Home ACTUALITE Fronts comme frontières. Essai de militarisation coloniale au Sahel

Fronts comme frontières. Essai de militarisation coloniale au Sahel

IMAGE D’ILLUSTRATION

Les frontières se trouvent seulement dans nos tetes. Il n’y a pas des frontières ‘naturelles’ que l’on pourrait assumer comme limites d’Etat. C’est seulement les rapports de force qui engendrent, dessinent et reproduisent les frontières. Les politiques transitent au frontières qui deviennent armées, elles se transforment en tranchées, cages et parfois en cimetières sans tombes. Les frontières font l’histoireet l’histoire imprime ses propres frontières.

Elle sont de papier, de mots, de barbelés, de champs minés, de genre, de classe sociale et de religion. Meme les dieux sont cloturés dans les lieux de culte ou les auberges des pèlerins. Les frontières sont là, apparemment depuis toujours, comme un rappel que aussi la vie n’est qu’une question de frontières qu’il faut transiter. Certaines d’entre elles, le Sahel entre deux rivages, sont pour le moment fermées.

Les autorités libyennes, à travers un communiqué de presse, ont annoncé la décision de fermer les frontières avec le Tchad et le Niger pour trois mois. Cela a été conçu pour combattre le trafic d’armes, de drogue, de personnes et surtout pour ‘freiner’ les migrations informelles dirigées en Libye.

Le Soudan aussi a pris une décision semblable vis à vis des memes pays et en plus le Soudan du Sud, le dernier né grace aux frontières du pétrole. Le groupe qui contrôle la frontière de la Libye s’appelle’ le bouclier du désert’, comme la mission en Irak des Etats Unis en 1990. Il s’agit d’une frontière mobile avec des moyens de transport, armes et équipement utile à combattre les catégories mentionnées ci-dessus. Frontières de sables qui emprisonnent et se transforment dans le bras armé des frontières extérieures de l’Europe.

Le colonialisme a inventé et puis tracé les frontières qui ressemblent à des couteaux.

Le capitalisme neoliberal, qui triche sur la globalisation supposée égalitaire, a crée des nouveaux murs et des tours de surveillance démocratique. Il s’industrie pour éloigner les pauvres ‘dangereux’ et de transformer en hotages ceux qui ont la chance d’arriver au bout du voyage. Ces derniers portent en eux-mêmes les frontières, dans les yeux, les mains et les reves. Les véritables frontières résident en eux, personnes qui se déplacent jusqu’où les frontières armées ne pourront jamais arriver.

Les migrants sont des frontières qui marchent, fuient, inventent, qui sont trahies et pourtant qui résistent pour créer un autre monde. Ils se font escorter par les confins et grace à eux les frontières apprennent une autre langue. Puis en Europe est né FRONTEX, les frontières extérieures de l’Europe qui pour le moment s’arretent à Agadez, au Niger. C’est sur ce dispositif que se rattachent toutes les opérations de sauvetage humanitaire. Les agences opèrent comme des entreprises sous-traitantes du système de control, les memes qui se vantent d’arracher à la mort des vies humaines dans la mer ou dans le désert.

Un bon exemple de cela est fourni par l’OIM, l’Organisation des Migrations Internationales. Il gère des Centres d’Orientation Humanitaire, il assiste les rapatriements volontaires des migrants rendus obligatoires, il milite pour des frontières sures et finalement il sauve les migrants dans le désert. Les confins entre l’humanitaire et le sécuritare sont effacés. Il s’agit du meme principe qui supporte les bombardements ‘chirurgicaux’ et les invasions ‘démocratiques’ opérées avec les armes vendues aux deux belligérants.

Tout cela pour justifier encore davantage les frontières blindées. EUCAP, entre d’autres agences, qui propage le paysage neocolonial européen et qui a pour mission de crée un nouveau type de vision et de gestion des frontières. Pour cela, avec l’aide de millions d’euros, l’agence dans la formation investie, entre autre, dans la formation du personnel pour la gestion des passeports, des trafics illégaux et dans lutte contre le terrorisme régional. Rien que la fabrication des frontières ‘clonées qui ne font de reproduire le système dont elles sont le produit.

D’autres frontière, en revanche, sont invisibles et recoupent l’histoire en oppressés et oppresseurs sous toutes les géographies. Nous devrions donc etre reconnaissant aux migrants parce qu’ils osent transgresser les frontières.

D’eux est fait le monde nouveau. Ils seront appelés bienheureux parce que leur unique frontière est une passerelle suspendue entre deux reves.

