Home ACTUALITE La DGI assène un uppercut à Orange Niger…

La DGI assène un uppercut à Orange Niger…

Depuis avant hier après-midi, passe en boucle sur les réseaux sociaux et sur certains médias, ce communiqué d’Orange Niger : « Chers clients, suite à un différend fiscal, nos bureaux à Niamey, notre service client et la boutique orange au carrefour Mali Béro ont été fermés pour des raisons indépendantes de notre volonté. Des dispositions sont prises pour ré-ouvrir nos locaux dans les meilleurs délais ».

Orange Niger fermé pour non paiement d’impôt ? La nouvelle s’est répandue rapidement à Niamey et chacun y est parti de son latin. Ce sont des mauvais payeurs, affirment certains, non, ils sont arrogants et se croient en terrain conquis martèlent d’autres.

A tamtaminfo, nous privilégions les faits, rien que les faits, c’est pourquoi nous nous sommes approchés des services des spécialistes de la fiscalité pour savoir ce qui est véritablement reproché à Orange Niger.

Il semblerait d’après notre source, qu’Orange Niger, c’est le système de l’arnaque de tous les côtés, le client grugé et la DGI pour laquelle on prétend prélever certains impôts ne voit rien que dalle.

Ainsi rien qu’en matière de TVA, à chaque fois que le client achète du crédit à Orange Niger, celle-ci est automatiquement prélevée, mais là ou le bât blesse, ce que  cet argent qui doit être reversé à la DGI prend une autre direction.

Il ne s’agit pas que de la TVA, plusieurs autres impôts et taxes connaissent la même procédure et les vérificateurs de la DGI auraient découvert des combines à la Madof, toujours selon notre source.

Nous n’allons pas entrer dans les détails de cette enquête minutieuse pour ne pas gêner la procédure ; mais sachez simplement qu’en dépit de cette vaste campagne de communication, à la limite mensongère engagée par Orange Niger contre les services des impôts du Niger, beaucoup de multinationales se croient tout permis dans ce pays.

Aussi, dans un premier temps, nous allons vous livrer toute la procédure suivie par les impôts pour aboutir à cette fermeture des locaux d’Orange Niger. 

Actuellement, d’après le recoupement de nos informations, la Direction Générale des Impôts (DGI), sur instructions fermes du Ministre des Finances, a fait de la mobilisation des ressources internes, la priorité de ses priorités. Et pour atteindre les objectifs à elle, fixé par la hiérarchie, elle a décidé de frapper fort et sans ménagement.

En effet, pas de répit, ni de tergiversations contre les mauvais payeurs ou les récalcitrants. Il n’y a plus de parapluie, ni d’arrangements alambiqués, l’impôt dû sera recouvré par tous les moyens de droit.

La Direction chargée des grandes entreprises et toutes les autres directions et services des impôts sur instructions fermes de la Direction Générale des Impôts ont entrepris une vaste campagne de recouvrement forcé et les résultats sont édifiants.

Pour nous arrêter dans un premier temps au cas spécifique d’Orange Niger, il convient de souligner, d’après nos sources, que tous les patrons des compagnies de la téléphonie cellulaire, qui ont bénéficié par le passé, de certains passes droits, (les fameux Gandou Gate que nous avons relatés et qui ont occupé les Une de certains journaux de la place)  sont en train de payer  à l’Etat son dû, au nom de la justice fiscale.

Ainsi, après les multiples sommations des services des impôts, toutes les sociétés se sont approchées des services fiscaux pour trouver un terrain d’entente à l’exception d’une seule compagnie récalcitrante qui fait de la résistance dans le paiement de ses impôts. Il s’agit de la société Orange Niger qui doit à l’Etat un peu plus de 22 milliards de francs CFA d’impôts.

