Home Diplomatie La décrispation du climat sociopolitique s’impose au Niger…

La décrispation du climat sociopolitique s’impose au Niger…

Au fur et à mesure que nous avançons, la situation sociopolitique est en train d’être décrispée grâce à l’entremise du chef suprême de l’administration, le Président de la République, Issoufou Mahamadou, en effet, il vient  de demander avec insistance un audit du fichier électoral biométrique,  par les techniciens de  l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’OIF , en vue de l’organisation des élections générales consensuelles, crédibles et honnêtes au Niger, gage d’un départ très honorable, pour mission bien accomplie par le chef de l’État.

Les deux importantes exigences de la  majorité des acteurs politiques sont en voie d’être satisfaites, la tenue des élections locales est prévue pour le 13 décembre 2020, avant les élections législatives couplées aux élections présidentielles qui se tiendront le 27 décembre 2020.

Il ne reste plus que  la question de l’enrôlement biométrique des nigériens de la diaspora , il semblerait que le règlement de cette question est sur la bonne voie aussi.

Impossible n’est pas nigérien !
Le dialogue politique n’est pas étranger au Niger.

La classe politique nigérienne dans son ensemble se devrait de reprendre le chemin du Cadre de Dialogue Politique, le CNDP pour permettre de relancer le processus électoral sur le bon chemin.

En effet, le Président de la République, chef de l’État, son excellence Mahamadou Issoufou est en train de montrer sa grande détermination à créer les bonnes conditions de l’organisation des élections générales, consensuelles, apaisées, crédibles, transparentes, inclusives, démocratiques et honnêtes.

 Les va- t -en- guerre, les pyromanes de deux camps , se devraient se cesser d’alimenter un climat de tensions sociales inutiles.

Les autres grands pyromanes , les plus dangereux de l’extérieur, sont aux aguets, ils n’ont pas d’état d’âme, ils n’ont que leurs intérêts sordides à défendre et à sauvegarder. Nous n’avons aucun intérêt à les faciliter la tâche. Restons donc unis pour les barrer la route, les intérêts supérieurs du peuple souverain du Niger l’exigent.

Le Niger a besoin de sa sérénité, sa cohésion sociale et de son unité nationale, pour être au rendez-vous des nations qui gagnent et qui progressent .

C’est le Niger qui gagne et qui progresse, chaque nigérien doit apporter sa pierre à la consolidation de l’édifice construit.

Par Isssoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

Check Also

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officie…