Home ACTUALITE Journée Nationale de la Concorde : Nouhou Mahamadou Arzika appelle à la cohésion des Nigériens

Journée Nationale de la Concorde : Nouhou Mahamadou Arzika appelle à la cohésion des Nigériens

Acteur de la Société Civile, M. Nouhou Mahamadou Arzika

L’institution dans notre pays de la Journée Nationale de la Concorde, le 24 avril de chaque année, est une décision très salutaire en ce qu’elle constitue une occasion unique annuelle pour permettre chaque année à tous les citoyens de réfléchir ensemble sur les grandes préoccupations nationales relative à la paix, à l’unité, à la fraternité, à la cohésion, à la solidarité et à la concorde nationale.

C’est un moment idéal pour amener chaque nigérien à prendre conscience des enjeux de sa responsabilité citoyenne dans l’œuvre de construction de la Nation dans un esprit de concorde nationale. Les actions de toutes natures à entreprendre à tous les niveaux et par tous doivent concourir à la consolidation de la paix, de l’unité et de la fraternité ainsi qu’à promouvoir la concorde nationale.

C’est dans cet esprit et dans ce cadre que notre structure apporte sa contribution citoyenne à l’œuvre de promotion de la concorde nationale et de la citoyenneté responsable.

C’est pourquoi, nous invitons tous les citoyens à plancher sur la problématique de la concorde nationale sous l’angle de l’analyse des facteurs et des déterminants, qui sont sources de menaces à la concorde, à la paix, à l’unité et à la cohésion sociale dans notre pays.

Les facteurs et les déterminants, qui constituent les vraies sources de menaces à la concorde, sont entre autres : la persistance de la mauvaise gouvernance, l’impunité, la corruption, l’enrichissement illicite, la concussion, le passe-droit, les détournements des deniers publics, la répartition inequitable des fruits de la croissance, le désœuvrement de la jeunesse, les injustices diverses, les frustrations multiples,l’exclusion systématique, les discriminations multiformes, le népotisme, le favoritisme, les abus de pouvoirs, l’arrogance, le mépris, etc.

Sans être exhaustif, on peut dire que de tels facteurs sont du genre à susciter des frustrations de tous genres, qui peuvent déboucher sur des actes de désespoir attentatoires aux fondements de base de la vie en république dans la concorde, la fraternité, la paix et la cohésion sociale.

A l’occasion de cette édition 2017 de la Journée Nationale de la Concorde, nous lançons un vibrant appel citoyen et patriotique à toutes et à tous pour une mobilisation sans précédente et une prise de conscience de tous et de chacun pour bannir à jamais les facteurs et les déterminants, qui sont des sources de menaces réelles à la concorde et à l’unité nationales pour renforcer davantage la fraternité et la solidarité entre l’ensemble des fils et filles de notre pays sans aucune discrimination d’aucune sorte.

Vive l’unité nationale;

Vive la fraternité solidaire;

Vive la République du Niger;

Une et Indivisible, Démocratique et Sociale ;

Vive le MPCR;

La Patrie ou la Mort, nous vaincrons .

[author ]Pour le MPCR, Le Président Nouhou Mahamadou ARZIKA[/author]

9 Comments

  1. M. Nouhou Arzika, »siasa,kadakade,rayaraye da sauran iskanci »ne font guère assoir la Concorde dans un pays fadar le Prophète Muhammad SAW. »Amman, ayi mugani’.

  2. merci nouhou.issoufou mahamadou t a toujours aimer du fonds de cœur; t écouter ;te caresser dans le sens du poil ;sa porte est avalement ouverte pour toi ;

  3. Bonjour Nouhou,

    Tu ne peux pas parler de la concorde, de l’unité nationale à une bande de voleurs……C’est justement parcequ’il n y a de concorde nationale que ces gens sont en train de voler, piller et vendre le Niger.

    Ce ne sont pas ces gens qui vont oeuvrer pour l’unité et la concorde nationale. Ils sont trop sur leurs interets personnels et aimeraient que cette situation perdure….

    Les autres nigériens citoyens Lamda, aimeraient vivre dans un pays qui prone l’equité, la solidarité et la concorde. Mais il faut degager Ali baba et les quarante voleurs….sans cela, il n y aura pas de concorde nationale…

  4. 😵😵😵 Pour refus de céder le passage à un sens giratoire, deux chauffards en viennent au mains…… Résultat : passagers dépouillés.. Véhicule calciné…. Trafic des véhicules nigériens à l’arrêt et sous surveillance.. Bobos par ci par là.. Juste ne pas avoir la patience…
    Et TOTO A DIT partage….

    Le carrefour Zakpo dans la commune de Bohicon a été le théâtre d’un soulèvement populaire dans la matinée de ce samedi 20 avril 2017.
    A l’origine, un malentendu entre deux conducteurs nigériens et béninois qui se disputaient le passage au carrefour Zakpo.
    Dans les altercations, le conducteur béninois battu à coup de barre de fer par le chauffeur nigérien est tombé évanoui.

    Le bilan des hostilités fait état de cinq blessés dont un policier grièvement touchés par les projectiles. 

    Selon le récit des faits, le conducteur du bus de la compagnie nigérienne NIJAMA Transport est sorti de sa cabine avec ses acolytes, pour assommer à coups de barre de fer le chauffeur d’un camion, pour ne lui avoir pas cédé le passage au rond-point.
    Le chauffeur du gros porteur, Alim Adam, originaire de Parakou, est tombé évanoui sous les coups.
    Révoltés par l’incident, des groupes de jeunes ont pris fait et cause pour leur concitoyen et ont mis feu au bus de la compagnie nigérienne.
    Plusieurs biens des voyageurs ont été volés et le bus brûlé.
    Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, apprend-on de source médicale😱😱😱

  5. Merci camarade. Mais il me semble que parois les facteurs tu as oublié l’ethnocentrisme et le régionalisme qui mine nos hommes politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Les hommes politiques nigériens doivent avoir pitié des citoyens nigériens lambdas et de notre cher pays qui nous a tout donné.

Les défis, securitaires , alimentaires, et les inondations, nous imposent un minimum de re…