Home ACTUALITE Installation de bases militaires étrangères au Niger : Après les USA, la France, l’Allemagne, maintenant l’Italie

Installation de bases militaires étrangères au Niger : Après les USA, la France, l’Allemagne, maintenant l’Italie

IMAGE D’ILLUSTRATION

Le Niger est en proie, depuis plusieurs années maintenant, à des attaques terroristes, comme les autres pays du sahel. Il est devenu aussi l ‘objet de convoitise des grandes puissances. La cause ? Tout d’abord son emplacement ou sa situation géographique. En effet le pays est au centre des foyers de tension dans le sahel, situé à l’est de la Lybie et l’Ouest du Mali, il constitue un carrefour pour le trafique des armes et autres stupéfiants illicites.

En suite l’engagement de son président dans la lutte contre le terrorisme, lequel lui a d’ailleurs valu le prix Mandela de la paix et aussi de nombreuses autres distinctions dans le monde dont la dernière en date est son invitation au sommet du G7, réunissant les 7 pays les plus puissants du monde, qui s’est tenu du 27 au 28 mai 2017 en Italie.

Enfin nous pouvons parler de récolonisation du Sahel, qui passe par le contrôle de la zone désertique. Revenons sur le second point, concernant l’engagement du président Issoufou Mahamadou, rappelons que sous son règne, Paris à prépositionné depuis 2014 des drones à Niamey et dispose aussi d’une base avancée à Madama (nord-est du Niger), à 200km de la Libye, zone stratégique pour les groupes terroristes et les trafiquants de drogue.

Les Etats-Unis d’Amérique ont aussi une base militaire à Agadez (Nord Niger) et une autre à Niamey, d’où décollent ses drones MQ-9 Reaper. Comme c’est une course d’influence qui se joue, en octobre 2016 l’Allemagne réclame aussi sa part et s’en sort avec une base aérienne soi-disant d’appui à la mission onusienne au Mali (MINUSMA) qui est en construction près de la capitale.

Les nigériens pensaient qu’avec autant de bases mil itai res étrangères dans le pays le président allait s’en contenté, mais c’était mal connaitre  » l’ambassadeur  » de la paix. Etant invité de marque au sommet du G7, Mr le président donne son autorisation à l’installation d’une base militaire au Niger.

Cette foisci l’heureux élu s’appelle Italie. En ef fet dans les semaines qui viennent l’Italie aussi va déployer ses troupes pour lutter contre le terrorisme et le trafic de drogue, puisque ayant déjà l’autorisation de Paris et Washington.

Le grand paradoxe de ces bases étrangères réside dans leur utilité. Un pays comptant trois bases étrangères et bientôt quatre de surcroît luttant toute contre le terrorisme est quotidiennement endeuillé par ces mêmes terroristes sans qu’aucune riposte ne soit observé venant de ces forces qui sont pourtant dans le pays pour ça. Toute la partie Ouest du Niger, notamment la région de Tillabéry est fait l ‘objet de plusieurs attaques les unes plus meurtrières que les autres.

Nos FDS, manquant de renseignement en temps réel, malgré les drones survolent leur territoire 24h sur 24 continuent de compté leurs morts. Les famil les et tout le pays régulièrement en deuil. Pauvre Niger.

[author ]Habibou Amadou (L’Eclosion)[/author]

40 Comments

  1. Aucun pays soucie de son développement et de son souveraineté ne permettra à une force etrangere de placer ses base milliaire dans son pays .Dommage pour le régime guruste qui a liquider les Niger au blanc ,mais l’histoire te ratrapera monsieur Charlie

  2. les bases militaires etrangeres se multiplient au niger avec le regime de charlie , protection du niger contre les terroristes bravo charlie , l enfant de la folle , hi ho ha , malgre ces forces d envahisseurs , cela m empechera pas ces terroristes de frapper sur son palais qd ils voudraient et vous le verreiez .

