Principale Activité (PRG-PA) sous l’angle de sa composante Initiative de la Gouvernance Sécuritaire, Counterpart International a organisé le jeudi 29 août 2019, une formation à l’intention des médias de Niamey.

En effet, au cours de cette journée, très riche en échange d’expérience entre participants et formateurs, plusieurs thématiques ont été abordées à savoir, la construction d’un article de presse, les sources journalistiques, l’entretien journalistique, les journalistes et la couverture du terrorisme, les médias et la redevabilité, etc.

C’est M. Eduardo expert international en journalisme, qui a conduit les discussions tout au long de la journée, en présence du représentant de USAID et le chef du projet PRG-PA Counterpart International, M. Ousmane Kébélé Camara et plusieurs invités.

En procédant au lancement de cette formation, Mme Rachida Abdoul Moumouni a indiqué que la mission de la maison de la presse rime avec les résultats recherchés par le Programme d’Appui à la Gouvernance Participative et Réceptive-Principale Activité mis en œuvre par counterpart International. « Il ne peut qu’être évident et légitime pour nous d’accompagner et de participer dans un tel processus de renforcement de capacité de nos confrères journalistes » a-t-elle dit. 

Dans son allocution, le chef du projet PRG-PA Counterpart International, M. Ousmane Kébélé a appuyé que le Programme d’Appui à la Gouvernance Participative et Réceptive-Principale Activité (PRG-PA), dans sa description vise quatre (4) objectifs et résultats principaux, à savoir, les citoyens et les institutions du secteur social défende efficacement les priorités des citoyens et participent à la gouvernance de la prestation des services ;  la qualité des institutions gouvernementales à collaborer efficacement avec le secteur social et à répondre aux priorités et au besoins des citoyens renfoncés ; des systèmes efficaces et complets et des responsabilisations et de ‘’fild back’’ sont mis en place ; et les citoyens et autres parties prenantes peuvent accéder et utiliser des preuves complètes, pertinentes et de qualité pour soutenir le plaidoyer et la participation. « Vous conviendrez avec moi, que l’atteinte de ces résultats, requiert la participation de toutes les parties prenantes cibles du projet, notamment, vous, qui êtes les médias de toute catégorie confondue. Il y a juste 48 heures notre projet sur financement de l’USAID a accompagné certains de vos confrères ici présents autour d’un réseau sensible au secteur de la sécurité pour conduire un atelier sur la sécurité collaborative ayant abouti à des recommandations pertinentes traduite en feuille de route avec des responsabilités bien ciblées. La société civile et les médias indépendants sont des partenaires essentiels pour accroitre la transparence et renforcer la redevabilité du gouvernement en matière de sécurité. Avec la redevabilité vient des institutions fortes et avec des institutions solides nous créons une stabilité indispensable à épanouissement des citoyens et le développement du pays ». a dit M. Ousmane Kébélé Camara          

Pour sa part, le représentant de l’USAID a encouragé les journalistes pour leur engagement à continuer d’informer la population. Pour lui, cette formation vient à point nommé, car bientôt l’exercice budgétaire va commencer à l’Assemblé Nationale avec l’examen de la loi de finance 2020 « où nous avons un besoin de mieux comprendre les enjeux au tour de cette loi des finances. Et j’espere que les techniques que vous allez acquérir au cours de cette formation vont vous permettre de mieux exercer ce laborieux travail (le journalisme) » a-t-il dit.

Le renforcement des capacités n’est jamais de trop. Rappelons que ce programme (Programme d’Appui à la Gouvernance Participative et Réceptive-Principale Activité) que Counterpart International met en œuvre depuis février 2016 dans 33 communes du Niger est financé par l’Agence Américaine pour le Développement Internatinal (USAID).

Par A.Aziz Ibrahim (Tamtam Info News)

2 Comments

  1. La nostalgie de l’éternité.

    Quand une
    ombre apparaît
    dans la tendresse
    de la nuit je
    chante la passion;
    et quand l’atmosphère
    d’un jour désolé
    me donne l’harmonie
    de la fugitive neige
    j’appelle, avec toi,
    le son du soleil.

    Francesco Sinibaldi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commémoration De L’armistice : Le Ministre Katambé Promet De Resoudre Les Problèmes Des Anciens Combattants Et Anciens Militaires Relatifs À Leurs Doléances Société…

Il y a de cela exactement un siècle et un an qu’a été signé, à Versailles en France,  l’ar…