Accueil / ACTUALITE / Interpellation de M. Boubacar Marafa pour diverses entorses à la loi sur les libertés envers la Communauté Arawa et Alliés du canton de Tibri

Interpellation de M. Boubacar Marafa pour diverses entorses à la loi sur les libertés envers la Communauté Arawa et Alliés du canton de Tibri

Boubacar Marafa: vous ne me connaissez certainement pas et c’est réciproque. Pour cause, c’est M. Marafa Kiassa (que son âme repose en paix), votre défunt père m’a ton dit, une personne que j’ai eu à côtoyer puisqu’il venait régulièrement me rendre visite à domicile. Celui-là même dont votre communauté a  remis en cause l’élection regroupant les communautés Arawa et Goubawa, puis la nomination en 1980 comme chef de canton de Tibiri, en disant que c’est « une fraude » organisée par le Président Kountché (PSA). Je crois savoir que vous êtes candidat au poste de chef de canton de Tibiri dont le contentieux est en cours d’instruction au Conseil d’Etat.

C’est pourquoi je vous écris pour vous demander pour quelle raison, le mercredi 6 septembre 2017, autour de 13 h, en compagnie de huit (8) autres personnes, vous vous êtes permis de vous introduire, sans rendez-vous et contre son gré, au domicile sis à Dogondoutchi de l’Honorable El hadj KHANE Seini Moussa, mon grand–frère, candidat comme vous au poste de Chef de canton de TIBIRI.

Le seul motif que vous aviez avancé à l’intéressé, après avoir violé son domicile, est que vous êtes venu pour négocier. Mais négocier quoi ? Puisque vous avez accepté que l’un des vôtres ait osé traiter tous les Arawa de « Kaikai » (galeux) et que ses excuses publiques sont toujours attendues.

Après vous avoir poliment éconduit, l’Honorable Khané Seyni vous a sagement indiqué la voie à suivre et les personnes à contacter pour exprimer vos doléances. Apparemment vous semblez vous complaire dans la diversion et le dilatoire puisque vous connaissez les préalables à toute rencontre avec les ayants droit à  la chefferie précoloniale Sarkin Arewa.

Je dois vous rappeler, comme vous semblez ignorer la loi et donc le code pénal,  qui dispose en son article 271 que « Tout individu qui se sera introduit, à l’aide de menaces, violences, dans le domicile d’une personne, sera puni d’un emprisonnement de trois (3) mois à deux (2) ans et d’une amende de 10.000 à 100.000 francs ou de l’une de ces deux peines seulement. »

Pour ce délit, le code prévoit à l’article 114, les mêmes peines pour « Tout fonctionnaire de l’ordre administratif ou judiciaire, tout agent de la force   publique …. ».

Vous aviez, le mois dernier, en complicité avec un de vos proches, menacé des chefs de villages Arawa et Alliés de destitution sans en avoir le pouvoir. Suite à notre intervention le mardi 22 août 2017, vous aviez été rappelé à l’ordre par le Gouverneur de Dosso, à qui vous aviez promis de vous amender. Mais il semble que ce ne soit pas le cas puisque vous semblez vous croire tout permis.

C’est pourquoi, prenant une fois de plus à témoin l’opinion nationale, régionale et internationale du désir de la Communauté Arawa et Alliés de vivre en paix, je vous prie de croire que nous laissons encore passer cette énième bévue, pour des raisons d’apaisement d’une situation déjà délicate dans le canton de Tibiri. Mais nous vous garantissons qu’à la prochaine agression contre un de nos parents ou alliés ou toute violation de domicile caractérisée suivie de menaces, nous commettrons un huissier qui constatera et porterons plainte contre vous et vos complices. Ne perdez pas de vue La loi fondamentale qui dispose à son article 10 « Tous les Nigériens naissent et demeurent libres et égaux en droits et en devoirs. » et à l’article 27, « Le domicile est inviolable… ».

C’est dire que nul ne peut alors vous soustraire de la loi

Ne l’oubliez surtout pas, les hommes passeront…..les institutions demeureront.

C’est le cours de l’histoire.

Salutations

Ampliations : ACTN – Honorable Sultan de Dosso – Gouverneur de Dosso – Ministre Chargé de l’Intérieur – Conseil d’Etat

CNDH –

Niamey, le 11 septembre 2017

À propos de l'Auteur

Djibril Baré

Ayant droit à la Chefferie Sarkin Arewa du Katarma actuel canton de Tibiri

À propos Administrateur

20 plusieurs commentaires

  1. le sage:
    statikement,ce groupe d’intellectuels soit disants,supers princes du katarma,non du roukumdu,non de bozaraw,non de fallawa,non de konawa,non rafafai,ds dept tibiri,pense kils cherchent a ns mobilsés et monopolisé pour leur interet personnel,egoiste,surtot kils st tous des retraités pour se faire connaitre afin d’etre des deputés et autres.l’avenir ns donera raison!