  3. ya rab , ya rab , ya rab . ALBARKATCHIN WATAN GA NA RAMADAN , ALBARKATCHIN IBADODIN MOU ,
    ALBARKATCHIN DOUKA ANNABAWAN DA KA AYKOMOUNA . WANDA A DOUKA TCHIKIN RICHIN GASKIA , TCHIKIN WANI KOUMBIYA KOUMBIYA , WANI TCHIN AMANAR NIGER , DA TALAKAWAN NIGER . DA WANDA YA SA AYI , DA WANDA YA YI : TO ALLAH YA SAKA MA DOUKA KIN NIGER MILLION GOMA CHA BAKOY . TOUT CELUI QUI A POSé DES ACTES CONTRAIRES AUX REGLES DU REGIS DE LA REPUBLIQUE QU’IL SOIT DE L’OPPOSITION OU DE LA MAJORITé DE LA SOCIETE CIVILE OU DE L’ARMEE , COMPLICE OU EXCUTANT . QUE DIEU LE TOUT PUISSANT RETIRE SA MISERICORDE DE LA PERSONNE ET MEME DE SA FAMILLE ET QUE DIEU RENFORCE L’AMOUR ENTRE NOUS NIGERIENS ET QU’IL LAISSE NOTRE PAYS EN PAIX . J’INVITE TOUT LES NIGERIENS DE FAIRE TOUJOURS CETTE PRIERE SURTOUT DANS CE MOIS BENIS DE RAMADAN INCHA ALLAH LES FAUTEURS DE LA REPUBLIQUE COURIRONT POUR RIEN ET AVEC UN GRAND REGRET TOUTE LEUR VIE . SURTOUT QUE LES INVOCATIONS DE CELUI QUI A éTéS INJUSTEMENT ATTEIND SONT TOUJOURS EXAUCEES .

  4. Des attaques et nuisances simulées terroristes en Afrique….. Que les Africains ne se trompent de combats previent un internaute…..et TOTO A DIT avait lu….agree sur des points et partage …..

    Et depuis quand partager devient un probleme ?

    Et depuis quand force quelqu’un a lire ? Et a la ligne …

    A chaque fois les terroristes frappent en Afrique.. Et comme il fallait s’y attendre, la vague des réactions n’a pas tardé sur le continent. Des palais présidentiels aux chancelleries diplomatiques en passant par les réseaux sociaux, de partout en Afrique, pleuvent des messages d’indignation, de compassion  et de soutien indéfectible au peuple terrorisé….

    Une observation froide de la forte médiatisation de chaque attaque terroriste en Afrique ainsi que des messages de soutien aux pays affectés, conduit à une grande interrogation: cette pression médiatiatique ne poussera-t-il  pas les gouvernements à consacrer plus d’efforts à la lutte contre le terrorisme au détriment d’autres problèmes aux effets aussi dévastateurs que les attaques djihadistes?

    Le terrorisme a toujours existé mais depuis les attentats du 11 septembre 2001 à New York City, le phénomène a pris une ampleur mondiale aidé en cela par l’avancée technologique dans le monde de la communication qui a permit une diffusion à grande échelle de chaque attaque terroriste. En reponse aux attentats du 11 septembre 2001, le gouvernement américain de l’époque aidé pas les médias occidentaux, a forgé le concept de “global War on Terrorism”. Il s’agissait de mobiliser à l’echelle mondiale des moyens militaires, politiques, diplomatiques et légaux pour combattre sur toute la planète toutes les organisations déclarées terroristes ainsi que les pays qui les soutiennent.

