Accueil / ACTUALITE / Il faut repenser l’art de faire la politique au Niger…

Il faut repenser l’art de faire la politique au Niger…

Monsieur Issoufou Boubacar Kado Magagi

Il faudrait faire en sorte que la politique soit exercée par les véritables hommes politiques et non des politiciens véreux, fourbes, et escrocs. Je disais récemment dans un de mes posts que : notre cher pays, le Niger , est un grand laboratoire politique si nous savions nous en servir. Je souhaiterais que nos politologues , (Dr Elisabeth Cherif, Dr Yahaya Issoufou, Dr Farmo , ect ), rentrent dans ce laboratoire qui en est train de bouillonner à un rythme très inquiétant qui risquerait d’impacter sur l’ étique morale, afin de nous livrer leur lecture de la situation socio-politique actuelle , par rapport aux revirements des situations au sein des différents fronts politiques qui se font et se défont.

L’histoire retiendra que notre génération a perverti le vrai sens de la politique. Car la politique est devenue aujourd’hui, chez nous , de la fumesterie, de la duperie, une rent, une escroquerie, tout sauf l’art de bien gérer la cité dans la concorde sociale, l’harmonie et l’unité nationale.

À l’allure où vont les choses, des honnêtes citoyens risqueraient d’être dégoûtés par la chose politique et la délaisser entre les mains des hommes sans principe. Les actes posés par les prestidigitateurs politiciens méritent que les spécialistes analysent bien la situation. En effet, le rôle des intellectuels est de guider et d’éduquer la cité dans le bon sens.

Est-ce qu’il ne serait pas mieux de se pencher vers une restriction legale des nombres partis politiques afin qu’il se dégagerait deux grands blocs afin de ramener la politique au sens noble du terme.

Des révolutionnaires, des socialistes, des communistes, des libéraux, des néo libéraux, des capitalistes, des sociaux-démocrates, sont aujourd’hui des termes creux , dans notre fameux laboratoire politique, d’où la grande nécessité de repenser la politique en tenant compte de nos réalités socio-économiques et politiques. « Le coupé collé » a fait preuve de ses limites en politique au Niger !

La problématique qui se pose : est-ce que notre génération n’est pas en train de pervertir la politique ?

À propos de l'Auteur

Issoufou Boubacar Kado Magagi. (Contribution FB)

À propos Administrateur

22 plusieurs commentaires

  1. IL N’Y A PAS DE MAGIE, LA SOLUTION C’EST : L’EDUCATION !!!!!!!

  2. Dan baba a résumé l’essentiel mais la question a se poser si ces gens assistent aux enterrements pour constater que l’humain n’ira qùavec le linceul blanc.que dieu nous protège et ns guide vers le droit chemin amine

  3. De tels écrits constituent une véritable lumière dans les ténèbres que fait régner sur nous notre destin

  4. Merci Kado
    Tu es différent de ces « intellectuels » qui passent tout leur temps à contester, à critiquer au lieu de proposer, d’éclairer,

  5. Merci Kado
    Car, très souvent, c’est quand l’Histoire semble ne pas avoir de but que l’intervention des HOMMES est déterminante.
    Merci.
    Toi au moins tu préfères sauver ton âme au lieu de sauver ta personne, ton ventre.
    Merci beaucoup.

  6. Comme quoi les nigériens aiment des discours qui prennent de la hauteurs, des discours d’espoir d’espérance, des discours optimistes, des discours qui créent l’harmonie contrairement à ce que nous servent nos médias, notre société civile, nos hommes politiques, nos différents syndicats…
    Il y a donc espoir à sortir un jour de l’ornière.

  7. Je pense qu’il faut plutôt revoir notre manière de faire la politique. En effet chez nous la démocratie c’est dire ce qu’on pense, n’importe comment, n’importe quand, n’importe où. Or une communauté où chacun peut dire tout ce qu’il pense, n’importe comment, n’importe quand, n’importe où, est une communauté qui tournera en rond, une communauté de désordre,… une de débiles mentaux.

  8. Il y a encore des gens qui croient à l’avenir, malgré tout.
    MERCI KADO.
    Qu’ALLAH aide et protège des gens comme toi.