  2. bravo !le sieur independentiste des arawa et gubawa.jespere ke tu sois l’honnorable mai arewa,l’emepereur de l’arewa toute entiere ki s’étant de tera à doutchi,via matankari,guecheme ,kanguiwa,daoura,bornou etc.rappelle toi kil ya candidature au poste à doutchi car nous connaissons le feu vrai mai arewa A.GAO paix à son âme.Cesse de nous harcelé.ns aussi avions taiter le lait des arawa et gubawa.la classe d’age de ce litige est pour ces décennies seulement,dieu merci.tibiri est un dept ojourhui,mobilisons nous afin d’etre indépendants au détriment de dogondoutchi.ns sommes à la kete des infrastructures educatives,sanitaires,routieres,agricoles,etc.ns connaissons tous la repartition des village admnistratifs dps la penetration colonial.je suis arawa de la commune de koré,et non de doumega,je suis arawa de la commune de tibiri et non de doumega ,hier tu parlais de rounkoumdum,ojourdhui mai arwa,et dmain mai gubawa,pardon pour ton harcellement envers les tiers.

  3. Mr Mangari, je dis et je répète que les Maouris de Tibiri ont commis l’ erreur de l’histoire. Si tu ne connais pas la vraie histoire, il faut aller te renseigner à Doumega. Ce problème existe même pendant que IBM était président de la République et il n’avait pas pu faire quelque chose. On a pas traité tous les Maouri de KaiKai mais ceux du canton de Tibiri. Il faut bien comprendre ça.

  4. Conflit entre goubawa et arawa ? Je n’ai jamais imaginé, et au grand jamais, que Djibril, ex conseiller de son frère, ex candidat exprimé à la président mais non retenu, ex candidat malheureux aux législatives, va se rabaisser pour attiser les conflits entre arawa et goubawa. A refléchir. Toutes mes excuses si ma réaction va entrainer une insulte.

  5. Arrêtez vous là. Un jeune analphabète de surcroît va agresser à son domicile un vieillard de plus de 72 ans et vous trovez ça normal parce que vous êetes des goubawa. Arrêteezzzzzzzzzzzzz parrrrdoonnnn !
    Dites au Marafa de ressaisir.

  6. pourquoi cette haine. sommes nous des musulmans? moi je suis goubé , ma femme maouri peu importe l’issue de ce litige, je me demande ce que diront mes enfants?

  7. NB: tous ceux qui essaient des déstabiliser notre pays en usant des subterfuges nous trouveront sur leur chemin.
    A bon entendeur…

    • Tu menaces qui ?
      Je prends tes menaces au sérieux.
      Es tu prêt à affronter le procureur de la République ?

      • Le Sage est-ce à dire que tu fais partie de ceux qui cherchent à déstabiliser notre pays?
        Si tel est le cas la menace s’adresse à toi et à tous ceux qui, comme toi, cherchent à déstabiliser notre pays.

        • Toi tu es qui ? Tu n’as pas le monopole de l’amour de la patrie. Tu te prends pour qui pour t’arroger ce droit. Le procureur est là. Attention à l’usurpation de fonctions

  8. Il y a finalement des gens qui ne vivent qu’avec des intrigues.
    Pourtant certains Maouri qui gesticulent aujourd’hui ont eu d’autres occasions beaucoup plus nobles pour lutter avec des idéaux plus nobles et plus mobilisateurs. Avec le lâche assassinat de BAARE, l’un des plus dignes des maouris ils s’agissait d’agir pour l’avenir du Niger et de son peuple. Et à ce moment de notre histoire nous n’avons pas vu certains maouris qui s’agitent aujourd’hui.

    Pourquoi venir maintenant nous emmerder avec des questions aussi petites que les chefferies des hameaux?

  9. Djibrill fait pitié !!! Le cosimba a vécu, il n’est plus. Il faut arrêter de jouer au martyr, ALLAH, seul dispose et donne le pouvoir. Les multiples et pitoyables intrusions de Djibrill sur la scène médiatique me rappelle une sortie de BONKANO «  » un jour, on est chasseur, un jour on est la biche » !!!!

  10. Regardez moi ça. On a pas traité tous les Maouri de KaiKai, mais ceux du canton de Tibiri. Ils le sont vraiment. Moi je suis un Maouri de canton de Tibiri qui porte même des cicatrices. Une seule famille manipule tous les arawas de Tibiri. Les autres sont incapables de relever le défi ( famille Barré ). Moi j’encourage les Goubawas. Le mensonge peut courir pendant mile ans, un seul jour la vérité l’atrappera. Alors.

    • Toi tu es un idiot fini

    • Toi tu n’ es pas un Maouri tes cicatrices sont fausse si c’est le cas tu es malade c’est sur tu es atteint de la Folie elle va certainement finir avec toi . C’est toi et ton groupe qui sont KAIKAI si tu es un vraie Homme il faut me donner tes vraie identifier ? Pourquoi tu attaques à la famille BARE Mainassara , attention danger mais tu répètes tes insultes je te regèlerais ton compte à bon entendeur salut

    • Djibril BARE du courage pour cette lutte et tu a le soutiens de tous les ARAWAS du Canton de Tibiri nous sommes soudés comme un seul homme ceux qui cherchent à nous diviser se trompent . Vous aviez dit que les maouris sont KAIKAI , vous allez le regretter ICHA ALLAHAHOU et ils ne peuvent pas lutter.
      Les jours à venir nous diront ICHALLAHOU qui est lâche entre nous on verra. Vous aviez commencer à ménancer nos parents aux villages , je vous informe que nous sommes en démocratie même si le pouvoir est avec vous la justice est là pour protéger les citoyens nigériens .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*