Accueil / ACTUALITE / La fête de l’Aïd el Fitr

La fête de l’Aïd el Fitr

IMAGE D’ILLUSTRATION

Le Ramadan tire à sa fin et les activités entrant dans le cadre de l’Aid El fitr battent leur pleinDans les différents marchés de la capitale Niamey, c’est l’effervescence. Pour constater de visu cette ambiance surchauffée, notre équipe s’est rendue dans plusieurs centres commerciaux de la ville. Les marchés ont fait le plein. Malgré la chaleur et la fatigue des jeuneurs, commerçants et clients, espèrent tirer leur épingle du jeu. Visiblement, les vendeurs des pintades, poulet, etc sont les plus sollicités et ils profitent de l’occasion pour renchérir sur les prix.

Cette année, visiblement, les prix de la volaille n’ont pas connu une flambée du fait de l’abondance de la volaille. Ceux qui se sont dépêchés pour se rendre aux différents marchés où les volailles sont disponibles, ont trouvé les prix très accessibles. M. Nomaou Sani vendeur de pintade et de poulet nous montre des grosses pintades qu’il vend à moins de 5000f et pour les poulets, les prix varient entre 2000f, 2500f voir plus si le poulet est gros « il y a pas de raison que les prix de la pintade augmentent cette année, chacun aura de quoi faire la fête en fonction de ses moyens » précise le vendeur.

Au-delà de ces produits, l’autre casse tête chinois pour les parents, c’est les habits, les chaussures de fête pour les enfants.  

L’ambiance donc bat son plein à la grande satisfaction de certains commerçants, même si du fait de la conjoncture ambiante, les clients ne se bousculent pas comme autrefois

Pour Hadia Rachida Bachar, que nous avons rencontré au grand marché dans une boutique où elle payé 4 paires de chaussures et des habits pour ses enfants : L’Aïd El Fitr est l’une fête musulmane qui recommande aux musulmans de porter des beaux vêtements . Après cette longue période de jeûne et de bienfaisance, l’Aïd el Fitr est l’occasion pour nous, de partager un repas copieux avec nos familles, nos amis et les voisins » a-t-elle dit. Et pour les enfants, c’est le moment de recevoir des cadeaux de ‘’Barka da çallah’’ salutation locale de bonne fête.

Selon M. Soumana Abdoulaye cette année tout est moins cher pour l’instant. Il a dû payer des habits ‘’ prêt à porter’’ des ‘’hidjib’’ voile islamique, des chaussures pour filles et garçons, etc.

Alors, chers commerçant, vous devez maintenir les prix tels qu’ils sont, sans spéculer, pensez à vos frères.

À propos de l'Auteur

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley (Tamtam Info News)

À propos Administrateur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*