Accueil / ACTUALITE / Inauguration de la station de traitement de boues de vidange de Niamey: une station de traitement de boues de vidange d’une valeur de 2.450.000.000 au profit de la ville de Niamey

Inauguration de la station de traitement de boues de vidange de Niamey: une station de traitement de boues de vidange d’une valeur de 2.450.000.000 au profit de la ville de Niamey

Dans le cadre l’amélioration des conditions de vie, d’hygiène et d’assainissement de la population, la ville de Niamey vient d’être dotée d’une station de traitement de boues de vidange. Cette station a été inaugurée le jeudi 6 décembre 2018. Elle est située dans le quartier Koubia de Niamey. Financée par la Banque mondiale, pour un coût global de deux milliards quatre cent cinquante millions (2.450.000000) de Francs CFA, la station de traitement de boues de vidange a pour fonction, le traitement des excréta et l’épuration des eaux usées issus principalement des latrines et des fosses septiques des ménages de la ville de Niamey.

La cérémonie d’inauguration de cet ouvrage est parrainée par le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumières et religieuses  M. Bazoum Mohamed.

En prenant la parole à cette occasion, le ministre de l’Hydraulique a précisé que cet ouvrage entre dans le cadre de la recherche des voies et moyens permettant l’amélioration des conditions d’hygiène et d’assainissement de la population, qui constitue un objectif majeur du Programme de Renaissance Acte 2, de SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat, qui a engagé le Niger dans le diapason des pays devant atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD), à l’horizon 2030.

« C’est dans cette perspective que le Gouvernement a doté mon département ministériel, du Programme Sectoriel Eau Hygiène et Assainissement (PROSEHA), pour la période 2016-2030. L’un des objectifs de ce Programme, aligné à l’ODD n°6, est la réduction en milieu urbain, des rejets dans la nature des excréta humains et des eaux usées par analogie à l’arrêt de la défécation à l’air libre en milieu rural, à l’horizon 2030 » précise-t-il.

Il a souligné que cette station est bâtie sur douze hectares, elle comporte  quatre (4) bassins de sédimentation de 400 m3 chacun, cent vingt (120) lits de séchage de 105 m2 chacun, des réseaux de conduites de refoulement des boues vers les lits de séchage, des réseaux de drainage des eaux usées, deux motopompes pour le pompage des boues en direction des lits de séchage, deux bassins (2) de phyto épuration, un bloc de bâtiment comprenant la salle de contrôle et la loge du gardien.

Suite à des observations faites pendant la période de test, l’ouvrage peut prendre en charge l’ensemble des camions citernes de vidange des boues en mouvement dans la Ville de Niamey.

Selon M. Issoufou Katambé, l’engagement des autorités politiques au plus haut niveau, du reste, décliné dans le Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2017-2021, qui intègre la première phase du Programme Sectoriel Eau Hygiène et Assainissement (PROSEHA), « mon département ministériel a en perspective, la construction d’une deuxième Station de Traitement de Boues de Vidange à Niamey, dont le financement est acquis auprès du même partenaire, la Banque Mondiale » a-t-il annoncé.

Mme Joelle Dehasse, représentante résidente de la Banque Mondiale a pour sa part témoigné au nom de la Banque mondiale sa satisfaction d’être avec les autorités du Niger pour inaugurer la première station des boues de vidange de Niamey qui marque officiellement, le démarrage du service de dépotage aux populations et aux vidangeurs.

Elle a rappelé les derniers projets de développement de la Banque Mondiale qui traitent des questions d’hygiène et d’assainissement sont le Projet Eau et Assainissement en Milieu Urbain (PEAMU), mis en œuvre dans les villes de Dosso, Niamey et Tillabéry, le Projet de Gestion de Risques et des Catastrophes et de Développement Urbain (PGRC-DU), mis en œuvre dans les régions de Tillabery, de Dosso et de Diffa, le projet Kandadji, mis en œuvre par l’Agence du Bassin de Kandadji et ayant pour cible la zone du barrage, le Projet d’Appui à la Population et à la Santé (PAPS), mis en œuvre par le ministère de la santé publique et ayant eu pour cible les régions de Maradi, Zinder et Tillabery, le Projet Filets Sociaux, mise en œuvre par la Cellule Filets Sociaux qui a pour cible les régions de Tillabery, Dosso, Tahoua, Maradi et Zinder, le nouveau Projet d’Appui aux Réfugiés et aux Communautés d’Accueil (PARCA), qui sera mis en œuvre par Secrétariat exécutif de la stratégie pour développement et la sécurité qui pour cible les régions de Diffa, Tahoua et Tillabéry.

La Banque mondiale, dans ses appuis multiformes contribue à l’amélioration du sous-secteur de l’assainissement à travers les projets cités précédemment.

Auparavant, le Gouverneur de la région de Niamey, Issaka Hassane Karanta a  souhaité la bienvenue aux participants avant d’indiquer que cette station de boues de vidange, attendue depuis des décennies est devenue aujourd’hui une réalité. Il a transmis les vifs remerciements de la population de Niamey aux autorités de la 7eme République, avant de féliciter le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement et la Banque Mondiale pour leur contribution efficace dans la réalisation de ce joyau.

Peu après la cérémonie d’ouverture, les clés de cette station ont été remises au président de la délégation spéciale de Niamey, M. Moctar Mamoudou, qui a, à son tour remis les clés au gérant de ladite station. Une visite guidée sur les installations de la station a sanctionné la cérémonie avant de souhaiter une bonne gestion au comité de gestion de cette première infrastructure du genre dans notre pays.

À propos de l'Auteur

Abdoul-Aziz Ibrahim (Tamtam Info News)

À propos Administrateur

3 plusieurs commentaires

  1. HOMMAGE A TOTO A DIT QUE TON AME RESTE EN PAIX CHER TOTO
    C’est bien …………..ils n’ont rien fait pour le Niger avant
    Vous essayez de mieux faire maintenant ………………mais les jaloux vous insultent
    Tout reste a faire dans ce pays
    Les individus qui nous ont dirigé n’avaient aucune vision
    Aucun grand projet n’a été réalisé au Niger sans votre arrivée au pouvoir.
    Ca reste beaucoup a faire mais vous avez essayé cas meme dix ans.
    Bon courage
    finissez vos projets
    Laissez nous dans des bonnes mains pas avec des malfrats.

    • Cet espèce de descendant de Sorcier nage t il dans le SODABI…..?

      Si tu n’étais pas aussi cretin de naissance tu aurais du comprendre qu’il est dit que cette STATION est « financée par la Banque mondiale, pour un coût global de deux milliards quatre cent cinquante millions (2.450.000000) de Francs CFA, »….

      Hello ??????

      Est ce cette attitude d’eternel assisté ….de mendiant dont tu sembles fier ?????

      Pathétique !!!!!!

      Pourquoi même perdre son avec un couillon de morpion…..

      Et n’oublies pas de dire a ton papa et maman de maiyou et Tcharkwaou que TOTO A DIT est toujours vivant …… leur sorcellerie n’a pas de prise sur lui a plus forte raison toi un imbecile Comme rejeton ……😝😝😁

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.