Accueil / ACTUALITE / La critique trop facile

La critique trop facile

Mr. ABDOURAHAMAN ZAKARIA

Nous, les humains, nous avons coutume de dire qu’aucune oeuvre humaine n’est parfaite. Cependant, il y’en a parmi nous qui sont toujours animés par la volonté de mieux faire et d’innover. Dans notre pays, pendant que certains produisent et construisent, d’autres pinaillent et nuisent. Pendant que certains citoyens s’illustrent par leur allocentrisme, leur pragmatisme et leur progressisme, d’autres se singularisent par leur immobilisme et leur égocentrisme.

Pour son développement économique et social, notre pays a besoin de la disponibilité, de l’ingéniosité et du dévouement de ses filles et de ses fils. Nous devons renforcer notre unité dans la diversité. Pour ce faire, au Niger nous avons intérêt à cultiver et à encourager l’ouverture d’esprit. Nous pouvons en toute humilité accepter la pertinence de l’analyse de l’autre ou l’utilité de son oeuvre même s’il n’est pas du même bord politique que nous.

Ce n’est ni une faiblesse ni une compromission. Il est très facile de toujours affirmer que rien ne va, que les gouvernants ne connaissent rien et ne font rien. Comme l’a dit Philippe Néricault: « La critique est aisée, mais l’art est difficile « . Il faut sortir du carcan de la dénégation systématique et du jugement de valeur. Dans l’intérêt de notre pays, nous pouvons sans nous renier et sans renoncer à nos droits et libertés avoir une attitude positive.

C’est vrai qu’ils sont là pour servir, mais ils ont aussi besoin d’être soutenus et encouragés à faire mieux dans ce qu’ils font de bien. Nos propositions et contre-propositions peuvent les aidér à corriger et améliorer leurs faits et gestes.

Dans tous les cas, le suffrage est là pour sanctionner. Dans le débat démocratique, si nous avons des yeux pour voir et souligner ce qui ne répond pas à nos attentes, l’honnêteté intellectuelle doit nous obliger à utiliser les mêmes yeux pour voir et dire sans complexe ce qui marche et les progrès grandioses et indéniables faits dans beaucoup de domaines. Même dans la contestation tous azimuts, il faut avoir le courage et la sagesse de reconnaître les efforts que fournissent les gouvernants, leur mérite et leurs accomplissements.

Nous n’avons rien à perdre en rendant à César ce qui lui appartient. Certes, nous n’avons pas les mêmes choix et positions idéologiques et politiques, mais il n’en demeure moins que nous ne devons pas perdre de vue les intérêts de notre pays. Si nous devons mutualiser nos savoirs et savoir-faire pour les mettre au service de la patrie, le Niger serait encore plus fier dans le concert des nations.

Ne comptons surtout pas sur une catégorie bien connue de nos concitoyens marginaux qui sont constamment dans la négation. Quoi que tu dises de bon, quoi que tu fasses de bien, ils trouveront à redire.

Ils sont dans un regroupement groupusculaire, populiste et subversif qui a choisi de faire du triptyque sectarisme-nihilisme-incivisme un tremplin pour semer le désordre. Ce sont des véritables adeptes du malheur. Ils sont tellement cruels qu’ils souhaitent toujours un malheur au Niger et s’attendent à ce qu’il arrive. Quand il n’arrive pas ils l’inventent et quand il arrive ils jubilent.

En tout état de cause, nonobstant le contexte économique mondial et régional difficile d’un côté et les défis sécuritaires de l’autre, il est évident que le Niger est dans une situation enviable dans beaucoup de domaines.

À propos de l'Auteur

Abdourahaman ZAKARIA

À propos Administrateur

54 plusieurs commentaires

  1. A TOUS

    « 1. Que faire pour sauvegarder notre avenir ?
    2. Que faire pour mettre notre école à l’abri des contingences et des conjonctures politiques ?
    3. Pourquoi sommes-nous encore divisés sur la question de l’école qui faire consensus ?
    4. Que faire pour permettre à nos pauvres enfants d’avoir une formation de qualité comme les enfants des autres pays?
    5. Sommes –nous moins soucieux de notre avenir que les autres peuples ?
    6. A quand la fin du concours d’échec auquel se livrent les politiciens de notre pays?
    7. A quand donc la fin de « tu m’as fait échouer, je te fait échouer »?
    8. A quand la prise de conscience collective qu’en fin de compte c’est le Niger qui échoue (c’est à dire nous tous) et ce depuis la Conférence Nationale ?
    9. Pourquoi continuer à sacrifier nos enfants, à leur envoyer par lâcheté les factures de nos inconséquences? »

