Accueil / ACTUALITE / France – Afrique : Emmanuel Macron dévoile son Conseil présidentiel pour l’Afrique

France – Afrique : Emmanuel Macron dévoile son Conseil présidentiel pour l’Afrique

Le président français Emmanuel Macron, lors d’une tournée en Europe de l’Est en août 2017. © Vadim Ghirda/AP/SIPA

C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, la voilà tenue. Le président français a officialisé mardi la création du Conseil présidentiel pour l’Afrique, dont les membres, pour la plupart entrepreneurs, seront chargés de le conseiller sur sa politique africaine.

« Ce n’est ni un nouveau think tank, ni un fan club africain d’Emmanuel Macron », tient à préciser un proche de l’Élysée. Comme l’avait annoncé Jeune Afrique, le président français Emmanuel Macron a officialisé mardi 29 août, lors d’un discours face aux ambassadeurs français, un nouvel organe chargé de le conseiller : le Conseil présidentiel pour l’Afrique.

« Outil de concertation et d’aide à la décision directement rattaché au président », celui-ci est censé « donner un nouveau visage à la relation entre l’Afrique et la France ». « Notre objectif était de créer quelque chose qui survivra au président Macron et qui aura donc une existence institutionnelle », confie-t-on dans l’entourage du chef de l’État.

Le CPA rencontrera notamment Emmanuel Macron avant chacun de ses déplacements en Afrique et travaillera également à l’élaboration des discours importants prononcés en rapport avec le continent. Son premier chantier : le discours de politique africaine que prononcera le président français en novembre et sur lesquels le CPA sera invité à collaborer.

Aller au-delà du sécuritaire

« Il y a une volonté d’élargissement des points de vue, qui doit nous permettre de ne pas nous limiter aux crises sécuritaires et migratoires mais de travailler sur le business ou l’environnement avec une approche continentale, en abandonnant la frontière du Sahara, qui devient de plus en plus artificielle », précise un connaisseur du dossier.

Le CPA, dont le bureau permanent se situera dans les locaux de l’Agence française de développement (AFD) ne devrait pas excéder la quinzaine de membres, tous bénévoles. Onze, parmi lesquels les entrepreneurs sont majoritaires, ont pour le moment été sélectionnés, notamment par le ministère des Affaires étrangères et son directeur Afrique, Rémi Maréchaux.

Le casting devrait donc être complété au gré des besoins. Les membres du CPA devront signer une charte de transparence censée éviter les problèmes de conflit d’intérêts, étant entendu qu’ils seront encouragés à conserver au maximum leur activité professionnelle habituelle. « Nous mettrons des garde-fous », assure l’Élysée.

À propos de l'Auteur

Par Mathieu Olivier (Jeune Afrique)

À propos Administrateur

14 plusieurs commentaires

  1. finance-projet@protonmail.com

    Notre société Investor Group est en quette de personne responsable,dynamique,de bonne moralité pour nous représenter valablement en Afrique, dans le but de développer notre société dans les domaines d’activité a s’avoir. L’agriculture a grande échelle,la Construction des logements sociaux, l’élevage moderne ,le transport urbain, commerce import-export, la quincaille rie général, l’énergie renouvelable,l’extraction minière et autres. Si vous êtes alors intéressé par notre offre, veillez donc nous contacter
    E-mail: regardez au niveau du nom se trouve l’adresse mail.

  2. Macron sera conseille par des entrepreneurs. La meme philosophie depuis le general degaule. Celle qui dit que la france n’a pas d’amis mais que des inteterets. les cireurs de chaussures negre comme issoufou devraient se pendre face a un tel degre de realisme de leur fiston macron.

    • Oui gandakoye, la politique de la France ne changera jamais s’il s’agit de ses anciennes colonies et aucun chef d’État africain francophone ne peut aller contre la volonté de la France. Ce président afri cain n’est pas né encore. Aujourd’hui si comme vous le dites Issoufou va chaque fois cirer les bottes de Hollande, celui qui remplacera Iissoufou après 2021 incha Allah fera la même chose. A vos marques.

      • Il fera même pire parce que si c’est le commandant Salou, il enterrera définitivement notre souveraineté. En tant qu’officier formé dans les écoles de guerre en France; les accords l’obligent à privilégier les intérêts de ses maitres français au détriment des intérêts de ses frères.

  3. Et pour heurter leur sensibilite de musulmans,(heureusement kil ont fait fi de cela), macron les accueille avec…..un chien noir.franchement ce n etait pas necessaire

  4. Lu pour vous:
    « « Le flux de migrants remontant d’Afrique subsaharienne vers la Libye via le Niger a été réduit de près de 100 % entre mai et novembre », a indiqué mercredi 14 décembre la Commission européenne ».
    Qu’avons reçu en contrepartie?
    De qui se moque-t-on?
    Il faut laisser passer les migrants…

  5. Non je n’ai rien contre les boutiquiers mais ce n’est pas à eux de d’orienter notre coopération vers:
    – plus de respect
    – un un vrai partenariat gagnant-gagnant
    – le codéveloppement
    Le propre de boutiquier c’est de regarder entre ses pieds
    Or nous parlons d’ambition, nous parlons de l’avenir, ce qui suppose des actions plus larges à travers le temps et plus vaste à travers leur contenu.

    Moralité: ou le nouveau président français n’a pas d’ambition pour son pays ou il n’ a rien compris.
    Heureusement l’Afrique regarde déjà ailleurs en se détournant d’une ancienne puissance colonisatrice qui ne compte aucun pays émergent parmi tous les pays qu’elle a colonisés.

    • Sauf que maintenant l’Afrique ne regarde plus ailleurs avec la renaissance , vu que son president est toujours à l’etranger entrain de lecher le cul à Hollande…c’est vrai j’ai oublié Macron maintenant

      • En effet il arrive que nos leaders oublient l’importance des peuples.
        Ainsi certains de nos leaders sont carrément installés en France, en train de cirer les chaussures des politiciens français. Ils oublient que c’est d’abord le peuple nigérien qui doit donne le pouvoir.

      • faites la difference entre l’Afrique et le Niger Monsieur le connoisseur………….

    • Comme il n’ y a pas vraiment de pays émergents en Afrique!!!Les ex-puissances coloniales sont toutes à mettre dans le même panier. (Pays émergents= Brésil/Russie/Inde/Chine )
      Toutefois certains pays africains comme le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, le Sénégal ont une coopération avec la France qui ne fonctionne pas mal et crée de la richesse.
      Après, peu importe avec qui nous coopérons pourvu que nous trouvions des partenariats gagnant/gagnant. Or, aujourd’hui, peu de gens se bouscule pour venir investir au Niger, c’est le moins que l’on puisse dire…Très malheureusement nous ne produisons pratiquement rien et nous sommes dépendants de tout le monde.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*