  9. je crois que si on a 5 kado au niger et que les décideurs les écoutent , notre tissu social , économique , et politique ne sera lamentablement déterioré de la sorte .

    ça fait deux fois que je suis les poste de mr KADO MAGAGI Qui plein de sens et des messages salvateurs .

    ALLAH DAY YA YI MAKA ALBARKA .

  10. Bonjour ISSOUFOU
    Je t’encourage vivement à continuer d’interpeller nos concitoyens. Continue à donner sans compter ton temps et ton expérience à nos compatriotes.
    27 ans après la CNS, il est en effet temps de trouver d’autres ressorts pour la politique nigérienne.
    Merci pour cet article plein de bon sens.

  11. Merci Mr Kado.Il grand temps de revoir la politique au Niger, à commencer par le parlement.Il faut ramener les salaires des députés aux strict minimum,car ils gagnent trop pour un pays comme le Niger.Il faut ennuler tous ces avantages dont ils bénéficient, comme ça n’iront au parlement que ceux qui veulent servir le pays.Il est aussi important d’adopter un système de quotas dans l’administration de sorte que le nigérien ne soit obligé d’apartenir à un parti politique pour avoir un poste qu’il mérite.Il faut absolument depolitiser la fonction publique.

  12. il faut dire la vérité même si elle est amère. Au Niger les vrais politiciens ne sont pas écoutés et toutes leurs réflexions sont perçues comme des arguments antidémocratiques par ceux là qui pensent que la polique est un moyen de se servir et non servir le peuple et la patrie.Sue Dieu nous en garde.ameen

  13. La problematique est bien posee. Aujourd hui nous avons vu toute cette classe politique post conference nationale a l ouevre:rien de reluisant. Cela a ete du pousse toi que je m y mette. Tous ces acteurs ne sont mus que l argent qu ils peuvent amasses en passant par la maniere la plus abject . S il y a des qualificatifs plus virulents on peut les y affliger. L avenir ne presage rien de bon si l on n y prend garde car la jeunesse s y prend mal ; elle evolue a l image de cette horde sans foi ni loi .
    Vous avez raison mr Kado il nous manque cette culture politique et aux sachants d entrer en scene pour apporter leur pierre a l edifice car l analphabetisme et l illetrisme traduisent
    l inculture politique du grand nombre. C est ainsi que du tout venant qui tire sur la corde etnique pour se faire elire cela ne produire le pietre spectacle auquel nous assistons.des intellectuals rabougris impudiques se sont eriges en homme politique . Nous devons reagir pendant qu il est encore temps.

  14. Cette génération de politiciens ne fait pas que pervertir la politique au Niger. Elle pervertit tout un peuple a telle enseigne que les jeunes, la relève de demain, est toute aussi corrompue et risque, croyez-moi, de faire bien pire que les générations passées. Observez bien les jeunes autour de vous. Prêtez une oreille attentive a leurs discours, confidences et aspirations étalés lors des débats dans les fadas, les milieux scolaires et universitaires, les lieux de loisir ou a huit-clos…et vous comprendrez l’ampleur du problème auquel je fais allusion.

    • Issoufou Boubacar Kado Magagi

      M Blackmarket, que faut-il faire pour éviter à notre jeunesse des lendemains mauvais ?
      Doit on continuer à observer cette descente aux enfers ? Où le mensonge, la fourberie, le double jeux sont érigés en vertue ?
      C’est ça l’héritage que nous légués nos ancêtres ?
      Nous devrions nous ressaisir !

    • Ce qui se passe dans notre pays depuis l’installation du multipartisme est un vecteur puissant de la dislocation inéluctable de la nation en construction.Quand les citoyens ne sont plus égaux devant la fonction publique, l’administration a perdu sa neutralité constitutionnelle et les partis politiques s’arrogent le droit de pourvoir aux postes techniques,la nation et le pays sont en danger pour leur survie.Le président de la république doit réagir rapidement pour mettre à cette dérive avant qu’il ne soit trop tard.
      .