    La lutte contre le terrorisme s’est donc invitée en Afrique et occupe désormais le top de l’agenda des relations entre l’Afrique et ses partenaires bilatéraux traditionnels avec à la clé, des financements… Les gouvernements africains et leurs élites bon gré mal gré, se sont embarqués dans cette lutte sans pour autant avoir le monopole de l’initiative et ou du contrôle des opérations sur leurs territoires. Ainsi voit-on des initiatives externes se multiplier en Afrique de l’Ouest à grand renfort de tambours, pour contrer l’expansion du terrorisme. Il y a par exemple, le « Trans-Sahara Counterterrorism Partnership (TSCTP)» qui est une initiative américaine destinée à contrer la menace terroriste dans la région du Sahel. La France quant à elle, a aussi lancé son opération dénommée « Barkhane » pour lutter contre le terrorisme dans la bande sahélo-sahélienne, etc.

    En l’absence de discernement, les pays africains courent simplement le risque de s’engager corps et âmes dans la guerre des autres et ignorer les vrais problèmes qui dévastent au quotidien leurs peuples. En effet, il faut bien comprendre que l’essor économique, politique et culturel de l’Afrique n’est pas forcément très bien vu et apprecié partout au niveau international. l’Afrique malgré elle est engagée dans une certaine lutte et certains pays utiliseront tous les moyens possibles pour freiner son avancée. Par exemple, sans Boko Haram au Nigeria, ce pays, déjà première puissance économique du continent, pouvait être une grande puissance économique du G20, et servirait ainsi de levier pour toute la sous-région. L’exportation du terrorisme sur le sol africain peut donc devenir un moyen de diversion des États africains qui se retrouvent à mettre plus l’accent sur la lutte contre ce nouveau fléau, au detriment des priorités telles la santé pour tous, l’autosuffisance alimentaire, la revalorisation de notre culture etc.

    Ce qui est en débat ici, ce n’est pas une intention de minimiser l’importance de la  ménace terroriste en Afrique. Ce n’est pas non plus une entreprise de justification, ou de défense des djihadistes et des actes terroristes qui s’orchestrent en Afrique. L’objectif recherché, c’est de faire simplement appel à la vigilance des Africains, pour que la lutte contre le terrorisme ne devienne pas une excuse des gouvernements pour justifier le manque de progrès dans la quête de démocratie et de progrès économique et social.

    Les pays africains devraient donc revoir leur approche de la lutte contre le terrorisme en remportant d’abord des victoires en amont de cette lutte. La première des victoires à remporter, c’est celle de l’exercice total de leur souvereineté (interne et externe) sur le plan militaire. Pour ce faire, la présence militaire étrangère sur le sol africain (qui faut-il le rappeler précède les attaques terroristes) devrait être remise fondamentalement en cause. Il faut ôter aux terroristes un de leurs arguments de poids justifiant la conduite de leurs attaques sur le sol africain. De la même manière que la présence de bases militaires américaines en terre sainte de l’Islam (Arabie Saoudite) est évoquée comme prétexte pour la conduite du djihad contre les occidentaux, de cette même manière, la présence de bases militaires francaises et américaines en Afrique ne lui rend pas service dans la lutte contre le terrorisme. L’Afrique n’a donc pas d’autre choix que de développer une puissance militaire à l’echelle régionale ou continentale pour assurer sa propre défense. Si tel était le cas, des groupes comme AQMI, Al Shabab, ou Boko Haram n’auraient pas pu s’installer sur le continent. L’union devient donc incontournable car sans une union politique, il n’y aura pas de force militaire regionale ou continentale effective.

    La seconde victoire a remporter et la plus importante, c’est celle de la justice sociale. L’extrême pauvreté, les inégalités dans la réaprtition de la richesse nationale, le dénie de justice, la corruption, etc., tous constituent à n’en point douter des terreaux pour l’expansion des recrutements terroristes avec les jeunes comme cibles. Ainsi, les États africains en lieu et place de concentrer exclusivement leurs efforts sur les (risques d’) attaques djihadistes, devraient surtout combattre sans merci les criminels aux cols blancs qui opèrent au jour le jour dans leurs pays. Qui sont-ils ces criminels aux cols blancs?

