Home ACTUALITE “La Course contre la montre’’, l’œuvre d’une sage-femme pour une maternité sans risque
ACTUALITE - Societe - 24 juin 2021

“La Course contre la montre’’, l’œuvre d’une sage-femme pour une maternité sans risque

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

La planification familiale est une préoccupation majeure dans plusieurs pays d’Afrique. Pour mieux cerner et contribuer aux changements de comportement en faveur de la planification familiale, une sage-femme nigérienne, après 40 ans de carrière, a écrit une œuvre. Ce livre intitulé ‘’La Course contre la montre’’, résume les 40 années de service que cette brave sage-femme a passé dans les centres de santé avec les femmes enceintes et les enfants. Ainsi, Bibata Hamma Moussa, née à Maradi en 1961, s’engage à nouveau après sa retraite pour une maternité sans risque, mais cette fois ci à travers sa plume et le mantoras. 

Ce premier ouvrage de l’auteur est un essai romanesque aux relents autobiographiques, véritable ode aux acteurs de la santé de la reproduction. A travers cet essai romanesque écrit dans un style très simple et digeste, l’auteur tente de retracer ou décrire le vécu de la sage-femme en deux parties. En effet, l’auteur présente la sage-femme comme une femme polyvalente. 

Ainsi, la première partie de ce livre traite du rôle de la sage-femme et elle amène le lecteur à découvrir les différentes sollicitations et l’ampleur de la multiplicité des tâches souvent à des heures avancées de la nuit. Pour illustrer et défendre ses points de vu, l’auteur s’appui sur le personnage principal de cet essai-romanesque, notamment, Mme Alhaji Goro. 

La 2ere partie de ‘’La course contre la montre’’ est essentiellement axée sur des rappels élémentaires pour les professionnels de la santé particulièrement la sage femme. L’auteur rappelle les règles morales de ce métier noble. « Nous devons changer de comportements à tous les niveaux: toutes les sages femmes doivent continuer à cultiver l’excellence et la qualité qui sont leur credo. Bien accueillir hommes, femmes, adolescents et jeunes ; continuer à s’auto encadrer, privilégier l’encadrement sur site, poursuivre les sessions de mentorat dans tous les CSI du Niger et dans les écoles de formations, mener des suivis et supervisions formatifs. Mener des rencontres sages femmes et personnes ressources (cibler des sages femmes anciennes et compétentes) pour sensibiliser celles-ci afin d’améliorer leurs comportements qui laissent à désirer afin de revaloriser la profession sage femme. Mettre fin à la contractualisation des agents de santé en leur donnant leurs matricules et revoir à la hausse leur traitement financier. Prendre en charge les femmes les enfants et les hommes efficacement afin de réduire la mortalité et la morbidité Ce roman est un livre technique, digeste, original, appréciable renforçant la formation des étudiantes sages femmes. Il apportera surement des contributions à la transformation de notre pays gangrené par la corruption et le clientélisme » préconise la nouvelle essayiste avant d’annoncer que son deuxième roman est en attente d’édition par faute de moyen financier. Nana, femme battante et le troisième un livre technique, sur le mentorat en écriture.

Cet ouvrage qui propose des plans pour réduire le taux de mortalité maternelle et infantile est disponible à la librairie la FARANDOLE au quartier terminus en face de l’hôtel terminus de Niamey.

Par Abdoul-Aziz Ibrahim

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Au Niger, le processus démocratique progresse

L’évolution socio-politique d’un pays est faite d’évènements historiques…