Home ACTUALITE Investigations journalistiques en Afrique de l’Ouest : Moussa Aksar à la tête de la Cenozo…

Investigations journalistiques en Afrique de l’Ouest : Moussa Aksar à la tête de la Cenozo…

la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) a un nouveau patron. Il s’agit de Moussa Aksar qui a été porté à la tête du Conseil d’administration hier lors de la première journée de l’assemblée générale qui se tient à Accra.

Journaliste expérimenté, formateur en sécurité journalistique, connaisseur des arcanes du terrorisme au Sahel, Moussa Aksar est le directeur de publication de l’hebdomadaire nigérien «L’événement» et du site internet de même nom. Il est également depuis quelques années un collaborateur de Reuters. A ce propos, il a pris part, avec cinq autres journalistes à la dernière enquête de l’agence britannique consacrée à «Comment les djihadistes ont trouvé de l’or en Afrique de l’Ouest.»

Dans son «discours d’investiture», Moussa Aksar s’est engagé à consolider les acquis déjà engrangés «grâce au travail du bureau sortant» dirigé par Filomena Silva du Cap- Vert, à mieux faire travailler les ressources humaines disponibles à Cenozo. Mais surtout, il a insisté sur la nécessité de relever les bourses allouées aux journalistes dans le cadre des investigations financées par les partenaires.

Aksar a également annoncé des initiatives en direction de la société civile ouest-africaine et des partenaires pour un plaidoyer permanent contre les fléaux que sont la mal gouvernance, la criminalité transfrontalière, la corruption devenue «un mot de passe», etc.

Source: https://www.impact.sn/

  1. « SEUL LE TRAVAIL LIBÈRE L’HOMME DE LA DOMINATION ET LA SERVITUDE », disait Me Zakhskab quand BEN OMAR MOHAMED Ministre de l’Emploi au Niger, le réitère lors d’une mission à Agadès de SA le Sultan de l’Aïr en présence du respectable et respecté Inspecteur des Télécoms et Gouverneur Sadou Soloké.

    Quoi de plus logique et rationnel quand chacun et nous tous qui nous disons croyants en Dieu Allah (swt) en faisant nos cinq prières canoniques alors que nous refusons de reconnaitre qu’une fois parachutés sur Terre en quittant le Lieu Sûr où l’on n’a faim ni soif et l’on ne tombe malade car tout était assuré gracieusement par le Seigneur Créateur qui nous a primordialement installés dans son Paradis de l’Aude-là.

    N’eut été la fâcheuse erreur de nos ancêtres Adam et Eve qui crurent aux aux trompeurs de Satan/Ibliss et eurent commis le PÉCHÉ ORIGINEL, nous serrions encore là-bas loin des brouhahas et autres chansons funèbres des armes de Boko Haram, EI, Daesh, Aqmi et consorts qui déstabilisent notre quiétude. Le monde doit comprendre que le Terrorisme est la pire des lâchetés de ceux qui la font et les plus lâches humains sont ceux qui les arment pour atteindre des buts inavoués, l’Argent!

    N’EST-CE PAS QU’À TOUTE COMPÉTITION SPORTIVE ET INTELLECTUELLE, SEULS LES FAIBLES ET LES LÂCHES SE SERVENT DE LA CORRUPTION POUR AVOIR CE QU’ILS DÉSIRENT; LA VICTOIRE SOIT-ELLE?
    Dans tout match à la régulière, celui qui use d’arme pour vaincre n’est que le plus lâche de tous les lâches; autrement, jouons le jeu à intelligence ou force égale et l’on déterminera qui est qui sur le terrain. Hélas! LES LÂCHES SE TAPISSENT DANS L’OMBRE POUR SE SERVIR DE LEURS BIENS MAL ACQUIS AFIN D’AGIR SUR LES IGNORANTS ET LES EMMENER À EXÉCUTER LE SALE BOULOT À LEUR PLACE POUR QUELQUES MIETTES QU’ON LEUR JETTE.

    LE PREMIER DEVOIR QU’ALLAH (swt) A IMPOSÉ À ADAM L’ANCÊTRE DE L’HUMANITÉ, C’EST LE TRAVAIL; LE TRAVAIL POUR SUBVENIR À SES BESOINS ALIMENTAIRES QUAND C’EST LE GRAND POURVOYEUR QUI ASSURERA DU NÉCESSAIRE (pluie) AUX ALIMENTS DE SE PRODUIRE EN SE REPRODUISANT DANS LES CHAMPS, LES POTAGERS ET LES JARDINS. Voilà la vraie source de la foi à cultiver; donc à travailler pour se nourrir mais pas en volant, expropriant, exploitant illégalement les richesses du pauvre pour le rendre plus pauvre ou SE SERVIR D’UN FAUX DIPLÔME POUR ACCÉDER À UN POSTE DE FONCTION IMMÉRITÉ.

    Les aussi pires terroristes qui soient en Afrique, sont les corrupteurs et les corrompus qui se la coulent dans l’obscurité totale au point de ne trouver aucun témoin de leur ignominieux acte. C’EST APRÈS L’ORDRE DIVIN AU TRAVAIL QU’ALLAH (swt) ORDONNA À L’HOMME LE SECOND DEVOIR QUI CONSISTE À L’ADORER D’UN CULTE PUR quand nos guides religieux ont tant de pains à cuire sur la planche alors que c’est là le quartier général de ceux qui ne trouvent aucun sens à croire à la Force du Travail pour réussir et qu’au lieu de se plier à la Volonté du Seigneur Majestueux Créateur qui a imprimé l’ordre à toutes les créatures cherchant le Salut par le travail avant l’Acte d’Adoration pour le Travail aux moins paresseux.

