Accueil / ACTUALITE / Forum Francophone des Affaires (FFA). Le Niger devient un écosystème favorable et prêt à accueillir les investissements !

Forum Francophone des Affaires (FFA). Le Niger devient un écosystème favorable et prêt à accueillir les investissements !

Echanger sur la mise en œuvre d’un climat des affaires favorable aux investissements au Niger, suivi de la signature d’un protocole d’accord entre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN) et le Forum Francophone des Affaires (FFA), fut la quintessence d’une rencontre qui s’est tenue dans les locaux de la CCINle mardi 19 décembre à Niamey. Dans son allocution, M. Djadah Abdoulaye, 1er viceprésident de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN,a d’abord mis l’accent sur la pertinence et l’opportunité d’une telle rencontre entre ces deux entités à savoir la CCIN qui est une institution commune qui œuvre pour la promotion des investissements, outil de développement et le Forum Francophone des Affaires.

De ce fait, le cadre réglementaire nigérien présente des opportunités favorables pour les investissements et offre une multitude de possibilités pour les investisseurs à travers un marché fiable et des acteurs avisés. Dans un contexte de globalisation et d’ouverture des marchés, ces échanges sur le rôle

important que les deux institutions puissent jouer dans le développement économique et social du Niger se revêt d’une importance capitale. « A l’evidence, cette rencontre d’échange traduit notre volonté commune de cheminer ensemble, dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant,en vue de relever les défis qu’impose la mondialisation ». Après Cinq ans de progrès continus, le climat des affaires au Niger figure parmi l’un des meilleurs de la sous-région occupant la 4èmeplace dans le groupe des 17 Etats membres de l’OHADA, 4èmeposition dans le rangdes 8 pays membres de l’UEMAO et est placé 6èmeen économiesur les 15 pays membres de l’Espace CEDEAO.

Pour ce qui est des performances à l’échelle mondiale, le Niger est classé 24ème sur le plan mondial or il était le 174ème en 2013, et enfin 1er en Afrique en 2017. Ces remarquables progrès s’expliquent avec la suppression de l’exigence du capital minimum, réduction du nombre de procédures pour la création d’une entreprise : 3 au Niger contre 7,6 pour l’Afrique Sub-Saharienne et cela auprès d’unguichetuniquedoté d’une plate-forme du traitement informatisé de dossiers de formalisation de création d’entreprise et d’un système de création d’entreprise en ligne (e-Registration), la réduction du Coût pour la création d’une entreprise désormais possible avec moins de 30 €.

Aussi pour le démarrage des opérations d’une entreprise plusieurs mécanismes ont été mis en place pour faciliter tout le processus : le délai de création d’uneentreprise au Niger est de trois (3) jours alors qu’il en faudrait 24joursdans d’autres pays de l’Afrique Sub-saharienne, l’obtention d’un permis de construire en8 jours, le raccordement à l’électricité en moins de 2 mois et le raccordement au réseau de distribution d’eau en moins d’un mois.

Classé parmi leTop 10 des pays les plus performants du monde sur l’indicateur de l’exécution des contrats en 2017, le Niger offre une garantie juridique pour un règlement rapide des litiges commerciaux à travers la création des cadres juridictionnels spécialisés dont le Tribunal de Commerce de Niamey et le Centre de Médiation et d’Arbitrage de Niamey (CMAN) auprès de la CCIN avec un règlement rapide des différends commerciaux dans une pé- riode maximale de trois(3) mois (objectif 2 mois avec les réformes en cours).

Pour ce qui est du Processus de paiement des Impôts ettaxes, en lieu et place de la déclaration mensuelle de la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) ; elle est devenue trimestrielle avec la mise en place d’une structure de Recours et d’arbitrage fiscaux (CARFI) afin de faciliter le remboursement du crédit de la TVA, déclaration unique pour les impôts et le paiement en ligne des impôts.

Pour faciliter la transaction du commerce à l’exté- rieur, le Niger a opté pour la réduction des délais et coûts à l’exportation et à l’importation, les détailsdes formalités se présente comme suit : exportations, 99 heures et le coût pour les opérations d’exportation à 594 USD (505 €) largement inférieur à celui del’Afrique Sub-Saharienne qui s’élève à 807 USD (686 €). Le Niger présente une grandeopportunité d’investissement avec un positionnement géographique stratégique situé au cœur de l’Afrique de l’ouest.

La population du pays étant estimé à environ 20 millions d’habitants qui selon les prévisions atteindra environ 50 millions en 2050 avec une forte croissance de la demande intérieurequi s’accroit de plus de 8% par an. Le secteur de l’agriculture et de l’élevage présente aussi une grande opportunité d’investissement avec un potentiel de plus de 15 millions d’hectares de terre cultivable et disposed’un cheptel de plus de 54 millions d’animaux.

Dans le cadre de la poursuite des réformes pour l’amélioration du climat des affaires,le Niger est reconnu parmi les cinq (5) favoris des pays africains et parmi les 50 meilleures économies du monde dans le classement Doing Business à l’horizon 2021.

À propos de l'Auteur

A R C MANI (LEPIEDESTAL N° 08)

À propos Administrateur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.