    On le sait, les terroristes qui attaquent l’Afrique sont généralement armés de Kalachnikov ou d’explosifs autour de la ceinture et d’une mauvaise interprétation de l’islam comme idéologie. Les criminels africains aux cols blancs eux, ont le stylo ou l’ordinateur à la place de la Kalachnikov. La cupidité, la bassesse, et la soif du pouvoir constituent leurs ceintures explosives. Leur “idéologie” est un savant mélange de prétentions démocratiques, de droits de l’homme et de lutte contre la pauvreté.

    Par ailleurs, ces criminels aux cols blancs causent aussi d’énormes pertes en vies humaines en Afrique. Quand un opérateur économique vent consciemment des produits périmés aux consommateurs, il fait des victimes silencieuses. Que penser de ces médecins, de ces spécialistes en chirurgie et autres dans les hôpitaux publiques ou dans les cliniques privées, qui ont paralysé à vie leurs patients quand ils ne les ont pas simplement envoyés auprès de Dieu avant l’heure? Leur incompétence, leurs absentéismes, et leurs erreurs médicales ou de diagnostic ne font-ils pas plus de morts sur le long terme qu’une attaque terroriste isolée? Bref, les attaques terroristes en Afrique  font de nombreuses victimes mais gardons aussi à l’esprit que les criminels aux cols blancs en font autant sur le long terme sinon même plus.

    En plus, comme les terroristes, les criminels africains aux cols blancs posent aussi des actes d’une lâcheté et d’une ignominie indescriptible. Quand les présidents Sarkozy, Cameron, et Obama ont organisé une “expédition punitive” contre la Libye et qui a conduit à l’assassinat de Mohamed Kadhafi, le silence et l’impuissance des chefs d’États africains ne sonnent-t-ils pas comme une lâcheté ou une honte inacceptable?

    Enfin, beaucoup d’Africains se sentent insultés lorsque des gens se cachent derrière leurs religions pour commettre des attaques terroristes au nom de leur Dieu. Ils devraient l’être aussi lorsque des criminels aux cols blancs utilisent le couvert de la démocratie ou de la lutte contre la pauvreté pour assouvir leur soif d’argent et de pouvoir. Par exemple, que dire de ces régimes claniques qui charcutent les constitutions pour se maintenir au pouvoir durant des décennies contre le gré de leurs peuples? Combien d’hommes politiques africains ont initié, inspiré des rebellions pour conquérir le pouvoir par les armes? Combien sont-ils ces hommes d’États qui ont conspiré pour déstabiliser des pays voisins à travers des coups d’État et autres attaques à la souveraineté de ces pays? La crise ivoirienne des années 2000 et la tentative de coup d’État de septembre de 2015 au Burkina Faso en dit long sur le manque d’honneur de ces criminels africains aux cols blancs.

    Pour clore, l’Afrique devrait faire preuve de vigilance pour que sa lutte contre le terrorisme ne se fasse pas par procuration. Elle ne devrait pas non plus par manque d’action collective et de stratégie, laisser le terrorisme du reste du monde s’exporter sur son territoire pour finir par être un simple outil dans la guerre des autres. Elle devrait plutôt prendre le contrôle de son agenda de lutte contre le terrorisme qui passera forcément par l’exercise totale de sa souveraineté au plan militaire et surtout un engagement pour plus de justice sociale à travers une lutte féroce contre ses propres criminels aux cols blancs.

    Ces derniers ne portent pas de kalachnikov, mais ils utilisent des stylos et des ordinateurs. Ils ne sont pas cagoulés avec des treillis militaires mais portes des costumes cravates ou des bazins trois pièces. Ils ne publient pas de vidéos pour revendiquer leurs actes mais préfèrent opérer à l’abri des caméras. Pourtant, ils enfoncent l’Afrique chaque jour dans la misère et l’éloigne de sa quête de démocratie véritable. Leurs actes sont plus répugnants et dévastateurs sur le long terme que les attaques djihadistes et terroristes isolées. Il ne s’agit point ici de défendre les djihadistes mais d’inciter à la vigilance pour ne pas mobiliser nos maigres ressources pour combattre des attaques périodiques et isolées et oublier nos “vrais problèmes”.

