Home ACTUALITE Gestion du SNAT : Yamoussa et son gang jouent les prolongations…

Gestion du SNAT : Yamoussa et son gang jouent les prolongations…

Le Bureau du Syndicat National des Agents du Trésor (SNAT) vient de mettre en place un Comité chargé de réfléchir sur la mise en place d’une mutuelle à la DGT/CP.

Pour un bureau de syndicat qui n’arrive même pas à satisfaire de menus besoins exprimés par le personnel sur le fonds social, il est de bon ton de se demander comment celui-ci (le bureau du syndicat) compte initier et opérationnaliser une mutuelle. Mais c’est vrai que le Comité créé n’est chargé que de … réfléchir. Etant entendu que lesdites réflexions peuvent ne rien donner au bout, puisque n’étant pas assorties d’obligation de résultat, et ce quel que soit, par ailleurs, le temps qui leur aura été imparti.

Mais au-delà de son principe, c’est le timing de cette tardive initiative du SNAT qui intrigue. En effet, depuis le 18 août 2019, le bureau dirigé par Yamoussa est à la fin de son deuxième mandat de 3 ans. Ainsi, cette fumeuse idée de mutuelle, ils ont eu 6 ans pour lui donner de la substance et la mettre en œuvre.

Mais ils y songent seulement maintenant, comme pour légitimer un « tazartché » hélas fréquent dans plusieurs types d’organisations de notre pays. Ils versent ainsi dans des manœuvres dilatoires, occultant, ce faisant, toute idée d’organisation d’un Congrès de renouvellement des structures. Et à ce petit jeu, cela fait aujourd’hui quasiment 2 mois que ces imposteurs doublés de félons gèrent les intérêts du personnel du Trésor en parfaite illégalité. Mais cela peut se comprendre, quand on sait qu’aucun chercheur d’or ne peut facilement consentir à abandonner un filon qu’il exploite.

Or, plus qu’un filon, le SNAT est une véritable mine d’or pour la bande à Yamoussa, car outre le rançonnage des fournisseurs auquel ils s’adonnent éhontément, et qui est de notoriété publique, ils se livrent également à une gestion patrimoniale des ristournes revenant au personnel, laquelle gestion a fait l’objet de moult dénonciations de la part des victimes que constitue le personnel. Mais les gangsters du SNAT n’en ont cure, prêts à tout qu’ils sont pour défendre ce qu’ils considèrent comme un inaliénable acquis.

En effet, lorsqu’en 2017, une information (ou une rumeur) avait circulé, faisant état de la volonté du Ministre Hassoumi de dessaisir les syndicats de la gestion des ristournes pour la remettre à l’Administration pour un souci d’équité, mais aussi d’efficacité, le bureau du SNAT avait mis à contribution la CDTN qui était rapidement venue à sa rescousse, à coups de menaces de débrayages. Une stratégie assurément payante puisqu’elle avait eu le mérite de calmer les ardeurs du bouillant Ministre, lui faisant ainsi renoncer à une mesure incontestablement bénéfique, tant pour le personnel qui y aurait trouvé une source de motivation et d’émulation, que pour l’Administration qui en aurait été redynamisée.

Mais hélas !  Et les bons offices de la CDTN à l’endroit du SNAT était tout sauf gratuits, quand on sait que notre syndicat est le principal pourvoyeur de fonds de ladite Centrale. Tout s’explique donc. Du reste, c’est actuellement un membre du bureau du SNAT qui est le Trésorier de la CDTN. Voilà, on sait, à présent, l’une des nombreuses destinations que prennent les 6% du montant des ristournes que le bureau SNAT vole au personnel de la DGT/CP chaque mois.

Last but not least, il y a aussi le trafic d’influence et les magouilles en tous genres auxquels se livrent Yamoussa et sa bande. Tenez par exemple : en avril 2019, Swiss Umef University of Niger avait offert des bourses de formation au 3ème cycle aux agents de la Fonction Publique du Niger. Pour y prétendre, les agents devaient constituer des dossiers de candidature à déposer, chacun, au niveau de sa Direction des Ressources Humaines (DRH).

