Home ACTUALITE Hama Amadou apporte son soutien au Congrès de Niamey…

Hama Amadou apporte son soutien au Congrès de Niamey…

Dans une interview qu’il a accordée au journal télévisé de Bonferey TV hier, jeudi 1er Aout, l’ex président de Lumana, Hama Amadou a déclaré que le bureau  politique a décidé en toute légalité de convoquer le Congrès à Niamey, alors si d’autres jugent de convoquer un congrès ailleurs, je dirais qu’ils sont en réunion de groupe mais certainement pas en Congrès.

Il n’y a pas de débat en cela, et c’est un impératif absolu pour tous les militants et sympathisants de répondre au mot d’ordre du bureau politique national du parti, et certainement pas d’un individu dont la démission a été d’ailleurs constaté d’office par le bureau politique à une large majorité ».

Mieux estime-t-il, « Selon les textes fondateurs du parti Lumana, le Congrès ne peut être convoqué que par le bureau politique national, et le président du bureau n’est qu’un membre. A l’intérieur de notre  parti, ce sont les organes qui prennent les décisions, ce ne sont pas des individus.

Pour lui, Oumarou Noma, a démissionné d’office de Lumana et le bureau politique national du parti peut également prendre librement toute décision qu’il estime nécessaire.

C’est donc une réaction ferme de l’ex mentor et guru de Lumana, qui a tout au long de l’entretien évité de se déclarer président légitime du parti. « Je reste un membre actif du parti, pour l’ensemble des militants du parti, même à travers les guéguerres que nous connaissons, vous voyez que tout le monde se réfère en moi. Je suis un fédérateur, un conseiller politique et peut-être le concepteur de l’avenir du parti, malgré ses nouvelles conditions  que l’adversité m’impose ».

On attend aujourd’hui, la réaction de l’aile de Oumarou Noma. Une aile qui a été réconfortée par la décision de justice qui a estimé que Hama Amadou n’a plus le droit de parler ou d’agir au nom de Lumana. Cette aile va-t-elle maintenir son Congrès à Dosso ou au contraire va-t-elle céder aux injonctions du mentor du parti ?

Une chose est sûre, quelle qu’en soit sa décision, le pan du mur de Lumana s’est fissuré et plusieurs margouillats se sont incustrés.

Par Namalka Bozari (Contributeur Web) Tamtaminfo News

7 Comments

  1. Pourtant ses militants sont entrain d’organiser une conférence au mepris de la décision judiciaire…hama commandera et dirigera ce parti jusqu’à la mort….les intestins fragiles comme les oumarou noma on connait leur ascendance et ce qu’ils sont en terme de dignité …ce sont des mercenaires qui se vendent au plus offrant…en fait des p…quoi

    1. Oui de la même manière qu’ils se sont vendu à Hama lorsqu’ils ont crée Lumana pour le.mettre à la tête. C’est vrai que Hama aime les p… mais quand même!

  2. C’est un constat amer pour nous tous. Hama ne peut plus rien imposer à personne à Lumana. Qu’il désavoue ou non Noma, cela n’a plus d’importance.

    1. Il reste le président incontesté et incontestable de ce parti .Je ne suis pas un sympathisant de ce Mr mais avec un peu de justice on ne ne saurait le lui refuser …

    2. C’est ton point de vue et je le respecte. Que dit tu de la politique de diviser les partis ? Qu’est devenu Abdou Labo un des traites et homme à la politique alimentaire. Il est je croit revenu de ses illusions. Noma suivra le même sort si la tendance se maintient.

      1. JE SUIS DÉSOLÉ MAIS ABDOU LABO N’EST PAS ALIMENTAIRE, SON DÉFAUT A LA C.D.S C’ÉTAIT DE SAVOIR PRENDRE LA BONNE DÉCISION FACE A DES ÉGOÏSTES COMME MAHAMANE OUSMANE ET LE FUGITIF QUI PENSENT QU’EN DEHORS D’EUX PERSONNE N’EST CAPABLE, CE QUI LUI EST ARRIVE N’EST PAS UNE CONSÉQUENCE DE SON COMPORTEMENT EN POLITIQUE MAIS PLUTÔT DE SON LAXISME EN TANT QUE CHEF DE FAMILLE. QUANT A OUMAROU NOMA IL PAIE LE PRIX DE SA FIDELETE AVEUGLE POUR UN INGRAT ÉGOCENTRIQUE QUI A DÉJÀ FAIT ASSEZ DE VICTIMES.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Assemblée Nationale : La Commission De Défense Et De Sécurité Auditionne Des Membres Du Gouvernement…

Les travaux en commissions de l’Assemblée nationale se poursuivent activement avec les aud…