Home ACTUALITE “Hama Amadou a mis le feu a son propre parti politique”…

“Hama Amadou a mis le feu a son propre parti politique”…

Dans son interview sur la TV Bonferey,  à la veille de la date du 4 août retenue pour le 3ème congrès ordinaire du parti Lumana Africa, Hama Amadou  déclarant officiellement, la division au sein du parti, parle du don de Dieu et de prophétie. Hama Amadou, le messie, s’est adressé, le 2 août 2019, à ses adeptes. 

Pour la 1ere fois, quand-même, Hama Amadou, l’infaillible, ne s’est pas adressé aux Nigériens en tant président du parti Lumana et son candidat aux élections présidentielles de 2021. Commence-t- il à être réaliste ou bien cette posture cache-t- elle un autre agenda ? 

L’ancien président de Lumana, a fait,  sans détour, son choix dans la crise qui secoue gravement le parti depuis sa fameuse lettre de Cotonou. Malheureusement, ce choix enfonce le parti dans la crise, car il oppose la légitimité à la légalité et cela entraîne le parti dans une voie judiciaire dont seul Dieu connaît la fin et l’issue. 

Hama Amadou a mis le feu au parti politique dont il se proclame pourtant créateur, père fondateur. Il aurait dû inciter les deux parties à convenir d’un même lieu pour la tenue du congrès surtout que Dosso et Niamey, ce n’est qu’une affaire de centaine de kilomètres. 

L’opinion attendait de Hama Amadou, citoyen actifdu parti qu’il est devenu, de la sagesse en appelant les parties prenantes au conflit à une réconciliation pour l’intérêt du parti en particulier et de l’opposition politique en général. Hélas, toujours égal à lui-même, le messie se fait trahir par ses propos.

Ainsi, le 4 août 2019, comme cela a été prévu, les travaux de deux congrès distincts et pour le même parti Lumana Africa s’ouvraient simultanément à Dosso et à Niamey. Le congrès de Niamey dit congrès du bureau politique  et celui de Dosso surnommé ironiquement par Hama Amadou, réunion  entre camarades sous la présidence du président par intérim M. Noma Oumarou, celui là même qui a qualité d’agir au nom et pour le compte de Lumana, selon les textes du parti confortés par  une décision de la justice nigérienne. C’est d’ailleurs, à ce titre qu’il avait assigné l’ancien président Hama Amadou devant le TGI/HC/NY et en avait eu gain de cause.

N’en déplaise aux adeptes du Guru, M. Noma Oumarou est donc le seul président par intérim du parti Lumana Africa ayant qualité d’agir au nom et pour le compte du Parti.

Pire, les deux congrès celui de Niamey et celui de Dosso, en désignant M. Hama Amadou comme candidat à l’élection présidentielle de 2021, dont la déchéance a été constatée par l’ordonnance n°114/19 du Tribunal de grande instance hors classe de Niamey en date du 26 juillet 2019, ont,  volontairement et sciemment, choisi de se mettre en marge de la République en violant les propres textes du parti Lumana Africa dont un des principes fondamentaux est l’attachement de ce parti à la forme républicaine de L’Etat (article 10 des statuts) et que le candidat aux élections présidentielles doit remplir les conditions fixées par la loi électorale (article 58 du règlement intérieur du parti ). 

Et en désignant M. Hama Amadou,  comme candidat aux élections présidentielles  à venir dans notre pays, les deux congrès violent les lois de la République et les textes du parti Lumana Africa et du coup, ilsexposent, sciemment, le parti à une suspension dans le meilleur des cas par le Ministère de l’intérieur.

Les deux Congrès ont délibérément piétiné une décision de la justice, qui en condamnant Hama Amadou à un an de prison ferme, le prive définitivement de toute ambition présidentielle, selon les dispositions du Code électoral.

Ni les atermoiements, ni les menaces et autres intimidations ne peuvent en aucun cas rien changer, Lumana en persistant dans cette lancée de Hama ou rien risque de ne récolter que…..rien. 

Le président par intérim, Noma Oumarou, plébiscité Président national de Lumana par le Congrès deDosso a déjà déposé depuis hier lundi, les conclusions du Congrès au Ministère de l’Intérieur tout en déposant un recours contre le congrès de Niamey, qualifié de rébellion.
le Messie Hama abandonné par Judas  se retrouve encore plus seul dans sa descente aux enfers.

Par Namalka Bozari (Contributeur Web)…

9 Comments

  1. Le commencement de la fin, tel est la description dans laquelle est plongée le lumana. À vous de jouer (les autres), le faux jeu est declaré et justifié.

  2. À moins d’incompréhension de lecture de TOTO A DIT…. Il a cru lire comme titre ……. “Hama Amadou a mis le feu a son propre parti politique”…

    Tu as bien DIT SON propre parti …. si comme tu l’écris ….Hama a mis le feu à son parti ….
    Ton problème est où donc ????

  3. Hama a fait de issoufou president et en retour, issoufou a concasse le parti de hama qui lui a permis d’etre president. C’est aussi simple que cela. La lachete des guristes les a pousse a user du pouvoir d’etat et de la corruption comme strategie politique pour ecarter leurs concurrents du chemin. Le regime de issoufou mahamdou est le seul a l’avoir fait au Niger et a le faire en Afrique et ailleurs et il pretend preparer l’avenir. Pathetique.

    1. Visiblement vous êtes le seul à voir clair le bon sens de la logique.
      Laisser les griots du pouvoir bavarder car ils ont perdu la raison raisonnante suite à une cupidité vorace.

  4. C’est très bien fait pour ce Monsieur, il a trahit l’alliance pour suivre ISSOUFOU croyant être à l’abris des farces des guristes qui lui ont très bien rendus la monnaie. Je l’ai toujours dit un peureux ne peut jamais être un grand homme de l’histoire, SHATA l’avait prédit « MAI STORO BA YAZAMA GONI KO WANENE « .
    Au lieu de purger sa peine et de combattre, ils laissent des commis se battre au Niger pour lui et venir par la suite récupérer l’effort de leur combat. Comme les pauvres successeurs se sentent soumis à l’Homme peureux, il se permet la belle et veut contrôler le parti à distance.
    S’il n’arrive plus à rentrer d’aussitôt il doit tout simplement dire bay bay au pouvoir, je ne vois pas BAZOUM lui offrir un retour radieux sur plateau.

    Un HOMME POLITIQUE DIGNE NE DOIT AVOIR PEUR QUE DE DIEU, Tu crois que les nigériens vont se battre pour toi alors que tu es incapable de mourir pour les idées que tu dis défendre, des salades.

    1. Dans une dizaine d’années personne au Niger ne souviendra de cet homme ainsi que de ses supporters.
      Une nation est bâtie par de grands hommes, pétris de valeurs reconnues et respectées par tous.
      Hélas Hamado et ses thuriféraires sont loin d’être ce genre de personnes tant ils excellent dans la pratique de la haine et de la subversion.
      Que Dieu protège le Niger contre de tels individus aux projets funestes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

TRAFIC ILLICITE : UNE QUINZAINE DE KILOS D’OR SAISIE PAR LA DOUANE A GALMI !

Selon plusieurs sources, des lingots d’or, cassés en plusieurs morceaux, ont été saisis au…