[author ]Mauro Armanino, Niamey, septembre 2017[/author]

18 Comments

  1. TU VOIS ALI SIDI TON HYPOCRISIE CONTINUE PARCE QUE TOUT CE QUE FAIT TON PARTI EST BON MEME S’IL VA A L’ENCONTRE DES INTERETS DENOTRE PAYS. DEPUIS QUE CES BASES SONT INSTALLEES AU NIGER QUELS APPORTS ILS N’ONT APPORTE, ILS N’ONT RIEN EMPECHE ET NOS SOLDATS CONTINUENT A TOMBER SUR LE CHAMP D’HONNEUR. ET PUIS N’OUBLIENT PAS QU’ELLES SE SONT INSTALLEES SANS L’ASSENTIMENT DE NOTRE PARLEMENT, DONC SONT EN DEHORS DE TOUT CADRE LEGAL, RAISON POUR LAQUELLE ELLES SE FOUTENT EPERDUMENT DE NOS FDS.

    1. Ok: mais nous ne devons pays ramasser des pots que nous n’avons pas cassés.
      1. Le terrorisme est une menace pour tous.
      2. Mais qui a propagé le terrorisme?
      3. Qui a permis aux terroristes de s’accaparer des armes libyennes?
      4. Quels sont les pays qui ont largué des armes aux « révolutionnaires » libyens?
      5. Où sont ces armes actuellement?
      6. Qui a transformé la Libye en sanctuaire pour le terrorisme international?
      7. Qui a donc transformé la Libye en passoire pour les migrants qui veulent rejoindre l’Europe ?
      CONCLUSION
      8. Il faut appliquer le principe pollueur (déstabilisateur) payeu

  2. EN CETTE PERIODE DE TERRORISME INTERNATIONAL AUCUN PAYS NE PEUT S AUTO-SUFFIR MEME LES USA C EST POURQUOI MOI JE NE SUIS PAS CONTRE LA PRESENCE DES ARMEES ETRANGERES QUI VIENNENT NOUS APPORTER UN RENFORT…….MAIS SEULEMENT CES ARMEES QUI VIENNENT NOUS AIDER DOIVENT ETRE SOUS LE CONTROLE DE NOTRE ARMEE NATIONALE ET NON PAS L INVERSE.NOTRE ARMEE DOIT AVOIR ACCES A LEURS BASES ET LEURS MOUVEMENTS DOIVENT ETRE SIGNALES…….SI REELLEMENT LES ARMEES ETRANGERES SONT LA POUR NOUS VENIR EN AIDE ALORS ON DOIT TRAVAILLER DE CONCERT….ON DOIT TRAVAILLER ENSEMBLE.

  3. Tout a fait d’accord avec vs Mr apache, contrairement a d’autres haba kuma et consorts, qui se présentent sur site comme des intellectuels, mais quand vs lisez leurs écrits, on passe tout son a dénigrer les adversaires politiques, inadmissible pour l’intellectuel Nige rien ‘haahintchin kawe ‘.

  4. C’est vrai que cela peut être un prétexte pour l’occident,mais à l’heure actuelle les pays du sahel n’ont autre choix que de faire recours à la France et autres face à la menace djihadiste dans la région.et je pense que issoufou mahamadou le président Nigérien a été prévenant. l’histoire aujourd’hui lui a donné raison en accusant à tort d’avoir importer une guerre au Niger et cela pour des intérêts politiques malhonnêtes.

    1. Tout à fait: on crée des problèmes pour se rendre indispensable. On vin est tiré n’est-pas?
      Cela fait partie de la stratégie de domination.

  5. Nous sommes tous responsables :
    Nos gouvernants qui, pour leurs fauteuils, sont prêts à pactiser avec les bourreaux d’hier et d’aujourd’hui ;
    Nous autres citoyens qui votons sans réfléchir ni à la personne du candidat encore moins à son programme : nous votons le frère, l’ethnie, la région, la tribu, non pas la valeur intrinsèque du candidat
    Notre système éducatif qui est désuet et n’a plus de repère : Hugo disait justement que : « Qui ne possède pas sa pensée, ne possède pas son action ». Aujourd’hui même le droit « à l’aliénation » est interdit au fils du pauvre
    Une petite frange qui pense, travaille et s’adresse, dans une langue étrangère, à une plus grande majorité des nigériens : quel déphasage !

