Accueil / ACTUALITE / Hama Amadou déchu de son titre de Député national

Hama Amadou déchu de son titre de Député national

Le President Hama Amadou et Mme Abdoulaye DIORI Kadidiatou LY
Président de La Cour Constitutionnelle du Nige

Hama Amadou n’est plus Député national. Ainsi en a décidé la Cour Constitutionnelle qui par un Arrêt rendu public hier mardi à constate la déchéance de M. Hama Amadou de sa qualité de membre de l’assemblée nationale et son remplacement par son suppléant.

Arrêt n° 04/CC/ME du 19 juin 2018 : la Cour constitutionnelle statuant en matière électorale, en son audience publique du dix-neuf juin deux mil dix-huit, tenue au palais de ladite Cour, a rendu l’arrêt dont la teneur suit :

LA COUR
Vu la Constitution ;
Vu la loi organique n° 2012-35 du 19 juin 2012 déterminant l’organisation, le fonctionnement de la Cour constitutionnelle et la procédure suivie devant elle ;
Vu la loi organique n° 2017-64 du 14 août 2017 portant Code électoral du Niger ;
Vu l’arrêt n° 012/CC/ME du 16 mars 2016 portant validation et proclamation des résultats définitifs des élections législatives du 21 février 2016, rectifié par l’arrêt n° 013/CC/ME du 17 mars 2016 ;
Vu la requête de Monsieur le Vice-président de l’Assemblée nationale en date du 7 juin 2018 ;
Vu l’ordonnance n° 16/PCC du 8 juin 2018 de Madame le Président désignant un Conseiller rapporteur ;

Vu les pièces du dossier ;
Après audition du Conseiller-rapporteur et en avoir délibéré conformément à la loi ;

EN LA FORME
Considérant que par lettre n° 000062/V-PAN en date du 7 juin 2018, enregistrée au greffe de la Cour le 8 juin 2018 sous le n° 16/greffe/ordre, Monsieur le Vice-président de l’Assemblée nationale, agissant au nom et pour le compte du bureau de ladite institution, saisissait la Cour constitutionnelle aux fins de constater la déchéance de Monsieur Hama Amadou de son siège de député ainsi que son remplacement d’office par son suppléant, Monsieur Garba Hima, conformément aux dispositions des articles 8, 143 et 147 du Code électoral ;

Considérant qu’aux termes de l’article 120 alinéa 1er de la Constitution, «La Cour constitutionnelle est la juridiction compétente en matière constitutionnelle et électorale.» ;
Considérant que l’article 147 alinéas 1 et 2 de la loi organique n° 2017-64 du 14 août 2017 portant Code électoral du Niger dispose : « Tout député dont l’une des conditions d’inéligibilité est établie en cours de mandat ou qui est frappé d’une condamnation emportant
déchéance, est déchu de plein droit de sa qualité de membre de l’Assemblée nationale.

La déchéance est constatée par la Cour constitutionnelle à la requête du bureau de l’Assemblée nationale ou de tout candidat ou groupes de partis politiques ayant présenté un candidat ou une liste de candidats dans les circonscriptions électorales concernées.» ;
Considérant que l’article 53 alinéas 1 et 2 de la loi organique n° 2012-35 du 19 juin 2012 déterminant l’organisation, le fonctionnement de la Cour constitutionnelle et la procédure suivie devant elle dispose :

«En cas de décès, de démission, d’empêchement définitif d’un député au cours de la législature, ainsi que dans le cas de démission du député de son parti politique, il est remplacé d’office par son suppléant.

La vacance est constatée par la Cour constitutionnelle saisie à cet effet par le bureau de l’Assemblée nationale.» ;
Qu’au regard des dispositions sus-rapportées la requête est recevable et la Cour compétente pour statuer ;

AU FOND
Considérant que par arrêt n° 012/CC/ME du 16 mars 2016 portant validation et proclamation des résultats définitifs des élections législatives du 21 février 2016, rectifié par l’arrêt n°013/CC/ME du 17 mars 2016, Monsieur Hama Amadou a été déclaré élu député, ensemble avec son suppléant, Monsieur Garba Hima ;

Considérant que Monsieur le Vice-président de l’Assemblée nationale, agissant au nom et pour le compte du bureau de ladite institution, demande à la Cour constitutionnelle de constater la déchéance de Monsieur Hama Amadou de son siège de député ainsi que son
remplacement d’office par son suppléant, Monsieur Garba Hima, conformément aux dispositions des articles 8, 143 et 147 du Code électoral ;

Considérant que l’article 143 de la loi organique n° 2017-64 du 14 août 2017 portant Code électoral du Niger dispose : « Sont éligibles à l’Assemblée nationale, les nigériens des deux (2) sexes âgés de vingt et un (21) ans au moins et jouissant de leurs droits civils et politiques
et qui ne sont dans aucun des cas d’incapacité prévus à l’article 8 de la présente loi.

