Home ACTUALITE La monnaie unique commune africaine, ECO, doit être promue et protégée…

La monnaie unique commune africaine, ECO, doit être promue et protégée…

La monnaie commune africaine unique de la CEDEAO, monnaie pilote, ECO, est actuellement victime d’une cacaphonie et des manoeuvres dilatoires, sciemment entretenues par certains chefs d’État africains minoritaires dans l’espace communautaire , en vue de retarder la mise en œuvre de la dite monnaie.

Par conséquent il serait hautement souhaitable que les chefs d’État panafricanistes, progressistes africains de l’espace de la CEDEAO, convaincus par l’impérieuse nécessité et le devoir de faire aboutir ce vieux projet panafricaniste qui avait été longtemps porté par les pères fondateurs de l’Union Africaine , organisent la riposte en ventant les mérites, les vertues, les grands avantages de la création d’une monnaie unique commune africaine dans l’espace CEDEAO, qui ferait sans nul doute tâche d’huile sur tout le continent pour le bien-être des africains.
Les arguments du taux d’échange fixe, de la stabilisation de l’inflation, des critères de convergence, sont des vieilles recettes très dépassées en cette ère de la mondialisation de l’économie.

À notre connaissance la France dont ils se seraient les portes paroles ne remplissait pas tous les critères de convergence quand elle était entrée dans l’espace économique de l’ Union Européenne.

En matière de déficit budgétaire, la France est en-tête du peloton des pays membres de l’Union Européenne qui ne respectent pas le seuil statutairement autorisé. Mais cela n’empêche pas à son économie de survivre et de rester dans le dit espace.

La France n’est pas productrice de l’Uranim, ni des matières premières qu ‘elle pompe honteusement à l’ Afrique, pourtant elle dispose d’une part ,des centrales d’énergie nucléaire qui distribuent et commercialisent le courant électrique au profit de sa population sans se soucier des pays africains producteurs de l’uranium auprès desquels elle achète le dit uranium à des prix très bas et d’autre part des usines de transformation de nos matières premières qu’elle achète aussi à des prix très injustes et nous revendent les produits transformés à des prix très exhorbitants.

Le nouvel ordre économique international pour être juste et équitable, il doit être exigé que les matières premières africaines soient achetées à des prix justes et équitables.

Les arguments des chevaux de Troie de la France pour le maintien du statut-quo au profit des intérêts sordides étrangers ne font plus recettes , ces arguments doivent être vigoureusement combattus par les progressistes africains convaincus par la grande nécessité de faire progresser l’Afrique.

Avec l’avènement de la zone de libre-échange Continental Africaine, la ZLECAF, les échanges commerciaux interafricains seront portés à un taux de 76% au lieu de 16% actuellement.

Les industries de transformation de nos matières premières resteront sur le continent.

En théorie générale de l’économie, le francs CFA ne remplit pas les conditions d’être une monnaie au sens acceptable du terme. Le francs CFA est un sous-multiple de la devise française euro.

Les deux banques centrales des états africains de la zone franc ne sont que des guichets du trésor français en Afrique. En effet, ces pays ne jouissent pas de la souveraineté monétaire , ils ne frappent pas la monnaie, leur lingots d’or sont détenus par le Trésor français.

Ils sont tenus de déposer 50% des leurs avoirs monétaires au compte d’opérations , ouvert dans les livres du trésor français. Ces dits avoirs sont gérés et fructifiés par le Trésor français.

Le francs CFA n’est pas reconnu dans l’espace de l’Union Européenne.

Même en France il ne fait pas court .

Les pays de la zone franc n’ont aucun contrôle de leurs avoirs qui permettent à la France d’être une grande puissance dans le monde sans aucune contrepartie immédiate sur l’économie africaine.

La création d’une monnaie commune africaine permettrait sans nul doute à l’Afrique de jouir de sa souveraineté monétaire et de prendre son destin en main et de tendre ainsi vers une intégration économique globale africaine, ce qui permettrait à l’Afrique de dominer le monde, de part son potentiel économique et démographique.

Les chefs d’État africains qui se seraient servis de chevaux de troie contre les intérêts généraux de l’Afrique doivent être isolés et neutralisés au nom de l’intérêt Supérieur du continent.

