Home ACTUALITE « Je suis en mission de la République et quelle qu’en soient les difficultés en face, je ne trahirais pas la confiance placée en moi par le Président de la République », déclare Dr Abdou Harouna, DG de Niger Télecoms…

« Je suis en mission de la République et quelle qu’en soient les difficultés en face, je ne trahirais pas la confiance placée en moi par le Président de la République », déclare Dr Abdou Harouna, DG de Niger Télecoms…

La société nigérienne Niger Télecoms suscite décidément des convoitises un peu partout et le nouveau dynamisme insufflé par le Directeur Général, Dr Abdou Harouna n’est pas étranger à cette levée de boucliers.

Ainsi, de partout, ce sont les coups bas qui pleuvent. Ce fut d’abord une cabale politique enclenchée par certains caciques politiques édentés, désorientés et affolés, qui voient d’un très mauvais œil, l’émergence d’une nouvelle jeune génération politique dans la Région de Maradi.

Ces apprentis sorciers, spécialisés dans les intrigues ont juré de scalper la tête de Abdou Harouna, qui serait devenu trop gênant. Et rien n’a été épargné au DG de Niger Télecoms.

On se rappelle encore des coups les plus vils contre sa personne et sa candidature lors des élections législatives ; les coups tordus et fourrés pour l’empêcher d’accéder à des postes de responsabilité au sein de sa formation politique et les nombreuses intrigues fomentées contre lui pour l’empêcher de réussir sa mission salvatrice de redressement de Niger Télécoms.

Et malgré les pressions politiques tous azimuts, le DG de Niger Télecoms continu son petit bonhomme de chemin et Niger Télécoms s’affirme de jour en jour, comme l’un des fleurons des entreprises nigériennes, tout en continuant malgré la morosité économique ambiante et la concurrence féroce à récupérer une part appréciable du marché nigérien des télécommunications.

Aveuglés par ce redressement spectaculaire d’une société jadis moribonde et délaissée par la clientèle, des jaloux aux yeux de crocodiles, appuyés par une cohorte de politiciens en mal d’assises et des syndicalistes sans vergogne, complotent chaque jour que Dieu fait, avec pour unique ambition de décapiter la tête de cette société afin de la replonger dans l’abime.

Aussi après, plusieurs missions d’enquêtes et de contrôle, le matraquage puéril à travers des journaux et les réseaux sociaux, ce sont aujourd’hui, des syndicalistes en mal de virilité qui sont mis à contribution pour parvenir au sinistre dessein de destabilisation de la société.

Que disent ces syndicalistes d’un autre genre ?

Quelle leçon patriotique peut donner des gens qui ne luttent que pour leurs intérêts égoïstes et malsains ?

S’il vous plait, 13 syndicats pour la seule Niger Télécoms, on est où là ? 13 grandes gueules affamées et qui ne cherchent qu’à manger gloutonnement au lieu de servir et de défendre les intérêts des travailleurs.

Les agents peuvent ils être défendus par des caméléons qui se transforment au gré des circonstances et qui passent leur temps dans les salons des politiciens avec l’espoir de décrocher un poste de responsabilité ? On se moque de qui ? On défend qui?

Cessez de jouer avec l’esprit des honnêtes gens. Mun gané ku shirman banza kawai.

Comme l’ont dit certains, la vraie raison de cette agitation résulte de la volonté de l’administration de Niger Télécoms allant dans le sens d’auditer le comité d’établissement, qui était devenu au fil du temps la caverne d’Ali Baba des syndicalistes qui jonglaient avec l’argent public comme bon leur semble.

Cet audit se fera, advienne que pourra et tous les bons blancs fantaisistes octroyés illégalement seront remboursés et les responsables répondront de leur forfaiture.

Le chantage et autres menaces n’y changeront rien. Lorsque les syndicalistes parlent de pertes d’acquis et des maux de la société Niger Télécoms, ils doivent clairement dire aux Nigériens qu’ils veulent imposer au DG de contracter des crédits des centaines de millions de nos francs pour leur partager sous forme de prêt sans intérêt payable à une durée de six mois et dont certains de ces responsables syndicaux n’ont pas remboursé depuis 2015. Aussi, Ils ont oublié de faire cas de cette lettre en date en 29 décembre adressée par le DG au personnel dans laquelle il indique clairement : « qu’au cours de l’année 2018, notre entreprise a rencontré beaucoup de défis suite à certaines décisions réglementaires qui  avaient significativement impacté notre trésorerie.