Il semblerait que les responsables de Orange Niger refuseraient tout contact avec les responsables des impôts. Certaines sources nous évoquent même le terme de narguer les  agents des impôts  dans l’exercice de leur noble mission, car, Orange Niger disposerait de relais pour  régler son affaire au plus haut sommet de l’Etat.  Orange préférerait  saisir  la Présidence de la République que de traiter avec les agents des impôts.

Cette conception de lobbying de certains « égarés » de la République est surannée. C’est une époque définitivement révolue et la DGI dispose de tous les moyens légaux pour faire entrer l’Etat dans ses droits.

C’est pourquoi, au niveau des impôts, nous indique notre source, la sérénité est de mise, car le Contentieux de l’Etat qui, à une certaine époque spoliait les intérêts de l’Etat pour satisfaire « les amis » des multinationales, n’existe plus dans sa forme puante. En lieu et place a surgit une Agence judiciaire logée au Ministère des Finances, dirigée par un Magistrat à la retraite reconnu pour sa probité et son intégrité.
Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle, face à l’arrogance et au mépris de Orange Niger, comme il fallait s’y attendre, les services des impôts ont fait procéder à la fermeture des bureaux de Orange Niger conformément à la réglementation en vigueur.

Nous apprenons que les responsables et agents des impôts sont décidés à résister à tout chantage d’où qu’il vienne. Surtout qu’ils ont le soutien ferme et inconditionnel du ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou, un homme à poigne, qui a décidé de sévir contre ce genre de chantage qui frise la moquerie et qui banalise la République.

L’impôt est perçu au nom de la République pour faire face aux problèmes des citoyens de la République. Et chaque contribuable devra s’y conformer.

A suivre, comment en est on arrivé là ?

[author ]Namalka Bozari (Web Contributeur) Tamtam Info News[/author]

39 Comments

  1. Bonjour à tous,

    Il faut que tous les contribuables, surtout les multinationales payent leurs impots. Il n y a aucun doute la dessus.

    Mais chers compatriotes,

    – Pensez vous que ces impôts (si la DGI arrive à faire le recouvrement) vont servir à résoudre vos problèmes ?
    – Pensez vous qu’ils seront injecter dans l’éducation ? La santé ? L’enseignement superieur ? etc !!!!
    – Si ces multinationales ne payent pas les impots, la faute à qui ? IM n’a t il pas eu 7 annnées de regne et c’est maintenant qu’il se rend compte que les multinationales ne payent pas les impôts ?

    Les vraies raisons sont les suivantes:

    – Les caisses de l’État sont vides, il faut tout faire pour faire rentrer de l’argent. Sauf que, cette pénurie d’argent ne doit pas nous aveugler pour demander à des sociétés de verser à l’État presque la moitié de son chiffre d’affaires. Pourquoi la DGI s’attaque aux societes de telecom ? C’est surement là ou il y a de l’argent frais.

    D’ailleurs l’État est incapable de mettre en place un systeme de controle au niveau de ces sociétés pour savoir clairement combien elles font en termes du CA. L’Etat se contente juste des declarations faites par ces societes. A qui la faute ?

    – Des echeances sont proches et pas d’argent comme Zinder Saboua, Le sommet de L’UA de 2019;

    – Et il y a les elections de 2021; cet argent sera utilisé pour acheter vos votes et continuer à sucer les maigres ressources du pays.

    – C’est aussi un bapteme de feux pour vous faire oublier les vrais maux qui assaillent les citoyens. Ou sont les dossiers suivants: Uraniumgate (200 milliards), les depenses faites au nom de la securité et la defense (plusieurs milliards), le dossier wallgate (plusieurs milliards), le dossier africard (plusieurs milliards), le train bolloré (plusieurs milliards)
    En plus, c’est une maniere de detourner les energies vers un operateur de la metropole en attisant la haine du colonisé envers le colon. Tout de suite les gens se sont mués en fiscalistes et exigent que cet opérateur paie.

    Voila les vraies raisons.

    Donc arretez de divertir les gens…..plusieurs milliards se sont volatilisés sous ce regime….pour animer la galerie, on vous balance des histoires comme ca.

