Home ACTUALITE Halte aux dérives ethnoregionalistes
ACTUALITE - Societe - 16 août 2021

Halte aux dérives ethnoregionalistes

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Depuis un certain temps circulent sur les réseaux sociaux des audios nauséabonds à connotation hautement ethnoregionalistes. Ces idées saugrenue entretenues par certains compatriotes méritent une réaction énergique de la part du pouvoir.

Le régionalisme,  l’ethnocentisme, le tribalisme , le mensonge, l’hypocrisie,  les intrigues politiciennes mensongères,  sournoises, sont sources du désordre social et de la haine entre les citoyens. La politique est l’art de gérer la cité dans la cohésion sociale pour tendre vers le développement économique et social de tous les citoyens, sans exception d’appartenance politique , religieuse , éthennique ou tribale.

Les leaders politiques se devaient de faire très attention à une certaine espèce des courtisans dont le comportement, le colportage, le mensonge, tendent à nuire à la cohésion sociale. Des audios ethnoregionalistes qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux, particulièrement ceux des ressortissants de Maradi qui font cas de l’exclusion des cadres de Maradi lors des nominations à la Direction Générale des Impôts, ceux de la région de Tahoua qui fustigent le peu d’intérêt accordé à leur région, dans la promotion des cadres, plus grave encore une pseudo personnalité politique appelle sans vergogne les peuls à prendre des armes pour se défendre,  etc, si le pouvoirs public ne prend pas garde, ces comportements très déviants risqueraient de nuire à la cohésion nationale et à l’art de faire de la politique dans notre pays.

Des dispositions diligentes utiles , stratégiques,  intelligentes, doivent être prises en vue d’éviter à notre pays ces genres des reflets identitaires . Des mécanismes doivent être étudiés pour éviter des manipulations néfastes à  la cohésion sociale dans le cadre des actes de nominations administratives pris par les pouvoirs publics.

Certes,  si des individus mal intentionnés ou naïfs, se permettent  de réagir de la sorte dans une république démocratique,  ce que le politique a quelque fois prêter le flanc,  à travers cette affaire de clés de répartitions des postes de responsabilités  administratives, politiques et techniques , à pourvoir par région,   par allié politique, ce qui divise et qui bloque le plus souvent la promotion des compétences.

Cette pratique nuit à la cohésion sociale, à la promotion de la démocratie et aux pouvoirs discrétionnaires des pouvoirs publics,  car certains militants des partis politiques,  » fous des rois  »  ne se  gênent plus à monter au créneau pour dire très  haut ce qui se chichote très bas dans les  sièges  de certains partis politiques ou salons feutrés de certains hommes politiques et  hommes d’affaires influents, bailleurs des fonds des partis politiques.

Les pouvoirs politiques se devaient de se faire violence et mais aussi sevir contre ces infractions tendant à  perturber l’ordre public. Les pouvoirs publics doivent également prendre des dispositions diligentes utiles en vue d’arrêter cette descente aux enfers , cette manière de faire de la politique, avant qu’il ne soit trop tard. C’est le Niger qui gagne !

Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Opération Ba Sani Ba Sabo au ministère de l’équipement Un consultant voit son contrat résilié

Le ministre de l’équipement a refusé de renouveler le contrat d’un consultant …