  2. A TOUS

    « Nous avons tous eu, et nous avons tous encore des comportements qui font trop mal à notre pays.
    Donc changeons.
    Ayons pitié de notre pays et de nos enfants.
    Cessons par exemple d’utiliser l’école comme une variable de combat politique.
    Mettons le SAINT CORAN pour qu’aucun leader politique ni de la société civile n’utilise les scolaires et les étudiants comme arme dans la lutte politique.
    Il y a des choses avec lesquelles un peuple sérieux ne doit pas blaguer… »

    • Le plus haut dignitaire de l’Etat a juré sur le Coran, pourtant ce qu’il fait depasse l’entendement…moi je te reponds directement chacun merite ce qu’il semé…ce gouvernement merite ce qu’il a deja fait par le passé.le plus important est que chacun tire les leçons de ces erreurs

  3. Youling ou Insulting tu penses détenir la vérité toi ? Ne te fais pas d’illusion, vous êtes connus dans ce pays pour votre désespoir et votre intolérance. Chaque jour que Dieu fait, vous êtes dans les complots. Le pouvoir se conquiert démocratiquement et il faut convaincre le peuple avec un programme et des idées. C’est ce qui vous manque. Donc la confusion est dans votre camp et vous voulez la semer dans tout le pays. Le pouvoir émane de la volonté divine. Dieu ne vous laissera détruire le Niger. Vous êtes un petit groupe d’illuminés, d’inciviques, d’inciviles et de haineux. Vous êtes déjà égarés. Vous êtes inexorablement sur la voie de votre extinction. Alors, continuez d’insulter, de diffamer et d’intoxiquer. Enfoncez-vous d’avantage ! Vous n’avez pas la force des arguments, vous n’avez que la haine et le complexe. Vous êtes incapables d’écrire un paragraphe cohérent ou dire des choses sensées. C’est triste !

    • Yes l’analyste…tu n’as pas tort ….nous sommes dans un pays democratique c’est pour cette raison que je peux dire ce je pense et ce qui est juste et en plus qui est la vérité mais apparement il me semble que tu fais parti de la clique a la mangeoire…mangez bien car ça ne dure pas trop et surtout essaie de prendre des photos en souvenir au cas ou le vent tourne

  4. C’est vraiment dommage que vous soyez dans une situation de haine et d’intolérance qui vous empêche d’être raisonnables. D’abord vous oubliez ou vous méconnaissez ou vous refusez d’admettre que dans le processus démocratique des années 90 qui a conduit à la démocratisation de notre pays aujourd’hui, L’USN était à l’avant garde et c’est après que sont nés les partis politiques. Quant à Zakaria, il vous a dérangé et il vous dérange toujours à cause de son éloquence , de sa pertinence et de sa constance. Il a contribué à défaire la dictature qui vous protégeait et vous octroyait des avantages et des faveurs. Vous continuez de lui en vouloir. Acceptez que vous n’êtes pas les seuls Nigériens et dans la démocratie c’est le peuple qui décide. Continuez à insulter et à diffamer vos concitoyens qui ne pensent pas comme vous. Bonne chance ! Pour le cas bien précis de cet article, qu’à t-il dit de mauvais ? Il dit seulement que nous devons être ouverts d’esprit pour accepter la différence et la contradiction entre Nigériens. Prenons tout ce qu’il y’a de positif et de pertinent qui vient d’un concitoyen pour faire avancer le Niger. Est-ce un problème ? Il dit aussi de critiquer, mais soyons constructifs. Il dit aussi que nous ne devons pas nous renier ou renoncer à nos droits et nos libertés. Nous pouvons protester et manifester, mais pensons aux intérêts du pays. C’est aussi un problème ? Soyez à la hauteur du débat qu’il a posé. Vous pouvez aussi continuez vos médisances. Comme on dit en haussa  » Watarana saï labari « , les hommes passent, mais l’histoire reste. Utilisez des arguments et des contre-arguments, si vous en avez. Saï an jima ! A tout à l’heure !

