Accueil / ACTUALITE / Journée culturelle au Collège Mariama de Niamey: La promotion bac 98 de l’établissement fête ses 20 ans admission aux cotés de la Première Dame Dr. Malika Issoufou

Journée culturelle au Collège Mariama de Niamey: La promotion bac 98 de l’établissement fête ses 20 ans admission aux cotés de la Première Dame Dr. Malika Issoufou

C’est dans un souci de garder et d’entretenir un souvenir inoubliable résultant de la recherche du savoir par le biais de l’école, que la promotion baccalauréat 98 du Collège Mariama a organisé samedi dernier, une journée culturelle sous le thème « Mon Bac à 20 ans ». L’idée de l’organisation d’un tel événement a jailli lors d’une simple causerie entre amis qui se sont sentis redevables un établissement qui leur a tout donné. Pour fêter cette retrouvaille, la promotion 98 a, en étroite collaboration avec l’amicale des anciens élèves du collège Mariama, choisi la première Dame Dr. Malika Issoufou, présidente de la Fondation Attali Iyali comme marraine de cet événement en raison de son engagement pour la promotion d’une éducation de qualité, gage d’un avenir certain pour la jeunesse nigérienne.

Outre la présence de la première Dame Dr. Malika Issoufou, on notait également celle du ministre des Enseignements Secondaires M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro ; du Secrétaire général du gouvernorat de la région de Niamey ; du directeur du Collège Mariama et de plusieurs anciens et actuels élèves de cet établissement scolaire. Cette journée culturelle qui a débuté avec l’hymne du collège Mariama a pour objectif principal de renforcer la solidarité, la fraternité entre toutes les promotions de cet établissement en créant un cadre d’échanges et d’entraide permanent tout en contribuant au rayonnement du collège Mariama à travers la promotion de la scolarisation de la jeune fille, cible privilégiée dudit établissement.

S’adressant à la promotion Baccalauréat 98 qui a eu l’ingénieuse initiative d’organiser cette cérémonie, le directeur du Collège Mariama M. Thierry Namata Guéro a précisé que « vous avez pensé revenir dans cette maison, berceau de souvenirs de votre jeunesse, tremplin de votre avenir, maison qui a aussi été un lieu de rencontres car beaucoup de relations qui ont commercé ici ont abouti à la formation de couples ». Le Proviseur du Mariama a fait un bref rappel de l’histoire de cet établissement jadis dirigé par des missionnaires canadiens, puis français avant que la gestion ne soit rendue à une équipe nigérienne en septembre 2003. « Quinze (15) ans après, la citadelle est toujours debout, solide, dynamique, majestueuse et accueillante », a souligné M. Therry Namata Guero.

Les résultats académiques du collège Mariama illustrent éloquemment les performances des élèves de cet établissement. Et les archives du ministère des Enseignements Secondaires peuvent aisément le confirmer. M. Therry devait par la suite  féliciter une élève en la personne de Mlle Hamsatou Elh. Ango Oumarou qui a obtenu au bac série D, en mathématiques, la note de 100/100. Et le meilleur résultat au BEPC au titre de la région de Niamey a été obtenu par Mlle Youssouf Assane Mayaki Rimana du collège Mariama. En termes de changement, on ne peut pas aussi oublier le fait que les effectifs des élèves ont connu une hausse considérable. Au même moment, les infrastructures d’accueil ont été doublées, passant ainsi de 18 salles de classes à 36. Cependant, il est regrettable de constater la baisse de niveau année après année.

Pour la représentante de la promotion baccalauréat 98 du collège Mariama Mme Kaine Leila Mamane, la manifestation commémorative des 20 ans de leur admission au Bac vise essentiellement de lancer un vibrant plaidoyer sur la scolarisation des filles et de créer l’émulation par la présentation des modèles de réussite. ‘’ Notre passage au collège Mariama constitue indéniablement pour chacune et chacun d’entre nous, une étape inoubliable dans notre vie. Nombreux sont les souvenirs qui me traversent l’esprit actuellement : ceux des cours magistraux, contrôles continus et travaux pratiques ; des activités sportives, de couture ou de dessin avec la chère sœur Marie Marthe ainsi que les moments inoubliables au foyer pour les activités culturelles etc.’’, a indiqué Mme Kaine Leila Mamane qui s’est réjouie d’appartenir à cette grande famille’’.

Auparavant, la présidente de l’amicale des anciens élèves du collège Mariama Mme Ibrahim Fatouma a retracé l’historique de leur établissement. Le collège Mariama a été crée en octobre 1962 sous la houlette du Père de l’indépendance du Niger en l’occurrence le Président Diori Hamani et l’évêque de Niamey Monseigneur Berliet. C’était à l’époque 32 filles qui ont commencé ce collège sous le régime d’internat tenu par les sœurs de Notre Dame du Perpétuel Secours du Canada. Ce fut le début d’une belle histoire qui dure jusqu’à nos jours comme l’a si bien relevé Mme Ibrahim Fatouma.

Cette cérémonie agrémentée par une chorégraphie des jeunes filles de cet établissement a été aussi l’occasion pour les organisateurs de décerner à la première Dame Dr. Malika Issoufou, un témoignage de satisfaction et faire un don des livres  de Français et de Mathématiques au collège Mariama conformément au besoin exprimé la direction afin que les élèves puissent perpétuer la culture de l’excellence qui est une vieille tradition dans ce temple du savoir. Le déplacement de la première Dame, Dr. Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali au collège Mariama a été ponctué par une visite de l’infirmerie et de la bibliothèque dudit établissement.

À propos de l'Auteur

Hassane Daouda (ONEP)

À propos Administrateur

4 plusieurs commentaires

  1. Décrocher son BAC à 20 ans, c’est un tantinet tardif. Ou ai-je mal compris? Ah, ces jeunes grands mères fêtent les 20 ans de leurs parchemins! Du grand n’importe quoi! Allez-y plutôt désherber les cimetières.

  2. j’ai comme l’impression que c’était juste une petite fête pour se rappeler de son adolescence qu’on voudrait tant revivre surtout si on a déjà des rides au visage…..

    et cette mise en scène est juste le reflet de la vie de ces 2 premières dames Malika et Aissata comme n’importe quelle vie de deux femmes mariées à un seul homme, récemment Aissata, première épouse du président a déjà parrainé une fête comme ça et maintenant au tour de la seconde femme de faire la même chose comme quoi lui dire que moi aussi je suis aussi intelligente que toi…….à la fin on est obligé de croire qu’il n’y a rien d’objectif, juste une affaire des épouses (kishi)…..

    garder le lien entre promotions académiques est plus que important et surtout si des rencontres 1 ou 2 fois se font chaque année autour des sujets bien précis qu’on discutera et ressortira les conclusions pour aider, améliorer des domaines comme celui de l’éducation, d’entreprenariat, d’emploi etc

    mais dans ce cas de figure, c’est juste une petite fête entre des vieux amis pas plus!!!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.