Les listes des partis politiques, des groupements de partis politiques, ainsi que celles des candidats indépendants doivent obligatoirement comporter, au moins 75 % de candidats titulaires au moins du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) ou de son équivalent et 25
%, au plus, de ceux ne remplissant pas cette condition.

Dans ce quota, les circonscriptions spéciales sont intégrées dans les régions dont elles relèvent.» ;
Considérant qu’aux termes de l’article 8 de ladite loi, « Ne peuvent être inscrits sur la liste électorale :
-les individus condamnés définitivement pour crime et non réhabilités ;
-les individus condamnés définitivement pour délit à une peine d’emprisonnement ferme égale ou supérieure à un (1) an et non réhabilités ;
-ceux qui sont déclarés en faillite et ayant fait l’objet d’une condamnation pour banqueroute frauduleuse et non réhabilités ;
-les internés et les interdits.

N’empêchent pas l’inscription sur une liste électorale les condamnations avec sursis telles que prévues à l’article 38 du code pénal et les condamnations pour délit d’imprudence hors le cas de délit de fuite concomitant.» ;

Considérant que l’article 147 de la loi organique n° 2017-64 du 14 août 2017 portant Code électoral du Niger dispose : « Tout député dont l’une des conditions d’inéligibilité est établie en cours de mandat ou qui est frappé d’une condamnation emportant déchéance, est déchu de
plein droit de sa qualité de membre de l’Assemblée nationale.
La déchéance est constatée par la Cour constitutionnelle à la requête du bureau de l’Assemblée nationale ou de tout candidat ou groupes de partis politiques ayant présenté un candidat ou une liste de candidats dans les circonscriptions électorales concernées.

Le député déchu est remplacé d’office par son suppléant.

S’il s’agit du suppléant en exercice, il est pourvu au siège vacant par un des candidats figurant sur la liste présentée aux dernières élections par le parti, le groupement des partis ou les indépendants, sur proposition de la structure concernée.

La Cour constitutionnelle, saisie par le bureau de l’Assemblée nationale, constate cette attribution.

Si le député déchu est élu dans une circonscription spéciale, il est remplacé par son suppléant. Si c’est le suppléant qui est déchu, il est pourvu au siège vacant par une nouvelle élection. L’élection est organisée, dans les deux (2) mois suivant la constatation de la
déchéance.

Dans tous les cas, la déchéance est constatée par la Cour constitutionnelle à la requête du bureau de l’Assemblée nationale ou de tout candidat ou groupes de partis politiques ayant présenté un candidat ou une liste de candidats dans les circonscriptions électorales
concernées.» ;

Considérant qu’il ressort de l’arrêt n° 31/17 rendu le 13 mars 2017 par la chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Niamey que Monsieur Hama Amadou a été déclaré coupable des faits de recel d’enfants, de complicité de faux en écriture publique et de complicité de déclarations mensongères ayant provoqué l’insertion dans des actes publics ou authentiques d’énonciations contraires à la vérité, d’usage de faux et, en répression, a été condamné à la peine d’un (1) an d’emprisonnement ferme ;

Considérant que sur pourvoi en cassation formé contre l’arrêt n° 31/17 du 13 mars 2017 de la chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Niamey, la chambre criminelle de la Cour de cassation a, suivant arrêt n° 18-025/CC/CRIM du 11 avril 2018, déclaré « le prévenu Hama
Amadou déchu de son pourvoi pour non production de dispense avec ou sans caution de se mettre en état » ;

Considérant ainsi que la condamnation à la peine d’un (1) an d’emprisonnement ferme prononcée contre Monsieur Hama Amadou est devenue définitive ;
Considérant que la déchéance suite à une condamnation telle que prévue par l’alinéa 1 er de l’article 147 de la loi organique n° 2017-64 du 14 août 2017 portant Code électoral du Niger découle de l’application des dispositions des articles 143 et 8 de la même loi ;