    • Pourquoi êtes vous alergique à la lecture d’une réalité faite de corrruption généralisée, d’impunité et de mauvaise gouvernance ? Vous pensez que toute critique ne peut provenir que de l’opposition. Non, la réalité vue par les nigériens n’est pas celle que vous voulez forcer le monde à voir. L’opposition s’est discrétidée avec les affaires de bb ibos, de coquille vide et cekanda. Trop de corruption trop d’impunités trop de mauvaises gouvernances. Voilà la réalité. Que cela vous plaise ou non. Sai an jima. A tout a l’heure

    • Au fameux L’analyste , je persiste et je signe l’article de ce VENDU DE LA CONFERENCE DE CE TRAITRE AU SERVICE D’UN PARTI UNIQUE est truffé d’hypocrisie ….Est ce qu’il y’a depuis l’avenement de la democratie une opposition qui a comploté dejoué, fomenté des complots de toutes sortes en vue de destabiliser tout les regimes que le PNDS…alors c’est pour cela qu’on crie haut et fort que si le PNDS n’etait pas au POUVOIR ce gros mercenaire n’allait pas venir parler sur les bienfaits de la democratie et l’art de l’appliquer comme si il en connait quelque chose….

      • Toi Youling ou Louming, tu viens de donner la preuve que tu n’es qu’un haineux. Utilise la force des arguments pour t’opposer à lui, au lieu de déverser ton venin. N’oublie pas que la haine affole et tue. Tu es déjà sur la voie. Que tu le veuilles ou non, tu liras et écouteras le contraire de vos propos haineux. Continuez dans vos diffamations, vous verrez que ça va vous mener droit dans la défaite permanente.

        • Ah le contradicteur ou plutot le confusioniste…il n’ya aucun propos haineux dans mes commentaires seulement la verité sur qui a ecrit ce torchon….tu peux de te cultiver et faire un peu d’histoires sur les années 90 ou bien continuer a faire l’avocat du diable…quand à la defaite …le seul perdant ici c’est le NIGER donc ça n’a rien a voir avec nos personnes…mais merci ca meme pour la consideration c YOULING

  5. ces gens ont commencé à faire de l’ecole une variante politique en instrumentalisant et manipulant des etudiants aux intestins fragiles comme ZAKARIA

  6. Concrètement c’est l’école qui est à l’ordre du jour. Alors je repose ces questions que je trouve pertinente.

    1. Que faire pour sauvegarder notre avenir ?
    2. Que faire pour mettre notre école à l’abri des contingences et des conjonctures politiques ?
    3. Pourquoi sommes-nous encore divisés sur la question de l’école qui faire consensus ?
    4. Que faire pour permettre à nos pauvres enfants d’avoir une formation de qualité comme les enfants des autres pays?
    5. Sommes –nous moins soucieux de notre avenir que les autres peuples ?
    6. A quand la fin du concours d’échec auquel se livrent les politiciens de notre pays?
    7. A quand donc la fin de « tu m’as fait échouer, je te fait échouer »?
    8. A quand la prise de conscience collective qu’en fin de compte c’est le Niger qui échoue (c’est à dire nous tous) et ce depuis la Conférence Nationale ?
    9. Pourquoi continuer à sacrifier nos enfants, à leur envoyer par lâcheté les factures de nos inconséquences?

    • l’éducation est la base de fondement de tout pays, on peut avoir des sous sol qui regorgent de toute sorte de ressource naturelle mais sans des citoyens éduqués, ça ne servira jamais au pays..

      moi j’ai quelques reposes à vos questions:
      Revaloriser l’école publique car nous venons tous de la bas, ça passe par respecter le métier de l’enseignant

      n’importe qui ne peut pas enseigner nos enfants, c’est un crime

      il faut faire en sorte que les meilleures étudiants de leurs promotions aient des formations très pédagogiques dans l’enseignement pour ensuite être orientés aux écoles primaires, collèges, lycées et les formations professionnelles

      rehausser le salaire pour les enseignants, faire en sorte qu’ils soient les fonctionnaires qui gagnent le plus dans la fonction publique

      avoir 90% des enseignants avec un statut de fonctionnaire permanent (titulaire) avec beaucoup d’avantages en fonction de lieu de travail (logement, transport, etc)