    1. Il y a à ce niveau deux combats à mener par les citoyens:
      1° Lutter pour que les entreprises installées chez nous respectent en tant que consommateurs, qu’elles respectent notre pays, qu’elles respectent les lois et les règlements de notre pays, qu’elles paient les impôts et taxes qu’elles doivent à notre pays
      2° Lutter pour que les ressources publiques de notre pays soient bien gérées et bien canalisées vers nos besoins réels
      Dans ce bras de fer nous avons le devoir de soutenir fermement notre pays.
      Avant tout nous avons, en tant que consommateurs une arme redoutable contre tout opérateur indélicat: boycotter le service qu’il nous vend pour réaliser ses profits..
      A bon entendeur…

    2. Politique, politique, toujours politique. Nous devons cessez devoir politique partout. Ce geste est à saluer et nous devons contrainte nos dirigeants à utiliser sainement l’argent du contribuable nigérien. Point barre!

  2. Vraiment l’État doit prendre des disposition pas seulement pour les entreprises de télécoms mais aussi pour tout les entreprises qu’ils soient local ou étrangères . . mais aussi arrêter d’amender des sociétés pour remplir leurs compte parce qu’on se connaît au Niger

  3. Il n` ya pas que les impots, il faut revoir toutes les arnaques ces societes font a leurs clients, Elles se font pas mal de sou sur les usagers et tres souvent sans rien fournir comme service
    Franchement comment comprendre qu on fassepayer le client pour l usage de son whatsapp . Quand tu payes pour une connection net c est pour entre autre faire usage de whatsapp et autre, si tu te lecharges cela va certainement te couter plus cher et donc reduire la duree de ta connection mais pour un simple message ou un appel whatsapp qu on n impacte cela sur ta connection c est vraiment de l arnanque
    Nul part ailleurs sur les autres cieux une telle pratique. Dailleurs quand tu as la chance de passer via un WIFI tu constates bien la realite des choses . alors pourquoi le gouvernement les laisse faire?
    Orange Niger( et les autres ) ne se plaint pas de cet avantage et continue d arnanquer les usagers. parcontre quand il sagit de payer les impots ca devient toute une histoire et vive le deba;lage

  4. c’est étonnant de voir comment les gens se transforment en journalistes du jour au lendemain, par ces écrits, l’auteur de cet article augmente déjà la confusion….le problème que vit Orange Niger aujourd’hui n’est nullement un problème lié aux impôts que la société refuse de payer….en matiere de payement d’impôts, Orange Niger est bien en règle et ce depuis son lancement et vous pouvez vous rapprocher de la DGI pour confirmer cela….

    le problème actuel est sur la caution de garantie remboursable (sans aucune garantie bien entendu) de 15 % du redressement de 24 milliards et donc 3,5 milliards dans les 20 jours qui suivent la notification!!!c’est une rectification de la loi de finances 2018

    arrêtez de dire tout et n’importe quoi, avant d’écrire un article, il faut d’abord faire son enquête et avoir tous les éléments crédibles…..mais se précipiter pour écrire des âneries pareilles tout en induisant en erreur beaucoup de lecteurs est tout a fait inutile…

    comment une société qui a plus de 10 ans peut ne pas payer ses impôts…c’est ridicule tout ça!!!

    ce qui est surprenant avec nous nigériens, on prend jamais le temps de comprendre un problème qu’on prenne déjà une position….

    vous ne pouvez pas exiger qu’une entreprise vous donne une somme assez conséquente en caution de garantie remboursable, parce que vous avez de la pression du FMI et d’autres institutions mondiales….
    vous le savez, ils le savent, s’ils vous donnent cette caution, vous n’allez jamais leur remettre ça……ils voient comment vous êtes en affaire, 200 milliards des pauvres citoyens, sont-ils revenus????on a vu comme l’actuel ministre de finance (que certains traitent d’héro aujourd’hui, je ne sais pas s’ils connaissent la vrai définition du mot « HÉROS ») était incapable de donner des explications cohérentes par rapport à ces 200 milliards envolés à jamais…….