Considérant qu’au regard des développements ci-dessus Monsieur Hama Amadou se trouve frappé d’une condamnation emportant déchéance et est, de ce fait, déchu de plein droit de sa qualité de membre de l’Assemblée nationale ;

Considérant qu’il ressort de l’alinéa 3 de l’article 147 de la loi organique n° 2017-64 du 14 août 2017 portant Code électoral du Niger que le député déchu est remplacé d’office par son suppléant ;

Considérant qu’au regard de tout ce qui précède, il y a lieu de constater la déchéance de Monsieur Hama Amadou de sa qualité de membre de l’Assemblée nationale et de dire, par conséquent, qu’il est remplacé d’office par son suppléant, Monsieur Garba Hima ;

PAR CES MOTIFS

Reçoit la requête de Monsieur le Vice-président de l’Assemblée nationale ;
Constate la déchéance de Monsieur Hama Amadou de sa qualité de membre de l’Assemblée nationale ;

Dit qu’il est remplacé d’office par son suppléant, Monsieur Garba Hima ;
Dit que le présent arrêt sera notifié au Président de l’Assemblée nationale et publié au Journal officiel de la République du Niger.

Ainsi fait, jugé et prononcé par la Cour constitutionnelle les jour, mois et an que dessus, où siégeaient Madame Abdoulaye DIORI Kadidiatou LY, Président, Messieurs Oumarou NAREY, Vice-président, Oumarou IBRAHIM, Illa AHMET, Issaka MOUSSA et Madame
SAMBARE Halima DIALLO, Conseillers, en présence de Maître Nouhou SOULEY, Greffier.

Ont signé le Président et la Greffier.

Pour le Président

Le Vice-président Oumarou NAREY

Le Greffier

Me Nouhou SOULEY

À propos Administrateur

46 plusieurs commentaires

  1. HAMADOU AMBOUKA TCHIBAOU

    EN FAIT CE QUI M’INTRIGUE C’est le vice president de l’AN qui envoie la demande et c’est vice president de la CC qui statue.Ca sent un bel arrangement ,ne nous prenez pas pour des demeurés les roses.Vous trafiquez tout ,les lois et meme la drogue .Que le chatiment d’Allah soit sur vous et vous seuls.

  2. Dieu seul sait de quoi demain sera fait

    • Ah c’est maintenant que vous vous ravisez de cette évidence Mr IDI? C’est trop tard le médecin après la mort; Allah ne fait jamais les choses à moitié même si ça prend du temps; et c’était ça qui a échappé à votre gourou qui se croyait infaillible. NOW THE GAME IS OVER

  3. Les mercenaires du guri se ruentsur leur site tamtaminfo pour justifier leur arret rendu contre leur ennemi. Votre erreur, pauvres hyenes, c’est de penser que vous seuls reflechissez et que le reste des citoyens ne voient rien et ne comprennent rien de vos magouilles.

    • NON RASSUREZ VOUS MR GAZERE NOUS SAVONS BIEN QUE VOUS RÉFLÉCHISSEZ MAIS A L’ENVERS MALHEUREUSEMENT, ET C’EST POURQUOI L’HISTOIRE VOUS RATTRAPE DOUCEMENT MAIS SUREMENT.

  4. Tenez bien en 2000 le gouvernement de Hama Amadou avait trouvé 6900 étudiants boursiers après son départ de la primature le nombre de boursier était revenu à 2800 étudiants. Le volume de la bourse qu’il avait hérité était de 4,5 milliards mais Hama avait ramené le volume à 1,5 milliards. Il y avait eu 3 fois année blanche à l’université ; Hama avait envoyé 3 fois des commandos pour déloger par la force les étudiants dont à 9h, 13h et 2h. Le gouvernement de Cissé sous Baré avait réduit de 30% le salaire des fonctionnaires chose que l’opposition de l’époque avait dénoncé tout en promettant de revenir sur la décision une fois au pouvoir chose que Hama avait conservé sous sa primature. Il faut après son départ de la primature pour que les choses bougent; sous la primature de Seyni Omar le volume de la bourse avait passé de 1,5 milliards que Hama avait laissé à 5 milliards et aujourd’hui le volume de la bourse est de 16 milliards (un peu plus de 26 milles étudiants boursiers). A leur époque la masse salariale était de 96 milliards aujourd’hui nous sommes à 250 milliards. Aujourd’hui ces individus qui crient partout qu’ils ont fait mieux que le régime actuel heureusement que le ridicule ne tue pas.