      évaluez au moins une fois tous les enseignants

      être objectif

      séparer politique et éducation, pas de faveur politique

      quant aux concours, il faut aussi qu’il ait plus de politique dans leur gestion, que les plus compétents passent, c’est tout…ce n’est pas de la magie

      tout ce que notre pays a besoin, c’est de l’objectivité dans tout ce que l’État fait, il faut mettre la politique très loin de la gestion de l’État, la politique est faite pour avoir le pouvoir, mais le pouvoir est géré sans la politique, c’est comme ça partout ou les pays se développent

  7. je voudrai simplement dire à l’auteur de cet article, comme vous semblez proche de ce régime, il faut leur dire qu’il n’est pas encore tard pour corriger et faire quelque chose de bon même si c’est un peu… le problème avec ce régime, ce n’est pas les critiques envers eux puisqu’ils en prennent jamais compte, pour eux, tout celui qui les critique est forcement un opposant…d’ailleurs moi personnellement j’ai beaucoup plus d’estime à ce régime qu’à l’opposition actuelle, à mon avis, l’opposition fera pire encore mais la n’est pas le sujet…..

    il faut que ce régime accepte et applique les critiques qu’on lui fait, c’est aussi simple que bonjour, je prend l’exemple d’énergie, tout le monde le sait même un enfant de 5 ans sais que ça ne va pas coté énergie au Niger, quand Albert Right a fait sa suggestion concernant le problème d’énergie au Niger avant ce faux projet de gourou banda, ce monsieur, doyen et ingénieur expérimenté a sagement suggéré à ce régime d’aller vers le solaire et l’éolien, moins de dépenses et de charges à long et à court terme et surtout écologique…ce régime ne l’a même pas pris au sérieux, ils ont sans doute dis que c’est un pauvre vieux con, qu’il ne sait pas ce qu’il fait ou pire ils se sont dis qu’il est du coté de l’opposition qui le pousse à les critiquer, ERREUR…GROSSE BÊTISE, aujourd’hui l’histoire donne raison à ce monsieur, gourou banda est réalisé mais n’a pas solutionné le problème d’énergie même de façon temporaire…tous ces milliards partis dans l’air….

    voyez vous monsieur l’auteur de cet article, la réalité est la…toute critique n’est pas forcement de cette opposition médiocre, elle peut venir aussi des citoyens voulant du bien pour leur pays….il faut qu’ils apprennent à accepter et à travailler avec ça….comme je l’ai dis, il y a encore du temps pour ce monsieur le président….souvent penser être plus intelligent que les autres nous amène directement à notre perte et ce c’est qui est entrain d’arriver à ce régime…..

  8. Vous n’avez rien compris:
    il y a les antinationaux que l’avenir du Niger n’ intéresse pas.
    Tant qu’ils ne seront au sommet de l’Etat pour voler ils mettront toujours du feu.
    Ne leur parlez pas de la sécurisation de l’école
    Ne leur parlez pas de la nécessité de mettre notre école à l’abri des contingences politiques.
    Au contraire ils sont contents quand les enfants sont dans les rues.
    Au contraire ils sont contents quand les enfants brûlent des pneus.
    Au contraire ils sont contents quand le pays a des problèmes.
    Ils contents quand le Niger est classé dernier.
    Ils passent tout leur temps à souhaiter des pluies de calamités sur notre pays.
    C’est ça les antinationaux
    Et il faut apprendre à faire avec.
    A bon entendeur…

    • Moi je ne comprends pas toujours pas le Nigerien, qu’est ce qu’il y’a d’anti-national à critiquer les conneries d’un regime

      • Je ne refuse pas les critique. Lisez bien ce que j’ai écrit
        « il y a les antinationaux que l’avenir du Niger n’ intéresse pas.
        Tant qu’ils ne seront au sommet de l’Etat pour voler ils mettront toujours du feu.
        Ne leur parlez pas de la sécurisation de l’école
        Ne leur parlez pas de la nécessité de mettre notre école à l’abri des contingences politiques.
        Au contraire ils sont contents quand les enfants sont dans les rues.
        Au contraire ils sont contents quand les enfants brûlent des pneus.
        Au contraire ils sont contents quand le pays a des problèmes.
        Ils contents quand le Niger est classé dernier.
        Ils passent tout leur temps à souhaiter des pluies de calamités sur notre pays.
        C’est ça les antinationaux »