Mais il s’est trouvé qu’à la date d’appel à candidatures, Issa Yamoussa et son acolyte – tantôt ex, tantôt néo-Trésorier du SNAT – Mamane Bello, n’avaient terminé le 2ème cycle de l’ENAM que depuis 33 mois. Il leur restait donc, aux termes de la loi, 3 mois pour pouvoir prétendre à retourner en études, ce qui, du coup, les rendait inéligibles à ladite formation. Ainsi, persuadés donc que la DRH du Trésor allait, à juste raison, rejeter leurs dossiers, ils ont sauté cette première étape de la procédure pour contourner et déposer leur dossier soit au Ministère des Finances ou bien directement à celui de la Fonction Publique.

Et c’est donc à la sortie de l’arrêté n°1455/MFP/RA du 29 juillet 2019 que la DRH de la DGT/CP a constaté la supercherie. Et pour attester du sens aigu de la magouille du personnage, vous constaterez que le nom de Issa Yamoussa, Mle 85109/X (Option Finance Banque) apparaît deux fois (s’il vous plaît !) sur le même arrêté : d’abord au n°3 en page 1, puis au n°96 en page 14. C’est vrai que deux précautions valent mieux qu’une, comme l’a dit quelqu’un !

Un tel scandale dénote d’une part l’interventionnisme et le trafic d’influence dans lesquels excelle notre … scandaliste Yamoussa, et d’autre part le degré de pourriture du personnel du Ministère chargé de la gestion des carrières des agents de l’Etat. Et le tout renseigne à suffisance sur le niveau ahurissant qu’a atteint le phénomène de corruption et de concussion dans notre pays.

Un nouvel arrêté (le n°1709/MFP/RA) a été pris le 25 septembre pour procéder au rejet de 10 candidatures au motif d’une titularisation datant de moins de 3 ans. Et bien que ne satisfaisant pas au critère de 3 ans après la fin d’un cycle précédent, nos deux compères du SNAT ont encore pu passer à travers les mailles de ce nouveau filet. Décidément trop forts, les mecs !

Puis, pour les 105 dossiers finalement retenus, il a été arrêté le principe de l’organisation d’un test qui va décider des 30 bénéficiaires des bourses offertes. Ledit concours a eu lieu le samedi 05 octobre 2019, et les résultats en ont été proclamés le lundi 07. Et, sans surprise, nos deux larrons du SNAT y sont reçus « haut la main » ! Voilà donc ce à quoi Yamoussa et sa clique ont réduit la gestion du SNAT : toujours là à se démener comme de beaux diables pour tirer la couverture à eux, et ce, au mépris total des intérêts du personnel.

Et dans de telles conditions, l’on ne peut que comprendre leur propension « tazartchiste » à la tête de ce SNAT dont ils n’ont visiblement pas fini de tirer les précieux avantages. D’où donc cette idée farfelue de création d’une mutuelle dont les « travaux de réflexion » ont été confiés à un Comité fantoche composé, bien sûr, par des membres du bureau du SNAT (Mamane Bello, Ali le Trésorier adjoint et Moustapha Sidi) et de 3 représentants de l’Administration (le Chef Service RH, le Chef Service Correspondants et Oustaz Nouhou Mounkaïla) choisis sur on ne sait trop quels critères. En tout état de cause, il ne s’agit là que de la poudre aux yeux, et le jeu est dangereux – car frisant la complicité – de la part des représentants de l’Administration.

Le présent papier lève un coin du voile sur l’état de dégénérescence, sur fond de corruption, de l’Administration publique nigérienne, et invite subséquemment les autorités compétentes – la HALCIA au premier chef – à se pencher sur le cas de ce processus d’octroi de bourses truffé d’irrégularités. Ce serait, en tout cas, rendre justice à ces nombreux autres fonctionnaires, tout aussi nigériens, qui y ont été floués.

Par Garba Mairigia (Tamtaminfo News)

70 Comments

  1. Moi je ne comprends toujours pas comment des gens avec une apparence respectable aient pu se lier avec les diables incarnés que sont ces voyous du SNAT. Vous allez me dire que Mounkaïla Nouhou est un faux oustaz, un agent véreux? Vous allez me dire que Elhadji Issa Abdourahamane, Chef RH, est un ripoux caché? Bon pour l’autre gars des correspondants, cela paraît plausible, au vu des bruits de plus en plus assourdissants et peu flatteurs qui circulent sur lui. Cela dit, lui aussi donne une apparence sérieuse. Mais, après tout, comme l’a dit un adage, « sois témoin de ta rectitude à toi, mais ne t’aventure point sur celle d’autrui, quelles qu’en soient les circonstances »!

