Home ACTUALITE La marche pacifique suivie de la remise d’un mémorandum au Premier Ministre de la société civile a été interdite…

La marche pacifique suivie de la remise d’un mémorandum au Premier Ministre de la société civile a été interdite…

IMAGE D’ILLUSTRATION

La marche pacifique suivie de la remise d’un mémorandum au Premier Ministre, que projette d’organiser un collectif des organisations de la société civile a été interdite par arrêté N0 000007 du 11 janvier 2017, du Maire central de la communauté urbaine de Niamey, pour cause des risques des troubles à l’ordre public .

Dans la première lettre adressée à la société civile, le maire central de la communauté urbaine de Niamey ne s’opposait pas à l’organisation de la marche suivie de meeting , il avait demandé de décaler le jour , l’heure et de tenir la manifestation au lieu habituel. La décision d’interdire la marche est intervenue suite au refus des organisateurs de la marche du 13 janvier 2017 , d’accéder à la demande du maire central de la communauté urbaine de Niamey .

Il serait très souhaitable que les deux parties se retrouvent afin de convenir d’une date , d’une heure et d’un nouveau plan d’itinéraire . Ce n’est pas une faiblesse de se soumettre aux lois et règlements de la République.

C’est la loi qui permet au maire d’interdire toute manifestation pour cause de troubes à l’ordre public.

Ici l’autorité , peut être, soupçonne les troubles à l’ordre public etant donné que c’est une zone très sensible.

La morgue ouvre à quinze heures , la voie est empruntée par le corps billard , les ambulances, les hautes autorités et leur cortège, par conséquent l’encadrement par les forces de l’ordre , de la manifestation sera compliqué.

Notre démocratie gagnerait beaucoup plus si tout se passe dans un esprit d’apaisement, de fair-play et du respect mutuel. A partir du moment où le dialogue n’est pas rompu , la loi n’interdit pas aux deux parties de se réunir et de convenir d’un nouvel itinéraire , ll serait hautement souhaitable pour la société civile d’éviter une confrontation inutile avec les autorités.

Le Maire a tendu une perche dans sa première lettre , je pense qu’il faudrait la saisir et renouer avec le dialogue. Des compromis sont nécessaires de part et d’autre afin de sauvegarder l’intérêt général .

A bon entendeur salut !

[author ]Issoufou Boubacar Kado Magagi (Contribution FB)[/author]

10 Comments

  1. Un journaliste étant normalement un homme de lettres, il serait utile de savoir que c’est un corbillard qui transporte les morts et non un « corps billard » le corps et le billard n’ayant rien à voir dans le mot « corbillard »….

    1. Je vous remercie pour la correction ! Malheureusement l’auteur de l’article n’est pas homme de lettres.
      Je ne maitrise pas bien la langue de Molière mais nous sommes contraints de l’utiliser pour communiquer entre nous. Encore merci ! On fait avec !

  2. Au Niger avec ce guru pourri nous assistons a une dictature. comment vous les succeurs du sang du peuple vous marche et vous interdissez a l’opposition de faire la meme. De memoire d’homme jamais vu un pouvoir marcher. On marche pour protester et nous de la mouvance vous marcher pour protester contre qui vous meme ? en tout cas c’est pas pour impressionner les nigeriens parce qu votre pouvoir ne fait rien de bon
    Niamey Nyalla zero, Maradi Kolliya zero, barrage de Kandadji zero, Chemin de fer zero etc….. \Injustice, Corruption, incompetance c;est qui defini le guru systeme
    Craignons le bon DIEU.

  3. le respect de la loi et de l ordre public est une vertu chez les gens civilisés.imaginons un instant si chacun peut faire a sa guise comment serait notre société.

  4. Monsieur Kado, ne cherchez pas a expliquer l’inexplicable ni a justifier un cas flagrant d’injustice et de violation de la loi. Vous valez mieux que ca. Ce regime liberticide est tout simplement aux antipodes des valeurs democratiques pour lesquelles les nigeriens se sont sacrifies. Mais que Bazoum et sa camarilla sachent que tout a une fin sauf le pouvoir supreme d’Allah. A bon entendeur salut.

    1. Tu sais donc que tu vas disparaitre un jour, peut être avant le départ de Bazoum. Je pense qu’on une clique de voyous qui se couvre d’un linceuls des OSCs. Vous pouvez bien marcher le Samedi ou le Dimanche, la Démocratie n’impose pas un jour où il faut revendiquer ni la manière de revendiquer. Soyez honnête avec vous même et ayez un minimum de lucidité.

      1. Ces OSCs sont des nigeriens qui revendiquent leurs droits. Ce ne sont pas des etrangers et si tu n’es pas capable de faire l’effort de le comprendre ainsi, alors tu peux ignorer mon commentaire ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Affaire MDN : tous les coupables seront châtiés

Alors que la justice nigérienne a ouvert une information judiciaire sur l’affaire dite de …