    1. Que Monsieur x grand défenseur de Orange Niger contre son propre pays nous explique ce qu’il entend par : » 15 % du redressement de 24 milliards et donc 3,5 milliards ». Redressement de quoi? Redressement pourquoi?
      Nous souhaitons un bon appétit à x car avec tous ces efforts qu’il déploie pour défendre l »indéfendable il y a anguille sous roche.

      1. Quand on va en contentieux relativement à un redressement fiscal on paye d’office 15% du montant réclamé par le fisc, la fameuse  »caution de garantie remboursable ». Même en cas de gain de cause sur toute la ligne, le fisc ne vous restitue point cette caution. Elle devient une provision pour vous.

      2. oui c’est ça, j’en suis un défenseur de Orange Niger et alors????saches que mon cher « haba kouma », j’apporte un éclaircit par rapport à ce qui est dit comme quoi « refus de payer les impôts », c’est faux et archi faux!!!et tu peux aller à la DGI vérifier toi même si oui ou non Orange Niger paie ses impôts de façon régulière, j’en ferai pas une polémique la dessus, les preuves sont la DGI….

        le problème actuel est une demande de caution remboursable, l’État demande cette caution en garantie du travail future (notamment la couverture de certaines zones et qualité du réseau) qui sera vérifié, s’il y a satisfaction de la part de l’État, la caution sera restituée mais on le sait tous que ce régime a tellement dilapidé l’argent du contribuable qu’il ne va jamais restituer quoi que ce soit….c’est pour cela Orange Niger est en contentieux avec l’État, voici toute l’histoire, ce n’est nullement un refus de payer les impôts comme toutes ces personnes qui veulent faire croire au nigériens ces mensonges….

        il y a bel et bien des moyens qui permettent de contrôler ces sociétés si vous estimez qu’elles s’enrichissent sur nos dos, commencez d’abord par recruter des personnes compétentes à l’ARCEP (ancien ARTP), si vous recrutez des nuls (cas actuel), il y aura aucun contrôle correcte de ces sociétés et c’est nous qui perdons…..

        peut être on devrait laisser ce domaine Telecom à Niger Telecom pour le gérer tout comme l’approvisionnement de l’électricité par la société de l’État, nigelec!!!!

        mettons nous à niveau et dotons nous de ce qu’il faut pour mieux contrôler ce secteur telecom que de sortir des faux problèmes comme celui-ci……

        1. Tout juste pour comprendre:
          Tu as parlé de redressement fiscal. Est ce que cela correspond à « une caution non remboursable »?

          Par contre ce que vous dites sur l’incompétence des fils du Niger qui doivent défendre les intérêts de notre pays dans ce secteur est réel.
          C’est triste et c’est comme ça…
          Les nigériens qui y travaillent pensent d’abord à leurs poches avant de penser pays.

  5. Voilà le message de notre honorable député du MPN de Yacouba…. courage mon honorable…..

    Si l’an passé , j’avais refusé de voter favorablement  » la loi des finances 2018 , l’une des raisons était la suppression de la « TATTIE  » que je considérais comme un gros cadeau Fiscal.

    La loi 2018 a asphyxié des milliers et des milliers de Nigériens et je ne peux pas comprendre aujourd’hui que des multinationales résistent aux paiements des impôts !

    Payez vos impôts car nous payons nos impôts !

    Soutien total à la Direction Générale des impôts !

    Sur ce point je suis tout à fait d’accord avec le Ministre des finances Massaoudou !

    Et à mon humble avis tout Patriote sincère doit avoir la même réaction !

    Votre serviteur OUMAROU Abdourahamane

    #Patriotes
    #constance

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Editorial : Pour Une Révolution Des Mentalités !

Depuis son accession à la magistrature suprême du pays en 2011, le Président de la Républi…