  9. Alors questions :
    1. Que faire pour sauvegarder notre avenir ?
    2. Que faire pour mettre notre école à l’abri des contingences et des conjonctures politiques ?
    3. Pourquoi sommes-nous encore divisés sur la question de l’école qui faire consensus ?
    4. Que faire pour permettre à nos pauvres enfants d’avoir une formation de qualité comme les enfants des autres pays?
    5. Il est à noter que dans certains pays on n’a pas eu envie de jurer sur le SAINT CORAN pour sécuriser l’avenir des enfants.
    6. Pourquoi pas chez -nous?
    7. Sommes –nous moins soucieux de notre avenir que les autres peuples ?
    8. A quand la fin du concours d’échec auquel se livrent les politiciens de notre pays?
    9. A quand donc la fin de « tu m’as fait échouer, je te fait échouer »?
    10 A quand la prise de conscience collective qu’en fin de compte c’est le Niger qui échoue (c’est à dire nous tous) et ce depuis la Conférence Nationale ?
    11. Pourquoi continuer à envoyer par lâcheté les factures de nos inconséquences aux générations futures?

    • Vous n’avez rien compris:
      Il y a les antinationaux que l’avenir du Niger n’ intéresse pas.
      Tant qu’ils ne seront au sommet de l’Etat pour voler ils mettront toujours du feu.
      Ne leur parlez pas de la sécurisation de l’école
      Ne leur parlez pas de la nécessité de mettre notre école à l’abri des contingences politiques.
      Au contraire ils sont contents quand les enfants sont dans les rues.
      Au contraire ils sont contents quand les enfants brûlent des pneus.
      Au contraire ils sont contents quand le pays a des problèmes.
      Ils contents quand le Niger est classé dernier.
      Ils passent tout leur temps à souhaiter des pluies de calamités sur notre pays.
      C’est ça les antinationaux
      Et il faut apprendre à faire avec.
      A bon entendeur…

  10. « …C’est vrai qu’ils sont là pour servir, mais ils ont aussi besoin d’être soutenus et encouragés à faire mieux dans ce qu’ils font de bien. Nos propositions et contre-propositions peuvent les aidér à corriger et améliorer leurs faits et gestes…. » zakaria, il ne t’est pas venu a l’esprit que c’est bien parce que les nigeriens avaient compris tardivement qu’ils avaient elu quelqu’un qui venait apprendre a diriger le pays, qu’ils avaient vomis issoufou en 2016 ? issoufou et son systeme malfaisant ne sont plus legitimes. Ils s’imposent par la force pour faire le meme travail mediocre que les nigeriens ont rejete. Alors un peu de decense et de respect pour vos malheureuses victimes que sont les nigeriens..

    • Nous avons dit que
      – Mahamane Ousmane n’était pas légitime
      – BAARE n’était pas légitime
      Tandja n’était pas ,légitime
      Et maintenant Issooufou n’est pas légitime
      Alors questions:
      Qui est donc légitime?
      A quand la fin de la campagne électorale permanente?
      A quand la question du développement économique et social?

      • Tous ceux que tu as cites ont un seul et unique denominateur commun: ils ont ete combattus, sabotes, critiques par ton protege issoufou qui a fini par devenir pire que le dernier de tous. la campagne permanente a ete imposee aux nigeriens par les requins du pnds dont le seul merite est d’avoir depouille le niger de l’heritage glorieux de ses anciens dirigeants.

        • OK mais chaque fois en alliance avec les autres.
          Mais serait lâche de mettre toutes les entraves de ce pays sur le dos d’un même parti.
          Si nous le faisons cela veut dire que nous sommes incapables de faire notre auto-critique individuelle et collective.
          Et ceux qui ont fui par lâcheté et qui tentent de mettre le feu à notre pays de l’extérieur, , chaque jour que Dieu fait, sont-ils aussi du PNDS?
          Ceux qui manipulent actuellement les scolaires et les étudiants sont, eux aussi du PNDS?