    N’EST-CE PAS QUE L’INDOMPTABLE INTRÉPIDE COMPAGNON OMAR BEN AL KHATTAB FUT DES PLUS RÉVOLTÉS CONTRE LA FAVEUR D’ENTRÉE AU PARADIS À TOUT MÉCRÉANT POLYTHÉISTE QUI ADORAIT UNE AUTRE DIVINITÉ EN DEHORS D’ALLAH (swt); CE, AVANT DE MOURIR S’ILS ARRIVAIENT À PRONONCER LA KALIMATOU’SHAHADA? ET, UN MAZDÉEN SÉRIEUSEMENT MALADE (adorateur de dieu Vulcain/Feu depuis près de 70 ans) VINT AU TERME DE SA VIE SUR TERRE. IL SE TROUVAIT ÊTRE UN VOISIN MITOYEN INSUPPORTABLE DU PROPHÈTE MOHAMED (rsaws) L’ENVOYÉ POUR GUIDER L’HUMANITÉ SUR LE DROIT CHEMIN QUI INVITA TOUS LES PRÉSENTS À SA COUR, DE VENIR VISITER CE MOURANT POUR DES DROITS DU VOISINAGE. Arrivés au domicile du mécréant en agonie, le Prophète Mohamed (rsaws) commença par l’inviter à prononcer la profession de foi quand l’humble Omar Ben Al Khattab en transe d’énervement, quitta le groupe pour aller se défouler en attrapant une branche d’arbre qui s’était mise à fumer, tellement que la situation est compliquée chez ce sincère serviteur d’Allah (swt).

    dès que le mécréant arriva à prononcer la profession de foi, il mourut et le Saint Envoyé d’Allah (swt) lui ayant fermé les yeux, se précipita vers son Compagnon et vit la branche de l’arbre qui s’était enflammée avant de lui demander: « Ô, mon ami! Pourquoi nous as-tu quitté promptement? Et Omar Ben Al Khattab de répondre « IL FAUT TRAVAILLER, IL FAUT TRAVAILLER, IL FAUT TRAVAILLER »!

    Instantanément, le visage du Prophète devint tout blanc quand il lui dit: « En effet, avant toi, aucun homme n’a mérité d’être traversé par le « WAHAYI » qui passa par la branche enflammée dont tu tient en ta main bénie et me parvenir pour « ANNONCER AUX CROYANTS QU’APRÈS CE DÉFUNT, LE SEIGNEUR ALLAH (swt) N’ACCEPTERA PLUS SON PARDON POUR LA SEULE ET SIMPLE PROFESSION DE FOI, SANS AVOIR TRAVAILLÉ À LE SERVIR AFIN DE MÉRITER LE PARADIS ».

    SI NOS DÉCIDEURS TIENNENT À RENCONTRER LA FACE SUBLIME DU SEIGNEUR AVEC SATISFACTION, AU JOUR DES COMPTES, ILS DOIVENT S’ENGAGER RÉSOLUMENT À COMBATTRE FAROUCHEMENT LA CORRUPTION ET TOUTE FORME DE TRICHERIE QUI RÉGRESSE L’EFFICACITÉ DE LEURS POUVOIRS RELATIFS AU DÉVELOPPEMENT INTRINSÈQUE ET GLOBAL DE L’AFRIQUE ET LA BONNE GOUVERNANCE.

    L’HOMME DOIT TRAVAILLER RUDEMENT POUR MÉRITER LE POSTE QUI LUI REVIENT À LA PLACE QUI LUI SIED COMME EN TÉMOIGNE LA NOMINATION DE NOTRE COMPATRIOTE, L’EXPÉRIMENTÉ JOURNALISTE D’INVESTIGATION, MOUSSA AKSAR! PEUT-ON CONFIER SA VOITURE À UN MAUVAIS CHAUFFEUR SANS PERMIS APPROPRIÉ DE CONDUITE NI MAITRISE DE TENUE DU VOLANT, PUIS NE PAS CRAINDRE LE RISQUE D’UN ACCIDENT FÂCHEUX QUI EMPORTERAIT TOUTE LA FAMILLE EMBARQUÉE? OU BIEN C’EST PARCE QUE MÊME LES AUTORITÉS QUI NOUS GOUVERNENT SE DISENT QUE LE BIEN DE L’ÉTAT EST INCONSIDÉRÉ? À moins d’être inconséquent, l’on ne risquerait jamais de confier la garde de sa personne aux non-professionnels du métier de Body-guard. DONC, TRAVAILLONS POUR MÉRITER LA LIBERTÉ CAR SEUL LE TRAVAIL PAIE ET LIBÈRE L’HOMME DE LA PAUVRETÉ ET LA MISÈRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Editorial : Repenser La Sécurité Collective !

On dit souvent qu’à «chacun ses problèmes dans la vie». On pourrait y ajouter aussi qu’à c…