Home ACTUALITE LA CAPITAINE OUMA LAOUALI, PREMIERE PILOTE NIGERIENNE FORMEE AU PRESTIGIEUX CENTRE DE FORMATION DU LITTLE ROCK AIR FORCE ARKANSAS (USA)…

LA CAPITAINE OUMA LAOUALI, PREMIERE PILOTE NIGERIENNE FORMEE AU PRESTIGIEUX CENTRE DE FORMATION DU LITTLE ROCK AIR FORCE ARKANSAS (USA)…

Little Rock est la capitale de l’Etat d’Arkansas au USA qui héberge le prestigieux Centre de formation et d’entrainement des meilleurs pilotes du C – 130 dans le monde communément appelé LITTLE ROCK AIR FORCE BASE. Les pilotes sont formés au combat aérien ainsi qu’au commandement. Plus de 1.200 pilotes y ont été formés et entrainés dont 150 étrangers.

La Capitaine de l’armée de l’air nigérienne, Ouma Laouali, première femme pilote, a eu l’honneur et le mérite  d’intégrer cette prestigieuse Base militaire de LITTLE ROCK AIR FORCE BASE qui forme et entraine  les meilleurs des meilleurs pilotes des C – 130 à travers le monde. En effet, Capitaine Ouma Laouali venait de parachever sa formation et son entrainement à la LITTLE ROCK AIR BASE le 22 avril 2020. Elle marque ainsi sa carrière de pilote après six (6) mois  de formation de pilote des Hercules C – 130 dans le cadre du programme international de formation de l’unité de formation C – 130.

Elle retourne pour servir donc son pays le Niger au sein de l’Armée de l’Air avec une parfaite connaissance d’utilisation du C – 130 comme arme tactique ainsi que du renforcement de ses capacités en tant que pilote.

Les connaissances acquises et l’expérience de  Capitaine Ouma Laouali, s’agissant du déplacement des troupes et du ravitaillement, seront d’un apport inestimable pour l’Armée de l’Air du Niger et pour les opérations régionales de maintien de paix.

C’est un rêve qui devient réalité, dès sa tendre enfance, l’aviation a toujours fasciné la jeune Ouma Laouali jusqu’au point d’en être sa vocation. Pendant ses dix (10) ans de  carrière de pilote, Capitaine Ouma Laouali a piloté des avions tels que le Cessna 208 Caravan et le Diamond DA42.

Etre pilote pour une femme a été une énorme pression sur les épaules d’Ouma Laouali qui le voit comme un défi à relever même pas pour elle mais pour toutes les femmes notamment nigériennes. Elle s’est donnée la responsabilité historique de réussir avec honneur et dignité ce pari au nom de toute les femmes car de sa réussite dépend l’avenir de ses sœurs dans un milieu à priori réservé aux hommes.

Comme on dit le résultat est toujours au bout de l’effort, Capitaine Ouma réalise son rêve de devenir Commandant du détachement d’Escadron Opérationnel d’Intelligence, de Surveillance et de Reconnaissance de l’Armée de Force Nigérienne avec 2.600 heures de vol.

 « Elle est une pionnière dans tous les domaines », a déclaré le colonel Amadou Moctar, Commandant de la Base Aérienne Nigérienne 201 des Forces armées. « Elle a volé avec les autres membres de l’équipage et ils ne regardent pas le fait qu’elle soit une femme — elle est pilote — qui s’acquitte aussi bien de sa tâche que les autres. »

« Nous pouvons montrer notre engagement envers nos partenaires en nous entraînant ensemble », a déclaré le Colonel Stephen Hodge,  314e Commandant de l’Armée de l’Air Américaine.

 « L’interopérabilité et les possibilités de s’entraîner ensemble maintenant porteront leurs fruits si nous nous retrouvons ensemble dans un environnement potentiellement hostile ou contesté à l’avenir. »


« J’ai hâte de devenir instructeur et je suis prête à approfondir mes aptitudes en tant que pilote C-130 », a déclaré Laouali. « J’ai déjà vu ce que l’avion peut faire, je connais toutes les capacités de l’avion et j’ai l’expérience nécessaire pour utiliser ces capacités si nécessaire à l’avenir. »

Ouma Laouali espère que son exemple inspire d’autres femmes nigériennes afin qu’elle puisse servir de modèle aux jeunes filles de notre pays.

Tamtam Info News

Check Also

Nécrologie : le Président Tandja Mamadou n’est plus…

Inna lilahi wa inna ilaihi rajioune. Inna lilahi wa inna ilaihi rajioune. Inna lilahi wa i…