    Et TOTO A DIT apprecie …..

  5. mon cher pauvre niger vous citez le tazartché tout en oubliant qu’en cette période la société civile et l’opposition s’était coalisées : cette coalition dont vous parlez ne date pas d’aujourd’hui. Permettez moi de vous demander d’être sincère dans vos propos car vous parlez d’un certain nombre d’acteurs de la société civile mais prenez un instant et regardez dans votre rétroviseur: Morou Amadou non je vous en fait économie de son cas.
    – Bio Abdramane il est de quel bord aujourd’hui ?
    -Younousa Samna ancien préfet de diffa et birni lui aussi de quel bord appartient t’il?
    – Et le plus flagrant est Souley qui a remplacé Abdoul Aziz Ladan de quel bord est-il ? Ce dernier se réclame toujours acteur de la société civile mais allez y savoir au quartier zarmagandey a la commune 5 pour quel parti il a batu campagne aux dernieres élections (mascarades). Pourquoi vous voulez oubliez tous ces soi-disant acteurs de la société privée (pardon civile). Au passage sans oublier Ibrahim Yacouba

  6. Pauvres nègres, toujours en retard d’un regret
    Nous avions TANDJA
    Puis un bon matin nous avons créé les condition pour la restauration de la démocratie; Nous avons crié comme des perroquets pour la restauration de la démocratie
    Puis la démocratie fut restaurée.
    Avec elle les intérêts de qui vous savez
    Le vin est tiré…
    Pauvres nègres…

    1. Vous aviez eu TANDJA…..et ce dernier avait fait ton temps legal …..en voulant faire le vieux con pour s’agripper au pouvoir…..un jeune con a ramene TANDJA a l’ordre……car le message de la connerie semble le seul que TANDJA pouvait comprendre lors de son TAZARCHE…..de son tripatouillage constitutionnel….de son coup d’etat constitutionnel malgre les multiples rappels a l’ordre ….

      Dis !!!! TAndja avait eu 2 mandats legaux de 10 …5 ansv…chacun …..

      En demandant 3 ans d’entorse juridique ….comment peut il realiser en 3 ans ses muliples chantiers inacheves…si le meme Tandja n’a pu le faire en 10 ans ???

      Bien vrai credit devrait etre donne pour Tandja d’avoir pu amener Sakorzy a midi pile sous le soleil ardent du Niger, le meme Sakorzi descendu rouge comme la tomate pourrie …..credit devrait etre donne a Tandja d’avoir su adopter cette attitude de patriote du genre les ressources multiformes sont au Niger….ce n’est pas a lui de courir a gauche et a droite pour faire la courbette chez les dits amis ….ce sont aux interesses par richesses du Niger d’accourir au Niger …chez Tandja ….dans le confort de son salon ….pour venir l’entretenir des differentes propositions d’offre qui lui paraitront avantageuses pour le Niger ….

      Mais que non….La table ayant ete servie pour ses 10 ans …Tandja a refuse de la debarasser…et son jeunot ou cadet en armes. le CBA Salou qui a debarasser la table…
      Pour dire d’un coup d’etat constitutionnel auquel Tandja tenait ….le Soldat Salou a foudroyamment riposte par un coup d’etat militaire pour restaurer la legalite republicaine…. Le respect des engagements des mandats