    1. En tout cas, nous autres militants, en sommes encore là éberlués, en apprenant les noms des sieurs qui représentent l’administration dans ce comité d’escroquerie.

  2. Tous les agents du trésor doivent boycotter le projet de mutuelle lancé par un bureau illégal. Et ils doivent commencer par rejeter le questionnaire soi-disant de collecte de données qu’ils ont administré hier, et derrière lequel Bello courait depuis ce matin, cherchant ainsi à défendre son bifteck. Mais de bifteck, tu n’en auras plus, parce tu en as déjà eu plus qu’assez. Si t’as une rapacité sans bornes, alors vas désormais voler les militants de ton parti (il paraît que tu en es le … Trésorier. Comme par hasard!). Les militants du SNAT, eux, en ont eu pour leur grade. Je t’encourage vraiment à aller voler chez les politiciens car, à ce qu’il paraît, la politique « paye » encore mieux que le syndicalisme.

  3. Le bureau dirigé par Yamoussa est désormais illégal, et ne saurait, par conséquent, entreprendre quoi que ce soit au nom du SNAT. Qu’ils arrêtent donc tout, à commencer par cette affaire de mutuelle pour laquelle les militants ne les ont point mandatés. Du vrai foutage de gueule, de la part de ces voleurs! A bon entendeur, salut!

  4. Incontestablement, avec cette meute à la tête du SNAT, les agents du trésor auront bu le calice jusqu’à la lie. Ils en ont vraiment bavé, du fait de la gestion criminelle de leurs affaires opérée par le gang des Yamoussa. Chez nous ici (au Ministère des finances), cette voyoucratie n’existerait même pas en rêve! Nous sommes vraiment effarés par cette passivité des agents du Trésor. On a même l’impression que l’ensemble des agents du trésor, de par leur mutisme (leur stoïcisme?) face à la gestion cahoteuse et scandaleuse du bureau de leur syndicat, passent pour en être complices. Sinon, comment comprendre que vous vous taisiez ainsi face un rime d’une telle étendue? Ici au MF, les syndicats ne prélèvent qu’1% du montant des ristournes au titre de leur fonctionnement. Quand on me dit les vôtres de syndicalistes prélèvent, pour le même fonctionnement, 6% d’un montant qui dépasse le nôtre, cela dépasse l’entendement. Mais quelles activités réalisent-ils avec une telle somme prélevée mensuellement? Ou bien ils sont en train de thésauriser ça quelque part, avec l’intention de faire une agréable surprise à leurs militants au moment de « casser la tire-lire »? En tout cas, c’est cette dernière hypothèse que nous vous souhaitons, chers camarades du trésor.

  5. Eh, Dieu! A quand la fin de cette calamité incarnée par le bureau du SNAT? Nous, militants de base, nous sommes vraiment foutus entre les mains de ces indélicats syndicalistes! Que Dieu nous vienne en aide!

  6. Donc comme ça, Yamoussa et Bello sont les comptables les plus intelligents du Trésor?! Il faut donc s’attendre à ce qu’ils finissent leur formation à l’UMEF 1er et 2è de leur promotion. Ou ex aequo, ce qui serait plus équitable pour leurs deux destins si étroitement liés. Non mais ce sont même ces agents du Ministère de la Fonction publique qui ne valent rien, pour s’être ainsi vendus aux syndicalistes du Trésor.

    1. Tu ne sais même pas, Idriss! Ces deux-là sont tellement de super cracks qu’ils ont passé tout le second cycle de l’ENAM à se pavaner (toujours dans les couloirs du Trésor pour monnayer leurs services aux fournisseurs), mais cela ne leur a pas empêché d’obtenir leurs diplômes. Et tout le monde sait qu’il faut être super intelligent pour pouvoir réussir une telle prouesse, quand même! Leur ambition prochaine, c’est sûrement de se retrouver DG et DGA du Trésor. Et une telle perspective suppose la fin des haricots pour le Trésor!

      1. Qu’est-ce qu’ils vont foutre avec de telles coquilles vides (postes de DG et DGA)? Ils rêvent plutôt des vrais postes juteux (PGT et ACCD), mon gars! D’ailleurs Bello s’est déjà positionné à l’ACCD, sous la protection de la super affairiste Mamou Tchiani. Ils excellaient dans leurs magouilles depuis leur cohabitation à la PGT dont tout le monde se souvient.