    • .
      Parmi les 99 NOMS d’ALLAH il y a l’Arrogant.
      Tout autre arrogant sera humilié avant de mourir. C’est une promesse d’ALLAH.
      Finalement ce qui arrive aujourd’hui à Hama est à méditer.

      • Soubhanna Allah.
        Il ne faut pas que vos émotions et votre soient soif de sensation vous fasse oublier ce que vous dites. Colle associer des tels’propos’a allah

    • M DAN KASSA c’est un ancien du campus universitaire qui te parle . JE dis bien celui que tu penses qu’il n’a fait que du mal a aussi fait du bien . Pour ta commande sache que c’est dans les mesures de réforme prise par ce dernier que tous les nouveaux boursiers nigériens peuvent prétendre à une chambre sur le campus avant cette réforme il faut avoir un grand frère sur le campus pour songer habiter. C’est vrai comme l’homme a peur du changement chaque action nouvelle est source d’inquiétude .il faut aussi comprendre que toutes les actions que tu as développé rentrent dans le cadre de la continuité de l’Etat et que ces actions ne seront couronnées de succès que grâce aux sacrifices antérieures . Je pense que j’ai pas à faire un long développement la dessus tu comprendras de toi même ce que je veux dire .

  5. En analysant cette situation, je remarque l’eureur de Hama. Il connaît mieux que tout le monde ,qu’il est une personne à éliminer à tout prix donc il devrait appliquer la vigilance totale. Aujourd’hui la principale cible est Ibrahim Yacouba, mais ce dernier paraît plus intelligent que guri.

  6. Ca reste une seule chose j’espere pour pretendre en finir avec Hama Amada, c’est de le dechoire de sa nationalite comme guri l’a fait au journaliste Baba Alpha.

    • Hama s’est lui-même déchu de sa nationalité.
      Quand on est un vrai leader, quand on aime son pays, quand on respecte son peuple il y a toujours un minimum de sacrifice à consentir. On ne doit pas fuir pour un oui ou pour un non.
      Sauf si on pense que sa vie est plus importante que sa patrie. Et là c’est une autre histoire.

      • Ton ethnoregionalisme etouffe ta petite cervelle si il faut l’appeler comme telle.

        • Nostradommage calme toi parce que l’ethno-régionaliste catalogué de tous les temps et connu de tous les Nigériens c’est bien celui là que tu défends et qui vient d’être récompensé par Allah pour tout le mal qu’il a fait au Niger et aux Nigériens. Et ça c’est même le début du commencement du châtiment; si tu vivras tu verras incha-Allah

  7. Vous vous demandez comment faire?
    Vous vous demandez comment s’en sortir?
    C’est pourtant simple:
    1. Il suffit d’abord de comprendre que nous ne pouvons pas être tous présidents
    2. Il suffit de comprendre et d’accepter qu’il faut que quelqu’un d’entre nous nous dirige
    3. Il suffit de comprendre que c’est le travail organisé et fait dans la discipline qui génère des richesses
    4. Il suffit de comprendre que ce ne sont pas des sentiments d’humanité ni de pitié qui guident les relations entre les Etats.
    5. Il suffit de comprendre que tout est question d’intérêt et un pays n’a pas d’ami
    6. Il suffit de comprendre que personne n’a assez, tout le monde cherche.
    7. il suffit que chaque nigérien se conduise comme un soldat au front dans le cadre de la guerre économique que se livrent les différents Etats de la planète.
    8. Il suffit de comprendre que dans la guerre comme dans toute il faut éviter de perdre les batailles
    9. Il suffit de comprendre qu’il faut donner à ses enfants une bonne formation pour en faire de très bons soldats.
    10. Il suffit de comprendre qu’il faut placer ses meilleurs généraux (enfants) à des postes stratégiques pour espérer remporter des victoires
    11. En un mot, pour s’en sortir, un peuple doit tout faire pour être le sujet de sa propre histoire.