    Conséquences :
    La plus vile des personnes peut se trouver à des postes hautement stratégiques et vitaux pour le pays
    La corruption est devenue une pratique normale
    L’impunité et l’injustice sont monnaie courante
    L’honnêteté et la probité sont devenues des handicaps et dérangent même
    La compétence est aux oubliettes et est combattue par la médiocrité

    Conclusion :
    Est-ce le comportement de bons musulmans ?
    Est-ce que nos multiples prières quotidiennes sont exaucées ?
    Qui sommes nous au juste ? Ni bon musulmans, ni bons chrétiens, ni bons animistes
    Qu’est-ce qu’on veut au juste ?
    Nous méritons donc notre sort car c’est tels que nous sommes que seront nos dirigeants ?

  6. A TOMSANK
    Nous nigériens avons démontrer que nous sommes incapables de défendre nos intérêts. Sinon comment expliquer le manque de consensus pour refuser l’installation des bases étrangères chez nous?
    Si nous n’avons pas pu refuser ces installations comment comprendre que nous ne puissions pas tirer notre épingle du jeu en exigeant une certaine compensation financière comme certains pays?
    En réalité nous avons d’autres chats à fouetter: nous insulter à longueur des journées…

    1. C’est pourquoi dans l’un de mes commentaires de 2016 je disais que notre génération tous âges confondus nés avant l’inddépendance nominale, nous dis je, nous avons échoué, Depuis le régime de feu Kountché jusqu’à ce jour, nous avons été aux commandes de ce pays. Qui ne se rappelle pas des slogans tels que
      « l’impérialisme et leurs valets à bas! »
      « le néocolonialisme et leurs valets à bas! »
      Nous étions, qui dans la FEANF, qui dans l’USN et ses sections, nous avons juré de mieux faire pour sortir notre pays du joug impérialiste et néocolonialiste une fois aux commandes. Mes aînés et promotionaires encore vivants doivent se reconnaître.

      Mon cher HABA Kouma, le bilan est là, triste et décevant. Comme le dit la sagesse africaine « Honte à celui qui n’a pas fait mieux que ses parents!!! » Nous avons échoué. Nous ne courrons que derrière nos seuls intérêts, tout en criant haut fort que nous défendons ceux des populations, que nous ne cessons de manipuler. La politique dans un contexte démocratique dont les objectifs sont nobles et volontaristes est devenue un fonds de commerce pour ceux qui prétendent la faire.

      Donc, nous ne devons que nous en prendre à nous mêmes pour notre échec.

  7. Nous ne devons pays ramasser des pots que nous n’avons pas cassés.
    1. Le terrorisme est une menace pour tous.
    2. Mais qui a propagé le terrorisme?
    3. Qui a permis aux terroristes de s’accaparer des armes libyennes?
    4. Quels sont les pays qui ont largué des armes aux « révolutionnaires » libyens?
    5. Où sont ces armes actuellement?
    6. Qui a transformé la Libye en sanctuaire pour le terrorisme international?
    7. Qui a donc transformé la Libye en passoire pour les migrants qui veulent rejoindre l’Europe ?
    CONCLUSION
    8. Il faut appliquer le principe pollueur (déstabilisateur) payeur.

    1. C’est bien juste, mais « la raison du plus fort n’est elle pas toujours la meilleure ? » Les occidentaux ont créé la situation, justement pour mieux bénéficier des rétombées. Nos gouvernants de tous les pays de la sous-région n’ont ils pas fait appel à ces mêmes « déstabilisateurs » pour leur demander de les aider à stabiliser leurs pays respectifs ? C’est peut être cela « pollueurs, payeurs ». Mais vous conviendrez avec moi que c’est un leurre, car ces pays ne défendent que leurs intérêts. A nous, pays africains de défendre les nôtres. Toute la question est là!!’,

      1. Et ces occidentaux disent que nous ne pouvons construire de durable ensemble parce que:
        – nous passons le plus clair de notre temps à nous insulter dans maudite démocratie ( la nôtre)
        – nous sommes en campagne électorales permanentes parce que chacun pense que c’est son grand-père qui doit être président
        – nous croyons un contexte d’instabilités nuisible à toute perspective de développement
        – nous passons notre temps à faire des déclarations incendiaires comme pour faire fuir les bailleurs de fonds
        – nous poussons nos enfants dans les rues quand les enfants des autres sont en classe pour être des cadres bien formés
        Et nous ne faisons rien pour changer car trop amoureux de notre démocratie (universelle?) zizanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Pose de la première pierre, pour la construction du Pipeline Niger-Bénin par le Président de la République Issoufou Mahamadou…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou  a lancé officielle…