Il est grand temps que la riposte soit bien organisée en vue de mettre hors d’état de nuire les valets du néo-imperialisme, nouvelle formule, sur le continent.

 » L’Afrique doit s’unir ou périr  » comme
l’ avait si bien expliqué le Président, Dr Kwame N’krumah , du Ghana, dans les années 1960 .
À bon entendeur salut !

Par Issoufou Boubacar Kado MAGAGI.

11 Comments

  1. Le vice-premier ministre italien a révélé des vérités connues de tous :
    En effet, dans une intervention qui circule à travers les réseaux sociaux, le vice-premier ministre italien a demandé à l’Union Européenne de prononcer des sanctions contre la France pour crime contre l’humanité , en raison de sa participation dans l’exploitation des richesses africaines, d’une part et d’autre part de sa responsabilité dans la déportation et la disparition des milliers des africains à l’occasion de la triste célèbre traite des esclaves, et surtout de l’exploitation honteuse de la monnaie Franc de la Communauté Française Africaine, FCFA, des quatorze pays africains.
    Le vice-premier ministre italien, Luigi Di Maio, a aussi appelé l’Union Européenne à instaurer des sanctions à l’encontre de tous les pays qui appauvrissent l’Afrique et qui sont ainsi à l’origine de la crise migratoire actuelle.
    Il est surprenant de constater que certains compatriotes africains manifestent leur étonnement devant cette triste vérité.
    Rappellez-vous de la bourde de Dakar où l’ancien Président français, Nicolas Sarkozy, s’est permis de dire que l’Afrique n’a pas d’histoire.
    Dans leur immense majorité , les patriotes africains sincères ont salué et soutenu avec ferveur et détermination , la riposte organisée par l’historienne , Mme Konaré Adama Ba , qui a bien démontré scientifiquement au Président Nicolas Sarkozy que l’Afrique a bel et bien une histoire et qu’elle a même contribué à l’émergence d’une France libérée, libre et démocratique.
    Sans l’Afrique, la France ne serait pas aujourd’hui une puissance mondiale. C’est grâce aux combattants africains que la France a pu échapper à la colonisation allemande, à l’extermination nazie, c’est aussi grâce à l’apport des deux Banques Centrales des États de l’Afrique de l’Ouest et des États de l’Afrique Centrale que la France finance et maintient son économie à un niveau qui lui éviterait la faillite.
    C’est grâce à l’uranium de l’Afrique que l’énergie électrique est distribuée et commercialisée en France.

    Un grand ouvrage sous la direction du Professeur Joseph Ki Zerbo , et beaucoup d’autres, signés des histoires africains, des historiens européens honnêtes, ont déjà posé cette problématique qui traite du rôle combien horrible joué par la France et les autres puissances cololisatrices dans la situation de la pauvreté actuelle que vivent les anciennes colonies françaises et autres.
    À notre avis la problématique posée et à laquelle, le vice-premier ministre italien a proposé une série des mesures n’est pas nouvelle. Le fait nouveau, c’est un pays européen, de surcroît une ancienne puissance cololisatrice , L’Italie, qui dénonce le rôle néfaste joué par la France, pendant l’occupation coloniale, après l’occupation coloniale et qui demande que justice soit rendue.
    Des patriotes économistes africains avaient été assassinés parce qu’ils avaient eu le courage de dénoncer la situation de la servitude du francs CFA à la France , par des arguments scientifiques irréfutables !
    Donc le combat ne date pas d’aujourd’hui , certains esprits africains patriotes sont tombés sur le champ d’honneur. Nous devrions bien tenir le flambeau de la lutte au lieu de continuer à verser les larmes de crocodile.
    Par conséquent il serait hautement souhaitable que des voix africains les plus autorisées emboîteraient les pas au vice-premier ministre italien afin que justice soit rendue à l’Afrique.
    L’heure ne devrait plus être aux lamentations mais à une prise de conscience collective de notre existence en tant que continent qui a beaucoup donné aux autres et qui n’a rien reçu en retour.
    À bon entendeur salut !
    Issoufou Boubacar Kado Magagi.

  2. Bienvenue en Afrique,

    Un continent spécial ou l’impossibilité et l’inimaginable n’existent pas.