Tant d’efforts ont été faits, tant de sacrifices consentis par l’ensemble des travailleurs pour maintenir la tête de notre entreprise hors de l’eau malgré l’adversité concurrentielle. La Direction Générale le reconnait, vous remercie tous et vous appelle à continuer dans ce sens pour qu’en fin nous relevions ces défis.

Avec tous les défis auxquels nous avions fait face, je voudrais demander encore votre compréhension afin que la cohésion sociale soit de mise au sein de notre entreprise.

Toutefois, je tiens à vous rassurer que l’espoir soit permis ! Tous les problèmes qui nous ont conduits aux difficultés sont résolus.

2019 est pleine de perspectives pour notre entreprise.

Il nous revient de persévérer et de nous mettre au travail. Engageons nous TOUS à hisser notre joyau national au premier rang des opérateurs des télécommunications au Niger ! Ce n’est pas rêve, WE CAN DO IT ».

Aussi, les réalisations comme le lancement de la 3G TURBO, la mise en service d’un call center moderne, et d’un service moderne d’identification des abonnés, sans oublier les nombreuses actions sociales entreprises par Niger Télécoms sont des signes de présence annoncée de la société dans le secteur.

Et pourtant rien n’a été épargné au DG de Niger Télecoms tout au long de l’année dernière qui se trouve être le DG le plus contrôlé et audité de notre pays.

Les nombreux détracteurs du DG de Niger Télécoms, ces aigris haineux ont été contrariés dans leur plan machiavélique par le redressement spectaculaire de Niger Télécoms opéré par la Direction Générale sous la conduite de Abdou Harouna.

Sur la gestion du Sieur Abdou Harouna point n’est besoin de chercher loin, car les chiffres parlent d’eux même; et à titre illustratif, les chiffres d’affaires s’affichent comme suit :

2016 (c’est à dire avant l’arrivée de Abdou Harouna à la tête de la société ) : 24. 740. 944. 437 FCFA ;

2017 (avec Abdou Harouna comme DG) : 33. 093.6 83. 974 FCFA

2018 : 39. 593. 712. 417 FCFA.

Le résultat net opérationnel obtenu en 2017 sous la direction de M. Abdou Harouna est de 2 milliards 400 millions contre un résultat négatif enregistré ces dernières années dont moins 296 millions en 2016 avant sa prise de fonction. Et en 2018, le résultat opérationnel net provisoire est d’environ plus de 3 milliards.

Aussi, Plus de 20 milliards de FCFA de dettes ont été réglés.

Ceci étant, si pour ces prouesses avérées,  ce gestionnaire hors pair ne reçoit pas des éloges ou même les félicitations, aucune raison objective ne doit justifier les griefs incongrus et délibérés de certains de ses agents qui, selon nos investigations, ne parlent pas au nom de la majorité des employés. Et leurs agissements avaient créés des mécontentements et une sorte de révolte de la majorité des agents qui auraient même lancé une pétition pour demander le remplacement du syndicaliste les représentant au conseil d’administration de Niger Télécoms.

Heureusement qu’en dépit de cet esprit maléfique des adversaires du DG de Niger Télecoms, qui ont juré d’employer tous les moyens, même les plus vils pour en finir avec Abdou Harouna, Sarkin Yaki, celui-ci est déterminé à remplir sa mission à lui confiée par le Président de la République et le Gouvernement avec honneur et dignité. « Je suis en mission de la République et quelle qu’en soient les difficultés en face, je ne trahirais pas la confiance placée en moi par le Président de la République qui attache un prix au secteur des télécommunications et surtout à la société Niger Télécoms » nous confie-t-il lors d’un entretien en 2017.

Dieu étant au contrôle de toute chose, la vérité finira certainement par triompher.

