Home ACTUALITE La CEDEAO réduit ses prévisions de croissance pour 2018

La CEDEAO réduit ses prévisions de croissance pour 2018

Réunie samedi 22 décembre à Abuja (Nigeria), les Chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont annoncé une prévision de croissance de 3% au terme de l’année 2018, contre 2,3% en 2017 et 0,2% en 2016.

Selon le communiqué final de la rencontre qui a vu la participation effective de 9 présidents de la région, cette amélioration est consécutive à l’accélération de la croissance économique dans plusieurs pays de la communauté et de la consolidation du redressement de l’économie nigériane. Cette dernière a enregistré au troisième trimestre de l’année, une croissance de 1,81% selon le Bureau national de la statistique (NBS), et prévoit atteindre les 2% au terme de l’année, puis accélérer à 3% l’an prochain.

Cependant, précisent le Chefs d’Etat, « la faible diversification des économies et l’insuffisance de la transformation des matières premières exportées figurent parmi les facteurs de fragilité économique des pays membres fortement affectés par les chocs exogènes ». Et d’appeler les Etats à poursuivre les efforts de diversification de leurs économies ainsi que la mise en place de politiques spécifiques en faveur des filières porteuses de croissance.

L’organisation avait annoncé le 31 juillet 2018 lors de la 53eme session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat tenue à Lomé qu’elle tablait sur une croissance de 3, 2 % dans la zone en 2018. Une évolution qu’elle avait attribué à la remontée des cours mondiaux des matières premières, en particulier le pétrole, les minerais (or, bauxite, fer), le cacao, le coton ainsi que les réformes économiques et les investissements dans le domaine des infrastructures.

Créée en mai 1975, la CEDEAO regroupe 15 pays de l’Afrique occidentale. C’est un marché de 350 millions de consommateurs avec un PIB de 700 milliards de dollars.

Par Financial Afrik

3 Comments

  1. Tenez vous les uns des autres les Puissances de l’ Afrique , faite queu de mèche et partager vous vos cultures afin que nous soyons unies + avoir la maitrise parfaite de notre continent , il temps pour le monde noir de rentrer dans le jeu capitaliste et défendre une même cause = la clé de notre bonheur. .
    Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU Chef d’État du Niger vous méritez notre pays et que Dieu vous assiste dans tout vos démarches pour faire entrer notre Nation dans les concurrences sociaux, économiques, culturelles à l’échelle International.
    Nous vous soutenons parce que nous aimons notre pays ,notre civilisation qui fut détruis par les règnes antérieurs qui ont eut la chance de tout changé mais ont préféré de croiser les bras.
    2020 = accomplissement de la 7eme République du Niger I.A et nous ferons de notre mieux pour que la classe politique basse de notre pays reconnaît sa faiblesse empirique + idéologique = rendre à César ce qui appartient à César. Il faut forcément des Aigles Puissants qui se donneront en corps et âme pour améliorer le sort de chaque pays africain + celui de l’unique Berceau de l Humanité car les dirigeants Perroquets , risqueront de contribuer à la chute de l’ Afrique sans le savoir parce qu’ils ignore le pourquoi des réalités Africaines + le pourquoi de notre fortune naturelle + le pourquoi de notre retard éducatif .Nous devons voir claire en se vouant à la quête de savoir .

  2. Tout est relatif. Un PIB de 700 milliards de dollars pour 15 pays c’est moins que celui d’un seul pays européen comme la Hollande.
    Donc malheureusement pour se développer il faut des prêts. Ensuite vont-ils là où il faut c’est un autre problème…

  3. Cet espace CDEAO est vraiment un potentiel économique, sociale et culturel….avec cet espace abondamment riche en toutes les ressources naturelles et une richesse humaine non négligeable….on n’aurait pas besoin du FMI et encore moins de la banque mondiale pour les foutus prêts qu’ils nous accordent et nous fassent toujours dépendants d’eux…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COMMUNAUTE DES ETATS SAHELO-SAHARIENS (CEN-SAD) SUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU TOGO

A l’invitation du Gouvernement de la République Togolaise et de la Commission Electorale N…