Home ACTUALITE LA MAJORITÉ PARLEMENTAIRE SOUTIENT LA MISE EN PLACE D’UNE COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR L’AFFAIRE DITE DES 200 MILLIARDS DE FCFA

LA MAJORITÉ PARLEMENTAIRE SOUTIENT LA MISE EN PLACE D’UNE COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR L’AFFAIRE DITE DES 200 MILLIARDS DE FCFA

Les groupes parlementaires de la majorité ont rendu public, hier matin, une déclaration suite à l’introduction par l’opposition parlementaire au niveau de l’Assemblée Nationale, d’une demande de mise en place d’une commission d’enquête parlementaire afin d’investiguer sur le dossier relatif à l’affaire dite des 200 milliards de FCFA. Dans la déclaration lue par le député Saadou Dillé, la majorité parlementaire soutient l’action engagée par l’opposition pour que la lumière soit faite sur cette affaire.

Dans leur déclaration, les groupes parlementaires de la majorité ont d’abord rappelé que la procédure de la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire obéit aux dispositions constitutionnelles et légales. A cet effet, la déclaration rappelle que la constitution en son article 94 alinéa 2 stipule que « le règlement intérieur détermine notamment : la création des commissions d’enquêtes et de contrôle parlementaire ainsi que les missions d’informations dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale ou toute question d’intérêt national ». Ils ont aussi évoqué les articles 117, 118, 119, 120 ; 121, 122, 123 et 124 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui traitent de la même question.

Conformément à la lutte ardue engagée par le Président de la République contre la corruption et la mal-gouvernance, la majorité parlementaire encourage le processus engagé par l’opposition parlementaire visant à mettre en place une commission d’enquête parlementaire pour faire la lumière et en toute transparence dans cette affaire ayant dominé ces derniers jours, la Une des médias nationaux et internationaux ainsi que les réseaux sociaux. D’après la déclaration, les groupes parlementaires soutiennent toute action tendant à faire la lumière sur ce dossier. La déclaration a également indiqué que les groupes parlementaires de la majorité encouragent le gouvernement à multiplier les actions permettant de lutter efficacement contre l’impunité et la mauvaise gestion des biens publics.

[author ]Laouali Souleymane(onep)[/author]

10 Comments

  1. Chers internautes, nous avons tous intéret à voir claire dans cette affaire dite de 200 Milliards mais ayons le courage d’accepter tout ce qui seera issu du rapport de cette commission. Chers amis de la majorité, de l’opposition, société civile et société si vile comprenez ceci:  » Nous ne sommes pas des ennemis mais plutot des adversaires pour certains et pour les autres, nous n’avons que des points de vue divergeants ». Notre existance dépend de celle de la mère et père j’ai nommé NIGER. A tout point de vue, cette affaire que les uns et autres sont entrain de s’insulter, s’offenser, se diffammer reste et demeure un non évènement comme j’ai l’habitude de le dire sur ce réseau. ça ressemble aux 400 Milliards de SE TANDJA. Sans insultes ni mensonges tous ceux qui se reclament soucieux de tous les bradages des ressources financières qu’à connu cette poule aux oeufs d’or « le NIGER » depuis l’avènement de la démocratie n’ont qu’à dresser une liste exhaustive précise sans mensonge de toutes les personnes mises en cause ou non ayant participé ou contribué à la gestion de ce beau pays qui est le NIGER. ( de la transition Cheffou Amadou – 3è République Mahamane Ousmane – Transition Barré – 4è République Baaré Mainassara – Transition Wanké – 5è République Mamadou Tandja – 6è République Mamadou Tandja – Transition Salou – 7è République Issoufou Mahamadou ) . Si non c’est inconcevable de voir un soldat milliardaire, un infirmier milliardaire, enseignant milliardaire, douanier milliardaire etc…. Quelqu’en soit ce que tu va gagner en terme de salaire dans la fonction publique tu es loin d’etre milliardaire. Chers Nigérien à quand la prise de conscience?

  2. Même le Pr Issoufou a intérêt à agir pour que sa gouvernance ne soit totalement discréditée par cette affaire qui s’apparente à un vrai crime contre l’humanité. S’il ne le fait pas, un juge français le fera, tôt ou tard. Il vaut mieux prendre les devants, mais attention l’exercice est dangereux !! Il vaut mieux lire le droit que de couvrir le mensonge car tout le monde attend.

  3. Ne criez pas vite victoire ! Création d’une commission parlementaire est une chose attendre la lumière dans cette affaire de 200 milliards en est une autre ! Donc avis .

  4. Bonsoir,

    Les deputés de la majorité sont coincés et n’ont d’autre choix que de supporter cette initiative. Esperons que les autres affaires seront aussi traitées…..

  5. Cette proposition de création de commission parlementaire doit venir normalement de la majorité. Mais comme cette majorité commence à comprendre l’intérêt de la lutte menée par l’opposition et les autres acteurs sociaux, elle doit aussi déposer la demande de création de commissions parlementaires pour faire la lumière sur tous les 40 scandales énumérés par les acteurs de la société civile. Aussi, cette majorité parlementaire doit interpeller le CNDP afin qu’il ne décide plus sans la présence de l’opposition et des non affiliés. Très bonne prise de conscience de nos députés de la majorité. Du courage et il faut aller jusqu’au bout, si non le peuple vous observe et vous sanctionnera si vous n’initiez rien dans cette lutte contre la corruption tant attendue par tous les nigériens

  6. Vous etes obliges parceque vous au mur. Vous etes bloqué et aucune sortie. Si comme vous le dites c’est dans la meme idée que le president de lutter contre la mal gouvernance pourquoi attendre l’opposition alors que le people à beaucoup crier, Q’Allah nous vienne en aide et nous assiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officie…