    Bienvenue en Afrique:

    Le seul continent où les autochtones préfèrent les étrangers à leur semblables.
    Le continent où la musique étrangère, la langue étrangère, le support étranger, les religions étrangères, l’éducation étrangère sont les plus valorisés.

    Bienvenue en Afrique, où les fonctionnaires corrompus sont toujours promus et les plus honnêtes sont quant à eux, démis de leurs fonctions.

    Bienvenue en Afrique où les gouvernants sont plus riches que tous leurs gouvernés réunis, où les dirigeants sont en vacances du 1er Janvier au 31 Décembre et s’arrêtent quelques jours durant leurs promenades dans leur pays pour saluer les citoyens au passage, le
    temps de remonter dans les airs où se trouvent leurs palais présidentiels.

    Bienvenue en Afrique où les ministres de l’éducation éduquent leurs enfants à l’étranger, les ministres de la santé se soignent à l’étranger et les ministres de l’agriculture importent leurs céréales.

    Bienvenue en Afrique où les gouvernements disposent de plus de fourgons à canon pour réprimer les populations que de fourgons d’incendie pour secourir les populations.

    Bienvenue en Afrique où les corbillards sont plus nombreux et plus accessibles que les ambulances parce que l’on préfère investir dans les funérailles plutôt que de sauver des vies.

    Bienvenue en Afrique où l’année scolaire est repartie en trois trimestres: le trimestre de la grève, le trimestre des cours et le trimestre de la tricherie.

    Bienvenue en Afrique, où les médecins inventent des diagnostiques dans le seul but d’escroquer leurs patients à qui l’on fait faire des radiologies du fémur pour soigner une sinusite.

    Bienvenue en Afrique où les athlètes prennent les compétitions sportives en ôtage et menacent de ne pas jouer tant que leurs primes ne leurs sont versées avant les matches car sachant trop bien qu’ils ne seront pas rémunérés après le travail fourni.

    Bienvenue en Afrique, où l’on ne prête l’argent au pauvre que si celui-ci promet de fuir le pays et d’aller tenter sa chance à l’étranger.

    Bienvenue en Afrique où les bureaux de vote sont ouverts avec des urnes déjà remplies et les résultats des élections annoncés avant la fin du dépouillement.

    Bienvenue en Afrique où les députés gagnent 30 fois plus que les enseignants mais travaillent 60 fois moins que ces derniers.

    Bienvenue en Afrique, où ceux qui cultivent le café sont plus pauvres que ceux qui le revendent.

    Bienvenue en Afrique, où la pauvreté d’un pays est déterminée par la richesse de son sous-sol et plus le sous-sol est riche, moins le peuple l’est.

    Bienvenue en Afrique où les pasteurs ressuscitent les morts et Jésus est déporté aux États-Unis….

    _Farida Bemba Nabourema_
    Citoyenne Africaine Désabusée

    1. En effet Akwaaba….

      Bienvenue sur ce continent de surprise et de contraste…

      Une Afrique abusée avec des enfants désabusées

      Une Afrique ou ses enfants privilègient beaucoup leurs relations émotionnelles que leurs intérêts aux contrario de leur vis à vis qui n’ont pas d’amis mais rien que des intérêts.

      Qui blâmait?

      Cette Afrique riche avec des enfants en majorité végètant dans une pauvreté abjecte.

  3. La Côte d’ivoire est un faux poids lourd.
    Dans les années 1980 le Niger dépassait la Côte d’ivoire en excedent des devises.
    Depuis lors , un maquillage des chiffres, un sabotage de l’économie du Niger a été entrepris pour maintenir le Niger dans la situation que vous connaissez. Évidemment avec la complicité des dirigeants qui se sont laisser imposer des mesures antisociales qui ont tiré le pays par le bas.
    Quand on ne comprend les enjeux on se tait au lieu de raconter des bêtises.