        1. Ne sois pas aussi catégorique, Coquilles! Une fonction de DG du Trésor, comme l’a exercée Souleymane Zourkaleyni est la meilleure des coquilles au Trésor! Et comme les Yamoussa, Bello et les autres sont les petits (et bien sûr fans) de Zourkaleyni, sûrement qu’ils à occuper le poste de DG qu’ils rêvent secrètement de venir pervertir comme l’a fait, en son temps, leur mentor.

    2. Mon frère, si tu savais les conditions dans lesquels on a choisi les 30 candidats admis aux bourses UMEF, je te jure que tu aurais honte d’être nigérien. Nous sommes dans une société en perte de valeurs, où la médiocrité est promue et récompensée, et le mérite totalement piétiné. C’est l’argent qui donne accès même à de telles bourses, et on a appris de source sûre les syndicalistes du Trésor ont bien graissé les pattes des organisateurs du processus d’octroi des bourses, et ce depuis le dépôt de leurs dossiers qu’ils bel et bien effectué directement au Ministère de la Fonction publique.

  7. Mais avec le train de vie infernal adopté par les syndicalistes du Trésor, comment imaginer un seul instant qu’ils puissent abandonner la poule aux œufs d’or que représente le bureau du SNAT? Il faut vraiment mesurer leur niveau d’embourgeoisement pour comprendre le niveau de criminalité économique atteint par cette racaille. Et tout ça sur le dos des camarades militants et de fournisseurs désemparés par la rudesse du système de racket mis en place et entretenu par ces loubards de Yamoussa et compagnie.

  8. Dans la gestion du SNAT par ces délinquants à col blanc, il n’y a pas de délégués du personnel représentant les différentes structures du Trésor comme c’était le cas avant. Et cela a donné lieu (et facilité) les dérives auxquelles nous assistons aujourd’hui. Il y a une coupure nette et totale entre le bureau du SNAT et la base. Personne donc pour faire passer les informations entre le bas et le haut, ni donc pour surveiller les actes posés par le bureau. Alors camarades, il est plus que nécessaire de réinstaurer ce système de délégués des structures auprès du Bureau du SNAT dès le prochain congrès dont nous exigeons la tenue dans les plus brefs délais. Et si les Yamoussa refusent et s’agrippent au SNAT, notamment par le truchement de cette connerie de Mutuelle, alors qu’ils sachent que des mécanismes sont prévus pour les débarquer, et nous y ferons recours.

  9. Un audit de la gestion de ces malfrats , du fonds social, permettrait de bien comprendre l’ampleur des dégâts commis par les Yamoussa et leur grand complice l’ancien DGT/CP, souleymane zourkaleini.
    Il semblerait son fameux montore Tchana Daragol a bénéficié de plusieurs doubles paiements par les services du trésor pendant la gestion de Souleymane Zourkaleini , c’est l’une des raisons Tchana Dargol et Souleymane sont inséparables. Partout où ils passent, il créent de dégâts au trésor public.
    Vivement un audit de la gestion de ces criminels économiques.

  10. Ces voleurs du SNAT n’octroient jamais plus de 200.000F de prêt au titre du fonds social, alors qu’au Ministère des Finances, on en octroie jusqu’à 1.800.000F, et à la DGI 7 à 10 millions! Comment donc peuvent-ils aujourd’hui raisonnablement nous parler d’une mutuelle? Il y a certainement une autre idée de vol de nos ressources derrière ce projet plus que suspect! Prenons garde, camarades! Trop c’est trop! Si ce qu’ils nous ont volé en 6 ans ne leur suffit pas, ça fait leur problème. Mais il faut circonscrire la catastrophe là. Pas question que ces voyous continuent de s’enrichir sur nos dos. Ils sont hors mandat, et sachez donc que chaque fois qu’ils gèrent vos ristournes, c’est qu’ils vous volent cadeau!

    1. Mais dans tout ça quelle est la position de l’administration du trésor face à une telle situation? Son mutisme, serait-il complice? D’ailleurs, si vraiment les syndicalistes du trésor volent l’argent comme il est régulièrement fait état sur les réseaux sociaux, peuvent-ils le faire sans la complicité (au moins passive) de l’administration? Sinon, pourquoi ne pas diligenter une inspection en bonne et due forme de la gestion financière du SNAT? Ou bien ce n’est pas de l’argent public qu’ils gèrent, et qu’ils sont soupçonnés (et même accusés) d’avoir volé?