Source: Tamtam Info News

28 Comments

  1. En tout état de cause, les commentaires de « ISSILI MASHANONO » en date de 16 Janvier 2019 à 3:04 et « YARO DA GORIBA SAÏ LASSA YARO KIYAYI MATAL AWRÉ » (in’ba tsiya kakénéma ba) de 18 Janvier 2019 à 4:43 en disent clairement que l’Honorable Député Abdou Harouna DG de NIGER-TELECOMS n’est ni ironisé encore moins moqué. Se croyant Sarkin Yaki, l a oublié qu’on est Prince que chez soi; ailleurs, si l’on ne prenne garde, « On devient pâture sur laquelle les carnassiers s’en acharnent à déchiqueter ».
    Un adage haoussa dit: « QUAND LES OPPOSANTS/ennemis TE VOIENT DÉFÉQUER DANS LA BROUSSE, ASSIEDS-TOI LA-DESSUS SINON ILS DIRONT T’AVOIR VU ACCOUCHER DES CHATONS ». Cela va de soi avec les politiciens de tout acabit /cas faisant foi des Nounoues dénonçant les exactions souvent de la jeunesse de grandes personnalités en Occident).I Il faut savoir prendre d’extrêmes prudences dans la vie avant de s’engager en politique car, LES MENTEURS, VOLEURS, ESCROCS, FORNICATEURS…S’ABSTENIR. L’histoire est toujours là pour permettre à certains de rappeler votre passé et votre présent pour vous confondre. Toujours, le Maitre ZaksKab dit: « L’HISTOIRE EST INFALSIFIABLE CAR C’EST LE DIEU ALLAH (swt) LUI-MÊME QUI L’A ANOBLIE POUR RETRACER EXACTEMENT, SUCCINCTEMENT, LA VIE DE SES PROPHÈTES MESSAGERS ENVOYÉS AUPRÈS DES HOMMES POUR PORTER SES PAROLES ». Travestir, falsifier ou prostituer l’histoire pour parvenir à des fins personnelles, est le vrai signe de faiblesse des ignorants (notre historien de formation et de carrière, SEM le Président Bazoum Mohamed est là pour le confirmer).
    S’étant passé en se déclarant « excellent gestionnaire » sur les antennes de « Radio Kalangou »/Parole d’Acteurs après faussement dit avoir participer dans la conception de l’avion gros porteur AIRBUS 380 alors qu’il avait réellement qu’un diplôme d’agronome, le DG Abdou Harouna a eu la chance d’être politiquement nommé à la tête de cette Société-mère des Télécoms au Niger. Un Sarkin Yaki ne ment pas, ne trompe pas, ne joue pas avec l’avenir des soldats sous le contingent qu’il conduit. Un Sarkin Yaki doit sacrifier ses moyens matériels et moraux pour sauver son armée (travailleurs et l’entreprise Niger-Télécoms).
    Yaro da Gogoriba saï lassa a bel et bien donner à ce Docteur Abdou Harouna, le tensiomètre et le thermomètre pour contrôler, améliorer et guérir par coups successifs, toutes les maladies de Niger-Télécoms et les agents qui veillent à son chevet: LE STATUT DES 4% D’ACTIONNARIAT DES AGENTS DANS LE CAPITAL DE LA SOCIÉTÉ NIGER-TÉLÉCOMS » dont il dirige. Si véritablement, cette société marche, pourquoi, aucun agent actionnaire n’a goutté au plus de la recette? Ceux qui se disent défenseurs des droits matériels et moraux des travailleurs aux 13 formations syndicales dans la seule NT, s’ils ne peuvent prouver qu’ils sont aussi possesseurs des actions pour avoir vendu let dépensé es leurs, est-ce que le bon gestionnaire Dr Abdou Harouna expliquera « Par comment ces syndicalistes peuvent-t-ils être honnêtes et engagés à défendre les droits – vendus et mangés – qu’ils n’en disposent plus?
    À moins d’être complice à l’assassinat de Niger-Télécoms pour des intérêts mesquins, comment un si bon gestionnaire du gabarit de celui-là même qui se dit appelé par Aréva pour améliorer sa situation, Abdou Harouna, ignore-t-il que la majorité de ces SG de Syndicats dans la l’agonisante NT, ne sont là que pour manger les droits des autres et de la Société elle-même? Avec plus de 5.000.000 FCFA de salaire mensuel et caisse noire au seul DG de NT en plus d’ahurissants mensualités de ses Directeurs et autres ponctions occultes pour ses SG…Hey: N’assassinez pas cette ancestrale société qu’est la NIGER-TÉLÉCOMS. À bon entendeur, salut!

  2. C’est simple: créer une nouvelle entreprise étatique et laisser NT mourir, mais cette fois pas avec les frères cousins , beaux et maitresses car les memes cause produisent les memes effets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Président Issoufou Mahamadou s’est entretenu vendredi après-midi à Ouagadougou avec l’ancien Premier Ministre britannique Tony Blair…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, s’est entretenu ven…