  15. La politique au Niger ? Un véritable business ! A chaque village, à chaque contrée, son parti politique ! Tout le monde s’y met pour accéder à la mangeoire où l’on peut voler à qui mieux mieux ! C’est pour cela qu’un honnête citoyen ou un honnête homme tout court ne peut se salir dans ce miasme où les vertus sont inversées et sont même devenues des défauts ! L’Islam nous enseigne que respecter et suivre le dirigeant droit est un précepte obligatoire pour tout musulman sincère, alors imaginez le contraire ! Voyez ceux qu’on appelle yahud wan nassara ! Comment ils sont exigeants dans le choix de leurs dirigeants ! Pour une histoire de…. D.S.K a été éliminé des présidentielles en France et pour avoir oublié de payer l’impôt, le Trésorier de Obama a préféré démissionner, etc. Mais qu’en est-il chez nous ? C’est que nous naviguons à l’envers !

  16. « La problématique qui se pose : est-ce que notre génération n’est pas en train de pervertir la politique ? » THAT IS THE QUESTION……à laquelle tout le monde a la réponse. Perso je suis effectivement dégouté par la politique au Niger dans lequel seul la ruse, la bassesse et l’ignominie sont légion comme l’a dit Mr IBKM. qui n’insulte pas, ne vole pas, ne manipule pas, ne ment pas n’est pas honorable aujourd’hui. Nous sommes sérieusement dans une ère de prostitution et dégradation avancée des des moeurs socio-politique au Niger parlons en chers compatriotes l’affaire est triste et inquiétante…..

  17. Vous avez bien vu Monsieur Kado Magagi, car toute personne jalouse de son nom n’ira pas se salir en politique, au Niger. Il y a d’un cote l’amour du pays et de l’autre l’amour de Soi. Finalement, tout le monde choisit l’amour de Soi. Les politiciens actuels s’en mettent plein les poches et donnent l’impression de ne pas comprendre pourquoi ils sont elus. Quant a ceux qui peuvent faire quelque chose, le degout de ce qui se passe actuellement fait en sorte qu’ils preferent se tenir a l’ecart. Des 2 facons de faire, lequel est le meilleur?

  18. Bon débat. L’une des clés de la démocratie est le parlement censé représenter le peuple (je parle sous le contrôle de spécialistes des sciences politiques qui me taperont sur les doigts si je dis une bêtise, ce que j’accepterai car un homme jusqu’à sa tombe sera toujours ignorant de bien de choses malgré l’ego sur-dimensionné de cette goutte de liquide séminal initial). Or il me semble que le parlement du Niger n’est qu’un « club de pantouflards », ne comprenant pas toujours les lois qu’ils sont censés examiner, ne proposant aucune loi pour réglementer tel ou tel domaine..etc L’un des rôles d’un député est de proposer des lois, de corriger des lois avec au besoin des assistants parlementaires. En présentant mes excuses pour les rares députés assidus, avertis, proposant des lois; je suggère que chaque député propose au moins un projet de loi et qu’il soit évalué (les ministres ont bien des feuilles de route); qu’il ait en clair un rapport d’activité annuelle. Bref les « pauvres » ministres sur qui nous nous défoulons eux au moins font de leur mieux. Les députés non et non. 18 milliards pour entretenir des gens qui ne font rien, c’est un scandale absolu.

  19. La conférence nationale a accouché d’un monstre, car elle a engendré l’éclosion d’une espèce d’hommes politiques dépourvus de tout sens de civisme et de patriotisme, qui ne brillent que par leur boulimie pour les choses de ce bas monde, leur cupidité et une immoralité totale. Cette conférence nationale, pourtant convoquée sur la base d’objectifs nobles a été piratée par des individus pressés de prendre un raccourci en vue de s’enrichir à travers l’exercice de responsabilités publiques. Cette situation a donc conduit notre pays à ce chaos, dont il est aujourd’hui difficile, très très difficile de s’en éloigner à défaut de l’ enterrer.
    L’histoire retiendra que tous ceux qui ont animé les structures des partis politiques et/ou géré les affaires publiques et para publiques en sont entièrement responsables et elle les jugera incha Allahou.
    Cependant, il est impératif pour les quelques nigériens soucieux et propres de créer les conditions pour que « cette histoire chargée de les juger » se manifeste le plus tôt possible.

  20. J’ai lu cet article sur la page Facebook de monsieur Issoufou Boubacar KADO MAGAGI, le débat a été très enrichissant et intéressant.
    Pas d’insultes que des arguments contre arguments !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.