  8. Dieu est le meilleur juge….la roue tourne….les hommes passent….le pays continue…..progresse tout de même.

  9. Trêve d’insultes de haine et de zizanie : l’essentiel est ailleurs.
    1. Comment s’en sortir ?
    2. Comment compter en tant que peuple ?
    3. Comment cesser de fermer la marche de l’humanité vers le progrès économique et social?
    4. Malheureusement nous nigériens nous ne sommes pas prêts à supporter les conséquences des choix susceptibles de nous permettre parmi les peuples qui gagnent ?
    5. Nous ne voulons pas entendre parler de sacrifices qui sont pourtant une loi de la vie.
    6. Et nous tournons en rond
    7. Et l’histoire reste toujours à l’endroit
    8. Et nous préférons gémir quand les autres peuples avancent
    9. Et nous préférons tendre la main quand il s’agit de se prendre courageusement en charge
    10. Et nous préférons contempler les difficultés, les obstacles au lieu de les affronter
    11. Nous préférons être désunis quand il faut mobiliser et canaliser toutes nos énergies vers la construction de l’avenir
    Donc une question et une seule : comment s’en sortir ?

  10. De toute facon il faut se passer de toute cette classe politique qui se succede au pouvoir depuis 1992
    c est l ternel recommencement . Un arrive il fait son temps on le degage ou il degage , un autre arrive et pareille finalite
    Mais dans tout ca le pays, il est a quel niveau relativement a son niveau de developement de 1992?
    Oui on a plus de riches, mais comment on t ils obtenu cette richesse?
    On a plus de pauvre, mais comment cette pauvrete s est accrue?
    On a moins de terre cultivable Mias pourquoi et cela magre les multiples fetes de l arbre le desert continue d avancer?
    On na plus aucune securite toutes les regions comprises Mais pourquoi malgre le rehaussement progressif et continue du budget de l`armee?
    On a moins de routes butimees malgre la multiplication des debuts des trvaux des nouvelles routes butimees
    Conclusion: que Hama soit exclu ou inclus le probleme reste le meme tous ces gens ont fait leur temps ils doivent tous degager. tous critiquent la France mais c est labs qu ils se soigent c est labas qu`ils resident quand ils ne sont plus a Pays, c est labas toujours et encore qu`on leur dicte ce qu ils doivent faire ou comment faire pour gerer notre Niger.

    Changeons de mentalite, changeons de gouvernance, changeons notre classe politique

    • Malheureusement nous nègres sommes pas prêts à supporter les conséquences des choix pouvant nous permettre d’être à la hauteur des autres peuples.
      Nous ne voulons pas entendre parler de sacrifices qui sont pourtant une loi de la vie.

  11. 1. Acte I Hama et son parti soutiennent la candidature du Président du PNDS
    2. Acte II le pouvoir fut acquis et avec lui partage. Hama et les siens eurent leur part. (des coquilles d’abord pleines puis ensuite des coquilles plus ou moins vide)
    3. Acte III Hama se met à jouer au plus intelligent, au plus malin pour pousser son allier vers l’opposition et récupérer le pouvoir avec d’autres forces politiques
    4. Acte IV comme il fallait s’attendre, le PNDS riposta
    5. Acte V comme à son habitude le pyromane et lâche prit la fuite
    6. La suite est connue
    Une question et une seule : à qui la faute ?

  12. Awoubillahi Minalshaytane! Cette femme est terriblement laide. Et apparemment son ame st encore plus laide que son visage.

  13. Tamtaminfo est devenu ridicule. Silence Radio sur la declaration du FRRDD mais il s’empresse de poster l’arret dicte par la mafia rose au club des amis de issoufou qui se fait appeler CC. Macron a dit je m’en fiche tu fais ce que tu veux et une fois de retour au pays, il dicte un arret que la bande a madame diori se precipite pour rendre public. Le Niger est irreversiblement tombe dans les caniveaux. Dommage pour ceux d’entre ses fils qui ont su garder en eux une parcelle d’honneur et de dignite.

    • C’est un minable site guri.

    • Dignité, oui dignité, Hama+ est la source de ses déboires. C’EST une realité Les enfants Ibo au Niger. Ses cousins, ses soeur, ses amis, ses enemie ont des enfant. Kil adopte un, mais non.

    • Dommage pour Dommage qui se comporte comme HAMA+ l’a fait il n’y a pas longtemps et qui est entrain de réaliser que le mensonge ne pourra jamais se transformer en vérité. Avec des gens comme toi Dommage, le Niger ne pourra jamais croire en ses enfants.