  4. Le texte est très Claire ! Il préconise de promouvoir et bien défendre l’Eco.
    Un des intervenants, défenseur de la France voulait insinuer que le Niger n’est pas le premier fournisseur de l’uranium de la France.
    Ce monsieur est très ignorant ou il est de mauvaise foi. Surtout quand il dit que la Côte d’ivoire n’est pas minoritaire dans la CEDEAO ! Le Nigeria en lui seul représente 60% du PIB de la CEDEAO, il est suivi du Ghana. Tous deux ont une grande expérience de la gestion d’une monnaie.
    L’ article dit clairement la monnaie unique Africaine ECO ferait tâche d’huile sur les groupes sous-regionaux, au grand bénéfice des citoyens africains.
    C’est dommage qu’il ait encore des africains qui continuent à penser que le franc CFA est une bonne chose pour l’Afrique au moment même où certains anciens dignitaires français reconnaissent le contraire. Pauvres africains !

  5. Cesser de jouer sur les sentiments. Monnaie commune ou non tant que subsistera la corruption, le népotisme, le favoritisme et tous leurs semblables, nous n’allons nul part.

  6. Comme l’a dit Abdoulaye S plus haut il y’a beaucoup d’approximation dans cet article.
    Pays minoritaire qui veulent entretenir le CFA? on sait tous que la cote d’ivoire n’est pas minoritaire dans l’espace CEDEAO, d’ailleurs si on enlève le Nigeria c’est l’un des poids lourds de la zone avec le Ghana et le Senegal.
     » On ne crée pas une monnaie par vengeance. On crée une monnaie pour faire progresser notre économie et notre richesse et c’est là que notre réflexion doit porter. »: je suis entierement d’accord avec toi , comme l’a dit Issoufou M. l’ECO n’est pas une monnaie contre la France mais plutot une monnaie pour le developpement de nos pays.
    Aujourd’hui la France peut bien se passer du FCFA plus que nous autres pays Africain, les français ne se rendront meme pas compte du changement.
    C’est à nous de faire en sorte que l’ECO ne soit pas un pari perdu en se precipitant pour l’adopter sans bien analyser les pour et les contres de cette monnaie.
    Un exemple: Le Nigeria à lui seul represente en terme de PIB plus que tous les autres pays de la zone CEDEAO réunis, la politique monetaire de l’ECO risque d’etre celle du NIgeria , et celle du Nigeria n’arrange pas forcement les autres pays de la zone. Je pense que c’est sur ce genre de questions que notre (ou plutot celle des economistes) reflection doit se baser.

  7. Il y a beaucoup d’approximation ou d’inexactitudes dans cet article.
    Par exemple la France n’est absolument pas dépendante de l’uranium du NIGER.
    D’ailleurs notre pays est le 4ème producteur seulement.
    La France achète au Khazakstan, premier producteur mondial, au Canada ou à l’Australie qui produisent bcp plus que le Niger.
    D’autre part quand l’Europe a créée l’euro les critères de convergence ont bien été respecté par tous les pays et cette création a duré de nombreuses années.
    En fait l’auteur veut sortir du Franc CFA pour lutter contre la France.
    On ne crée pas une monnaie par vengeance. On crée une monnaie pour faire progresser notre économie et notre richesse et c’est là que notre réflexion doit porter.

    1. @Abdoulaye S
      Mr l’intelligent , on peut créer une monnaie par vengence et s’en debarasser des imbéciles qui nous exploitent depuis des decennies. La france est totalement dependante de l’uranium du Niger 70% de l’energie de france tourne grace a l’uranium du Niger QUE CA TE PLAISE OU NON C EST UNE REALITÉ. Le CANADA UTILISE SON URANIUM OKAY………lA FRANCE ACHETE AU KAZAKSTAN , AU CONGO POUR COMPLETER SES BESOINS, IL Y AUSSI LE CONGO QUE VOUS NE CITER PAS……………………………HONTE A VOUS AFRICAINS QUI SOUTENEZ LE DIABLE A LA PLACE DE VOS FRERES ……….IMBECILES IDIOTS.

      1. « La france est totalement dependante de l’uranium du Niger 70% de l’energie de france tourne grace a l’uranium du Niger » : des mensonges , seul 30% de l’energie produite en france provient de l’uranium du niger en ce moment. Et arrete de discuter si tu ne connais rien. la France peut bien fermer les deux usines de production du Niger et s’en sortir très bien, qu’en est il du Niger? Et te donne pas la peine de m’insulter, ça ne me fait ni chaud ni froid

Comments are closed.

Check Also

Pose de la première pierre, pour la construction du Pipeline Niger-Bénin par le Président de la République Issoufou Mahamadou…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou  a lancé officielle…