  11. Sans conteste, le tandem constitué par ces deux sinistres individus est nuisible, tant pour les agents du Trésor que pour l’image de l’institution Trésor. Avec leurs agissements rapportés ici, c’est normal que l’affairisme ne disparaisse pas du Trésor! Depuis le temps qu’on nous chante que le Trésor est en train de changer, nous attendons toujours de voir les changements en question, mais en vain. Maintenant on comprend les raisons de la persistance de ces pratiques décriées depuis des décennies au niveau de la prestigieuse institution qu’est le Trésor. Jusqu’à quand les citoyens vont encore subir les agissements de ces syndicalistes sans foi ni loi? En clair, à quand donc le bout du tunnel?

  12. L’administrateur du groupe Wathsapp de la DGTCP doit publier ce papier dans le groupe pour que les agents du Trésor soient informés des dérives des escrocs qui dirigent leur syndicat.

  13. C’est vrai. Nous on ne veut pas de mutuelle dans de telles conditions. Le syndicat est une continuité. Les Yamoussa dégagent, et un nouveau Bureau s’occupe de la mutuelle. Et même les représentants de l’Administration qui les accompagnent là n’inspirent pas confiance. Si le SNAT est corrompu, alors ceux-là qui les accompagnent et les aident dans leur funeste projet de création de mutuelle doivent forcément l’être aussi. D’ailleurs on a quelques échos les concernant. Il paraît qu’il ne sont pas aussi cleans que le laisse croire l’apparence qu’ils affichent.

  14. Mais de quelle légitimité dispose un Bureau sortant (non, plutôt SORTI) à s’occuper de tels projets? Si une mutuelle doit être créée au Trésor, il faut bien qu’elle soit l’œuvre d’un nouveau Bureau, et surtout pas celle de cette clique de voyous qui se moquent des militants!

    1. Sur Yamoussa, y a plus rien à dire. Les média sociaux ont suffisamment rapporté le côté hautement sulfureux du personnage. Mais son acolyte Bello, lui, est trop fourbe (son côté peuhl, sans doute!). Il est l’alter égo de Yamoussa avec lequel il s’entend comme larrons en foire. Ils savent protéger mutuellement leurs intérêts. Par exemple, Bello qui était Trésorier du Syndicat, avait été nommé Comptable à l’ambassade du Niger au Mali. Avec cette promotion, il a logiquement quitté le bureau du SNAT. Mais après plus d’un an d’absence, il n’avait toujours pas été remplacé, son adjoint ayant assuré l’intérim. Mais après de fracassants déboires (une énorme gaffe, paraît-il) qui ont frisé l’incident diplomatique, il a été débarqué de son poste puis rapatrié au bercail. Et là, il a retrouvé son fauteuil de Trésorier du SNAT que son compère Yamoussa lui avait gardé bien chaud. Dans quel type d’organisation a-t-on déjà vu cela, s’il vous plaît? Et là, il a remilé comme si de rien n’était. Ce matin seulement, on l’avait vu déambuler de bureau en bureau, à la DGT/CP, pour recueillir les fiches du questionnaire portant sur le projet de mutuelle qui semble être son idée. Le SNAT s’accroche à ce projet comme à une bouée de sauvetage qui proroger, de fait, leur séjour à la tête du SNAT, mon nous sommes déterminés à leur faire lâcher prise. Ils dégagerons, de gré ou de force! En plus, nous allons exiger un audit exhaustif de leur gestion dont ils rendrons compte aux camarades qu’ils ont spoliés six ans durant. Et leurs complices représentants de l’administration n’ont qu’à faire gaffe, parce nous ne les raterons pas non plus, vu qu’ils semblent être des corrompus aussi. A bon entendeur, salut!

      1. Mais Bello a pourtant raconté partout qu’il a été victime d’une cabale politique avec son débarquement de son poste du Mali! Il a lié sont sort au départ de son parti (Kishin kassa) de la mouvance, ce qui paraît plausible.

        1. Mais non, ce ne sont que des bobards qu’il avait répandu, à l’époque. Il avait même ajouté que c’était cette même chasse aux sorcières qui avait fait annuler son affectation en Afrique du sud. En réalité ce sont ses indélicatesses et ses scandales qui ont contraint les décideurs à précéder à cette annulation-là. Quel pays s’accommoderait d’un incident diplomatique? Je n’en connais pas, moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT…

Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes lourdement armés ont attaqué le Poste …