Accueil / ACTUALITE / Guerre des clans au Moden FA Lumana à Niamey Inévitable naufrage du bateau de Moden FA Lumana!

Guerre des clans au Moden FA Lumana à Niamey Inévitable naufrage du bateau de Moden FA Lumana!

Le samedi 8 Mars 2019, lors de la réunion préparatoire en prélude de conférence régionale de la coordination régionale du Moden Africa Lumana de Niamey, des échauffourées ont éclaté entre les partisans de Soumana Sanda et les partisans de Elh. Seyni Yacouba dit Mereda.

La scène, à l’image d’un film de Hollywood, s’est passée au siège de la coordination de Niamey suite à la réunion préparatoire. Après l’ouverture de la réunion par le coordinateur régional Soumana Sanda, en présence des superviseurs du Bureau Politique National du Moden FA Lumana, la parole a été donnée à un des superviseur mandaté par le BPN pour fait le point de la mise en place des différentes structures du parti au niveau de la région de Niamey.

Sans demander la parole, Elh. Seyni Yacouba dit Mereda a interrompu ce dernier. C’est ainsi que le coordinateur régional Soumana Sanda l’a intimé de s’assoir. Face au refus catégorique de Mereda d’obéir aux ordres de Soumana Sanda, les jeunes ont voulu expulser Mereda de force quand ses partisans aussi ont réagi.Plus de peur que du mal !

Mereda a compris que les partisans de SS sont prêts à lui faire sa fête, il s’est éclipsé. Pour rappel, le Coordinateur Régional de LUMANA Niamey, Soumana Sanda a fait un communiqué le vendredi 8 mars 2019, pour appeler les militantes et les militants du parti Moden Lumana Africa conformément aux conclusions de la réunion du bureau du dimanche 04 mars 2019, que les assises de la conférence régionale de Niamey se tiendront les 14 et 15 mars 2019 selon un calendrier.

 » Le jeudi 14 mars 2019 à 16h se tiendront les travaux de la conférence régionale au siège du bureau régional sis à AREWA en présence uniquement des délégués dûment mandatés et le vendredi 15 mars 2019 à 16h à la MJC Djado Sékou aura lieu la présentation des conclusions desdits travaux en présence non seulement des délégués mais aussi et surtout des militantes et militants invités pour la circonstance à y prendre massivement part « .

Mais contre toute attente, le Secrétaire à la Communication de la Coordination régionale LUMANA de Niamey Elh. Seyni Yacouba dit Mereda, Coordinateur communal de Niamey 4 a aussi fait un contre communiqué pour informer les militantes et militants de la région de Niamey que conformément à la lettre du Bureau Politique National du MODEN FA LUMANA, la Conférence Régionale Elective de NIAMEY est reportée à une date ultérieure.

Car, comme le congrès a été reporté de fin Mars à fin Mai, la lettre du 4 mars 2019, du Président par Intérim, Noma Oumarou a précisé que les conférences régionales doivent se tenir entre Avril et mi-Mai 2019. Aujourd’hui dans presque toutes les structures de la coordination régionale Moden FA Lumana de la région de Niamey, deux bureaux parallèles ont été mis en place l’un par Soumana Sanda et l’autre par Mereda.

Ces querelles se sont exacerbées ces derniers temps avec l’annonce du congrès du grand Baobab MNSD-Nassara le 23 Mars prochain et le congrès du parti au pouvoir le PNDS-Tarayya. Certains membres du bureau politique national du Moden FA Lumana des régions de Tillabéri, Niamey et Zinder ont affirmé à défaut d’un consensus au sein du parti pour une candidature recevable, ils quitteront le parti certains en faveur du MNSD-Nassara et d’autres pour le PNDS-Tarayya.

En vérité l’attitude et le comportement du sieur Hama amadou devant les adversités qui jalonnent le parcours des grands hommes politiques sont à tous égards impardonnables pour certains militants. Hama doit prendre son mal en patience et donner la chance à un autre candidat éligible pour le rayonnement du parti.

Le malaise qui est perceptible au sein de ce parti relève éloquemment de l’égoïsme et de l’égocentrisme de ce personnage qui aurait dû tirer à temps toutes les conséquences de ses ennuis judiciaires en cédant sa place à un homme plus valeureux que lui. Mais, mieux vaut tard que jamais, aujourd’hui certains membres influant du bureau politique national du parti Lumana ont compris qu’il faut changer, en tout état de cause les prochains jours nous édifieront davantage sur cette crise qui montre l’écoulement du parti comme un fromage vers l’inévitable naufrage du bateau de Moden FA Lumana.

Par Zabeirou Souley ( LE TEMPS N° 150 )

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. « les jeunes ont voulu expulser Mereda de force quand ses partisans aussi ont réagi… » Pourquoi au sein de Lumana c’est toujours la force physique qui prime sur la raison? Tellement de badauds en son sein que ce parti est plus que dégoûtant. Cependant, j’admets apprécier M. Sanda. C’est un combattant et un type loyal.

  2. De toute façon Dieu ne dort pas, Hama récolte ce qu’il a semé. Il a trahi leur trio de 2011.

  3. présence uniquement des délégués dûment mandatés = Mereda + Soumana Sanda croyez vous que la jeunesse consciente du Niger est malvoyante au point de confondre une opposition stratégique à une opposition illusionniste qui est prête à tout pour ne pas laisser ISSOUFFOU MAHAMADOU achever ses deux années de règnes restantes .
    Le non lieu de la monarchie absolus sur notre teritoire c’est pour cela que HAMA AMADOU se bat chaque jour de sa vie tout en s’informant sur les textes du club Nigérien en vigueur au nom de la politique Zaki = arrêter de croire que nous confondons des joueurs d’une même équipe à des joueurs de la rue = Nous savons presque tout se qui se passe et pour les experts comme ISSOUFFOU MAHAMADOU qui reconnaissent le sens réel de nos dires , ils vous diront que nous ne faisons que mettre du piment dans la sauce au nom de la démocratie + communisme qui souhaite que tout les conscients soient dans leurs droits humain.

    NB : la liberté se trouve dans le savoir faire et celui qui ne cherche pas le savoir on le laisse gambader jusqu’à ce qu’il prend conscience de lui même .

    Chers militants et militantes du Niger faut savoir sue nous ne cherchons pas à intégrer le Niger pour abolir la coutume politique destiné aux hommes sages ni pour semer le désordre externe avec nos coopérateurs = nous avons les causes du Niger qui permettra à toute notre société de se sentir dans ses droits administroconomiq .

  4. ni soumana sanda, ni seyni mereda , aucun des deux ne peut apporter une contribution significative pour sauver le bateau moden-fa-lumana du naufrage. Puis que tous les deux totalement incompétents et en manque de leadership. leurs petite guerre de tranché ne fera qu’aggraver la situation de lumana. encore une fois de plus ils offriront des occasions en or au PNDS qui ne manquera pas comme d’habitude de leurs flaquer des torpilles fatales.

  5. La Fuite une faiblesse en politique

    Tant que Hama Amadou persiste et campe éternellement dans sa position de fuyard, alors son parti n’aura pas d’avenir. soit il assume ses responsabilités et se dresse comme un leader, ou alors il continu a sombrer dans le néant du précipice, qui le mènera à rien du tout et son partie traînera dans la poussière tel un torchon.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.