  14. C’est un scénario judiciaire écrit d’avance et bien mis en œuvre selon un plan machiavélique dans lequel chacun des musiciens impliqués croit avoir bien joué sa partition. Mais le Principal Chef d’orchestre, le très Haut, le très Miséricordieux, lui n’a certainement pas encore dit son dernier mot. Comme l’on ne peut tirer le bilan d’un autre humain qu’après sa mort, et comme Mr Hama AMADOU est toujours vivant, tout est encore possible selon la volonté de Dieu.

    Donc pendant que les uns jubilent croyant avoir atteint leur objectif, je demande aux autres pour qui sont attristés de garder foi en Dieu et en leurs convictions et de persévérer dans la lutte selon les moyens légaux quand bien même certaines lois du pays sont bafouées. Moi TomSank je suis convaincu que la justice et la vérité finiront par triompher IN CHA ALLAH.

    • Et si nous laissions ALLAH en paix pour assumer les conséquences de nos actes
      Bref rappel des faits
      1. Acte I Hama et son parti soutiennent la candidature du Président du PNDS
      2. Acte II le pouvoir fut acquis et avec lui partage. Hama et les siens eurent leur part. (des coquilles d’abord pleines puis ensuite des coquilles plus ou moins vide)
      3. Acte III Hama se met à jouer au plus intelligent, au plus malin pour pousser son allier vers l’opposition et récupérer le pouvoir avec d’autres forces politiques
      4. Acte IV comme il fallait s’attendre, le PNDS riposta
      5. Acte V comme à son habitude le pyromane et lâche prit la fuite
      6. La suite est connue
      Une question et une seule : à qui la faute ?

    • THOMAS SANKARA si c’est bien ce que ton sobriquet Facebook veux insinuer, laisses dieu en dehors de cette affaire parce que ça ne le regarde pas.
      L’être humain normal doit toujours avoir en tète qu’il rendra compte un jour et ce, quel que soit le temps, des actes qu’il aura posés. C ‘est ce qui est arrivé à HAMA et rien d’autre; et rassures toi que cela pourrait arriver à n’importe quel homme imprudent qui pense que sa situation sociale l’autorise à défier la société et la nature toute entière;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

      • Mais Sans Rancune, vous me surprenez, apparemment vous ne croyez pas au Destin. Je n’ai pas dit que c’est la faute de Dieu, je l’ai dit et je le répète c’est lui qui a le dernier mot et que le bilan d’un être humain par les autres n’est faisable qu’après sa mort. Les péripéties de la vie nous en connaissons tous.

        Sans Rancune et Tamtaminfomment vôtre. Ceci est valable aussi pour HABA KOUMA, car malheureusement la suite n’est pas encore connue puisque vous n’avez parlé que des faits connus de tout un chacun. Mais ce qui va arriver ????????

        • NON RASSUREZ VOUS MR GAZERE NOUS SAVONS BIEN QUE VOUS RÉFLÉCHISSEZ MAIS A L’ENVERS MALHEUREUSEMENT, ET C’EST POURQUOI L’HISTOIRE VOUS RATTRAPE DOUCEMENT MAIS SUREMENT.

        • VOILA QUELQU’UN QUI CONNAIT CE QUI VA ARRIVER DEMAIN. SACRE THOMSANK.

          • Sans Rancune réfléchissez sur ceci : « Dans les péripéties de la vie de tout être humain ce qui est arrivé ce n’est pas ce n’est certainement ce qui aurait dû arrivé et qui aurait pu être pire » et « Seul Dieu sait ce qui va arriver ».

            Donc ne blasphémer pas en disant que je sais ce qui va arriver demain, car seul Dieu et lui seul détient ce pouvoir. Ceux qui disent que Hama Amadou est fini et ceux pensent le contraire, tous usurpent un pouvoir qui n’est point le leur. Donc soyons tous humbles dans nos prises de position. Sans Rancune et Tamtaminfomment vôtre.

            • Toi aussi tu es nôtre THOMSANK ne fâches pas. Bonne fin de journée.

              • Me fâcher moi, jamais, car c’est un débat d’idées, qui doit être enrichissant, autrement l’on n’y participe pas. Mais dommage, très souvent le côté partisan rend aveugle certains d’entre nous. Quand à moi c’est toujours Sans Rancune.

  15. President of Numbia

    C’est le Niger qui perd en cohésion sociale

  16. Eh voilà arrivé le moment qu’ils attendaient.
    Mais toute chose a une fin.
    Il n’y a que le pouvoir de Dieu qui ne finit pas.

  17. QUEL PAYS !!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.