      • Quanq quelqu’un de credible viendra….et qui n’est pas de la vielle generation issue de cette CONFERENCE

  11. Concretement qi est vs avez apporte au pays.ce n est plus le temps de philosopher,il fo agir en quoi faisant: qui suis je,je viens d ou,ou est ce que je veux aller

  12. La corruption généralisée du sommet à la base. Est ce une critique ? L’impunité instaurée . Est ce critique ? La mauvaise gouvernance érigèe en système de gouvernance . Est ce une critique ? Une administrative anti developpement . Est ce une critique ? Quand Olivier de Sardan , pourtant membre du pnds, a tiré la sonnette d’alarme sur l’école en péril, la corruption , les ministres trainant des casseroles …boutures de manoc lui a rèpondu par des contre vérités. Pauvre Zakaria.

  13. Ce petit escroc de la Conférence vient de nous dévoiler leur propre personnalité car ils étaient lui et ses mentors d’aujourd’hui au pouvoir ont passé tout leur temps ( opposition) à jouer ce jeu maléfique et pensent maintenant que tout le monde est comme eux. Tu parles du suffrage en solution comme si c’est celui ci qui vous a amené au pouvoir. Depuis la Conférence tu as disparu dans la nature et tu réapparais avec l’avènement du Guri et tu veux donner de leçons de moralité aux gens, qu’as tu fait de concret à ton pays si ce n’est que profité de prébendes.

  14. « Seuls les imbéciles ne changent pas »
    Nous avons tous eu, et nous avons tous encore des comportements qui font trop mal à notre pays.
    Donc changeons.
    Ayons pitié de notre pays et de nos enfants.
    Cessons par exemple d’utiliser l’école comme une variable de combat politique.
    Mettons le SAINT CORAN pour qu’aucun leader politique ni de la société civile n’utilise les scolaires et les étudiants comme arme dans la lutte politique.
    Il y a des choses avec lesquelles un peuple sérieux ne doit pas blaguer…

    • A haba kouma
      Je repete ce que j’ai deja dit….commençons par mettre les enseignats dans leur droit et mettre les scolaires dans des donditions pour travailler ensuite on peut essayer de trouver une solution pour cette instrumentalisation des scolaires…..mais tant que le minimum n’est pas fait par le gouvernement alors les enseignants ont pleins pouvoirs pour revendiquer leurs droits dans les limites de la loi

      • OK YOULING

        Mais je vous demande de me dire honnêtement, je dis bien honnêtement ce que vous appelez mettre les enseignants dans leur droit
        Je vous demande de me dire honnêtement, je dis bien honnêtement, ce que vous entendez par mettre les élèves dans des conditions pour travailler.
        Je suppose que nous sommes tous de bonne fois
        Je suppose que nous aimons tous ce pays.

  15. Hier, insulteur des tenants du pouvoir, aujourd’hui devenu moralisateur pour le compte de guri système. Comme quoi, l’histoire n’épargne personne!

  16. Je pense qu’il faut au moins reconnaître à ZAK le courage de poser le débat sur l’amélioration de notre processus démocratique. Qu’on aime ou pas sa personne. cela n’a aucune importance, l’essentiel c’est la construction de notre pays.

    Bon courage Grand frère

  17. Le Niger est enviable dans le domaine de la santé , l’éducation et surtout les 3 N

    Le reste du monde nous envie de notre devise: fraternité , travail, progrès .

    Vive le niger, vive le développement

    • Mais vous etes toujours dernier des derniers …arretez de vous gonflez la poitrine alors qu’on ne fout rien , nous ne sommes pas travailleurs , nous aimons la facilité et la cerise sur le gateau nous avons des grands comploteurs comme ce MONSIEUR DE LA CONFERENCE NATIONALE ZAKARIA qui ne savent rien faire que semer la discorde et faire les mercenaires

  18. Oui, il faut savoir être lucide, savoir reconnaître ce qui relève de la responsabilité de l’individu ou de celle d’un échelon plus important, mais il faut également faire preuve d’humilité.

    En effet, je ne considère pas qu’une bonne gestion et la réalisation de quelques bouts de route sont des « progrès grandioses et indéniables » ! Cessons donc de nous glorifier pour des aménagements qui relèvent de l’ordinaire dans de nombreux autres pays.

    Avoir une administration efficace, bien gérer l’argent public et aménager son pays sont simplement des obligations ordinaires pour toute personne accédant à poste public de responsabilité.