  7. salam à tous. Je veux juste poser cette question à pauvre Niger. Donnez nous, un seul pays au monde où une base militaire de l’OTAN a été délocalisée de l’effondrement du mur de Berlin à ce jour. Cessez de vous illusioner ces bases sont là à jamais car vous manquerez toujours cette force de les faire quitter après s’être installées.
    Depuis leur installation combien d’attaques y’a t’il eu ? Ridicule tel est l’homme Noir: Penser que des gens qui n’arrivent pas sécuriser leurs propres territoires viennent assurer la sécurité chez vous; UTOPIE.
    Le terrorisme en Libye, au Mali et dans la partie nord-ouest de notre pays sont l’oeuvre de qui ?
    Pour cette somme faramineuse octroyée à l’Égypte, il faut remonter dans l’histoire pour connaître sa raison : c’est à titre protectionniste. c’est une somme accordée à l’Égypte pour garantir la paix à l’État Satanique d’Israël.
    Mon cher cessons de tendre la main pour pouvoir développer notre pays. Et si avec 2000 milliards on peut penser au développement, 1000 milliards( Eximbank) suffisent pour lancer les jalons de ce développement. Où sont ils passés ?
    Vous implorez plus d’action de la part de la société civile et quand elle agit vous la qualifiez d’être à la solde de l’opposition.
    Ni Hama Amadou moins Charlie ne sauront sortir notre pauvre pays du gouffre dans lequel ils l’ont mis. Aucun d’entre ces deux ne pourra se tenir en face du peuple et lui prouver qu’il aime notre chere patrie. Réveillons fils du Niger et que les cartes de la véritable démocratie ( si elle existe) soient rejouées. Salam

    1. Ok, et c’est d’autant plus désolant que nous n’arrivons même à avoir ces miettes que ces grandes puissances sont obligées de donner dans les autres pays où ils installent leur base.
      Tout ça parce que nous pensons plus de temps, nous mettons plus d’énergie à nous auto détruire qu’à profiter des rares opportunités qui s’offrent à notre pays.
      Pour ce qui est de l’alignement de notre société civile avec les partis politiques je n’ai rien inventé et vous le savez plus que moi. C’était vrai hier quand les Morou détruisaient le régime de TANDJA est c’est vrai aujourd’hui quand l’opposition et la société civile se coalisent contre le pouvoir en place
      Mais tout ça c’est moins grave que le fait que nous n’arrivons pas à créer les conditions de tirer notre épingle du jeu face aux stratégies des autres pays.

    2. J’ajouterai que nos hommes politiques ne sont pas des accidents. Nous les méritons.
      Et je refuse l’idée de dire qu’on peut rien entreprendre tant que ce n’est notre leader bien aimé qui est au pouvoir.
      A ce rythme on ne fera jamais rien pour notre pays. Car aucun président ne sera élu par 100% de nigériens.
      Travaillons donc avec celui qu’on a pour tout ce qui est de l’intérêt du Niger.

      Les hommes passent les États et les peuples demeurent

    3. une base militaire francaise a été délocalisée du Sénégal. Il y a eu d’autres cas dans d’autres pays. Au Niger ce n’est meme pas une base militaire. Les gens font du spéculations pour des fins poliques. Allez y voir en Jibouti, au Quatar, au Japon et etc.
      Les quelques équipement et militaires occidentaux en séjour au Niger peuvent etre déplacés en un rien de temps. Les gens cherhent à dramatiser la situation juste parce qu’on a une majorité d’ignorants. L

    1. Ok Falké
      Malheureusement ce parlement on le mérite.
      Le temps qu’il est là que peut-il nous faire de positif?
      Et je nes suis pas de ceux qui pensent que la racailles se sont les autres
      Je ne suis pas de ceux qui pensent qu’il n’y a que la racaille au parlement
      Evitons ce comportement qui consiste à tout peindre ne noir
      Je dis
      Les hommes politiques du pouvoir+ les hommes politiques de l’opposition + la société + les simples citoyens nous avons tous échouer à tirer dans la défense des intérêts supérieurs de notre pays.
      Et dans ce monde toutes les nations cherchent à défendre leurs intérêts.
      Si nous continuons dans notre léthargie, dans nos zizanies, dans nos querelles intestines nous paieront
      le prix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Hama Amadou à Niamey…

L’ancien président de Lumana Monsieur Hama Amadou est arrivé cet après-midi à Niamey en co…