    Cher M. ZAKARIA, je soutiens pleinement l’idée de la critique constructive, mais je ne partage pas cette reconnaissance exagérée du travail gouvernemental, lequel correspond uniquement à un minimum requis.

  19. C’est vrai que les oppositions nigériennes ont toujours mis en avant la nuisance.
    C’est vrai que chez nous, dans le combat politique tous les coups sont jusqu’ici permis.
    C’est vrai que chez on a tous l’habitude de jeter le bébé avec l’eau de bain.
    Il y a plusieurs exemples qui montrent que nous oublions les intérêts fondamentaux de notre pays au profit du conjoncturel et de l’éphémère.
    L’ exemple le plus triste, le plus connu de notre histoire c’est la lutte contre le tazartché: au moment où TANDJA s’efforçait d’exploiter notre pétrole pour le raffiner sur place ses opposants appelaient la communauté internationale à mettre notre pays…. sous-embargo.
    Aujourd’hui imaginez la situation de notre pays sans ce pétrole que TANDJA a mis en exploitation et au raffinage au risque de pouvoir et voire de sa vie.
    Nous ne devons pas continuer comme ça
    Nous devons changer

    • Mais habba kouma , qui a été à l’avant garde pour qu’on mette le Niger sous embargo? il faut pas tourner autour du pot , Mr Zakaria fait ça dans le simple but de semer la confusion rien d’autre….il y’a rien de patriotique dans ce qu’il dit ou ce qu’il fait

      • A Youling
        Tous les partis de l’opposition au temps de TANDJA étaient pour que notre pays soit mis sous-embargo. Aucun d’eux n’a osé critiquer cette position antinationale.
        Donc ce n’est pas la peine de dire c’est untel ou untel

        Le même tANDJA contre qui on demandait l’embargo a été partisan de cette stratégie destructrice au temps de BAARE
        Donc changeons.
        Ayons pitié de notre pays et de nos enfants.
        Cessons par exemple d’utiliser l’école comme une variable de combat politique.

        • Et commençons aussi à mettre les enseignants dans les droits …quand à utiliser l’ecole comme variable dans le combat politique je te le confirme ça a commencé par le PNDS ..je ne sais pas de quelle generation tu es…mais s’il te plait consulte les archives et surtout l’histoire c’est trop important….donc ces gens ont commencé à faire de l’ecole une variante politique en instrumentalisant et manipulant des etudiants aux intestins fragiles comme ZAKARIA

          • OK YOULING
            Mais « Seuls les imbéciles ne changent pas »
            Nous avons tous eu, et nous avons tous encore des comportements qui font trop mal à notre pays.
            Donc changeons.
            Ayons pitié de notre pays et de nos enfants.
            Cessons par exemple d’utiliser l’école comme une variable de combat politique.
            Mettons le SAINT CORAN pour qu’aucun leader politique ni de la société civile n’utilise les scolaires et les étudiants comme arme dans la lutte politique.
            Il y a des choses avec lesquelles un peuple sérieux ne doit pas blaguer…

            • HABA KOUMA, vous croyez que jurer sur le saint Coran va résoudre ce crime!!!! Combien de ceux qui nous dirigent ayant juré sur le coran par exemple ou devant le peuple ont fait de parjure ?

              • Ok
                Je suis d’accord avec vous. Mais que faire pour sauvegarder notre avenir? Que faire pour permettre à nos pauvres enfants d’avoir une formation de qualité?
                De plus certains pays n’ont pas eu envie de jurer sur le SAINT CORAN pour sécuriser l’avenir de leurs enfants en . Pourquoi pas nous?

  20. A commencer par lui d’abord, parce qu’il a été le PION le plus actif de ce parti pendant la CONFERENCE NATIONALE …

  21. Ceux que tu cherches à défendre et toi même, rendront des comptes tôt ou tard. Incha Allah

  22. J’ai plutot l’impression que tu as un seul talent ….celui de jouer au GRIOT….malheuresement on s’en etait rendu compte un peu trop tard après la conference

  23. Je pense que tu te parle toi meme Zakaria le leche c… Ou etais tu passé pendant le regne de Tanja ? Pourtant ton fameux pere spirituel (President actuel) a tout dit tout fait …il a été pire opposant de tout les temps au Niger…detruit tout ce qui etait bon….donc arrete tes histoires a deux balles tout droit sorti d’un roman de cap et d’epee

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*